La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « agiau »

Agiau

Variantes Singulier Pluriel
Masculin agiau agiaux

Définitions de « agiau »

Trésor de la Langue Française informatisé

AGIO2, AGIAU, subst. masc.

A.− Agios ou agiaux. Colifichets, affiquets, parure. Les agiaux de la mariée de village :
1. La planche II [de l'album de Villard] (...) est accompagnée de cette légende : Ci poies vos trover les agies des XII apostres assis. M. Lassus a traduit : « La figure des douze Apôtres. » Le glossaire, au mot agies, donne : « Attitude, disposition, représentation. » Il ajoute qu'ordinairement agies signifie aisances. Je regrette qu'aucun texte n'appuie cette dernière interprétation, qui ne me paraît fondée que sur la ressemblance du mot français avec l'italien agio (...) M. Littré a bien voulu me communiquer quelques textes (...) qui donnent (...) le mot agiaux ou agios, avec le sens de parure, ornements, affiquets. Ménage remarque qu'à Paris on dit les agios de la mariée de village, c'est-à-dire sa parure. Le dictionnaire de Trévoux donne la même locution (...) Agies est bien évidemment l'agios de Ménage : il faut donc interpréter : le costume, ou, comme on dirait aujourd'hui dans nos ateliers : l'ajustement des douze apôtres. P. Mérimée, Étude sur les arts au Moyen Âge,1870, pp. 368-369.
2. Affiquets (...) Agios. I' faut qu'a s' pay' des tas d'agios Pour se coller su' la caf'tière Su' les estomm' et su' l' darrière; ... (Blédort.) Bruant1901.
Rem. Noté comme fam. et inus. ds Lar. 19eet Nouv. Lar. ill., vieilli et peu us. auj. ds Littré; sans notation styl. partic. ds DG.
B.− P. ext. Discours, façons, prétentions, manières. ,,Voilà bien des agios. Faut-il faire tant d'agios?`` (La Châtret. 11865).
Rem. La Châtre t. 1 1865 précise que, au sens actuel de façons, discours, agio ,,n'est plus qu'un terme d'emphase``, tandis que J.-F. Michel, Dict. des expressions vicieuses usitées dans un grand nombre de départemens, et notamment dans la ci-devant province de Lorraine, 1807, p. 3, signale que la loc. faire des agios, n'est pas fr.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [aʒjo]. Passy 1914 donne également la possibilité d'une prononc. avec [ɔ] ouvert : -jɔ. 2. Forme graph. − L'ensemble des dict. des xixes. et xxes. écrit : agiau; Besch. 1845 : agiau ou plutôt agio; DG, s.v. agio : ,,Le mot a été écrit aussi agiau``; Quillet 1934 : agiaux ou agios subst. masc. (colifichets).
Étymol. ET HIST. I.− 2emoitié xiiies. agiez, masc. plur. « ornements de toilette, colifichets » (J. de Meung, Testament, ms. Corsini, fo160 b ds Gdf. : Pour Dieu de trop mirer leur agiez [des femmes] [nous gardons] Qui plus poingnent et percent que ne font hericons); id. agiés, masc. plur. « ornements » (Villard de Honnecourt, Album, pl. 2, éd. Lassus ibid. : Ci poés vos trover les agiés des douze apostres assis); 1562 agios, masc. plur. (graphie constante au xvies.) « menus objets; (iron.) reliques » (Calvin, Serm. sur le Deuteronome, 46, éd. Baum et Cunitz, XXVI, 441 ds Hug. : Ils ont pensé qu'en prononçant ces mots, ils faisoyent une conjuration, que cela estoit comme sont ces Agnus Dei en la Papauté, et ces autres agios qu'ils pendent à leur col), qualifié de vieux lang. par Ac. Compl. 1842 II.− xves. agios, masc. plur. « manière cérémonieuse d'agir, de parler » (A. Greban, Mist. de la Passion, 3842 ds Gdf. Compl. : Sus, frappez ens ligierement, Faut il faire tant d'agios?); agios, masc. plur. « (cont. relig.) cérémonies, pratiques extérieures du culte » (Calvin, loc. cit., 22, éd. citée, XXVI, 143 ds Hug. : Au lieu que les Papistes regardent les parois de leurs temples, et puis qu'ils extravaguent apres toutes leurs folles ceremonies, et apres tant d'agios qu'ils font); cf. av. 1598 hagios (Ph. de Marnix, Differ. de la relig., II, iv, 5 ibid. : toutes nos messes, sacrifices et sacrificules, tous nos hagios, kyrieeleison, nos belles mines, grimasses, moues, morgues et chimagrées); graphie agiaux, Cotgr. 1611. I a. fr. agiés, masc. plur. « ornements », sing. agiot (non attesté) prob. du lat. adjectum littéralement « ce qui est ajouté »; II agios, masc. plur., sans doute d'abord, terme relig. au sens de « pratiques extérieures du culte » d'où p. anal. « manière cérémonieuse d'agir », prob. du gr. α ̀ γ ι ο ς « saint », d'apr. les invocations [Agios o Theos, Agios ischyros, Agios athánatos eléison imas] des antiennes appelées « Impropères » chantées, dans le cadre de la liturgie catholique romaine, le Vendredi saint pendant la cérémonie de l'Adoration de la Croix, et accompagnées de signes extérieurs d'adoration (vestige de la liturgie de l'adoration de la vraie Croix célébrée en gr. à Jérusalem au ives.); cette hyp. est rejetée par EWFS2, qui rattache II à I. Par la suite, contamination réciproque de la forme I agiés « ornements » et de II agios puis agiaux « cérémonie » (cf. supra agios « menus objets, colifichets » dep. Calvin, et autres ex. ds Hug.) avec une influence paron. possible, pour le second, du verbe agiter, agios « cérémonies » prenant aussi le sens péj. de « gesticulations ».
BBG. − Gay t. 1 1967 [1887]. − Laborde 1872.

