Yahviste : définition de yahviste

chevron_left
chevron_right

Yahviste : définition du Wiktionnaire

Adjectif

yahviste \ja.vist\

  1. (Judaïsme) Relatif à la tradition juive d'un seul Dieu spiritualisée protecteur du peuple juif.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Yahviste : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « yahviste » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « yahviste »

Étymologie de yahviste - Wiktionnaire

De Yahvé et du suffixe -iste ; de l'hébreu « Dieu ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « yahviste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
yahviste javist play_arrow

Citations contenant le mot « yahviste »

  • Assurément. Alors que nous sommes la religion de l'Un, toute notre action, toute notre pensée est sous le signe du Deux. C'est ainsi que la Genèse ne commence pas par l'Aleph, mais par la deuxième lettre de l'alphabet, le Beth («Bereshit bara Elohim et hashamayim ve'et ha'arets»). « Au commencement Dieu créa les Cieux et la Terre ». Pourquoi le Deux ? Parce que les hommes sont dans ce règne, alors que Dieu est dans le règne de l'Un. Cette dualité n'est nullement un déni de l'unité de Dieu, mais le rappel insistant de la finitude humaine, qui est à l'origine de notre action réparatrice dans le monde. La dualité Israël-diaspora est fondamentale, mais il y en a d'autres : les Sépharades et les Ashkénazes, les deux récits yahviste et élohiste de la Torah qui les combinent ensuite, et les deux Talmuds. On pourrait multiplier les signes. Pour autant, nous devons tendre à l'unité. Faire en sorte que la diaspora se rassemble autour d'Israël et qu'en retour, Israël la comprenne, ce qui n'est pas toujours le cas. Cette volonté de réduire le Deux dans son côté aléatoire est le destin humain, le symbole du Deux étant ce boitillement dont Jacob fut affligé après avoir affronté l'ange toute une nuit. Jacob fut appelé Israël : « Celui qui a lutté avec Dieu ». Après la fusion avec l'Eternel que fut l'échelle - cette vision de l'avenir de son peuple -, voici Israël revenu à cette dualité, cette irréductibilité, cette obstination des hommes à poursuivre leur chemin, parfois sans bon sens. C'est le cœur de la condition juive, être sous le signe du Deux, alors que le judaïsme est une religion de l'Un. Le Figaro.fr, "Les Juifs ont accepté de vivre au grand vent de l'histoire"
  • Le monothéisme chrétien, objet du quatrième chapitre, ne pourra être pleinement appréhendé qu’à la lumière du monothéisme yahviste, en continuité avec les traditions du dieu vétérotestamentaire. Reste que ce monothéisme chrétien met en scène une image plus cohérente de Dieu en le présentant comme le Père de tous les hommes dans une relation empreinte d’intimité (on pense ici au terme araméen "abba" (père) qui réfère dans la culture juive du 1er siècle à la sphère familiale et que Jésus utilise dans l'Evangile de Marc en 14, 36). Remarquons toutefois ici que le monothéisme chrétien rétablit   la diversité au sein de l’unité avec la notion de Trinité. Ne pourrait-on alors considérer, selon les mots de Römer, le monothéisme comme une "relation difficile entre l’unicité et la diversité"    ? C’est que le monothéisme reste une notion très abstraite et le passage, par exemple, au 6ème siècle av. J.C., du monothéisme yahviste au monothéisme absolu n’est pas sans poser de réels problèmes : comment concilier l’affirmation d’un Dieu unique et universel avec la notion d’alliance contractée entre Dieu et le peuple élu ? Comment entrer en contact avec un Dieu unique et transcendant ? Les trois monothéismes ont apporté, chacun à leur manière, différentes réponses : le judaïsme a privilégié l’exégèse et l’étude de la Tora, le christianisme a mis en avant l’idée d’incarnation faisant de Jésus le médiateur unique entre Dieu et les hommes tandis que l’islam a valorisé un livre : le Coran, parole de Dieu descendue sur terre. , Comment Dieu vint au monde - Nonfiction.fr le portail des livres et des idées
  • C’est sûr que culturellement, la Bible s’exprime à travers des images qu’elle a aussi partagées avec d’autres cultures. On arrive aux deux grands récits sur l’origine du monde. Le deuxième récit est plus ancien que le premier. La Bible s’ouvre par cette page merveilleuse qu’est le récit dit « sacerdotal » qui est postérieur à l’Exil. Le récit qui suit, certains disent que c’est un document yahviste ; mais on dit maintenant qu’il s’agit d’un récit du milieu sapientiel. Quelle que soit sa datation, ce récit est très archaïque dans sa manière de voir Dieu créer le monde et surtout l’homme. C’est un récit anthropomorphique puisque Dieu, avec ses mains, façonne l’argile et tout cela. Or, il ne faut pas oublier que ce récit est imagé. Tout le problème de la culture contemporaine, avec l’idée de Création, c’est que certains pensent que les récits de la Création, c’est littéralement vrai, matériellement comme cela ! Ce n’est pas possible ! Il faut rendre cette justice à Dieu, qu’il s’est exprimé à travers la culture d’une époque. Il nous faut saisir l’intention qu’il y a derrière ces très beaux récits tellement évocateurs. Mais il ne faut pas le prendre à la lettre. La Croix, “La Création” et sa révélation, la première conférence de Carême de Mgr Minnerath
  • Un premier document, dit "yahviste" (ainsi nommé car, dès la Genèse, Dieu y est appelé Yahvé), remonte au xe siècle avant Jésus-Christ. Tout montre qu'il est issu de la cour du roi Salomon, dans le sud du pays (alors royaume de Juda) et possiblement à Jérusalem. La tradition yahviste définit un Dieu proche des hommes, n'hésitant pas à engager le dialogue avec lui. Yahvé considère qu'il a fait alliance avec un peuple précis (les Hébreux, "peuple élu") et avec la famille royale de David, qui tient donc un rôle privilégié.  LExpress.fr, Le long chemin de la Bible - L'Express

Traductions du mot « yahviste »

Langue Traduction
Corse yahvist
Basque yahvist
Japonais ヤービスト
Russe yahvist
Portugais yahvist
Arabe yahvist
Chinois 亚赫维斯特
Allemand yahvist
Italien yahvist
Espagnol yahvist
Anglais yahvist
Source : Google Translate API

Mots similaires