La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « valproïque »

Valproïque

Définitions de « valproïque »

Wiktionnaire

Adjectif - français

valproïque \val.pʁɔ.ik\

  1. (Chimie) Qualifie un anticonvulsant utilisé contre l’épilepsie.
    • L’acide valproïque.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « valproïque »

Mot-valise composé de valérique et de propyle avec le suffixe -ique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « valproïque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
valproïque valprɔik

Évolution historique de l’usage du mot « valproïque »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « valproïque »

  • Prescrit pour traiter l’épilepsie et les épisodes maniaques des troubles bipolaires, le valproate et ses dérivés (acide valproïque, valpromide et divalproate) sont en effet associés à un risque de malformations congénitales dans 10,7 % des cas et à un risque de troubles du développement dans 30 à 40 % des cas, lorsqu’ils sont administrés pendant la grossesse. C’est pourquoi, depuis 2015 et l’entrée en vigueur des nouvelles recommandations européennes, ils sont contre-indiqués pendant la grossesse (sauf si, dans le cas de l’épilepsie, il n’existe pas d’alternative thérapeutique appropriée) et chez les femmes en âge de procréer (sauf si les autres traitements sont inefficaces ou mal tolérés et que toutes les conditions du programme de prévention des grossesses sont remplies). , Dépakine : sa toxicité transmise sur plusieurs générations ? | La Revue du Praticien
  • Les enfants exposés in utero à l’acide valproïque ont quatre à cinq fois plus de risques d’être atteints de troubles mentaux. Le Monde.fr, Une étude confirme l’ampleur des dégâts causés par la Dépakine
  • Jean-Loup Keene, aujourd'hui président du comité de déontologie de l'Académie de pharmacie, fait donc dès 1989 le lien entre l'acide valproïque et les effets indésirables sur le fœtus. Or, pour la Dépakine, elle aussi composée d'acide valproïque, ce n'est qu'en 2006 que les notices à destination des médecins indiquent: «Si une grossesse est envisagée, toutes les mesures seront mises en œuvre pour envisager le recours à d'autres thérapeutiques.» Avant cette date, «il ne semble pas légitime de déconseiller une conception», disent-elles. Cette information primordiale ne sera communiquée aux patientes qu'en… 2010. , Dépakine : la justice se penche sur le scandale
  • C’est la découverte d’une étude internationale, menée à Harvard : Le valproate ou acide valproïque (Depakine®), un médicament utilisé, en particulier dans le traitement de l’épilepsie pourrait permettre d’atteindre…l'oreille absolue. Les conclusions, publiées dans la revue Frontiers in Systems Neuroscience suggèrent que le cerveau adulte peut rouvrir une fenêtre d’apprentissage grâce au médicament qui améliore sa neuroplasticité pour cette tâche sensorielle. santé log, NEUROPLASTICITÉ: Quelques comprimés de Dépakine et c'est l'oreille absolue | santé log
  • En décryptant le mécanisme par lequel l'acide valproïque (Dépakine®) contrôle des crises d'épilepsie, ces chercheurs de l’Université de Californie- Irvine découvrent aussi un nouveau facteur de crises. En cause ici, un mécanisme médié par les canaux potassiques des neurones, qui régule leur excitabilité. Une approche et de nouvelles données, publiées dans le Journal of Clinical Investigation, qui pourraient mener au développement denouveaux médicaments. santé log, ÉPILEPSIE: Limiter les crises en rétablissant le courant | santé log
  • Cette nouvelle étude a porté sur plus de 1,7 million d’enfants nés entre le 1er janvier 2011 et le 31 décembre 2014. Parmi eux, 8848 ont été exposés à un traitement antiépileptique pendant la grossesse, dont 991 à l’acide valproïque. Aucun de ces enfants n’a reçu de diagnostic de malformation cérébrale à la naissance. Ils ont été suivis en moyenne jusqu’à l’âge de 3 ans et demi. , Dépakine : 4 à 5 fois plus de cas de troubles neuro-développementaux chez les enfants 

Valproïque

Retour au sommaire ➦

Partager