La langue française

Albatros

Définitions du mot « albatros »

Trésor de la Langue Française informatisé

ALBATROS, subst. masc.

ORNITH. Genre d'oiseaux palmipèdes marins des mers australes, de la famille des diomédéidés et de l'ordre des procellariiformes, caractérisé par sa grande taille, un bec crochu à narines tubuleuses, un plumage blanc et gris et par l'absence de doigt postérieur; très vorace, il se nourrit surtout de poissons et de mollusques :
1. Le 7 décembre, j'étais sur le parallèle prétendu de l'île Grande, par 44 degrés 38 minutes de latitude sud, et 34 degrés de longitude occidentale, suivant une observation de distances faite le jour précédent. Nous voyions passer des goëmons, et nous étions depuis plusieurs jours entourés d'oiseaux, mais de l'espèce des albatros et des pétrels, qui n'approchent jamais des terres que dans la saison de la ponte. Voyage de La Pérouse autour du monde,t. 2, 1797, p. 42.
2. Dans les perroquets et les passereaux, les os omoïdes sont grêles, cylindriques, sans aucune espèce d'éminence. Dans les oiseaux de proie diurnes, l'albatrose, le phoenicoptère, l'os omoïde est cylindrique en arrière; mais il est aplati en devant, et à-peu-près droit sur sa longueur. G. Cuvier, Leçons d'anatomie comparée,t. 3, 1805, p. 66.
3. Un bec comprimé, à bords tranchans, à pointe formant un crochet aigu, caractérise les oiseaux qui vivent de proie, soit d'oiseaux et de petits quadrupèdes, comme les oiseaux de proie proprement dits, soit de poisson, comme les frégattes, les albatrosses, les pétrels, etc. Les premiers ont le bec plus court, de là leur plus grande force proportionnelle. Une dent de chaque côté ajoute beaucoup à la force d'un tel bec. G. Cuvier, Leçons d'anatomie comparée,t. 3, 1805p. 194.
4. Je me suis amusé, sur le vaste océan, à voir les oiseaux de marine tracer dans les airs de longues lignes! Leurs diverses espèces me signalaient des terres et de nouveaux climats (...); les albatros, appelés moutons-du-cap à cause de leur grosseur, les bancs et les hauts-fonds de ce promontoire des tempêtes; ... J.-H. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 154.
5. Le cygne entr'ouvre ses ailes, et, à l'aide des zéphirs, remonte le cours des fleuves, le long des prairies, à l'ombre des forêts. L'albatros, plus hardi, vogue au milieu des mers, loin de la vue de toute terre. Il apparaît sur le dos des flots, comme un mouton sur les flancs d'une colline : ce qui a fait donner à cet oiseau le nom de ce quadrupède. Il annonce aux Européens les approches du cap des Tourmentes; il voit tranquillement les pâles matelots serrer leurs voiles et raffermir leurs mâts : pour lui, il se joue au sein des tempêtes, se balance sur les vagues écumantes, se plonge dans leurs flancs, y saisit les poissons, et, aux approches de la nuit, s'élevant au haut des airs, il va porter à ses petits la pâture de chaque jour. J.-H. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814p. 191.
6. L'albatros est un des plus gros et des plus rapides oiseaux des mers du Sud. Il appartient à l'espèce goëland, et saisit sa proie au vol, ne posant jamais à terre que pour s'occuper des jeunes. Ch. Baudelaire, Les Aventures d'Arthur Gordon Pym, trad. de E. Poe, 1858, p. 175.
7. Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers ... Ch. Baudelaire, Les Fleurs du Mal,1857-1861, p. 15.
8. ... L'espace n'est ni noir, ni clair. Albatros, pétrels, aux cris rudes, Marsouins, souffleurs, tout a fui. Ch.-M. Leconte de Lisle, Poèmes barbares,Les Clairs de lune, 1878, p. 180.
9. Avec les damiers, il y avait les pétrels gris-perle, le bec et les pattes légèrement teintés de bleu et de rose; − et les malochs tout noirs; − et les gros albatros lourds, d'une teinte sale, avec leur air bête de mouton, avec leurs ailes rigides et immenses, fendant l'air, piaulant après nous. P. Loti, Mon frères Yves,1883, pp. 77-78.
