Affirmateur : définition de affirmateur, affirmatrice


Affirmateur, affirmatrice : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

AFFIRMATEUR, TRICE, adj. et subst.

I.− Emploi adj. Affirmateur de qqc.Qui affirme, pose en doctrine :
1. Un pouvoir spécialement affirmateur des droits individuels. Le Temps,15 avr. 1876, p. 2, col. 3 (Littré).
II.− Emploi subst.
A.− Celui qui affirme avec énergie ou conviction. Synon. dogmatique. Anton. négateur, sceptique :
2. Il existe cette différence entre le démon de Socrate et le mien, que celui de Socrate ne se manifestait à lui que pour défendre, avertir, empêcher, et que le mien daigne conseiller, suggérer, persuader. Ce pauvre Socrate n'avait qu'un démon prohibiteur; le mien est un grand affirmateur, le mien est un démon d'action, ou démon de combat. Ch. Baudelaire, Petits poèmes en prose,Assommons les pauvres! 1867, p. 217.
3. Sentir ma première leçon mal comprise avait éperonné mon désir d'éclairer différemment et plus puissamment les suivantes; je fus par là porté à poser en doctrine ce que je n'avais fait d'abord que hasarder à titre d'ingénieuse hypothèse. Combien d'affirmateurs doivent leur force à cette chance de n'avoir pas été compris à demi-mot! Pour moi je ne peux discerner, je l'avoue, la part d'entêtement qui, peut-être, vint se mêler au besoin d'affirmation naturelle. A. Gide, L'Immoraliste,1902, p. 429.
B.− Celui qui s'affirme, fait valoir sa personnalité (dans l'action, etc.) :
4. La vie n'a jamais rien refusé à qui ne se refusait pas à elle. Et peut-être la grandeur de l'homme ne la verra-t-on bientôt plus dans ses renoncements, ses sacrifices, mais au contraire dans une dépense de lui-même qu'il saura consentir jusqu'à la limite extrême de ses forces. Les dieux naissent de l'homme comme ses diables, et les grands « affirmateurs » sont tous à l'image de Faust. G. de Pourtalès, Wagner, histoire d'un artiste,1932, p. 390.
Rem. Terme rare, qui notamment sous sa forme adj. semble appartenir au vocab. recherché, et apparaît dans chaque emploi comme une création de discours.
Prononc. − Dernière transcription ds Littré : a-fir-ma-teur, fém. tri-s'.
Étymol. ET HIST. − 1876 « (d'un inanimé) qui affirme », supra ex. 1. Dér. de affirmer* (sur le modèle de négateur, instigateur, etc.); suff. -ateur (-eur2*).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 2.

Affirmateur, affirmatrice : définition du Wiktionnaire

Adjectif

affirmateur \a.fiʁ.ma.tœʁ\

  1. Qui affirme.
    • Un pouvoir spécialement affirmateur des droits individuels. (le Temps, 15 avr. 1876, 2e page 3e colonne)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Affirmateur, affirmatrice : définition du Littré (1872-1877)

AFFIRMATEUR (a-fir-ma-teur, tri-s') adj.
  • Qui affirme. Un pouvoir spécialement affirmateur des droits individuels, le Temps, 15 avr. 1876, 2e p. 3e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « affirmateur »

Étymologie de affirmateur - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin affirmator.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « affirmateur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
affirmateur afirmatœr play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « affirmateur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « affirmateur »