AGIO3, AGIAU, subst. masc.

TECHNOL. (dorure). ,,Sorte de pupitre sur lequel le doreur place le cahier qui contient les feuilles d'or.`` (Lar. 19e).
Rem. Attesté en outre ds Littré, Guérin 1892, Nouv. Lar. ill.
Prononc. : ajiô (cf. Wailly Vocab. 1818), a-ji-ô (cf. Lar. 19e, Littré), ɑ-jyó (cf. DG).
Étymol. ET HIST. − 1789 agiau (Encyclop. Méth. ds DG); 1845 agio (Besch.); agiau est la forme la plus communément reçue ds les dict. Sans étymol. sûre. On pourrait penser à un empr. à l'ital. agio « commodité, voisinage », empr. à l'a. prov. aize, a. fr. aise (ou au lat. tardif et médiév. adjacens). Pour l'application d'un adj. substantivé à un meuble, cf. le fr. mod. (1705) commode (le pupitre est placé dans le voisinage du doreur, à qui il facilite le travail) et plus anciennement commodité pour désigner un moyen personnel de transport, un siège et plus gén. tout objet contribuant au confort. On a également proposé une réduction de l'expr. pupitre à agiaux (EWFS2),agiaux, signifie « colifichets » (voir agio2); mais la relation sém. est loin d'être plausible, le cahier de feuilles d'or étant une chose bien précise.
BBG. − Chesn. 1857.

