La langue française

Zaïrianisation

Définitions du mot « zaïrianisation »

Wiktionnaire

Nom commun

zaïrianisation \za.i.ʁja.ni.za.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de rendre plus zaïrois et d’éliminer l’influence occidentale au Zaïre.
    • Il applique ainsi son principe de la zaïrianisation, qui prévoit donc le retour aux racines et l’abandon du passé colonial occidental, jusque dans le vêtements. — (Mikal Hem, Et si je devenais dictateur, traduit du norvégien par Jean-Baptiste Coursaud, Gaïa, 2017, page 169)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « zaïrianisation »

(XXe siècle) Dérivé de Zaïre avec le suffixe -isation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « zaïrianisation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
zaïrianisation zairjanisasjɔ̃

Citations contenant le mot « zaïrianisation »

  • Puisqu’il faut revisiter notre histoire en partage dans la vérité et la dignité, le premier exercice qui s’impose sera un droit d’inventaire des faits et des comportements qui caractérisent cette période "coloniale". Congolais et Belges de notre temps ont le droit de savoir ce qui s’est réellement passé : sur quels forfaits porteraient les "profonds regrets" de la Belgique ; quelle en avait été l’intensité ; à quelles périodes et en quelles circonstances se seraient-ils déroulés ? Cette évaluation ne pourra occulter l’existence des litiges encore pendants, qu’ils soient socioculturels, comme le cas de la relégation des familles kimbanguistes pendant la période coloniale ; ou économiques, comme les aspects résiduels du contentieux belgo-congolais ; ou encore les retombées des mesures de la zaïrianisation. LaLibre.be, Pour un droit d’inventaire du Congo colonial - La Libre
  • Puisqu’il faut revisiter notre histoire en partage dans la vérité et la dignité, le premier exercice qui s’impose sera un droit d’inventaire des faits et des comportements qui caractérisent cette période « coloniale ». Congolais et Belges de notre temps ont le droit de savoir ce qui s’est réellement passé : sur quels forfaits porteraient les « profonds regrets » de la Belgique, quelle en avait été l’intensité et à quelles périodes et en quelles circonstances se seraient-ils déroulés ? Cette évaluation ne pourra occulter l’existence des litiges encore pendants, qu’ils soient socioculturels comme le cas de la relégation des familles kimbanguistes pendant la période coloniale, ou économiques comme les aspects résiduels du contentieux belgo-congolais ou encore, les retombées des mesures de la zaïrianisation. Le Soir Plus, «Congo colonial: le temps est venu d’assumer notre histoire commune dans la vérité et la dignité» - Le Soir Plus
  • Ce concept est élargi en 1973 à l'économie du pays, à travers la « zaïrianisation ». Une politique de préférence nationale est instituée. Les autorités chassent les opérateurs économiques étrangers et nomment à leur place des Zaïrois. L'objectif affiché ? La réappropriation nationale de l'économie et la redistribution des richesses acquises pendant la colonisation. « Une révolution culturelle version congolaise […] à ses débuts bien perçue », écrit le journaliste Hervé Bourges dans son ouvrage Dictionnaires amoureux de l'Afrique. Avant d'ajouter que, même si Mobutu a eu « le talent de faire émerger chez ses compatriotes un sentiment d'appartenance nationale », « on sait désormais qu'il s'agissait d'un tiers-mondisme illusoire et d'un mensonge ». , mediacongo.net - Actualités - 30 juin 1960-30 juin 2020 : 60 ans d'indépendance… et d'instabilité politique