  • Faire politiquement émerger le surhomme – via la transvaluation des valeurs – semble difficile en pratique. Mais Nietzsche doit au moins nous encourager à surmonter l'homme, proposer d'autres projets que celui de la simple conservation, et sortir de la négativité – la critique stérile du « progressisme ». La droite doit devenir affirmatrice. AgoraVox, Nietzsche, antidote au conservatisme de droite - AgoraVox le média citoyen
  • Depuis Platon, la philosophie, faussement désincarnée, est portée au mépris de la vie sensible. Nietzsche l’appelle au contraire à être affirmatrice et à nous réconcilier avec l’existence. Sciences Humaines, Nietzsche (1844/1900) - Retrouver le sel de la vie
  • Pourtant, Thelma & Louise n’est ni un film dystopique ni un pur fantasme, et il n’offre pas J.D. comme le remède à tous les maux machos. Dans une tournure déprimante mais aussi quelque peu affirmatrice de la vie – parce que c’est tellement vrai dans la vie – J.D. se révèle être tordu aussi. Il a peut-être été honnête avec Thelma au sujet de son occupation criminelle, mais il reste un criminel. Après une nuit de sexe intense, cassant des meubles, presque parodiquement bon, J.D. se glisse hors de la chambre de Thelma avec tout l’argent que Louise avait obtenu pour leur évasion au Mexique. Son altruisme se révèle être superficiel et son charme vide, égoïste et déchirant. Alors que les hommes d’action pouvaient faire des choses, souvent pour sauver leurs proches ou le monde entier, J.D.est rien d’autre que de la fumée et des miroirs et ne se soucie que de lui-même. Breakingnews.fr, Brad Pitt est apparu dans «Thelma & Louise». Les hommes n'étaient jamais les mêmes.
  • Au regard de l’Histoire, eut-il été préférable de plaider pour une surenchère affirmatrice de ce qui était déjà cru – souvent pour le pire –, c’est-à-dire de renforcer l’illusion d’une clarté toujours un peu aveuglante ou, à l’inverse, de suggérer davantage de co-fondation pour permettre l’émergence d’une vision plus large, plus nuancée et moins polarisée ? DIACRITIK, De la confusion comme vertu
  • Ce que dit cette journaliste tombe sous le sens. Le problème est le même en matière de justice : on ne demande pas à un présupposé accusé de prouver qu'il est innocent, mais à l'accusation de prouver qu'il est coupable. Tout simplement car il est impossible de prouver qu'on est innocent, d'où la présomption d'innocence comme principe fondamental. Par exemple si on accuse quelqu'un d'avoir volé un objet, comment peut-il prouver qu'il ne l'a pas fait ? S'il explique qu'il n'est pas en possession de cet objet, on pourrait l'accuser de l'avoir revendu, et de prouver qu'il ne l'a pas fait. S'il explique alors qu'il n'y a pas eu de chèque encaissé sur son compte, on pourrait l'accuser d'avoir fait la transaction en liquide, et de prouver que ce n'est pas le cas, ce qui est une fois encore impossible. Et ainsi de suite. C'est pourquoi il faut toujours que l'affirmateur (l'accusateur en matière de justice, le journaliste en matière de news, le scientifique annonçant une découverte, l'internaute affirmant sur le réseau, etc.) apporte les preuves de ce qu'il affirme. Sans preuve aucune affirmation n'est recevable. L'Obs, YouTube : cette jeune journaliste démonte joyeusement les "fake news"
  • Mais cet « affirmateur de l’art nouveau », si prompt à condamner telle ou telle institution (l’académie, le figuratif...) et à vouloir maintenir l’autonomie de l’art, impose rapidement des formules qui débordent ce parallélisme. L’art doit investir les autres formes de vie. L’art suprématiste veut avoir une dimension totale. C’est justement dans cette requête d’un débordement que se trouve la source du conflit qui le fera plier. Car le pouvoir, de son côté, s’il se veut aussi autonome, se sait légitime à s’investir aussi dans toutes les ressources de l’existence. On ne dira pas « rivalité », puisque les deux autorités ont des poids différents. , Les arts rebelles de Staline - Nonfiction.fr le portail des livres et des idées

Vidéos relatives au mot « affirmateur »

Traductions du mot « affirmateur »

Langue Traduction
Espagnol afirmante
Anglais affirmer
Source : Google Translate API

Synonymes de « affirmateur »

Source : synonymes de affirmateur sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires