La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « abonnage »

Abonnage

Définitions de « abonnage »

Trésor de la Langue Française informatisé

ABONNAGE, subst. masc.

DR. ANC.
Propr. Action de poser une borne dans une parcelle de terre pour en limiter l'étendue.
P. ext. Convention par laquelle on fixe une redevance auparavant incertaine.
Prononc. ET ORTH. − Cf. abonner et abonnement. Abonnage est attesté ds Cotgr. 1611, comme forme concurrente de abornement (,,as abornement``). Fur. 1701, Trév. 1704, 1752 et 1771 donnent concurremment ,,abonnement ou abournement, abonnage ou abournage`` (cf. aussi Dupin-Lab. 1846). Ds Ac. Compl. 1842, abonnage sert de vedette de renvoi à abonnement. Besch. 1845, sous la vedette abonnage, fait la rem. suiv. : ,,Ce mot a vieilli. On l'omet dans presque tous les dictionnaires les plus modernes, ou bien on renvoie à abonnement (...). On a dit aussi abornage, pour lequel on renvoie à abornement. Abonage et abornage sont le même mot sous 2 formes orth. On a écrit abonnage, abonage, abornage, abournage. Les lexicographes n'auraient pas dû faire un double emploi.``
Étymol. − 1. a) 1322 terme jur. « droit fixe payable par un tenancier ou un serf à son seigneur couvrant l'ensemble de ses redevances » (Arch. nat., JJ61, fol. 109 rods Gdf. : Le franchimes de toutes tailles, abonnages, mainmortes, mesmariages, redevances de toute servitude); b) 1539 id. « accord fixant cette redevance » (Cout. de Mehung, Cout. gén., III, 932, ibid. : Nul sans droit ou abonage ne peut faire pasturer bestes en la seigneurie de Meung); 1552 abournage « id. » (Cout. de Chateauneuf, Cout. gén. III, 681 : Si le fief est abourné, on se doit régler selon l'abournage); 2. 1352 id. « droit de fixer les limites des tenures d'un domaine et de lever les rétributions correspondantes » (Ord. rois de France, p. 63, art. 17 ds du Cange s.v. abomagium : Se ledit chemin ... ne feust bonniez ... demandera abommage [1. abonnage]; et lidit seigneur et dames ... seront tenu de donner abommage [id.] incontinent). Dér. de abonner*; 1 de abonner 2; 2 de abonner 1. Attesté antérieurrement en lat. médiév. jur. prob. d'abord au sens 2 : 1225, Cart. de St. Denis ds du Cange s.v. bonna 2 (abonagium) : Habet... omnimadam justitiam in hominibus et hospitibus S. Dionysii, citationes, arraminas districta, abonagia, denarios; à rapprocher de a. fr. bonage, voir fr. bornage; puis au sens 1 : cf. avec 1 a 1285 charte de Pontivy [Yonne], p. 272 ds du Cange s.v. abomagium : dicta Maria tenebatur dictis nobilibus in duobus solidis annui abonagii, ratione servitutis corporis sui; cf. : charte de 1298 ds du Cange s.v. abonnare 2 (abonagium) : non obstante libertate seu abonnagio ante dictis; forme abornage, réfection d'après borne. HIST. − Terme de dr. féod. et seigneurial présentant 2 sens (cf. étymol. 1 et 2) et vivant sous l'Anc. Régime. Aux xviieet xviiies. il est synon. de abonnement et n'a plus qu'un sens : Abonnement ou abournement, abonnage ou abournage, traité ou convention par lequel on abonne ou on fixe à un prix certain une redevance incertaine. Fur. 1701. Apr. 1789, le mot ne subsiste plus que comme arch. de civilisation; cf. Ac. Compl. 1842 ,,anc. jurispr.`` et aussi Besch. 1845 : Ce mot a vieilli. On l'omet dans presque tous les dictionnaires les plus modernes, ou bien on renvoie à abonnement. (...) Abonnage signifiait proprement l'action de poser une bonne ou borne dans un morceau de terre pour en limiter l'étendue et la propriété. Par extension, on a dit abonnage pour désigner la convention par laquelle le seigneur féodal bornait ou fixait à une certaine redevance la jouissance d'un droit de pâturage, etc., ou l'affranchissement de quelques devoirs. L'abonnage était aussi l'acte par lequel un vassal aliénait ses rentes et devoirs hommages. De là, le mot a signifié le droit même qui se payait en vertu d'un abonnage ou abonnement.
BBG. − Dupin-Lab. 1846.

Phonétique du mot « abonnage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
abonnage abɔnaʒ

Évolution historique de l’usage du mot « abonnage »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « abonnage »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « abonnage »

Langue Traduction
Anglais subscription
Espagnol suscripción
Italien sottoscrizione
Allemand abonnement
Chinois 订阅
Arabe الاشتراك
Portugais inscrição
Russe подписка
Japonais サブスクリプション
Basque harpidetza
Corse abbunamentu
Source : Google Translate API

Synonymes de « abonnage »

Source : synonymes de abonnage sur lebonsynonyme.fr

Abonnage

Retour au sommaire ➦

Partager