La langue française

Védisme

Définitions du mot « védisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

Védisme, subst. masc.,relig. Brahmanisme primitif. Les périodes anciennes du Brahmanisme, qui prendraient alors le nom de Védisme, parce qu'elles recouvrent les siècles où s'élabora l'ensemble des textes sacrés inaugurés par les Védas originels (Philos., Relig., 1957, p. 52-7). [vedism̭]. 1reattest. 1859 (M. Nicolas, Le Parsisme ds R. germ. t. 7, p. 244: sa comparaison [du parsisme] avec le védisme); de Véda, suff. -isme*.

Wiktionnaire

Nom commun

védisme \ve.dism\ masculin

  1. (Religion) Religion indienne dont les textes sacrés fondamentaux sont les védas.
    • Le monde du védisme est habité par des puissances et des entités qui peuvent être bienfaisantes ou malveillantes pour l’homme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « védisme »

(Siècle à préciser) Dérivé de véda avec le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « védisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
védisme vedism

Citations contenant le mot « védisme »

  • Le védisme puise avant tout sa philosophie, ses enseignements, ses pratiques spirituelles dans des textes sacrés, « les Védas ». « Ils sont la plus ancienne des œuvres littéraires connues dans le monde, et la tradition indienne les considère comme une révélation divine », précise d’emblée Ruchira Kamboj, ambassadrice et déléguée permanente de l’Inde auprès de l’Unesco. La Croix, En France, la tradition védique s’organise
  • La civilisation se serait-elle édifiée sur le meurtre ? On pourrait le croire, tant courent dans toutes les cultures des histoires d'hommes et de dieux à la fois bienfaiteurs de l'humanité et assassins. Songeons aussi aux frères ennemis Osiris et Seth en Égypte, ou, en Inde, à Indra, le grand dieu du védisme tuant Vritra, démon de la sécheresse et de l'inertie. Mais c'est le meurtre d'Abel par Caïn qui a donné lieu, au long des siècles, aux interprétations les plus variées. Réécoutons-en le récit, éclairé par les analyses du philologue Thomas Römer, qui occupe la chaire Milieux bibliques au Collège de France. Sciences et Avenir, Les mythes fondateurs et leurs héros meurtriers - Sciences et Avenir
  • La science ayurvédique est en effet basée sur les védas, textes fondateurs du védisme, du brahmanisme et de l’hindouisme. Cosmopolitan.fr, Qu'est-ce que l'ayurvédique ? - Cosmopolitan.fr
  • Pour compléter le propos de @Guy Bernard, Akhénaton (ou Aménophis IV) n'était pas monothéiste. On parle plutôt d'hénothéisme (grec ancien ??? ???? [heis theos], « Un dieu ») ou kathénothéisme (un dieu à la fois), concept développé par Max Müller dans ses travaux sur le védisme pour désigner une forme de croyance en une pluralité de dieux dans laquelle chacun d'entre eux joue successivement un rôle prédominant par rapport aux autres et reçoit un culte préférentiel. Pour Müller, l'hénothéisme est une « forme première » du polythéisme. Dans ses travaux ultérieurs, il pense en discerner aussi l'expression dans les formes primitives des religions gréco-romaine et germaniques, entre autres. Müller distinguait très nettement l'hénothéisme, où la vénération de plusieurs divinités reste admise, du monothéisme qui, à son sens, se caractérise par un refus de la pluralité. Ce serait donc déformer sa pensée que d'assimiler la monolâtrie à l'hénothéisme. @Foiredenuméa a raison lorsqu'il souligne l'intolérance des monothéismes, ces monolâtries ne tolérant aucun Panthéon d'où le prosélytisme violent et le rôle plus que discutable voire néfaste de bien des missionnaires (Cf le Nouveau Monde). Il fallut la controverse de Valladolid pour tempérer ces fanatiques intolérants, controverse qui, paradoxalement, entraînera le commerce massif des populations africaines noires puisque les populations amérindiennes ne furent plus réduites à l'esclavage mais converties. Bref, le monde serait sans doute meilleur sans les monolâtres... Le Point, L'auteur de "Sapiens" prophétise "l'homme dieu" - Le Point
  • Le sang de Cyrus bout dans les veines du cosaque iranien. Enchaînant sur deux mille cinq cents ans d'histoire, balayant dix siècles d'Islam, il remonte aux sources et ramène son peuple au génie de sa race. Il ranime l'antique religion mazdéenne des adorateurs de la lumière : « Pense avec pureté, agis avec pureté et tout dans cette vie et dans l'autre sera pur. » Il prône le retour à la religion de Zoroastre qui rejoint — si elle ne le précède - le védisme hindou et la sagesse bouddhique. , Il y a 60 ans, le mariage de Farah et du Shah d’Iran

Traductions du mot « védisme »

Langue Traduction
Anglais vedism
Espagnol vedismo
Italien vedismo
Allemand vedismus
Chinois 吠陀主义
Arabe vedism
Portugais vedismo
Russe ведизм
Japonais vedism
Basque vedism
Corse vedisimu
Source : Google Translate API

Védisme

Retour au sommaire ➦

Partager