La langue française

Accouflé

Définitions du mot « accouflé »

Trésor de la Langue Française informatisé

AC(C)OUF(F)LER (S'),(ACOUFLER , ACOUFFLER , ACCOUFLER , ACCOUFFLER ) verbe pronom.

Région. Arg. pop. (cf. France 1907).,,S'accroupir, s'asseoir sur les talons, − dans l'argot du peuple, qui a emprunté ce mot aux patois de Centre où l'on appelle couffles des balles de coton, sièges improvisés.`` (A. Delvau, Dict. de la langue verte, 1867, p. 5) :
1. Monsieur referma la porte doucement, déposa sa serviette sur la grande table, près d'une pile de draps, et, venant à moi, il me prit les mains, les tapota. Sous la paupière battante, son œil virait, comme celui d'une vieille poule, accouflée dans le soleil. Il était à mourir de rire. O. Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre,1900. p. 248.
2. Vous avez entendu le son même de sa voix. Comme des petits frères vous vous êtes acouflés dans la chaleur, dans la tiédeur de son regard. Vous vous êtes abrités, vous vous êtes couverts à l'abri de la bonté de son regard. Sur vous-mêmes il eut pitié sur cette foule. Jésus, Jésus, nous serez-vous jamais ainsi présent. Ch. Péguy, Le Mystère de la charité de Jeanne-d'Arc.1910, p. 50.
Rem. S'acoufler appelle l'image de la poule en train de couver (cf. ex. 1), il est en relation avec être abrité, couvert (ex. 2).
Étymol. ET HIST. − 1867 arg. « s'accroupir » (A. Delvau, Dict. de la lang. verte). Terme des dial. du nord-ouest (norm. s'accoufler « s'accroupir », Moisy 1885; Maine d'apr. Sain. Lang. par. 1920, p. 285) résultat du croisement de accouver* avec coufler, var. de gonfler*, la notion « s'accroupir » étant liée à celle de « gonfler » notamment dans le cas de la poule qui couve (voir L. Spitzer ds Neuphilol. Mitt., XXII, 121, note 1); l'assourdissement du -v- peut s'être produit indépendamment de l'influence de coufler.Sain. Sources t. 1 1925, 83, 403-404. − L'hyp. d'un rattachement au norm. aclufer, attesté par FEW t. 2, 798 b, dér. préf. du breton klucha « s'accroupir » n'est pas à retenir.

Wiktionnaire

Adjectif

accouflé \a.ku.fle\

  1. (Argot) (Régionalisme) Assis sur ses talons, recroquevillé, pelotonné comme une poule qui couve.
    • Sous la paupière battante, son œil virait, comme celui d’une vieille poule accouflée dans le soleil. Il était à mourir de rire. — (Octave Mirbeau, Le Journal d’une femme de chambre, chap. XII, 1900)

Forme de verbe

accouflé \a.ku.fle\

  1. Participe passé masculin singulier de accoufler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « accouflé »

Du participe passé du verbe s’accoufler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « accouflé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
accouflé akkufle

Traductions du mot « accouflé »

Langue Traduction
Anglais accouflé
Espagnol accouflé
Italien accouflé
Allemand accouflé
Chinois accouflé
Arabe أكوفلي
Portugais accouflé
Russe accouflé
Japonais accouflé
Basque accouflé
Corse accouflé
Source : Google Translate API

Synonymes de « accouflé »

Source : synonymes de accouflé sur lebonsynonyme.fr

Accouflé

Retour au sommaire ➦

Partager