Advenu : définition de advenu, avenue


Advenu, avenue : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ADVENU, UE, AVENU, UE, part. passé, adj. et subst.

I.− Part. passé de a(d)venir*.
II.− Emploi adj., advenu ou avenu.
A.− Avenu (ou rarement advenu) [Dans des expr. négatives]
1. Non avenu (except. advenu). [En parlant d'une pers. ou d'une chose existant ou ayant réellement existé, mais considérée, apr. examen, comme n'ayant plus de valeur jur. ou hist.] Synon. aboli, annulé, disparu, fini, ignoré, inconnu, inexistant, nul; anton. arrivé, continué, devenu, fait, recommencé, reconnu, réel, venu.
a) [En parlant d'une pers.] :
1. Quant à Pindare, il est pour moi non avenu Comme s'il me parlait un patois inconnu. A. Pommier, Crâneries et dettes de cœur,1842, p. 60.
2. Louis XVIII aussi datait son bienfait de l'an dix-neuvième de son règne, regardant Bonaparte comme non avenu, de même que Charles II avait sauté à pieds joints par-dessus Cromwell : c'était une espèce d'insulte aux souverains qui avaient tous reconnu Napoléon, et qui dans ce moment même se trouvaient dans Paris. Ce langage suranné et ces prétentions des anciennes monarchies n'ajoutaient rien à la légitimité du droit et n'étaient que de puérils anachronismes. F.-R. de Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 2, 1848, p. 534.
b) [En parlant d'une chose antérieurement arrivée ou décidée] :
3. La conscience est comme un témoin qui nous avertit de tout ce qui se fait dans l'intérieur de notre âme. Elle n'est le principe d'aucune de nos facultés, mais elle est leur lumière à toutes. Ce n'est pas parce que nous avons conscience de ce qui se passe en nous qu'il se passe en nous quelque chose; mais ce qui s'y passe serait comme non avenu s'il ne nous était attesté par la conscience... V. Cousin, Hist. de la philosophie du XVIIIesiècle,t. 1, 1829, p. 99.
4. Je viens d'apprendre que Monsieur Victor Hugo se portait candidat pour succéder à feu Monsieur Michaud. J'ai l'honneur de vous prier dès lors de regarder la lettre par laquelle je vous annonçai ma candidature comme non avenue je renonce à me présenter en concurrence avec lui. H. de Balzac, Correspondance,1839, p. 775.
5. Il y a du Montaigne en chacun de nous. Tout goût, toute humeur et passion, toute diversion, amusement et fantaisie, où le christianisme n'a aucune part et où il est comme non avenu, où il est, non pas nié, non pas insulté, mais ignoré par une sorte d'oubli facile et qui veut se croire innocent, tout état pareil en nous, qu'est-ce autre chose que du Montaigne? Ch.-A. Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 2, 1842, p. 410.
6. La rupture qu'on avait crainte entre la Russie et la Porte n'arriva pas : la modération d'Alexandre retarda l'événement. (...) j'écrivis maintes dépêches qui sont allées moisir dans nos archives avec le rendu compte d'événements non advenus. F.-R. de Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 3, 1848, p. 96.
7. Ce primitif s'appelle Lucas Van den Leyden et il rend à mon sens inutiles et non avenus les quatre ou cinq cents ans de peinture qui sont venus après lui. A. Artaud, Le Théâtre et son double,1939, p. 40.
En partic., dans la lang. du dr. :
8. Si l'assignation est nulle par défaut de forme, si le demandeur se désiste de sa demande, s'il laisse périmer l'instance, ou si sa demande est rejetée, l'interruption est regardée comme non avenue. Code civil,1804, p. 410.
2. Nul et non avenu (except. advenu). Même sens.
a) Dans un contexte jur.Expressément déclaré ou considéré comme non avenu :
9. Je déclare que je suis inviolablement pourvu du grade dont vous-même m'avez proclamé revêtu et que prétend révoquer la décision dont vous me faites l'honneur de me prévenir. Cette décision est, de fait comme de droit, nulle et non avenue. Je proteste contre cette décision. Et je vous prie de vouloir bien en provoquer la prompte révocation du général en chef. V. Hugo, Correspondance,1830, p. 481.
10. Hâtons-nous d'ajouter, continua le notaire, que le testateur n'ayant le droit d'aliéner qu'une partie de sa fortune, et ayant aliéné le tout, le testament ne résistera point à l'attaque, mais sera déclaré nul et non avenu. A. Dumas Père, Le Comte de Monte-Cristo,t. 2, 1846, p. 217.
11. Personne ne s'occupait de l'accord Darlan-Clark, tenu pour nul et non avenu par le Comité de la libération nationale et dont j'avais hautement déclaré à la tribune de l'Assemblée consultative qu'aux yeux de la France il n'existait pas. Ch. de Gaulle, Mémoires de guerre,L'Unité, 1956, p. 213.
Rem. Sur cette expr. pléonastique, cf. R. Lindon, Le Style et l'éloquence judiciaires, Paris, Albin Michel, 1968, p. 39 : ,,Ces excès sont ridicules. Même sans mériter cette épithète, d'autres clichés sont de purs pléonasmes. Pourquoi « nul et non avenu », (...) « en même et semblable état », « pour servir et valoir ce que de droit »? Je sais bien qu'ils viennent naturellement sous la plume, mais il me semble qu'il y aurait profit à les éliminer.``