10. ... il [le pouce] est très petit chez les stercoraires (...) et disparaît chez les albatros... E. Perrier, Traité de zoologie,t. 4, 1893, p. 3124.
Rem. Noter les différentes orth. du mot chez Cuvier : albatrose (ex. 2), albatrosse (ex. 3) ou albatross (formes calquées sur l'angl.), ainsi que l'assoc. fréq. albatros/pétrel, cette espèce étant la plus voisine de l'albatros (ex. 1, 8, 9 et infra 11).
Albatros fuligineux (l'une des six espèces connues) :
11. Parmi les oiseaux qui nous entouraient, on remarquait surtout le grand albatros noir fuligineux, habitant des hautes latitudes, et le pétrel bleu cendré, aux ailes arquées et au corps effilé, qui vole avec une agilité et une grâce extraordinaire. J.-S.-C. Dumont d'Urville, Voyage au Pôle Sud et dans l'Océanie,t. 2, 1842, p. 237.
Prononc. : [albatʀo:s]. On trouve également [ɔ] ouvert, seul ou à côté de [o] fermé. Barbeau-Rodhe 1930, Harrap's 1963 et Warn. 1968 indiquent une longueur pour le timbre fermé, Passy 1914 une demi-longueur pour le timbre ouvert (Mart. Comment prononce 1913, p. 102 marque son étonnement devant ce [ɔ ˑ] de Passy 1914). Grammont Prononc. 1958, p. 20 et Kamm. 1964, p. 81 indiquent le timbre [o], Grammont Prononc. 1958 en précisant : ,,long``. Grammont note que o est fermé dans la plupart des mots où il est suivi d'un s final prononcé, ces mots étant presque tous des mots sav. ou étrangers. Mart. Comment prononce 1913, p. 102 admet l'hésitation, mais penche pour le timbre fermé. Mart. Comment prononce 1913, p. 304, Nyrop Phonét. 1951, p. 153, Fouché Prononc. 1959, p. 400, Kamm. 1964, p. 197 relèvent que le s se prononce. Mart. Comment prononce 1913 et Kamm. 1964 croient constater une évolution en faveur de [o:] et aux dépens de [ɔ] dans les mots en [s]. L'observation ne paraît pas infirmée par l'examen des dict. ant. à Passy 1914, si l'on excepte toutefois Nod. 1844 qui indique le timbre fermé.
Étymol. ET HIST. − 1748 ornith. « Diomedes exulans » (Trad. anon. de l'Hist. nat. d'oiseaux peu communs, d'Edwards, 2epart., table d'apr. Arv. 1963, p. 47) rem. : la date 1666 proposée par Lar. Lang. fr. t. 1 1970 est prob. tirée de Mack. t. 1 1939, p. 78 qui renvoie à Boulan 1934, p. 98 où la citation de Thévenot atteste seulement la forme alcatras; 1751 (Encyclop. t. 1, p. 244 : Albatross, albatoça maxima, oiseau aquatique du cap de Bonne-Espérance). Empr. à l'angl. albatros « id. », attesté sous cette forme seulement dep. 1769 (Cook, Voyages, 26 janv. ds NED : The Albatrosses proved very good eating), d'abord albitross dep. 1681 (Grew, Musaeum regalis societatis, p. 73, ibid. : The Head of the Man of war; called also Albitrosse [Figured : clearly Diomedea]), altération prob. sous l'influence du lat. albus « blanc » (l'albatros est blanc alors que l'alcatras est noir), d'alcatras, de même orig. que le fr. alcatraz* attesté dep. 1564 (NED, s.v.), et dont on relève la forme intermédiaire algatros au xviies. en angl. (W. Dampier, Voy. an. 1691-1703, I, 531 ds NED : [...] especially the Algatrosses, a very large long-winged fowl) et en fr. (G. Dampier, Voy. aux terres Australes, à la Nouvelle Hollande, etc., faits en 1699, Rouen, 1723, t. 2, p. 248 ds Boulan 1934, p. 98 : Algatroz, oiseaux qui ont les aîles fort longues).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 44.
BBG. − Arv. 1963, pp. 45-47. − Barb. Infl. 1919, p. 22. − Barb. Loan-words 1921, p. 254. − Behrens Engl. 1927, p. 62. − Bél. 1957. − Boiss.8. − Boulan 1934, p. 98. − Brard 1838. − Cuisin 1969. − Dumas 1965 [1873]. − Goug. Mots t. 2 1966, p. 112. − Mont. 1967.

