La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « visualité »

Visualité

Variantes Singulier Pluriel
Féminin visualité visualités

Définitions de « visualité »

Wiktionnaire

Nom commun - français

visualité \vi.zɥa.li.te\ ou \vi.zy.a.li.te\ féminin

  1. (Arts visuels) Importance totale donnée au visuel, au rendu graphique de l’œuvre.
    • Dans sa « Mise en garde » de 1969, l’artiste affirme : « La peinture ne devrait plus être la vision/illusion quelconque, même mentale, d’un phénomène (nature, subconscient, géométrie…), mais visualité de la peinture elle-même. » — (Marcella LISTA, « BUREN DANIEL (1938- ) », Encyclopædia Universalis, en ligne, consulté le 1 novembre 2020.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « visualité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
visualité visyalite

Citations contenant le mot « visualité »

  • Les nouvelles visualités comme les nouvelles visualisations du littéraire rapprochent les auteurs et les chercheurs concernés des concepteurs de sites et d’applications, des graphistes, infographistes et des artistes visuels. Elles suscitent de nouvelles collaborations, des tuilages ou des cumuls de pratiques, voire une redéfinition des fonctions et des positions au gré, idéalement, des aspirations et les compétences de chacun. , Visualités et visualisations du texte littéraire en régime numérique
  • Les modifications et transformations qui ont vu le jour dans le champ socioculturel amazigh (berbère) ont contribué à un renouvellement littéraire et artistique avéré, qui trouve expression entre autres dans les productions théâtrales actuelles. Le théâtre, en détournant les difficultés de la communication écrite entre les auteurs et le public amazigh dans un contexte encore fortement marqué par l’oralité, devient donc un terrain d’expérimentation artistique ainsi qu’un moyen puissant de critique sociale et de construction identitaire. On assiste au renouveau des formes et des thèmes du théâtre dans l’interaction entre oralité, écriture et visualité/gestualité réalisée par des auteurs insérés dans plusieurs circuits de production littéraire. Si les hommes et les femmes du théâtre amazigh d’aujourd’hui perpétuent une tradition ancienne (halqa, rites, mascarades), ils sont aussi insérés dans le contexte actuel caractérisé par l’interaction des genres et des médias. Un rôle central dans ce renouveau est évidemment joué par l’éducation scolaire et la connaissance des genres et des œuvres du théâtre international.[...] , Le théâtre berbère. Analyses textuelles et esthétiques (Inalco, Paris)
  • Le colloque invite à des réflexions qui montrent la complexité des relations – historiques, philosophiques, théologiques, esthétiques, littéraires, psychologiques, etc. – entre le visage et son masque, entre son altérité et ses diverses représentations dans les domaines de la visualité et de la textualité. , Le visage : altérité et représentations (Budapest)
  • Il est certes impossible de construire, dans les limites de cette chronique, une quelconque synthèse théorique des études visuelles contemporaines. Il suffira d’insister sur un point : la notion de « visualité ». En début d’ouvrage, elle est référée à Thomas Carlyle (par Nicholas Mirzoeff), et contribue à construire deux traits saillants des Visual Studies : l’idée même d’une édification de la vision et de la visibilité, et celle d’une possibilité d’émancipation en milieu visuel. L’auteur nous montre à l’œuvre un subtil jeu historique sur la prise d’un droit de regard de ceux qui sont exclus et qui révèlent la visualité dominante, les techniques de colonisation de l’espace visuel, la visualisation et le rapport du haut vers le bas de l’échelle sociale instauré par l’imagerie. Quant à l’émancipation, elle est citée, mais elle n’est pas suffisamment développée dans ce volume. On peut dire pourtant que la culture visuelle s’exerce contre la visualité. Elle revendique ce droit de regard à l’encontre de la police du visuel. , Culture visuelle et culture du visuel - Nonfiction.fr le portail des livres et des idées
  • Le métier d’influenceur recouvre différents domaines. En effet, de parfaits inconnus prennent de la notoriété sur les réseaux sociaux en faisant la promotion de certains éléments. Il y a les influenceurs pour les produits de beauté, ceux pour des marques de nutrition, ceux promouvant l’actualité digitale ou encore ceux qui sont experts en stratégie des réseaux sociaux. Ce sont en fait des leaders d’opinion afin de permettre une meilleure visualité d’un site ou les ventes d’un produit. Ils prennent place au sein de la stratégie de communication d’un commercial.Un influenceur a tout intérêt à être sur tous les réseaux sociaux afin de se faire connaître, ainsi il sera repéré via Facebook, Snapchat, Twitter … droit-travail-france.fr, Influenceurs, phénomène de société tendant vers la création d’un nouveau métier ?
  • 8Étroitement lié à la visualité, le fétiche devient un objet séduisant qui a un pouvoir décisif sur l’action. Présent dans les Argonautiques d’Apollonios de Rhodes sous la forme de la Toison d’or, « objet exceptionnel aux connotations magiques » qui engendre un plaisir fétichiste, l’objet‑fétiche sensoriel s’insinue dans le théâtre goldonien, à côté de l’objet‑fétiche des marchandises, pour se doubler, chez Max Ophüls, d’un fétichisme mémoriel et obsessif. , L’imagerie objectale fétichiste (Acta Fabula)
  • Yves Picard pense avoir trouvé l’explication et il l’expose longuement dans la thèse de doctorat De la télé-oralité à la télé-visualité, déposée il y a quelques mois à l’Université de Montréal. L’étude retrace l’évolution de la fiction télévisuelle québécoise « du téléroman à la série télé » entre 1953 et 2012. Son hypothèse veut que la télé soit passée d’une mise en images de la parole à une mise en récit par le visuel. Le Devoir, L’âge d’art de la télé | Le Devoir
  • La peinture est morte ? Vive l’art de l’affiche ! Nombre d’artistes, à l’instar de Gustav Klucis, qui fut l’élève de Malevitch, cherchent à revenir à une forme de visualité à travers les affiches. Le photomontage en devient la technique par excellence. « Contrairement à la peinture qui, par le geste du peintre, a un rapport médiatisé au réel, la photographie apparaît porteuse de plus de réalité », explique Nicolas Liucci-Goutnikov, conservateur au Centre Pompidou et commissaire de l’exposition du Grand Palais. Le photomontage a également pour intérêt de pouvoir monter, au sens cinématographique, des séquences différenciées dans le temps au sein d’un même espace plastique. En Russie, Klucis est l’un des premiers à développer le photomontage, qu’il utilise pour des décors urbains, des stands d’expositions, des couvertures de livres, mais surtout pour ses affiches de propagande. À travers celles-ci, diffusées à des millions d’exemplaires dans l’ensemble du pays, il entend participer à une transformation des mentalités. Le Journal Des Arts, Comprendre l’impact du communisme sur l’art - 28 mars 2019 - L'ŒIL - n° 722
  • « Sans être alarmiste, la situation des archives télévisuelles est, il faut en convenir, préoccupante », juge l’enseignant Yves Picard, du cégep André Laurendeau. Il a fait les comptes en préparant sa thèse De la télé-oralité à la télé-visualité sur l’histoire des séries télé d’ici. « En effet, contrairement à la situation qui prévaut en cinéma, laquelle n’est pas parfaite, tant s’en faut, en raison des restrictions budgétaires gouvernementales successives, la situation des archives en télévision ressemble à un fromage gruyère : s’il y a des aspects positifs, il y a aussi plein de trous dans notre patrimoine. » Le Devoir, Écran de mémoire | Le Devoir
  • « Les fleurs, j’ai toujours dit que c’était la nourriture de l’âme. Ça l’agrandit une joie et ça l’amoindrit une peine. Quelqu’un qui est morose ou qui est pas en forme ou n’importe, amènes-y une fleur, sa visualité va changer, parce qu’elle va te regarder avec d’autres yeux », conclut Huguette Laquerre. EnBeauce.com, À la Saint-Valentin, dites-le avec des fleurs! | EnBeauce.com
  • En effet, on s’interrogera alors sur le sens de ces motifs géométriques dans le déroulement du film de fiction, lieu de survivance par excellence de l’art narratif et figuratif. Comment leurs contradictions, entre expression abstraite et science optique, trouvent leur expression dans le film de fiction ? Comment ces formes tautologiques, qui ne parlent a priori que d’elles-mêmes, peuvent-elles trouver leur place dans le déroulement narratif du film ? Que devient leur manière de penser l’espace, alors même qu’elles sont projetées dans l’espace cinématographique ? Sont-elles incarcérantes pour les corps qui les expérimentent, leur offrent-elles une nouvelle liberté, un supplément d’espace à parcourir ? Au moment où la grille devient une cage et le cube un OVNI, l’apparition du motif n’est plus seulement une forme visuelle, c’est aussi une forme narrative. Ces histoires passent par l’intermédiaire de personnages de spectateurs ou de créateurs qui en font l’expérience, venant ainsi enrichir l’imaginaire du théoricien qui en recompose l’histoire et l’esthétique. Il s’agit donc de comprendre en quoi ces jeux narratifs recoupent les discours théoriques de l’histoire de l’art. Ce colloque interdisciplinaire, qui réunira des chercheurs en histoire et en esthétique, en art et en cinéma, permettra de questionner la pertinence de l’opposition entre visualité et narration au moment même où les disciplines se rencontrent. , Formes géométriques en fiction : damiers, grilles et cubes, du cinéma à la théorie de l’art (Lille)
  • L’essentiel, dans cette évolution, continue Picard, est le passage de « l’oralité à la visualité », des « têtes parlantes » du téléroman aux « images silencieuses » de la « sérietélé ». « Pour le dire autrement, résume Picard, c’est un parcours allant de la télévision que l’on écoute, comme on le dit au Québec, à une télévision que l’on regarde, comme on le dit partout ailleurs. » L’analyse est très juste. Le Devoir, Le téléroman survivra-t-il? | Le Devoir
  • Les artistes brillent dans la réalisation habile quand ils sont au travail ; le dessin est un de ces exercices. Sa radicalité se réalise plus essentiellement aujourd’hui quand on voit son utilité la moins nécessaire pour produire des images. Nasr-eddine Bennacer frotte du pastel noir sur du papier déchiré. Il est un artiste autodidacte, avec une formation scientifique, apprenant d’un vieux couple pour restaurer les œuvres sur papier. Cela fait plus de deux décennies qu’il vit à Paris et est intervenu sur des dessins de l’époque de la Renaissance et d’artistes qui trouvent dans l’acte de dessiner un défi mais le voient comme nécessaire du point de vue d’un artiste accompli. Nasr-eddine Bennacer ne voit aucun besoin d’une telle prétention mais exécute avec précision les demandes des clients. Entre ces dessins, exécutés par des maîtres et d’autres exécutés par lui-même tout en étant dictés par un autre, il y a infiltration entre l’imagination et la pure visualité. Cela signifie la transformation des images en échelles et nuances de dessin. Par conséquent, lorsqu’il transforme à première vue une grande feuille de papier recouverte de pastel noir et quelques frottages blancs pour révéler la blancheur du papier, il s’agit en réalité d’une image infrarouge de migrants qui traversent la frontière mexicaine avec les États-Unis. mexicaine avec les États-Unis. Il les appelle «Lucioles». Souvent, quand on conduit dans l’obscurité du paysage, les lucioles accompagnent le regard depuis les fenêtres des voitures pendant que nous traversons les schémas de la terre ; un schéma qui n’a pas été imaginé par la nature constitue nos frontières. Club de Mediapart, Nice : exposition Nars-Eddine Bennacer | Le Club de Mediapart
  • Le Hand-Spinner, tous le monde dit que sa destresse mais, de mon point de vu, à chaque fois que j’essaie de faire un tour du monde et je le fait après je suis « ÉNERVÉE » !!! Bon c’est quand même une super invention pour les personnes handicapés, sa leur fait travailler l’équilibre, la visualitéGEO Ado, Hand spinner, le nouvel envahisseur - GEO Ado
  • Nous ne sommes pas encore arrivés à ce futur qui nous permettrait de vivre complètement dans une réalité virtuelle. Mais grâce à des moyens relativement simples comme la vidéo à 360°, les lunettes Google Cardboard ou le casque de réalité virtuelle Samsung Gear VR on peut maintenant vivre une expérience filmée en gros plan, qui permet une participation très active et une visualité parfaite. La réalité augmentée permet « d'améliorer » le monde autour de nous en ajoutant des informations, en plus de la réalité, sur une couche additionnelle qui vous suit lorsque vous regardez autour de vous. Un bon exemple est celui de l'application Sky Map, à travers laquelle vous pouvez voir les constellations et les planètes dans le ciel. Vous pouvez réaliser une expérience véritablement impressionnante et ajouter de nouvelles dimensions à votre manière de raconter une histoire. FrenchWeb.fr, 16 tendances digitales à connaître pour améliorer le quotidien - FrenchWeb.fr
  • Le véritable « tournant textuel » de l’art – et avec lui l’appropriation de la forme livre par les artistes – s’est produit dans les années 60. Contre la visualité de l’art, la sacralité et le statut de marchandise de ses objets, les artistes conceptuels ont privilégié la description de l’œuvre à l’œuvre elle-même (Lawrence Wiener), tendance à laquelle le collectif Art and Language donnera un tour plus réflexif ; les mêmes années 60 virent apparaître de nouvelles poétiques d’« inclusion » (John Cage), et des formes « intermedia » (Dick Higgins), tandis que Robert Filliou et les artistes Fluxus appelaient à faire art de tout, en particulier des pratiques discursives allant de la sociologie à la contestation politique ; dans la décennie suivante, l’art narratif a multiplié les interactions entre texte et images (Jean Le Gac, Christian Boltanski, puis Sophie Calle). , La tentation littéraire de l’art contemporain
  • Les gestes sont différents, mais il y a toujours geste, chacun à sa manière « trace » la personnalité de celui qui écrit, les rythmes de la frappe sont imperceptibles à la lecture peut-être mais diffèrent pour chacun. Tout ce qui a trait au découpage de la phrase, syntaxe, grammaire, donc le souffle qui exprime, subsiste. Ce qui s’en va, c’est la visualité propre à la manière dont chacun dessine les lettres. AgoraVox, L'écriture manuelle va-t-elle disparaître ? - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « visualité »

Langue Traduction
Anglais visuality
Espagnol visualidad
Italien visualità
Allemand visualität
Chinois 视觉性
Arabe تصور
Portugais visualidade
Russe визуальность
Japonais 視覚性
Basque ikusizko
Corse visualità
Source : Google Translate API

Visualité

Retour au sommaire ➦

Partager