b) P. ext., dans la lang. commune :
12. Peut-être chaque soir acceptons-nous le risque de vivre, en dormant, des souffrances que nous considérons comme nulles et non avenues parce qu'elles seront ressenties au cours d'un sommeil que nous croyons sans conscience. M. Proust, À la recherche du temps perdu,Sodome et Gomorrhe, 1922, p. 980.
13. Le fils repenti rentre à la maison (que le fils vertueux n'a jamais quittée) (...) il n'y a pas équivalence entre celui qui est resté et celui qui est parti, puis revenu, qui a péché, regretté et, sinon aboli le fait d'avoir-fait, du moins réparé la chose faite... On peut, recommençant da capo, tenir le temps pour nul et non advenu; mais on ne peut faire que le devenir ne soit pas devenu! On peut faire comme si rien n'était arrivé, on ne peut faire que rien ne soit arrivé! Malheur à ceux qui négligent le temps! V. Jankélévitch, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien,1957, p. 154.
B.− Advenu
1. [En parlant d'un événement] Qui est arrivé, qui s'est produit. Synon. arrivé, devenu, fait, réel; anton. inexistant, nul :
14. Quand nous décrivions tout à l'heure le recouvrement du temps par lui-même, nous ne réussissions à traiter le futur comme un passé qu'en ajoutant : un passé à venir, et le passé comme un avenir qu'en ajoutant : un avenir déjà advenu... M. Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception,1945, p. 484.
2. MYSTIQUE ANC. [En parlant de l'âme] Qui est entré dans le monde en s'unissant à un corps. Synon. allé, arrivé, venu :
15. les cainites. − L'évangile de Judas! basilide. − Le traité de l'âme advenue! manès. − La prophétie de Barcouf! Antoine se débat, leur échappe; ... G. Flaubert, La Tentation de saint Antoine,1874, p. 71.
Rem. Dans cet emploi, advenu se rapproche de l'emploi subst. anc. : « étranger nouvellement venu » (cf. Ac. Compl. 1842) (cf. aussi infra III A). Il s'agit pour l'âme de se joindre à un être corporel au moment de la naissance : ,,... l'âme, si le système de Basilide est conséquent avec lui-même, ne peut procéder du démiurge que (...) par voie d'émanation. Elle est, en effet, représentée comme quelque chose de divin, d'étranger à ce monde, d'antérieur à son union avec le corps.`` (Théol. cath. t. 2, I 1910, s.v. Basilide).
III.− Emploi subst. masc. ou fém., advenu.
A.− Masc. ou fém., domaine mystique, rare.Personne survenue en un certain lieu, à un certain moment non absolument prévisibles (cf. supra) :
16. Une juvénile forme féminine, en mante sombre, en était descendue, seule. La vision, après s'être orientée sur la plage crépusculaire, s'était hâtée, en courant vers les torches (...) l'homme au masque mystérieux était étendu dans son manteau. − Ô malheureux! s'écria dans un sanglot et en se cachant la face, la jeune apparition lorsqu'elle arriva, tête nue, à côté de lui. − Adieu! Adieu! répondit-il. (...) Tu es libre!.... ajouta-t-il, en laissant retomber sa tête sur la pierre. − Tu es délivré! répondit la blanche advenue en élevant une petite croix d'or vers les cieux... Ph.-A.-M. de Villiers de L'Isle-Adam, Contes cruels, Duke of Portland, 1883, pp. 107-108.
17. Combien (...) la grande page de Rubens nous apparaît consolante dans sa majesté et sa tendresse! Une page entre ses deux marges : d'un côté, la Vierge radieuse et triomphante qui vient rendre visite à sa cousine Élisabeth, et, de l'autre, c'est l'Attente constituée de l'ancienne Loi en la personne de Siméon qui reçoit le nouvel Advenu. P. Claudel, Un Poète regarde la Croix,1938, p. 213.
Rem. Il s'agit dans l'ex. 16 d'une apparition, dans l'ex. 17 (qui joue sur le lat. patristique adventus « nativité ») de Jésus au moment de sa venue dans le monde.
B.− STYL., PHILOS.
1. Masc. Ce qui est réellement venu à l'existence à un certain moment :
18. Simplement, pour nous devant qui la biographie des morts s'étend différente de ce que la vie a été pour les vivants, − non pas l'inconnu qui, peu à peu, par fragments successifs, devenait connaissable, mais un tout dont à chaque moment nous possédons la suite et la fin et dont les possibles ont été supprimés par l'advenu, − l'analyse, dans Raoul Spifame, a l'accent d'une involontaire prescience et le diagnostic est pronostic. M.-J. Durry, Gérard de Nerval et le mythe,1956, pp. 46-47.
2. Fém., néol. d'aut. Venue effective :
19. Le sujet nu ne « serait » même pas sans l'acte minimal de venir, qui le fait exister temporellement, c'est-à-dire changer; et vice-versa l'acte à peine senti et plutôt entrevu de venir, de venir et survenir, n'est rien d'autre que l'esse lui-même comme avènement, cet avènement étant souvenir, devenir ou advenir selon que l'on considère le surgissement du passé comme présent, la mutation de l'être actuel en un autre ou l'advenue de la nouveauté à venir. V. Jankélévitch, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien,1957, p. 22.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 165.