  • Le pays, la monnaie comme le fleuve (Congo) qui lui a donné son nom, sont rebaptisés  Zaïre. Mobutu étrenne ses galons et son bâton de Maréchal- “Papa Maréchal “ pour la populace. S’ouvre alors un cycle de répression et de représailles sans précédent. Exécutions extrajudiciaires, pendaison publique de quatre anciens ministres dont un ex-premier ministre, Evariste Kimba, accusés à tort de complot. Des étudiants sont la cible des escadrons de la mort, abattus sauvagement, leurs corps jetés dans le fleuve ou dans des fosses communes. Un régime de terreur s’abat sur le pays du dictateur adoubé par l’Occident et reçu jusque dans la Chine de Mao. Mobutu s’érige en défenseur de toutes les mauvaises causes, celles de l’apartheid, de la domination portugaise en Angola et au Mozambique  comme celle anglaise, en Rhodésie (actuel Zimbabwe) et de leurs suppôts locaux au nom d’un anticommunisme pro- impérialiste contre les mouvements de libération et les progressistes africains. Il initie la Ligue des Etats Noirs d’Afrique à laquelle ses homologues n’adhèrent pas. Il échappera de peu à la débâcle suite aux deux guerres qui ont éclaté dans la province du Shaba, sur fond de rébellion à caractère ethnique mais également en réaction contre la dictature du kleptocrate ayant confisqué les libertés en même temps que les énormes ressources du pays. Ne dit-on pas que le pays est un « scandale géologique » !  Forêts, or, étain, diamant ou encore coltan (composant pour les circuits électroniques), se concentrent dans ce territoire grand comme quatre fois la France et quatre-vingt fois la Belgique ! Là, comme en Centrafrique, il aura fallu l’intervention de Giscard pour sauver la situation en larguant une légion de paras sur Kolwezi. L’Ogre se retrouvera affaibli par le cancer et les coups de boutoir du révolutionnaire attardé, Laurent Désiré Kabila, converti au libéralisme après un projet mort-né de guérilla de type guevarocastriste désavoué par le Che lui-même, en “visite de terrain», peu convaincu de la volonté et des aptitudes des “maquisards” dépenaillés et de leurs chefs fêtards. Kabila, père et fils, en lui succédant feront à peine “moins pire” que le despote illuminé de la zaïrianisation, version “Abacost “(A bas le costume) et bonnet léopard. SenePlus, MARECHAL, NOUS VOILA | SenePlus
  • 3. Rêver de l’indépendance signifiait pour les Congolais de l’époque : accéder à l’indépendance pour occuper les postes des Blancs, s’asseoir sur les sièges des Blancs, jouir des avantages qui étaient réservés aux Blancs et pas aux Indigènes à l’époque. Accéder à l’indépendance signifiait pour beaucoup, la fin des travaux forcés, justement ; mais au-delà des travaux forcés, l’indépendance était comprise comme la fin de tous les travaux salissants. A l’indépendance, nous ne ferons plus des travaux de terre, nous serons tous des chefs. Nous allons occuper les postes des blancs. Le lendemain de l’indépendance, et cela s’est vérifié avec la décision de la zaïrianisation : les Congolais ont occupé les postes des Blancs. Et étant donné qu’ils ne comprenaient rien de ce que faisaient les Blancs quand ils occupaient tel ou tel poste, l’exercice d’autorité, l’exercice des charges, que ce soit des charges politiques ou dans le socio-économiques ou dans l’administration a été compris comme l’occasion de jouir comme les Blancs. , Cardinal Ambongo : l’indépendance du Congo est, en partie, à la source de notre malheur d’aujourd’hui - Décryptage - Actualité - Liberté Politique
  • En effet, le régime politique d’après l’indépendance en 1960 a conduit le pays dans un certain chaos. Le manque de maturité et de culture politique ont mis l’Etat dns les mains d’une dictature féroce. Le népotisme, le culte de la personnalité, la zaïrianisation, la mauvaise gouvernance, les guerres tribales et sécessions ont été, entre autres, la cause du déclin de l’Etat et prouvent, d’une certaine manière, que la classe politique congolaise n’est parvenue à créer ni un Etat fort ni le développement de celui-ci jusqu’en 1990. La Libre Afrique, Opinion: il faut une nouvelle classe politique en RDC — La Libre Afrique

Traductions du mot « zaïrianisation »

Langue Traduction
Anglais zairianization
Espagnol zairianization
Italien zairianization
Allemand zairianisierung
Chinois 扎伊尔化
Arabe التزييرية
Portugais zairianização
Russe zairianization
Japonais ザイリアン化
Basque zairianization
Corse zairianizazione
Source : Google Translate API

Zaïrianisation

Retour au sommaire ➦

Partager