La langue française

Affourrager

Sommaire

  • Définitions du mot affourrager
  • Étymologie de « affourrager »
  • Phonétique de « affourrager »
  • Évolution historique de l’usage du mot « affourrager »
  • Citations contenant le mot « affourrager »
  • Traductions du mot « affourrager »

Définitions du mot affourrager

Trésor de la Langue Française informatisé

AFFOUR(R)AGER,(AFFOURAGER, AFFOURRAGER) verbe trans.

A.− Emploi trans. Garnir le ratelier des animaux de fourrage. Affourrager les bœufs.
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e, Littré, Rob., Lar. encyclop.
B.− Emploi abs. Fournir de fourrage en certaines quantités, à certaines heures :
Les animaux souffrent quand ils arrivent dans une ferme où l'on n'a pas l'habitude d'affourager de cette manière. Magne(Lar. 19e).
C.− Emploi pronom. Faire provision de fourrage. (Ac. Compl. 1842, Besch. 1845).
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. [afuʀaʒe], j'affour(r)age [ʒafuʀa:ʒ]. 2. Dér. et composés : affourée, affourragement. Cf. fourrage. 3. Forme graph. − ,,Affourager s'écrit avec un ou deux r; mais fourrage, fourrager, fourragère en prennent obligatoirement deux`` (Quillet 1965). Conjug. : nous affour(r)ageons, j'affour(r)ageais, affour(r)ageant (pour les verbes en ger, cf. abroger).
Étymol. ET HIST. − 1393 « donner du fourrage aux bestiaux » (Ménagier de Paris, I, 103 : Et quant Grisilidis au vespre revenoit et ramenoit ses bestes à l'hostel de son père, elle les affouragoit). Dér. de fourrage*; préf. a-1*, dés -er.
BBG. − Bél. 1957. − Littré-Robin 1865. − Prév. 1755.

Wiktionnaire

Verbe

affourrager \a.fu.ʁa.ʒe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Agriculture) Donner du fourrage au bétail.
    • L’ensilage de maïs contaminé par le charbon ne devrait pas être affourragé aux animaux en période de gestation et en début de lactation, mais plutôt aux bovins à l’engrais et aux génisses non portantes. (Site de la Station de recherche Agroscope Liebefeld-Posieux ALP)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « affourrager »

→ voir fourrage
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « affourrager »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
affourrager afuraʒe

Évolution historique de l’usage du mot « affourrager »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « affourrager »

  • « Je ne peux pas accepter de rester impuissant, explique l’élu. L’État est ficelé dans ces contradictions. Mais ici nous sommes concrètement face au désespoir de jeunes éleveurs qui sont obligés de redescendre de l’estive précocement à cause des attaques. Cela leur coûte d’affourrager sur le siège de l’exploitation et en plus, ils continuent de subir les attaques. » La France Agricole, Prédation : Les loups attaquent sous les fenêtres du maire
  • La profondeur de l’enracinement est en lien avec la hauteur des parties aériennes. Il est nécessaire qu’à, au moins une période de l’année, l’herbe soit haute pour reconstituer pleinement le système racinaire, ceci est possible en alternant les périodes de pâturage par une fauche. Pour finir, le mouton, avec son poids réparti sur de petits sabots, exerce une forte pression sur le sol, et donc un tassement du sol sur les premiers centimètres. Ni la plante, ni le sol n’apprécient d’être piétinés excessivement. A partir de ces données, il faudra donc trouver des applications pratiques : pâturage tournant, apport de surfaces supplémentaires par des cultures dérobées, concentrer les brebis sur une surface restreinte et affourrager dès que la végétation est trop rase… Journal Paysan Breton - Hebdomadaire technique agricole, Comment optimiser les prairies pour les ovins | Journal Paysan Breton
  • A ces circonstances difficiles pour la prairie vient s’ajouter le surpâturage. La prairie est excessivement courte. Ce qui est un facteur supplémentaire de dégradation avec l’épuisement des plantes et l’invasion plus facile d’adventices. C’est pourquoi il est préférable de concentrer les animaux sur une parcelle ombragée et d’affourrager et ainsi, d’épargner l’essentiel des surfaces. Ceci sous-entend d’avoir du stock. Et ce sont souvent les réserves prévues pour l’hiver qui sont entamées. Par ailleurs, il faut penser aux cultures dérobées fourragères. Certaines espèces sont peu exigeantes en eau et aiment la chaleur : le moha, le millet perlé, mais aussi le sorgho. Ces espèces sont adaptées à des situations de chaleur et sécheresse mais avec des valeurs alimentaires faibles. Puis, en espérant des conditions plus favorables, il y a l’avoine rude, le trèfle d’Alexandrie, la vesce de printemps et les crucifères comme le colza fourrager ou les choux. Entraid' : le média des cuma et du matériel agricole, Prairies : comment survivre à la sécheresse ? - Entraid
  • Vous utilisez un godet désileur pour affourrager vos animaux. Le mat est monté à mi hauteur, vous engagez la vidange et vous avancez parallèlement à l’auge. Vous contrôlez votre débit avec le système de pesage qui enregistre la perte de masse au fur et à mesure de la décharge. Vous réalisez dans cette situation du pesage statique. Wikiagri.fr, L'élévateur télescopique, l'outil indispensable pour le pesage

Traductions du mot « affourrager »

Langue Traduction
Anglais infuriate
Espagnol enfurecer
Italien infuriate
Allemand wütend machen
Chinois 激怒
Arabe يثير حنقه
Portugais enfurecer
Russe взбесить
Japonais 激怒
Basque infuriate
Corse infuriatu
Source : Google Translate API
Partager