Advenu, avenue : définition du Wiktionnaire

Forme de verbe

advenu \ad.və.ny\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe advenir.

Nom commun

avenue \av.ny\ féminin

  1. Voie urbaine d’importance et de taille diverses. Toutefois, en général, une avenue est moins importante qu'un boulevard.
    • La grande avenue était complètement déserte : on avait accordé trois heures aux habitants pour vider les lieux, et tout le monde, semblait-il, s’était hâté d’en profiter. — (H. G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908, traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, 1921, page 304)
    • On les retrouve au kébab du coin, au bout de l’avenue Jean-Jaurès où une pancarte annonce : « Dernier kébab avant le périph », au Café de la musique du parc de la Villette, au café MK2 du quai de Seine. — (Régine Robin, Le mal de Paris, éd. Stock, 2014)
    • L’image aérienne vient d'en révéler l'importance en mettant en évidence une grande avenue, des monuments, et surtout, les horrea, grands entrepôts d'état, généralement associés à une activité portuaire. — (Jacques Dassié, Manuel d'archéologie aérienne, Éditions TECHNIP, 1978, page 2)
  2. Voie urbaine bordée d’arbres.
    • La route que nous suivons est d'abord une belle avenue d’eucalyptus traversant des champs de céréales et montant doucement jusqu'à son point culminant, à 620 mètres. — (Frédéric Weisgerber, Huit jours à Ténériffe, dans la Revue générale des sciences pures et appliquées, Paris : Doin, 1905, vol. 16, page 1039)
    • Bien qu’il connût la route, il s’avançait avec précaution, dans cette avenue que bordaient d’énormes arbres dont les cimes se perdaient dans l’ombre. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  3. Grande rue radiale, en particulier quand elle est bordée d’arbres.
    • Je me suis promené sur l’avenue des Champs-Élysées.
  4. (Par extension) Rue importante, quelle que soit son orientation, en particulier quand elle est bordée d’arbres.
    • Quand tout dort encore, les larges avenues de Carpentras voient affluer des amoncellements d’asperges, de petits pois, de pomme de terre, de cerises et de fraises. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  5. (Vieilli) Chemin par lequel on arrive en un lieu.
    • Gardes, saisissez-vous de cet homme et le branchez incontinent au premier arbre de mon avenue. — (Octave Mirbeau, Le gamin qui cueillait les ceps, dans La Vache tachetée, 1918)
    • Les gardes occupaient toutes les avenues du palais. — L’armée s’empara de toutes les avenues des montagnes.
  6. (Chasse) (Vieilli) Chemin ou sentier pratiqué en vue d'une pipée.
    • Quand les perches vivantes qu'on veut faire servir sont trop grosses pour être inclinées dans l'avenue, on leur donne un léger coup de serpe à la hauteur de 3 à 4 pieds et demi, ce qui donne la facilité de les abaisser. Si on n'a pas de perches voisines de l'avenue qu'on puisse plier, on emploie les branches qu'on a coupées, soit sur l'arbre de pipée, soit pour former les allées, et on les fixe solidement en terre, en leur donnant toujours une certaine inclinaison. — (Jacques-Joseph Baudrillart, Traité général des eaux et forêts, chasses et pêches, volume 8, Huzard, Paris, 1821, page 600)
  7. (Par extension) Moyen qui conduit à un but.
    • Cette année-là, nos relations n’allèrent pas beaucoup plus loin : une ou deux chasses où M. de Bray me pria de prendre part, quelques visites reçues ou rendues, et qui me firent mieux connaître les chemins de son village qu’elles ne m’ouvrirent les avenues discrètes de son amitié. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 22)
    • Échanger avec ses supérieurs, non selon le mode de la soumission, de la séduction ou de la révolte, mais dans une perspective d’entraide et de solidarité, représente une autre avenue de la connaissance de soi. — (Solange Cormier, La Communication et la gestion, 2006)