Wiktionnaire

Nom commun 1

albatros \al.ba.tʁos\ masculin invariable

  1. (Ornithologie) Oiseau palmipède des mers australes comptant une vingtaine d’espèces, la grande envergure de leurs ailes en fait des voiliers exceptionnels.
    • L’albatros est le plus gros des oiseaux palmipèdes ; il est reconnoissable à sa corporance massive qui lui a fait donner le nom de mouton du Cap, en le comparant à ce quadrupède pour sa grosseur. — (Encyclopédie méthodique : Histoire naturelle des Oiseaux, t.2, article Albatros, Paris, Panckouke & Plomteux, 1784, page 481)
    • Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage
      Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
      Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
      Le navire glissant sur les gouffres amers.
      — (Charles Baudelaire, L’Albatros)

Nom commun 2

albatros \al.ba.tʁos\ masculin invariable

  1. (Golf) Performance d’un joueur ou d’une joueuse qui réussit trois coups sous le par.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALBATROS. (On prononce l'S.) n. m.
T. de Zoologie. Genre d'oiseaux palmipèdes, de la famille des Longipennes, qui habitent les mers australes et qui sont très voraces. L'albatros est le plus grand des oiseaux aquatiques.

Littré (1872-1877)

ALBATROS (al-ba-tros') s. m.
  • Oiseau palmipède très vorace. Une des espèces d'albatros, connu aussi sous le nom de mouton du Cap, nous offre le plus grand des oiseaux aquatiques.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « albatros »

(XVIIIe siècle) De l’anglais albatross[1], altération de l’espagnol alcatraz[2] sous l’influence du latin albus (« blanc ») : l’albatros est blanc alors que l’alcatraz est noir[1]. L’étymon espagnol est sujet à discussion :
  1. l’arabe[3] ;
  2. l’arabe غطاس, al-ġaţţās (« plongeon, oiseau qui plonge »)[4] ;
  3. l’arabe قادوس, al-qadus (« godet »)[4] qui donne le portugais alcatruz (« godet de noria »), en raison de la poche sous le bec du pélican.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Corruption de l'espagnol alcatraz, nom donné à l'onocrotale. Quant à la dérivation d'alcatraz, elle est incertaine. L'Académie espagnole, dans son dictionnaire, regarde alcatraz comme une onomatopée du bruit que l'oiseau fait dans l'eau avec son bec. Mais cela paraît douteux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « albatros »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
albatros albatros

Évolution historique de l’usage du mot « albatros »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « albatros »

