La langue française

Aiguade

Sommaire

  • Définitions du mot aiguade
  • Étymologie de « aiguade »
  • Phonétique de « aiguade »
  • Évolution historique de l’usage du mot « aiguade »
  • Citations contenant le mot « aiguade »
  • Images d'illustration du mot « aiguade »
  • Traductions du mot « aiguade »

Définitions du mot aiguade

Trésor de la Langue Française informatisé

AIGUADE, subst. fém.

MARINE
A.− Vieilli. Provision d'eau douce pour un navire en voyage :
1. Bien que le nombre des ruisseaux soit assez multiplié dans la baie des Éléphans, il n'est cependant pas facile d'y faire aiguade. L. de Freycinet, Voyage de découverte aux terres australes,1815, p. 100.
2. ... « J'ai trouvé ce que je cherchais, dit-il en se frottant les mains, et mon voyage est fini; à cette heure, enfants, vous avez bonne aiguade et vivres frais qui dureront sans malencontre jusqu'aux eaux de la Manche, où le ciel vous conduise... » Ch. Nodier, La Fée aux miettes,1831, p. 97.
3. La fontanilla, la fontaine, était tout près de la rive du port. Elle est aujourd'hui séparée de l'ensablement par le talus de la route, car les ingénieurs ne respectent rien. Elle est bâtie de briques. C'est une coupole basse et massive, soutenue par quatre piliers appuyés de contreforts, avec une arcade pleine d'un côté et une arcade vide des trois autres. Elle est certainement antérieure à Colomb, et il est très vraisemblable que c'est à cette fontaine que la Santa-Maria, la Pinta et la Nina ont fait l'aiguade avant de lever l'ancre. La fontaine aussi est ensablée, et il n'y coule plus qu'une eau avare. A. T'Serstevens, L'Itinéraire espagnol,1933, p. 161.
Rem. Syntagmes avoir bonne aiguade (ex. 2), faire (l')aiguade (ex. 1, 3).
B.− P. ext. Lieu où les navires font provision d'eau douce :
4. ... le canot, qui monte et disparaît dans les ravines écumantes formées par les lames, va et vient sans cesse du navire au rivage; il apporte des provisions à terre, ou de l'eau fraîche de l'aiguade au bâtiment... A. de Lamartine, Voyage en Orient,t. 2, 1835, p. 352.
5. ... l'île, avec son aiguade facile, son petit port, ses ressources de toutes sortes si bien mises en valeur par les colons, ses profondeurs cachées de granite-house, ne pouvait que convenir aux convicts... J. Verne, L'Île mystérieuse,1874, pp. 432-433.
6. Yves était à terre depuis la veille, et moi j'arrivais au quai, dans un grand canot armé de seize hommes, avec mission de faire provision d'eau douce. Je me rappelle cette demi-lueur fraîche du matin, ce ciel déjà lumineux et encore étoilé, ce quai désert que nous longions, en ramant doucement, cherchant l'aiguade, cette grande ville, qui avait un faux air d'Europe, avec je ne sais quoi d'encore sauvage. P. Loti, Mon frère Yves,1883, p. 45.
7. Les marins au long cours doivent s'appliquer à connaître les meilleures aiguades. Ac.t. 11932.
Rem. Selon Besch. 1845 ,,Se dit plutôt aujourd'hui du lieu où l'on fait de l'eau, que de la provision d'eau elle-même.`` Cf. aussi Littré ,,Aiguade n'est employé aujourd'hui que dans le sens de lieu où l'on fait de l'eau.``
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [εgad]. Passy 1914 transcrit la 2esyllabe du mot avec [a'] ant. mi-long. − Rem. Groupe gu devant a : Fouché Prononc. 1959, pp. 286-87 note qu'il se prononce [gw] dans les mots étrangers : ,,agua, couguar (ou cougouar), iguane (...), jaguar, etc.``, mais qu'il se prononce [g] dans les mots fr. suiv. : ,,aiguade, aiguage, aiguail (ou aigail), aiguayer, languard, raguage (ou ragage), vaguage, etc.``; Fouché Prononc. 1959, p. 343 signale également que le groupe gu devant a se prononce [gw] dans lingual. 2. Hist. − En ce qui concerne la 1resyllabe du mot, Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Gattel 1841, Besch. 1845 la transcrivent avec [e] fermé, Nod. 1844, Fél. 1851, Littré et DG avec [ε] ouvert. Pour la 2esyllabe du mot, la majorité des dict. de prononc. du xixes. la transcrivent sans tenir compte de u (cf. Ac. 1798, 1835, 1878, 1932). Seul Besch. 1845 note u et la diérèse pour cette syllabe : é-gu-ɑ-de. La nécessité de maintenir u dans l'orth. a été discutée. Ainsi Fér. Crit. t. 1 1787, s.v. aiguade renvoie à aigade, où il précise que ,,Trév. écrit aiguade, aiguayer et [qu']il est plus conséquent que l'Acad. qui écrit le 1eravec un u, et l'autre sans u, quoique l'étymologie soit la même, et qu'il n'y ait pas de raison de la respecter pour l'un, et de la mépriser pour l'autre.`` Land. 1834, s.v. aiguade indique la possibilité d'une orth. sans u.
Étymol. ET HIST. − 1541 egade « approvisionnement d'eau pour un navire » (La Borderie, Discours du Voyage de Constantinople, ds Gdf. Compl. : Qui eust veu lors toute nostre brigade Qui paravant avoit faulte d'egade, De malvoysie et vin cler se remplir, Le jour entier a bien boire accomplir); 1552 aiguade « id. » (Rabelais, Œuvres, éd. Marty-Lavaux, Paris, 1868-903, IV, 2 ds Hug. : Ce pendent que les chormes des naufz faisoient aiguade). Sens considéré comme vieilli à partir de Besch. 1845; 1611 aiguade « lieu où les navires font provision d'eau » (Cotgr. : Aiguade. A watering, a taking in of fresh water; also, a place of watering, for shippes). Plutôt qu'au prov. aigada (hyp. de Dauzat 1968, Bl.-W.5, EWFS2) dont le sens « provision d'eau » n'est attesté qu'en prov. mod. (voir Mistral t. 1 1879, s.v. eigado; l'a. prov. aigada n'a que les sens d'« inondation, marée, alluvion », voir Rayn., Levy, Prov.) pourrait être emprunté, avec influence de aigue*, à l'esp. aguada « provision d'eau », attesté dep. 1440 (Díaz de Games d'apr. Cor. t. 1 1954, p. 58) et dér. de agua « eau », du lat. aqua (eau*).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 32.
BBG. − Boiss.8. − Dainv. 1964. − Fér. 1768. − Gruss 1952. − Jal 1848. − Lav. Diffic. 1846. − Le Clère 1960. − Perraud 1963. − Prév. 1755. − Will. 1831.

aiguade « lieu où un navire s'approvisionne en eau douce »

Wiktionnaire

Nom commun

aiguade \ɛ.ɡad\ féminin

  1. (Marine) Provision d’eau que l’on va prendre à terre pour les bâtiments, lorsqu’ils en manquent dans le cours de leur voyage.
    • Faire aiguade. — C’est un lieu où il y a bonne aiguade.
  2. (Par extension) Endroit où l’on peut faire provision d'eau.
    • À nous trois, ajouta-t-il, nous serons bien maladroits si nous ne découvrons pas quelque aiguade fraîche et limpide. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
    • Jan-Mayen n'offre aucun abri sûr ni aucune aiguade pratique. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AIGUADE. (Dans ce mot et dans les deux suivants, GUA se prononce GA.) n. f.
T. de Marine. Provision d'eau que l'on va prendre à terre pour les bâtiments, lorsqu'ils en manquent dans le cours de leur voyage. Faire aiguade. C'est un lieu où il y a bonne aiguade. Il se dit également d'un Endroit où l'on peut faire aiguade. Les marins au long cours doivent s'appliquer à connaître les meilleures aiguades.

Littré (1872-1877)

AIGUADE (è-ga-d') s. f.
  • 1Provision d'eau douce pour les vaisseaux, que l'on va prendre sur le rivage.
  • 2Endroit où l'on peut faire de l'eau.

    Aiguade n'est employé aujourd'hui que dans le sens de heu où l'on fait de l'eau.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AIGUADE, s. f. c’est le lieu où les vaisseaux envoient l’équipage pour faire de l’eau, c’est-à-dire, pour renouveller leur provision d’eau douce. On trouve dans cette rade une aiguade excellente ; c’est un ruisseau qui descend des montagnes voisines, &c.

On entend aussi par ce mot la provision d’eau douce qu’on fait pour le vaisseau. On dit : Nous fîmes aiguade à cette île : mais cette expression n’est plus guere en usage, &c. On dit plus communément nous fîmes de l’eau. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « aiguade »

De l'ancien français aigue, issu lui-même du latin aqua.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ancien français, aigue, eau (voy. EAU) ; ital. acquata ; espagn. aguada.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « aiguade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aiguade ɛgad

Évolution historique de l’usage du mot « aiguade »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aiguade »

  • Enchâssée dans ses collines de roches plutoniques, rétive aux gratte-ciel de ses arrogantes voisines émiriennes, Mascate cultive la savante douceur propre aux lieux infusés d’histoire. Chronique d’un empire africain chipé aux Portugais, mémoire de Perse et de Chine, fantôme de la reine de Saba, souvenir des marins français, l’Omanaise demeure zanzibarite et un peu marseillaise. Vous aimerez ses parcs en bord de mer, ses forts perchés, le poisson à la braise, les parfums enivrants du souk, ses hôtels ouverts sur l’onde, bref une grandeur qui ne la ramène pas et que l’on croirait helvète. Mascate en deux jours, un plaisir que les navigateurs appelaient «faire aiguade». Le Figaro.fr, 48 heures à Mascate: jardins d’encens et criques turquoise sur le golfe d’Oman

Images d'illustration du mot « aiguade »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « aiguade »

Langue Traduction
Anglais watering hole
Espagnol abrevadero
Italien abbeveratoio
Allemand wasserstelle
Chinois 水坑
Arabe حفرة سقي
Portugais bebedouro
Russe водопой
Japonais 水飲み場
Basque ureztatzeko zuloa
Corse buco di irrigazione
Source : Google Translate API
Partager