Forme d’adjectif

avenue \av.ny\

  1. Féminin singulier de avenu.

Forme d’adjectif

advenue \ad.və.ny\

  1. Féminin singulier de advenu.

Forme de verbe

advenue \ad.və.ny\

  1. Participe passé féminin singulier de advenir.

Forme d’adjectif

advenue \ad.və.ny\

  1. Féminin singulier de advenu.

Forme de verbe

advenue \ad.və.ny\

  1. Participe passé féminin singulier de advenir.

Forme d’adjectif

advenue \ad.və.ny\

  1. Féminin singulier de advenu.

Forme de verbe

advenue \ad.və.ny\

  1. Participe passé féminin singulier de advenir.

Forme d’adjectif

advenue \ad.və.ny\

  1. Féminin singulier de advenu.

Forme de verbe

advenue \ad.və.ny\

  1. Participe passé féminin singulier de advenir.

Forme d’adjectif

advenue \ad.və.ny\

  1. Féminin singulier de advenu.

Forme de verbe

advenue \ad.və.ny\

  1. Participe passé féminin singulier de advenir.

Forme d’adjectif

advenue \ad.və.ny\

  1. Féminin singulier de advenu.

Forme de verbe

advenue \ad.və.ny\

  1. Participe passé féminin singulier de advenir.

Nom commun

avenue \av.ny\ féminin

  1. Voie urbaine d’importance et de taille diverses. Toutefois, en général, une avenue est moins importante qu'un boulevard.
    • La grande avenue était complètement déserte : on avait accordé trois heures aux habitants pour vider les lieux, et tout le monde, semblait-il, s’était hâté d’en profiter. — (H. G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908, traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, 1921, page 304)
    • On les retrouve au kébab du coin, au bout de l’avenue Jean-Jaurès où une pancarte annonce : « Dernier kébab avant le périph », au Café de la musique du parc de la Villette, au café MK2 du quai de Seine. — (Régine Robin, Le mal de Paris, éd. Stock, 2014)
    • L’image aérienne vient d'en révéler l'importance en mettant en évidence une grande avenue, des monuments, et surtout, les horrea, grands entrepôts d'état, généralement associés à une activité portuaire. — (Jacques Dassié, Manuel d'archéologie aérienne, Éditions TECHNIP, 1978, page 2)
  2. Voie urbaine bordée d’arbres.
    • La route que nous suivons est d'abord une belle avenue d’eucalyptus traversant des champs de céréales et montant doucement jusqu'à son point culminant, à 620 mètres. — (Frédéric Weisgerber, Huit jours à Ténériffe, dans la Revue générale des sciences pures et appliquées, Paris : Doin, 1905, vol. 16, page 1039)
    • Bien qu’il connût la route, il s’avançait avec précaution, dans cette avenue que bordaient d’énormes arbres dont les cimes se perdaient dans l’ombre. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  3. Grande rue radiale, en particulier quand elle est bordée d’arbres.
    • Je me suis promené sur l’avenue des Champs-Élysées.
  4. (Par extension) Rue importante, quelle que soit son orientation, en particulier quand elle est bordée d’arbres.
    • Quand tout dort encore, les larges avenues de Carpentras voient affluer des amoncellements d’asperges, de petits pois, de pomme de terre, de cerises et de fraises. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  5. (Vieilli) Chemin par lequel on arrive en un lieu.
    • Gardes, saisissez-vous de cet homme et le branchez incontinent au premier arbre de mon avenue. — (Octave Mirbeau, Le gamin qui cueillait les ceps, dans La Vache tachetée, 1918)
    • Les gardes occupaient toutes les avenues du palais. — L’armée s’empara de toutes les avenues des montagnes.
  6. (Chasse) (Vieilli) Chemin ou sentier pratiqué en vue d'une pipée.
    • Quand les perches vivantes qu'on veut faire servir sont trop grosses pour être inclinées dans l'avenue, on leur donne un léger coup de serpe à la hauteur de 3 à 4 pieds et demi, ce qui donne la facilité de les abaisser. Si on n'a pas de perches voisines de l'avenue qu'on puisse plier, on emploie les branches qu'on a coupées, soit sur l'arbre de pipée, soit pour former les allées, et on les fixe solidement en terre, en leur donnant toujours une certaine inclinaison. — (Jacques-Joseph Baudrillart, Traité général des eaux et forêts, chasses et pêches, volume 8, Huzard, Paris, 1821, page 600)
  7. (Par extension) Moyen qui conduit à un but.
    • Cette année-là, nos relations n’allèrent pas beaucoup plus loin : une ou deux chasses où M. de Bray me pria de prendre part, quelques visites reçues ou rendues, et qui me firent mieux connaître les chemins de son village qu’elles ne m’ouvrirent les avenues discrètes de son amitié. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 22)
    • Échanger avec ses supérieurs, non selon le mode de la soumission, de la séduction ou de la révolte, mais dans une perspective d’entraide et de solidarité, représente une autre avenue de la connaissance de soi. — (Solange Cormier, La Communication et la gestion, 2006)

Forme d’adjectif

avenue \av.ny\

  1. Féminin singulier de avenu.

Forme d’adjectif

advenue \ad.və.ny\

  1. Féminin singulier de advenu.

Forme de verbe

advenue \ad.və.ny\

  1. Participe passé féminin singulier de advenir.

Forme d’adjectif

advenue \ad.və.ny\

  1. Féminin singulier de advenu.

Forme de verbe

advenue \ad.və.ny\

  1. Participe passé féminin singulier de advenir.

Nom commun

avenue \av.ny\ féminin

  1. Voie urbaine d’importance et de taille diverses. Toutefois, en général, une avenue est moins importante qu'un boulevard.
    • La grande avenue était complètement déserte : on avait accordé trois heures aux habitants pour vider les lieux, et tout le monde, semblait-il, s’était hâté d’en profiter. — (H. G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908, traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, 1921, page 304)
    • On les retrouve au kébab du coin, au bout de l’avenue Jean-Jaurès où une pancarte annonce : « Dernier kébab avant le périph », au Café de la musique du parc de la Villette, au café MK2 du quai de Seine. — (Régine Robin, Le mal de Paris, éd. Stock, 2014)
    • L’image aérienne vient d'en révéler l'importance en mettant en évidence une grande avenue, des monuments, et surtout, les horrea, grands entrepôts d'état, généralement associés à une activité portuaire. — (Jacques Dassié, Manuel d'archéologie aérienne, Éditions TECHNIP, 1978, page 2)
  2. Voie urbaine bordée d’arbres.
    • La route que nous suivons est d'abord une belle avenue d’eucalyptus traversant des champs de céréales et montant doucement jusqu'à son point culminant, à 620 mètres. — (Frédéric Weisgerber, Huit jours à Ténériffe, dans la Revue générale des sciences pures et appliquées, Paris : Doin, 1905, vol. 16, page 1039)
    • Bien qu’il connût la route, il s’avançait avec précaution, dans cette avenue que bordaient d’énormes arbres dont les cimes se perdaient dans l’ombre. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  3. Grande rue radiale, en particulier quand elle est bordée d’arbres.
    • Je me suis promené sur l’avenue des Champs-Élysées.
  4. (Par extension) Rue importante, quelle que soit son orientation, en particulier quand elle est bordée d’arbres.
    • Quand tout dort encore, les larges avenues de Carpentras voient affluer des amoncellements d’asperges, de petits pois, de pomme de terre, de cerises et de fraises. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  5. (Vieilli) Chemin par lequel on arrive en un lieu.
    • Gardes, saisissez-vous de cet homme et le branchez incontinent au premier arbre de mon avenue. — (Octave Mirbeau, Le gamin qui cueillait les ceps, dans La Vache tachetée, 1918)
    • Les gardes occupaient toutes les avenues du palais. — L’armée s’empara de toutes les avenues des montagnes.
  6. (Chasse) (Vieilli) Chemin ou sentier pratiqué en vue d'une pipée.
    • Quand les perches vivantes qu'on veut faire servir sont trop grosses pour être inclinées dans l'avenue, on leur donne un léger coup de serpe à la hauteur de 3 à 4 pieds et demi, ce qui donne la facilité de les abaisser. Si on n'a pas de perches voisines de l'avenue qu'on puisse plier, on emploie les branches qu'on a coupées, soit sur l'arbre de pipée, soit pour former les allées, et on les fixe solidement en terre, en leur donnant toujours une certaine inclinaison. — (Jacques-Joseph Baudrillart, Traité général des eaux et forêts, chasses et pêches, volume 8, Huzard, Paris, 1821, page 600)
  7. (Par extension) Moyen qui conduit à un but.
    • Cette année-là, nos relations n’allèrent pas beaucoup plus loin : une ou deux chasses où M. de Bray me pria de prendre part, quelques visites reçues ou rendues, et qui me firent mieux connaître les chemins de son village qu’elles ne m’ouvrirent les avenues discrètes de son amitié. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 22)
    • Échanger avec ses supérieurs, non selon le mode de la soumission, de la séduction ou de la révolte, mais dans une perspective d’entraide et de solidarité, représente une autre avenue de la connaissance de soi. — (Solange Cormier, La Communication et la gestion, 2006)