  • Le Poète est semblable au prince des nuées […] Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, l'Albatros
  •  Ce 19 juin la toute première Journée mondiale des albatros est célébrée dans le monde entier. Ces magnifiques oiseaux restent menacés par les prédateurs introduits dans leur habitat naturel et les activités de pêche. , C’est la journée des albatros ! - Actualités - LPO
  • En capturant les albatros, en défigurant le monde au lieu de le transfigurer ( les oiseaux de mer sont les premières victimes des "marées noires", mais non les seules), les hommes ne comprennent pas qu'ils s'avilissent et se détruisent eux-mêmes. AgoraVox, L'albatros de Baudelaire ou la sauvegarde de l'âme du monde - AgoraVox le média citoyen
  • Si vous êtes en pleine mer, vous aurez plus de chances de croiser l’oiseau possédant la plus grande envergure : l’albatros. Cet animal, qui appartient à la famille des Diomédéidés, peut mesurer jusqu’à deux mètres de haut et peser entre 6 et 12 kilogrammes. Le grand Albatros (Diomedea exulans) est facilement identifiable grâce à son bec crochu qui peut mesurer entre 15 et 18 cm et son envergure qui peut atteindre 3.5 mètres, un record. National Geographic, Mouettes, goélands et albatros : comment les différencier ?
  • Une équipe de l’unité mixte du Centre national de la recherche scientifique et de l’Université de La Rochelle, basée à Chizé, a eu recours à des albatros pour repérer les pêcheurs illégaux dans les mers australes. L'étude démontre qu'un tiers des bateaux y pêchent illégalement.   France 3 Nouvelle-Aquitaine, Des chercheurs de Chizé et La Rochelle pilotent des albatros pour espionner les pêcheurs dans les mers australes
  • Comme annoncé sur sa page Facebook, et repris par la presse ce jour, Alan JACOB sera bien le coach des Albatros la saison prochaine. Plus d’informations à venir. #goalbatrosgo #albatros2021 , Hockey sur glace : le Canadien Alan Jacob nouvel entraîneur des Albatros de Brest | Côté Brest
  • Le problème de la consommation d’eau de mer ne concerne pas seulement les poissons. Certains oiseaux de mer – les albatros, par exemple – doivent également boire de l’eau de mer. Comme les requins, ces oiseaux de mer ont une glande saline pour se débarrasser de l’excès de sel. Info Chrétienne, Torben, 9 ans : "Quand les poissons ont soif, est-ce qu’ils boivent de l’eau de mer ?"
  • Grâce à des albatros équipés de balise, des chercheurs du CNRS et de La Rochelle Université, associés à l’administration des Terres australes et antarctiques françaises, gestionnaire de la réserve naturelle des Terres australes françaises, peuvent apporter une première estimation du nombre de bateaux de pêche naviguant sans système d’identification dans l’océan Austral : plus du tiers des bateaux rencontrés par les oiseaux dans les eaux internationales n’étaient pas déclarés. Les résultats du projet Ocean Sentinel sont publiés dans PNAS la semaine du 27 janvier 2020. CNRS, Quelle est l’ampleur de la pêche illégale ? Les albatros répondent | CNRS
  • Pour le projet « Ocean sentinel », 169 albatros des îles Crozet, Kerguelen et Amsterdam ont été équipés de balises détectant les radars des navires de pêche. Une technique efficace, selon des chercheurs. Le Monde.fr, Des albatros pour repérer les pêcheurs illégaux dans les mers australes
  • La pêche illégale est un fléau pour la biodiversité marine, mais il est très difficile de mesurer son ampleur. Une équipe française a eu l’idée d’utiliser des albatros pour recenser les bateaux de pêche clandestins. Mieux que des drones, les albatros sont capables de voler sur de très longues distances et - on le sait bien avant Baudelaire - ils adorent suivre les bateaux, surtout les bateaux de pêche. Pendant six mois, 170 oiseaux ont été équipés de balises, ce qui a permis de couvrir plus de 47 millions de km² de l’océan austral. Les résultats obtenus par cette équipe viennent de paraître dans la revue PNAS : il s'agit d'une première évaluation mais elle révèle que plus du tiers des bateaux détectés par les oiseaux n’étaient pas déclarés.   France Culture, Des albatros pour traquer la pêche illégale
  • Grâce à des albatros équipés de balises, des chercheurs ont réussi à quantifier la pêche illégale dans l'Océan Austral. Cette première estimation basée sur le suivi pendant plusieurs mois de 170 oiseaux montre que 36% des bateaux naviguant dans les eaux internationales n'étaient pas déclarés. France Inter, Quand les albatros aident à quantifier la pêche illégale
  • Équipés de balise, des albatros ont participé au programme Ocean Sentinel. Grâce à ces grands oiseaux de mer attirés par les bateaux de pêche, des chercheurs du CNRS et de la Rochelle Université ont pu estimer la proportion des unités naviguant dans l'océan Austral sans système d'identification, et pratiquant une pêche illégale. Futura, La pêche illégale estimée grâce à des albatros espions
