Verseau : définition de verseau


Verseau : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

VERSEAU1, subst. masc.

A. − ASTROL. [Gén. avec une majuscule] Onzième signe du zodiaque, correspondant à la période du 20 janvier au 20 février. À ces trois mois répondent une suite de constellations, qui montent successivement le soir sur l'horizon, et qui se développent chaque mois au levant, au commencement de la nuit, à mesure que le Soleil gagne les signes du verseau, des poissons et du bélier (Dupuis, Orig. cultes, 1796, p. 220).Uranus placé dans le Verseau (...) explique son esprit de répartie (Beer1939, p. 30).
Être Verseau. Être né sous ce signe. (Dict. xxes.). C'est un(e) Verseau. Il/elle est né(e) sous ce signe (Dict. xxes.).
B. − ASTRON. Constellation zodiacale de l'hémisphère austral, située entre le Capricorne et les Poissons. La grande venue des vents vers la terre se fait aux équinoxes (...). Il y a des constellations qui signifient ces phénomènes, la Balance, le Verseau (Hugo, Travaill. mer, 1866, p. 344).
Prononc. et Orth.: [vε ʀso]. Homon. et homogr. verseau2, verso. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1557 (P. de Mesmes, Inst. astron., p. 195 ds Gdf. Compl.). De verse-eau (graph. att. ds Pomey 1671, Fur. 1690, Trév. 1704-1740) pour « celui qui verse de l'eau » (cf. 1547 l'Aquarius [n. lat. de ce signe] ou Verseur d'eau, v. verseur), calque du gr. υ ̔ δ ρ η χ ο ́ ο ς littéral. « qui verse de l'eau », parce que la période de l'année correspondant à ce signe zodiacal est considérée comme pluvieuse. Fréq. abs. littér.: 12.

VERSEAU2, subst. masc.

ARCHIT. ,,Pente du dessus d'un bandeau ou d'un entablement`` (Chabat 1881).
Prononc.: [vε ʀso]. Homon. et homogr. verseau1, verso. Étymol. et Hist. 1872 (Littré: Verseau. Pente du dessus d'un entablement non couvert). De verser* au sens de « pencher ».

Verseau : définition du Wiktionnaire

Nom commun

verseau \vɛʁ.so\ masculin

  1. (Maçonnerie) Pente du dessus d’un entablement non couvert.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Verseau : définition du Littré (1872-1877)

VERSEAU (vèr-sô) s. m.
  • Terme d'astronomie. Signe du zodiaque qui, par suite de la révolution annuelle de la terre, semble parcouru, du 20 janvier au 20 février à peu près, par le soleil, (on met un V majuscule). Il [Roger Bacon] loue beaucoup un grand astrologue de Paris, qui empêcha, dit-il, un médecin de mettre un emplâtre sur la jambe d'un malade, parce que le soleil était alors dans le signe du Verseau, et que le Verseau est mortel pour les jambes sur lesquels on applique des emplâtres, Voltaire, Dict. phil. Roger Bacon.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Verseau : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

VERSEAU, (Const.). aquarius. Le verseau est le onzieme signe du Zodiaque, en comptant depuis Aries ou le bélier. Il donne son nom à la onzieme partie de ce cercle. Voyez Signe & Constellation. Le soleil parcourt le verseau dans le mois de janvier. On désigne cette constellation par ce caractere ♒. Voyez Caractere.

Les Poëtes ont feint que c’étoit Ganimede que Jupiter sous la forme d’un aigle, enleva & transporta, disent-ils, aux cieux, pour lui servir d’échanson, à la place d’Hebé & de Vulcain ; & c’est de-là que cette constellation s’appelle le verseau. D’autres prétendent que ce nom lui vient, de ce que le tems est ordinairement pluvieux, lorsqu’elle paroît sur l’horison.

Les étoiles qui forment cette constellation sont, selon le catalogue de Ptolomée, au nombre de 45 ; selon celui de Tycho, au nombre de 40, & selon le catalogue Britannique, au nombre de 99. Chambers.

Verseau, (Littérat.) nous avons un passage de Manilius sur le verseau, lib. IV. v. 259. trop curieux pour ne pas le rapporter ici.

Ille quoque inflexâ fontem qui projicit urnâ,
Cognatas tribuit juvenilis aquarius artes,
Cernere sub terris undas, inducere terris,
Ipsaque conversis aspergere fluctibus astra.

C’est-à-dire « le verseau, ce signe, qui panché sur son urne, en fait sortir des torrens impétueux, influe sur les avantages que nous procure la conduite des eaux : c’est à lui que nous devons l’art de connoître les sources cachées dans le sein de la terre, & c’est lui qui nous apprend à les élever à sa surface & à les élancer vers les cieux, où elles semblent se mêler avec les astres. »

Ce passage nous prouve les connoissances des anciens dans l’hydraulique, & que ce n’est point au siecle de Louis XIV. qu’on doit l’art des eaux jaillissantes, comme M. Perrault l’a imaginé. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « verseau »

Étymologie de verseau - Littré

Le même que l'anc. franç. verserot, verseret, varxenne (voy. DU CANGE, versana), qui vient de verser et signifie saison où il faut verser, retourner la terre (en Champagne, versaine signifie jachère, parce que l'on y fait le versage.)

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de verseau - Wiktionnaire

 Dérivé de verser avec le suffixe -eau.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « verseau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
verseau vɛrso play_arrow

Citations contenant le mot « verseau »

  • Comme tous les verseaux, je ne crois pas à l'horoscope. De Paulo Vincente

Images d'illustration du mot « verseau »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « verseau »

Langue Traduction
Corse aquarius
Basque aquarius
Japonais 水瓶座
Russe водолей
Portugais aquário
Arabe الدلو
Chinois 水瓶座
Allemand wassermann
Italien acquario
Espagnol acuario
Anglais aquarius
Source : Google Translate API

Synonymes de « verseau »

Source : synonymes de verseau sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires