Aître : définition de aître

chevron_left
chevron_right

Aître : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

AÎTRE, subst. masc.

Vx. Passage libre devant un bâtiment (généralement une église) et servant de cour, de parvis, de vestibule ou de porche :
1. Tout le monde sait ce que c'est que le porche d'une église; chacun connaît ce corps avancé qui précède le portail et qui, selon les temps, a pris le nom de porche, d'aître et de parvis. Journal officiel, 18 mars 1872, p. 1926 (Littré).
2. Le jour de la foire, le tumulte leur donna une belle occasion de s'échapper. Elles s'attendirent sous l'aître, le passage voûté proche de la fontaine de Goye. H. Pourrat, Gaspard des Montagnes,À la belle bergère, 1925, p. 112.
Spéc. Terrain libre servant de cimetière près d'une église, galerie couverte entourant un cimetière :
3. ... il est désert désormais, cet aître Saint-Maclou, ce champ des morts si paisible et si nu, où se dresse un Christ de fer, pauvre et à demi-décloué. R. Brasillach, Pierre Corneille,1938, p. 16.
Rem. Aître Saint-Maclou forme une sorte de nom propre composé sans la prép. de conformément à la synt. de l'a. fr.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [εtʀ ̥]. Passy 1914 transcrit [ε:] long (cf. aussi Littré et DG). 2. Homon. : aîtres ou êtres, être (verbe), hêtre. − Rem. Ac. Compl. 1842 écrit : ,,aître ou aitre (V. lang.)``.
Étymol. ET HIST. − Ca 1100 « cimetière entourant l'église » (Chans. de Roland, 1750, éd. Müller ds T.-L. : Enforrunt nus en aitres de mustiers); 1170 « porche, parvis de l'église » (Li Quatre livre des Reis, éd. Curtius, p. 121 : E a faire le temple nostre Seignur l'out tut destined e dunad a sun fiz Salomun les mesures del temple e des porches e des chambres entur e des aitres e de tut cel grant apareil). Du lat. atrium, proprement « pièce principale de la maison romaine » (dep. Plaute, Aulularia, 518 ds TLL, 1101, 46), qui prit au ives. le sens « portique, parvis de basilique » en lat. chrét. (Paulinus Nolanus, Epistulae, 32, 15 ds Blaise 1954 : atria ... spatiosa patebant), et avait également en lat. médiév. le sens « cimetière » ca 1041-44 (Gesta episcoporum Cameracensium, 3, 22, p. 472, 44 ds Mittellat. W. : in atrio ..., quia maior erat villulae, subterratus).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 29.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Boiss.8. − Chabat t. 1 1875. − Fér. 1768.

Aître : définition du Wiktionnaire

Nom commun

aître \ɛtʁ\ masculin (orthographe traditionnelle)

  1. Au Moyen Âge, le terrain libre qui entoure une église et qui sert de cimetière.
    • Tout à fait part hasard, je suis rentré dans l'aître Saint-Maclou : une grande cour carrée, magnifique, entièrement entourée de sculptures gothiques en bois sombre. — (Michel Houellebecq, Extension du domaine de la lutte, 1994, p. 70)
  2. Lieu, délimité par des croix, où doit s’exercer la « Paix de Dieu », étendant celle-ci au-delà du refuge des églises.
  3. Galerie servant d’ossuaire, dans laquelle on introduit les os par des lucarnes ménagées dans le toit.
  4. Parvis de certaines églises.
  5. (Vieilli) Bâtiment ou partie d’un bâtiment.
    • Tel fiert au mur qui n’abat l’aistre. — (Vieux proverbe, cité par : Pierre Chastellain, Œuvres, Le temps recouvré, XCIX ; Librairie Droz, Genève, 1982, page 67)
    • Guidé par Ugo ou Martha, au hasard des nécessités, Joachim connut en quelques jours les aîtres du château ; du moins pour la partie habitable, car certaines galeries finissaient dans les décombres et d’autres avaient été barrées par des planches. — (Stefan Wul La Mort vivante, 1958, page 41)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Aître : définition du Littré (1872-1877)

AÎTRE (ê-tr') s. m.
  • 1S'est dit pour porche d'église. Tout le monde sait ce que c'est que le porche d'une église ; chacun connaît ce corps avancé qui précède le portail et qui, selon les temps, a pris le nom de porche, d'aître et de parvis, Journ. offic. 18 mars 1872, p. 1926, 2e col.
  • 2Se dit aussi d'une espèce de galerie couverte qui entourait les cimetières. Ainsi, à Rouen, l'aître Saint-Maclou, connu par les fragments d'une danse des morts, n'est pas du tout le porche de l'église ; il est au nord, sur le côté et séparé par un certain espace ; c'était une cour carrée entourée de galeries en forme de portiques.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « aître »

Étymologie de aître - Littré

Lat. atrium.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de aître - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin atrium.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « aître »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aître aitr play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « aître »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aître »

  • À l’aître, « nous avons restauré les sols, la tomette et la pierre, les enduits... Le chantier avait été bien étudié en amont. La pierre a été préparée en atelier et la maçonnerie a été faite sur site. Nous avons, par exemple, restauré les pieds de colonnes, très abimés. » Le professionnel estime que sur ce chantier, « tout était intéressant, dans sa plus large expression. Pierre, tomette, béton de chanvre... depuis le début du chantier, on ne s’ennuie pas. » www.paris-normandie.fr, À Rouen, avec les tailleurs de pierre qui restaurent l’aître Saint-Maclou
  • Au cœur du Rouen médiéval, l'aître Saint-Maclou donnerait presque donner envie de frayer avec la mort. Ancien cimetière dont l'histoire remonte à la peste noire du milieu du XIVe siècle, le lieu a ensuite abrité les ossements des habitants frappés par une nouvelle épidémie dans des galeries construites au début du XVIe siècle. Leurs poutres, décorées de riches sculptures macabres, ont fait la renommée de ce site, l'un des rares de ce type en Europe. leparisien.fr, L’aître Saint-Maclou rénové à Rouen : une nouvelle vie au royaume des morts - Le Parisien
  • Chantier de l’Aître Saint-Maclou à Rouen : vue centrale de l’aître, cour arborée (photomontage) lemoniteur.fr, Rouen: la rénovation de l’Aître Saint-Maclou bientôt achevée
  • Pour le chantier de l’aître Saint-Maclou, l’entreprise s’est associée avec d’autres pour le « lot bois » : Lanfry, Aubert-Labansat (Coutances), Rémy Desmonts (Perriers-la-Campagne), et Picard-Dubosq (Gouville-sur-Mer). www.paris-normandie.fr, Rencontre avec les artisans de la rénovation des fenêtres de l’aître Saint-Maclou à Rouen
  • Du côté de la rue Martainville, juste après la Cour des prêtres, les visiteurs pourront également admirer le travail de restauration réalisé par les ateliers Eschlimann sur la grande poutre qui annonce l’entrée officielle de l’aître Saint-Maclou. www.paris-normandie.fr, À l’aître Saint-Maclou de Rouen, des décors peints restaurés
  • Rouvert au public en avril 2020, l'aître Saint-Maclou peut se visiter sur réservation grâce aux rendez-vous proposés par la Métropole. , L'aître Saint-Maclou se visite avant son ouverture | Rouen.fr

Traductions du mot « aître »

Langue Traduction
Italien luce
Source : Google Translate API

Mots similaires