  • Sciences. Grâce à des albatros équipés de balise, des écologues français estiment que plus du tiers des bateaux pêchant dans les eaux internationales de l’océan Austral sont « illégaux ». La Croix, L’albatros, allié précieux contre la pêche illégale
  • Comment éviter que l'océan ne soit vidé de ses poissons par la pêche illégale? Tout simplement en collant des radars sur des albatros. korii., Des albatros équipés de radars pour lutter contre la pêche illégale | korii.
  • L’albatros est le parfait espion des mers. "Ils vont parcourir des milliers et des milliers de kilomètres en quelques jours", explique Henri Weimerskirch, à la tête d’une recherche surprenante pour le CNRS. Le projet s’appelle Ocean Sentinel. Il a duré pendant six mois, pendant lesquels près de 170 albatros ont été équipés de moyens de surveillance. Un programme scientifique dont les enjeux écologique et économique sont importants, et dont nous vous parlions déjà ici. Franceinfo, Des albatros "espions" pour repérer les bateaux qui pêchent clandestinement dans l’océan Indien
  • Les albatros sont de grands oiseaux capables de couvrir de longues distances et particulièrement attirés par les bateaux de pêche, qu’ils peuvent repérer jusqu’à 30 kilomètres de distance. Des chercheurs ont eu l’idée d’avoir recours à leurs services pour estimer l’ampleur de la pêche illégale dans une zone de plus de 47 millions de km2 de l’océan Indien. Ils ont publié leurs résultats dans la revue PNAS en janvier. Libération.fr, Océan Indien : des albatros au secours des poissons - Libération
  • Dans les zones de pêche de l’Antarctique, des albatros équipés de balises avec GPS détectent les palangriers qui ont coupé leurs systèmes de localisation pour éviter d’être repérés. Un moyen efficace de surveiller des zones grandes comme près de cinq fois le continent européen. Sciences et Avenir, Grâce aux balises, les albatros dénoncent la pêche illégale - Sciences et Avenir
  • Des albatros espions pour repérer les navires de pêche illégaux ? C'est dans l'Océan Austral que ça se passe avec le projet « Ocean sentinel ». POSITIVR, Des albatros espions pour mesurer la pêche illégale
  • Un excellent documentaire sur la pollution des mers au travers du vécu d'une espèce, le magnifique albatros. La projection sera suivi d'une discussion. , SORTIR À SHANGHAI - Notre sélection de sorties de l'été ! | lepetitjournal.com
  • Le saviez-vous ? L’albatros est un des rares oiseaux capables de voler des centaines de kilomètres sans battre des ailes. Et c’est pour « aider les ingénieurs à concevoir des avions plus légers et plus économes en carburant » qu’Airbus a eu l’idée d’imiter cette technique de vol. Ou quand un avionneur s’inspire des oiseaux… , VIDÉO. Quand Airbus s'inspire d'un albatros pour imaginer des avions plus économes en carburant | Actu Toulouse
  • — Albatros de Brest (@albatrosbrest) November 4, 2019 , Hockey sur glace : du changement aux Albatros de Brest pour tenter d'inverser la courbe des mauvais résultats | Côté Brest
  • Des oiseaux plus forts que les satellites pour quantifier la pêche illégale ? En étudiant pendant plusieurs mois le comportement de 169 albatros, des chercheurs du CNRS et de La Rochelle Université en ont conclu que parmi les navires présents dans les mers australes, 36 % opérant dans les eaux internationales et 20 % dans les Zones Economiques Exclusives ne sont pas autorisés à y pêcher. Un constat rendu possible grâce à une technologie simple mais efficace : ces albatros ont été équipés de petites balises légères, pesant moins de 70 grammes, permettant ainsi de suivre leur position en temps réel et de capter les radars des bateaux.  LCI, Des albatros pour traquer les pêcheurs illégaux dans les mers australes | LCI
  • Pour aider à lutter contre ces pratiques, les chercheurs ont principalement recours aux satellites. Cependant, ce type de surveillance peut coûter cher. Il est également impossible de suivre tous les bateaux à cause des intermittences de survols. Partant de ce constat, des chercheurs du CNRS et de l’Université de La Rochelle ont décidé de s’appuyer sur une autre alternative : les albatros. Sciencepost, Des chercheurs utilisent les albatros pour espionner les bateaux de pêche illégaux
  • J’ai marché longtemps, ce jour-là, dans les rues de Baltimore. Il faisait frais, mais beau. Les villes inconnues s’ouvrent peu à peu sous les pas, comme des artichauts dont le cœur serait introuvable. Baltimore, vous le savez peut-être, est une ville portuaire du Maryland. Je la plaçais un peu au sud de Washington, alors qu’elle se trouve un peu au nord, allez savoir pourquoi. Sans doute parce que la population noire y est majoritaire, majoritairement pauvre. Un quart des gens, ici, vivent sous le seuil de pauvreté. Si on veut les voir, leur parler, c’est très simple : il suffit de faire comme eux, de marcher dans les rues. Les autres sont dans leur voiture. Sur les trottoirs, plutôt que le corbeau d’Edgar Poe, il y a des albatros. Ils ont des béquilles, des déambulateurs, des fauteuils roulants. Ils boitent, ils toussent ; ils se traînent. Ils sont bigleux, édentés. Ils flottent dans leurs grands habits de pauvre en accordéon comme dans des sacs à merde. Il n’est pas difficile de discuter : quand on vit dans la rue, la seule chose qui vous reste, c’est la parole. Une chanson splendide et mélancolique a évoqué cet endroit, ce destin : Baltimore, de Randy Newman. Elle date de 1977. Charlie Hebdo, Les albatros de Baltimore - Charlie Hebdo