Forme d’adjectif

avenue \av.ny\

  1. Féminin singulier de avenu.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Advenu, avenue : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ADVENIR. v. intr.
Arriver par accident, par surprise. Il n'est employé qu'à l'infinitif et aux troisièmes personnes. Les choses étant dans cet état, il advint que...; s'il advenait que... Quand le cas adviendra. Quoi qu'il advienne. Il en adviendra ce qu'il pourra. Quelque chose qu'il en advienne. Je me résous à tout ce qui en peut advenir. On ne peut pas prévoir tous les cas qui adviendront. Les choses qui sont advenues. Prov., Fais ce que dois, advienne que pourra, Fais ce que tu dois faire, advienne ce qu'il pourra advenir. Le gérondif

ADVENANT s'emploie dans les Contrats et autres actes publics, dans le sens de S'il advient que, s'il arrive que. Advenant le décès de l'un des deux. Le cas advenant que... Voyez AVENANT. Pour le participe passé

ADVENU, UE, voyez AVENU.

Phonétique du mot « advenu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
advenu advœny play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « advenu »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « advenu »

  • La Vivaldi est advenue. Mais elle a laissé bien de questions sans réponse... Le Soir Plus, Commentaire: angles morts - Le Soir Plus
  • Pour une fois, les Indiens ne se font pas massacrer, comme dans ces westerns qui ont façonné l'imaginaire américain... Au contraire, il s'agit, pour les descendants de Sitting Bull et de Geronimo, d'une grande victoire, d'une immense fierté et, sans doute, de la meilleure chose qui soit advenue depuis leur reconnaissance en tant qu'Américains en 1924 et l'obtention du droit de vote en 1948. "La nomination de Deb Haaland à la tête d'un département de l'Intérieur représente en effet un moment historique qu'aucun d'entre nous n'oubliera jamais, explique avec émotion ce jeune conseiller amérindien du gouvernement de l'Etat du Nouveau-Mexique, dont la fonction requiert l'anonymat. Pour la première fois, quelqu'un qui nous ressemble se trouvera au sommet de l'Etat. Et sera en mesure de comprendre les problématiques spécifiques des 5,22 millions de native americans [Indiens des Etats-Unis, qu'ils soient "natifs" ou métis], souvent déclassés, marginalisés, ostracisés."  LExpress.fr, Excellente négociatrice, incorruptible... Qui est Deb Haaland ministre améridienne de Biden ? - L'Express
  • Périco Légasse défend un numéro qui s'interroge sur des scénarios alternatifs à ceux de la réalité historique, de François Mitterrand aux "gilets jaunes". Et pour lui, rien ne convient mieux que ce monde profondément agité par la crise sanitaire du coronavirus. "On voit bien qu'on est dans un monde où tout est possible et tout est permis. Finalement, c'est peut-être une mesure du raisonnable que de dire 'Voilà ce qui aurait pu se passer si telle circonstance s'était produite de telle façon, si la conjoncture avait été différente'." Pour lui, cela permet donc d'"ouvrir les perspectives" d'une réalité qui n'est pas advenue : "Finalement, toutes les portes sont ouvertes aux hypothèses les plus incroyables et c'est ce que l'on a voulu démontrer."  Europe 1, Pourquoi l'hebdomadaire "Marianne" met à l'honneur les uchronies
