La langue française

Acatalepsie

Sommaire

  • Définitions du mot acatalepsie
  • Étymologie de « acatalepsie »
  • Phonétique de « acatalepsie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « acatalepsie »
  • Traductions du mot « acatalepsie »

Définitions du mot « acatalepsie »

Trésor de la Langue Française informatisé

ACATALEPSIE, subst. fém.

A.− PHILOS. [En parlant de la doctrine des Sceptiques gr.] Impossibilité de parvenir à la certitude.
Rem. Accept. attestée ds qq. dict. gén. dont Ac. 1798, Ac. 1835, etc.
Spéc. ,,Disposition de celui qui renonce par principe à chercher la solution d'un problème.`` (Lal. 1960).
B.− MÉD. ,,Maladie qui attaque le cerveau, et ôte à celui qui en est attaqué la faculté de comprendre une chose, de suivre un raisonnement.`` (Ac. 1798).
Rem. Cette accept., absente d'Ac. 1835, est seulement reprise par Besch. 1845, par DG qui la dit vieillie et par Quillet 1965, qui la dit vieille.
Prononc. − 1. Forme phon. − Dernière transcription ds DG : à-kà-tà-lép'-si. 2. Dér. et composés : acataleptique. Cf. catalepsie.
Étymol. ET HIST. − 1555 « état d'esprit consistant à renoncer par principe à trouver la certitude » (La Ramée, Dialectique, I, 14 ds Hug. : Qui a esté cause... aux Pyrroniens de mettre ces opposez entre les arguments de leur acatalepsie, c'est-à-dire incompréhensibilité). Empr. au gr. α ̓ κ α τ α λ η ψ ι ́ α « caractère incompréhensible d'une chose » (Cicéron, Lettres à Atticus, 13, 19 ds Bailly); nom issu de α ̓ κ α τ α ́ λ η π τ ο ς (α ̓- privatif + κ α τ α λ α μ ϐ α ́ ν ω « saisir par l'intelligence, comprendre »).
BBG. − Bouillet 1859. − Lal. 1968. − Littré-Robin 1865. − Mots rares 1965.

Wiktionnaire

Nom commun

acatalepsie \a.ka.ta.lɛp.si\ féminin

  1. Impossibilité absolue de concevoir une chose.
  2. Doctrine philosophique qui faisait profession de douter de tout.
    • En passant de l'acatalepsie absolue à l'acatalepsie relative, en limitant le scepticisme académicien à la réfutation du critère stoïcien, le philosophe de Larissa assumait le combat qui avait été mené par l'Académie contre la théorie stoïcienne de la connaissance et il se présentait comme le digne continuateur de cette tradition. — (Carlos Lévy, Cicero Academicus: recherches sur les Académiques et sur la philosophie Cicéronienne, 1992)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ACATALEPSIE (a-ka-ta-lé-psie) s. f.
  • Expression technique de Pyrrhon et des philosophes sceptiques, qui désigne l'impossibilité de connaître.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ACATALEPSIE, s. f. terme qui signifie l’impossibilité qu’il y a qu’une chose soit conçûe ou comprise. Voyez Conception.

Ce mot est formé de privatif, & καταλάμϐανω, découvrir, saisir, lequel est composé lui-même de κατὰ & λάμϐανω, prendre. Voyez Catalepsie.

Acatalepsie est synonyme à incompréhensibilité. Voyez Compréhension.

Les Pyrrhoniens ou Sceptiques tenoient pour l’acatalepsie absolue : toutes les sciences ou les connoissances humaines n’alloient, selon eux, tout au plus qu’à l’apparence & à la vraissemblance. Ils déclamoient beaucoup contre les sens, & les regardoient comme la source principale de nos erreurs & de notre séduction. Voyez Sceptique, Pyrrhonien, Académique, Sens, Erreur, Probabilité, Doute, Suspension, &c. (X)

* Arcésilas fut le premier défenseur de l’acatalepsie. Voici comment il en raisonnoit. On ne peut rien savoir, disoit-il, pas même ce que Socrate croyoit ne pas ignorer, qu’on ne sait rien.

Cette impossibilité vient, & de la nature des choses, & de la nature de nos facultés, mais plus encore de la nature de nos facultés que des choses.

Il ne faut donc ni nier, ni assûrer quoi que ce soit ; car il est indigne du Philosophe d’approuver, ou une chose fausse, ou une chose incertaine, & de prononcer avant que d’être instruit.

Mais tout ayant à peu près les mêmes degrés de probabilité pour & contre, un Philosophe peut donc se déclarer contre celui qui nie ou qui assûre quoi que ce soit ; sûr, ou de trouver enfin la vérité qu’il cherche, ou de nouvelles raisons de croire qu’elle n’est pas faite pour nous. C’est ainsi qu’Arcésilas la chercha toute sa vie, perpétuellement aux prises avec tous les Philosophes de son tems.

Mais si ni les sens ni la raison ne sont pas des garans assez surs pour être écoutés dans les écoles de Philosophie, ajoûtoit-il, ils suffisent au moins dans la conduite de la vie, où l’on ne risque rien à suivre des probabilités, puisqu’on est avec des gens qui n’ont pas de meilleurs moyens de se déterminer.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « acatalepsie »

Du grec ancien akatalêptos, insaisissable, incompréhensible. Composé du grec ancien κατάληψις, « katalepsis » et du préfixe privatif ἀ-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἀϰαταληψία, de α privatif et de ϰαταληψις, compréhension : impossibilité de comprendre, et par conséquent absence de certitude dans les connaissances humaines (voy. CATALEPSIE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « acatalepsie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
acatalepsie akatalɛpsi

Évolution historique de l’usage du mot « acatalepsie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « acatalepsie »

Langue Traduction
Anglais acatalepsy
Espagnol acatalepsia
Italien acatalessia
Allemand akatalepsie
Chinois cat病
Arabe الصرع
Portugais acatalepsia
Russe слабоумие
Japonais カタレプシー
Basque acatalepsy
Corse acatalepsia
Source : Google Translate API
Partager