  • Dans les mers australes, les albatros sont équipés de balises. Un programme de recherche piloté par une équipe CNRS-Université de La Rochelle SudOuest.fr, Quand l’Université de La Rochelle pilote des albatros pour espionner les pêcheurs
  • Car ces navires illégaux coupent leur système d’identification automatique, mais pas les balises qui permettent d’éviter les collisions. Or, ces dernières ne sont repérables qu'à proximité des embarcations. Les albatros envoient ces informations en temps réel aux chercheurs, qui les transmettent ensuite aux autorités pour vérification. rts.ch, Des albatros recrutés pour détecter les pêcheurs illégaux - rts.ch - Sciences-Tech.
  • — Albatros de Brest (@albatrosbrest) December 22, 2019 , PHOTOS Les Albatros de Brest terminent bien l'année en s'imposant face à Montpellier | Côté Brest
  • au final, c'est la banc qui nous fait gagner ce point précieux pour rester devant...et dire que l'on nous rabache à longueur de journée que l'OM n'a pas de banc !!! Valère, Radonjic, l'albatros...c'est bien des remplaçants qui ne se plaignent JAMAIS qui font le taf quand ils rentrent... Bravo à eux et maintenant pensons à Nimes... LaProvence.com, OM | Metz-OM : et revoilà "l'Albatros" ! | La Provence
  • En réalité le nom, avait été trouvé par un ancien joueur qui avait déposé les statuts au milieu des années 80. « On ne m’a pas demandé mon avis mais cela me semblait bien pour un port et aussi car l’albatros est capable de voler longtemps sans se poser. Et puis, de mon temps, tout le monde apprenait le poème « l’albatros » de Baudelaire. Et n’oubliez pas que dans ma petite vie, j’ai été professeur. L’idée d’associer le club à ces vastes oiseaux des mers m’a donc beaucoup plu », se souvient le dirigeant historique des Albatros, qui naviguèrent dans les hautes sphères de la discipline voici un quart de siècle. Et qui continueront de déployer leurs ailes à un haut niveau en 2019-2020. Le Telegramme, Le Télégramme - Hockey sur glace - Les Albatros, oiseaux de bon augure
  • Le clip colle merveilleusement aux paroles grâce à l'astucieux montage : un manchot (un gorfou à aigrettes) a le béguin pour un albatros, qu'il drague gentiment et dont il guette les ébats avec un de ses semblables.Les images, filmées en pleine nature en Nouvelle-Zélande, sont splendides, dignes des plus beaux documentaires animaliers. Justement, le réalisateur du clip, Matt Meech, est un cador du genre, et la vidéo a été réalisée en association avec la chaîne BBC Natural History. Les scènes, inédites, sont des chutes du film Planète Terre 2, que James Blake, en grand fan, s'est dit "honoré" d'avoir pu utiliser, rapporte la BBC (en anglais).Mercredi, James Blake a interprété cette même chanson au Tonight Show de Jimmy Fallon en compagnie d'un orchestre à cordes. Splendide !I'll Come Too est extraite du quatrième album de James Blake, Assume Form, sorti en début d'année, et nominé aux prochains Grammys pour le Meilleur album de musique alternative. Franceinfo, Regardez le superbe clip de James Blake dans lequel un manchot en pince pour un albatros
  • Le Guadeloupéen peut savourer. Car ce scénario semblait impossible il y a deux ans et demi quand sa vie a basculé. C’était en juin 2017. Après une demi-saison à Nancy, le pivot part faire un camp aux Etats-Unis. Il n’a pas encore 20 ans (il est né en juillet 1997) et la NBA lui tend les bras. Sa taille fait fantasmer les franchises et son envergure hors-normes (2,30 m) lui vaut d’être surnommé « L’albatros ». « Pendant une semaine, je voyais les franchises, je passais plein de tests médicaux » raconte-t-il, « et puis, on a appelé mon agent pour dire qu’il y avait un problème par rapport à ces tests. On m’a diagnostiqué le syndrome de Marfan. Pour la NBA, c’était clair et net, ils ne pouvaient pas me prendre avec cette maladie. » , Sport lorrain | Jonathan Jeanne, l’albatros a repris son envol
  • En équipant 169 albatros avec des enregistreurs de données GPS, les scientifiques ont pu suivre les bateaux de pêche essayant apparemment de cacher leur emplacement. Reportage de Christopher Intagliata. Breakingnews.fr, Avoir un Albatros autour de votre bateau

Images d'illustration du mot « albatros »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « albatros »

Langue Traduction
Anglais albatross
Espagnol albatros
Italien albatros
Allemand albatros
Portugais albatroz
Source : Google Translate API

Synonymes de « albatros »

Source : synonymes de albatros sur lebonsynonyme.fr

Albatros

Retour au sommaire ➦

Partager