Wiktionnaire

Nom commun 3 - français

agiau \a.ʒjo\ masculin

  1. Pupitre de doreur où l’on posait les cahiers de feuilles d’or.
    • Je ne veidz oncques tant de sandeaulx, tant de flambeaulx, de torches, de glimpes et d’agiaux — (François Rabelais, Pantagruel, Volume V, page 10, 1532)

Nom commun 2 - français

agiau \a.ʒjo\ masculin

  1. (Rare) (Vieilli) (Par extension) Minauderie ; manière obséquieuse.
    • Faire des agiaux pour se faire bien voir.
    • Le mot d’agiaux, faire des agiaux, vient du Grec agios, mot par lequel commencent certaines oraiſons, de l'Office du Vendredi-Saint, dans le cours deſquelles on fait pluſieurs génuflexions. Nous voyons dans nos anciens Romans, que les bons Hermites prioient Dieu & faiſoient leurs agiaux, c'eſt-à-dire, leurs cérémonies : ainſi toute cérémonie, façon, ſimagrée, a été appelée agiaux. Quant au mot agiot, je ne crois pas qu'il ait la même origine, je ne ſais pas d'où il vient ; mais n'étoit ſûrement pas connu au ſeizieme ſiecle. — (Antoine-René de Voyer de Paulmy d'Argenson, André-Guillaume Contant d'Orville, De la lecture des livres françois, Dixième partie, Livres de Grammaire & de Rhétorique du 16ième ſiecle, 1781)

Nom commun 1 - français

agiau \a.ʒjo\ masculin

  1. (Rare) (Vieilli) Colifichet, parure.
    • Mon savant confrère M. Littré a bien voulu me communiquer quelques textes, dont aucun malheureusement n’est antérieur au XV siècle, et qui donnent le mot agiaux ou agios, avec le sens de parure, ornements, affiquets. Ménage remarque qu’à Paris on dit les agios de la mariée de village, c’est-à-dire sa parure. — (Prosper Mérimée, Études sur les arts du Moyen âge, 1884, page 369)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

AGIAU (a-ji-ô) s. m.
  • 1Sorte de pupitre sur lequel le doreur place le livret qui contient les feuilles d'or.
  • 2 Familièrement, colifichet de femme. Les agiaux de la mariée de village, affiquets, bijoux. Terme vieilli.

    Voilà bien des agiaus et une longue kirielle, se dit d'un long discours, d'une longue affaire.

    En somme, mot peu usité aujourd'hui

HISTORIQUE

XIIIe s. Ci poés vos trover les agies [portraits] des douze apostres assis, Wilars de Honecort, Planche 2 de l'album.

XVe s. Faut-il faire tant d'agios ? Commencez, mes petits deablos, Arnoul Gresban, Mystère de la Passion. Après un grand tas d'agios [façons], se part la compagnie de l'hermite, et vindrent à l'hostel tout devisant, Louis XI, Nouv. XI.

XVIe s. Je ne veidz oncques tant de sandeaulx, tant de flambeaulx, de torches, de glimpes et d'agiaux, Rabelais, Pant. V, 10.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « agiau »

Origine incertaine ; à moins qu'on ne veuille y voir, comme l'ont dit quelques-uns, le mot grec ἅγιος, souvent répété dans des prières ou litanies. Il est possible aussi que agies de Wilars vienne de ἅγιος, et signifie un portrait de saint.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom 1) De l’ancien français agies (« images, ornements ») dont le singulier agiot n’est pas attesté. Possiblement issu du latin adjectum (« ce qui est ajouté »).
(Nom 2) (XVe siècle) Vraisemblablement d’origine liturgique des prières, appelées antiennes impropères, Agios o Theos, Agios ischyros, Agios athánatos eléison imas qui sont des invocations où l’on chantait et faisait beaucoup de signes extérieurs d’adoration. Du grec ancien ἅγιος, agios (« saint »).
(Nom 3) (1532) De l’italien agio (« commodité, voisinage »), qui vient de l’ancien occitan aize, lui même issu de l’ancien français aise que l’on peut aussi relier au latin tardif et médiéval adjacens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « agiau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
agiau aʒjo

Traductions du mot « agiau »

Langue Traduction
Anglais agiau
Espagnol agiau
Italien agiau
Allemand agiau
Chinois 阿久
Arabe اجياو
Portugais agiau
Russe agiau
Japonais agiau
Basque agiau
Corse agiau
Source : Google Translate API

Agiau

Retour au sommaire ➦

Partager