  • Des utopies mourantes hélas, les déchets industriels d’un monde dont elles sont déjà les ruines. Car nous ne sommes plus certains d’être encore ici tout à fait chez nous — comme je l’étais enfant, quand ce monde, un peu terrifiant, désignait en même temps l’idée consolatrice d’un futur amélioré. C’était alors des postes avancées d’une civilisation à venir. Et ce qu’on ressent, aujourd’hui, avec une immense mélancolie, une mélancolie de dimension autoroutière, c’est que cette civilisation, parfaite, n’est jamais tout à fait advenue, qu’elle n’adviendra jamais, mais qu’elle restera la seule utopie que nous aurons réellement connue.  France Culture, Peut-il encore exister des utopies ?
  • Bruno David. On peut l'espérer surtout par rapport à la Covid-19 qui met en lumière qu'une telle crise sanitaire ne serait jamais advenue si notre rapport à la biodiversité était mieux maîtrisé. Cette maladie est une zoonose, liée à la promiscuité entre notre espèce et les autres espèces animales. Plus cette promiscuité se trouve favorisée, plus la probabilité de nouvelles pandémies grandit. Tout cela est lié à notre relation avec le reste du monde vivant. Il y a donc à prendre en compte la biodiversité dans sa diversité et dans sa richesse spécifique : à l'avenir il y aura toujours plus de pathogènes qui se distribueront entre les différentes espèces animales. Or, si l'on diminue la diversité du vivant, les pathogènes se concentreront sur les espèces restantes, celle des élevages et aussi la nôtre. La Covid-19 était à mon sens inéluctable compte tenu de nos comportements. Elle provient probablement d'une espèce sauvage, mais comme pour la grippe H1N1 ou le H5N1, elle aurait pu passer par nos animaux d'élevage (porcs et volailles). Un virus ne cesse d'évoluer et lorsque les concentrations sont grandes, il passe aisément d'un hôte à un autre. Idem, comme sans doute à Wuhan, lorsque vous apportez sur les étals des animaux sauvages ou lorsque en déforestant, vous allez au contact de ces mêmes animaux sauvages. Il y a donc urgence à revoir notre rapport à la nature.  LExpress.fr, Biodiversité : "Nous sommes à l'aube de la 6e extinction mais nous avons encore le temps d'agir" - L'Express
  • Même les plus incroyants l'attendent. Visage tourné vers le ciel, ils supplient son retour. À sa venue, tout sera pur. Car tel est son génie : faire toute chose nouvelle. Nos souillures ? Effacées. Sans violence. Comme une caresse. C'est tout en douceur que, sous son ciel, chaque chose retrouve sa splendeur virginale. Chaque être, transfiguré, revêt la blancheur de la colombe ou de l'agneau. Sous ce doux règne, aucun pas ne pèse plus. Les dangers semblent loin. On y laisse venir les petits enfants. Oui, même les incroyants l'attendent : la neige. Chacun espère cette page blanche sur nos trajets usés. Parcelles de ciel sur la terre, la neige dit en silence le retour prochain du Messie, l'advenue du Royaume. Avant d'y voir le symbole d'autre chose, émerveillons-nous La Vie.fr, Cette chanson douce
  • L'horreur est advenue à La Chapelle-Longueville, dans l'Eure. Un couple est soupçonné d'avoir violé et tué sa fillette d'un mois et demi. Il a été mis en examen et écroué, a-t-on appris ce mercredi auprès du parquet d'Evreux. Une information judiciaire avait été ouverte la veille. leparisien.fr, Bébé violé et tué dans l’Eure : les parents du nourrisson mis en examen - Le Parisien
  • Dans l’ensemble, l’année 2021 est advenue dans un silence inhabituel. Interdiction de se rassembler, fermeture des établissements, temps maussade et fine couche de neige: les éléments se sont conjugués, favorisant une nuit extrêmement calme, constellés de quelques rares feux d’artifice. Ceux-ci sont devenus communs ces dernières années. , La police neuchâteloise interrompt une soirée privée pour cause de Covid-19
  • Au delà des raisons de la réélection de Ouattara, la crise post-électorale prédite par certains observateurs n’est pas advenue, analyse Pierre d'Herbès, consultant en intelligence économique. RT en Français, Côte d’Ivoire : comment expliquer la stabilité post-électorale ? — RT en français
  • La vie est une avenue à deux voies. De Marc Gendron / Opération New York
  • Les avenues de la rêverie sont la promenade préférée du diable. De Julien Green / Journal
  • Depuis ce samedi 10H, la circulation est très perturbée dans le centre d’Épernay… Des ralentissements provoqués par la fermeture à la circulation d’une partie de l’avenue Foch, un des axes très empruntés du centre-ville. Journal L'Union, Des coulées de boues avenue Foch à Épernay
  • Un temps en suspens pour cause de Covid-19, les travaux vont bon train sur la deuxième tranche de l’avenue Anatole-France. petitbleu.fr, Sur l’avenue Anatole-France, les travaux se terminent - petitbleu.fr
  • L’intégralité de l’avenue sera close pendant le travail des ouvriers, l’accès aux hameaux de Brighton-les-Pins et de la Mollière ne se faisant qu’après avoir emprunté la route départementale RD3, avec une exception pour les riverains. , Avec la voie verte, l'avenue Masset de Cayeux-sur-Mer entame sa métamorphose | L'Éclaireur du Vimeu
  • Deux hommes, à bord d'une Citroën C 3, qui descendait l'avenue, agacés de ne pas pouvoir circuler, auraient alors pris à partie les deux livreurs. www.larep.fr, Violente altercation avenue du Maréchal-Leclerc, à Gien - Gien (45500)
  • Beaucoup de forains démarrent en fait leur saison dans la cité des Fables, à l’occasion de la fête foraine des festivités autour de Jean de La Fontaine. Le maire, lui, assume parfaitement cette installation avenue Jules-Lefebvre. Une question de sécurité. Journal L'Union abonné, Château-Thierry: pourquoi l’avenue Jules-Lefebvre est coupée à la circulation pour accueillir la fête foraine
  • Ce n’est pas la maladie du fil rouge, l’oïdium ou l’helminthosporiose qui ont eu la peau du gazon des voies du tramway, avenue Clemenceau, à Valenciennes. Si les brins d’herbe ont disparu, c’est dans le cadre d’un chantier d’entretien qui doit être mené à peu près tous les dix ans. La Voix du Nord, Valenciennes: avenue Clemenceau, les voies du tramway dénudées
  • Ce sondage, principalement réalisé sur des Franciliens, a montré qu’ils souhaitaient que l’avenue des Champs-Elysées devienne plus verte. Cela, grâce à plus d’arbres et de végétation. Disséminés sur l’ensemble de cette large voie. De plus, cette végétalisation pourrait s’accompagner de nouvelles zones piétonnes. Celles-ci pourraient comporter un sol en terre, plus apte à conserver la fraîcheur que le bitume. Pour favoriser les promenades, ce nouvel aménagement pourrait s’étendre des Tuileries jusqu’à l’Arc de Triomphe. En limitant le nombre des passages cloutés, prévus pour traverser. De plus, ces modifications pourraient inclure des points d’eau et plus de bancs. Pour agrémenter les pauses des promeneurs. Enfin, il faudrait pouvoir disposer de plus de toilettes publiques. Bulletin des Communes, Champs-Elysées : pour rendre l’avenue encore plus belle
  • Plus de vingt ans après cette vidéo, nous nous sommes demandé, qu’est-il advenu de cette adorable petite fille d’avant Little Miss Sunshine? Eh bien, son vrai nom est Heather DeLoach 35 ans. Breakingnews.fr, Voici à quoi ressemble la fille-abeille dans la vidéo "No Rain" de Blind Melon

Traductions du mot « advenu »

Langue Traduction
Portugais acontecido
Allemand geschehen
Italien accaduto
Espagnol sucedido
Anglais fate
Source : Google Translate API

Synonymes de « advenu »

Source : synonymes de advenu sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires