La langue française

Uranium

Définitions du mot « uranium »

Trésor de la Langue Française informatisé

URANIUM, subst. masc.

CHIM. Corps simple, métal gris toxique, présent dans plusieurs minerais où il est toujours associé au radium; élément radioactif naturel mélange de trois isotopes: uranium 238, uranium 235, uranium 234 (sym. U, numéro atomique 92, masse atomique 238,03). Oxyde, sels d'uranium; uranium naturel; minerai d'uranium. Pour l'énergie atomique naissante, les ressources d'uranium qui semblent abondantes chez nous, ainsi que nos capacités scientifiques et industrielles, nous donnent la possibilité d'atteindre un niveau exceptionnel (De Gaulle, Mém. guerre, 1959, p. 237).La fission d'un noyau d'uranium est accompagnée d'une grande émission d'énergie, correspondant à la déperdition d'environ une partie pour mille de sa masse (Goldschmidt, Avent. atom., 1962, p. 23).
Uranium 235. Isotope de l'uranium, fissible, qui constitue le combustible nucléaire le plus courant. L'équipe Joliot, Halban et Kowarski, à laquelle s'était joint Francis Perrin, comprit assez rapidement que, dans l'uranium naturel, seul l'isotope rare, l'uranium 235, subit facilement la fission (Goldschmidt, Avent. atom., 1962, p. 26).
Uranium enrichi. Uranium traité par séparation des isotopes de manière à augmenter la proportion d'uranium 235. Dans les centrales nucléaires actuelles, seul l'uranium 235 est utilisable; les filières à eau pressurisées développées en France recourent à de l'uranium enrichi (Lav.-Pollet1982).
Uranium appauvri. Uranium qui a perdu une grande partie de son istope 235 et qui sert, entre autres usages, de métal de blindage contre les rayons X. Les surrégénérateurs, eux, ont deux avantages. D'abord, ils utilisent les « déchets » des centrales actuelles: le plutonium produit par la fission et l'uranium « appauvri », inexploitable dans les réacteurs d'aujourd'hui (L'Express, 11 juill. 1977, p. 66, col. 3).
REM. 1.
Uranide, subst. fém.,chim. Nom générique de quatre éléments: l'uranium, le plutonium, le neptunium, l'américium, dont le numéro atomique est compris entre 92 et 95 et qui ont des propriétés chimiques voisines (d'apr. Musset-Lloret 1964 et Industries 1986).
2.
Uraninite, subst. fém.,minér. Minerai uranifère de couleur noire à forte teneur en oxyde d'uranium généralement associé à l'oxyde de thorium dont la pechblende est une variété (d'apr. Nucl. 1975). Par altération l'uraninite se transforme en un mélange de minéraux secondaires d'uranium de couleur orange très vif (De Mich.1972).
3.
Uranite, subst. fém.,minér. [N. générique des phosphates et arséniates naturels d'uranium] Pourvue d'un clivage P très net, l'uranite (...) forme des cristaux tabulaires ou des lamelles minces jaune d'or ou jaune de soufre, d'éclat nacré, facilement fusibles au chalumeau (Lapparent, Minér., 1899, p. 534).
4.
Uranyle, subst. masc.,chim. a) Radical UO2, oxyde d'uranium. Uranates : Sels obtenus en traitant un sel soluble d'uranyle par une base alcal[ine] (Grand.1962).b) Subst. + d'uranyle.Composé qui renferme ce radical. Oxyde d'uranyle. Ce produit y est dissous et purifié par extraction (...) et un oxyde pur est obtenu par calcination de nitrate d'uranyle (Lesc.1973).
Prononc. et Orth.: [yʀanjɔm]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1804 « urane, oxyde d'uranium » (Ann. du Museum national d'hist. nat., t. 3, p. 402); 2. 1841 « métal extrait de l'urane » (E. Péligot ds C.r. de l'Ac. des sc., t. 13, pp. 420-421: je proposerai de conserver à ce composé le nom d'urane, désignant désormais sous le nom d'uranium le véritable corps simple). Dér. de urane*; suff. -ium*. Fréq. abs. littér.: 450. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) néant, b) néant; xxes.: a) néant, b) 1 914. Bbg. Storost (J.). Mercure - Quecksilber. Beitr. rom. Philol. 1973, t. 12, p. 377.

Wiktionnaire

Nom commun

uranium \y.ʁa.njɔm\ masculin

  1. (Chimie) (Indénombrable) Élément chimique de numéro atomique 92 et de symbole U appartenant à la série chimique des actinides.
  2. (Chimie) (Indénombrable) Métal pur de cet élément, qui a l’aspect du fer et qui s’altère à l’air.
    • L’uranium naturel est composé de trois isotopes.
  3.  (Chimie) (Physique) Atome (ou, par ellipse, noyau) d’uranium.
    • Ces neutrons ne vont donc plus aller percuter des petits uraniums peinards, et la réaction en chaîne s’arrête très rapidement.
  4. (Au pluriel) Les isotopes ou alliages d’uranium, dans leur ensemble.
    • Des trois uraniums présents (238U, 235U et 234U), seul l’uranium-235 est fissile.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

URANIUM (u-ra-ni-om') s. m.
  • Terme de chimie. Corps simple métallique qu'on extrait de l'urane ; découvert par Peligot en 1841.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « uranium »

(1840) Dérivé de urane avec le suffixe -ium, lui-même (1790) de l’allemand Uran (1789), mis en évidence par Martin Heinrich Klaproth en 1789, et nommé en référence à la planète Uranus découverte huit ans plus tôt. La substance obtenue par la méthode de Klaproth (l’urane) fut considérée élémentaire jusqu’en 1841, lorsque le chimiste Eugène-Melchior Péligot en isola le métal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « uranium »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
uranium yranjɔm

Citations contenant le mot « uranium »

  • Le scandale de la route de l’Uranium ou RTA (Route Tahoua-Arlit) n’a pas encore fini de faire parler les Nigériens. Pour cause, depuis des années, le gouvernement d’Issoufou Mahamadou n’est pas parvenu à reconstruire cette route stratégique pour l’économie du Niger. Pourtant, ce ne sont pas les ressources qui ont fait défaut. Depuis plus de neuf ans, ce sont des milliers de milliards qui ont été engrangés par le Niger, soit par don, soit par prêt, mais que l’on sache où sont passés ces sommes colossales. L’évaluation sommaire des montants à destination inconnue prouve que le Niger aurait pu financer sur fonds propres la reconstruction de cette route, longue de 420 kilomètres. 420 kilomètres qu’il faut mettre pas moins de 11 heures d’horloge à parcourir. Mieux, l’Etat a bénéficié de l’appui de partenaires de premier plan à l’exemple d’Areva (actuelle Orano), le géant du nucléaire français qui exploite, depuis des décennies, l’uranium nigérien. , Route de l’uranium : Où sont passés les fonds dont parle le Premier ministre Brigi Rafini ?
  • L'industrie d'extraction de l'uranium est une industrie minière qui va de la prospection initiale jusqu'au produit transportable (le yellowcake). Elle fait partie du cycle du combustible nucléaire (ensemble d'opérations visant à fournir le combustible (Un combustible est une matière qui, en présence d'oxygène et d'énergie, peut se combiner à l'oxygène (qui sert de comburant) dans une réaction chimique...) aux centrales nucléaires) et entre dans la chaîne (Le mot chaîne peut avoir plusieurs significations :) de fabrication d'une bombe à l'uranium (L'uranium est un élément chimique de symbole U et de numéro atomique 92. C'est un élément naturel assez fréquent : plus abondant que l'argent, autant que le...) enrichi. Elle comprend les opérations successives suivantes : Techno-Science.net, 🔎 Extraction de l'uranium - Définition et Explications
  • L'industrie de l'uranium sort d'un premier semestre très agité. Plus de deux ans après l'ouverture de l'enquête dite Section 232, consacrée au risque que constitue pour leur sécurité nationale la grande dépendance des Etats-Unis aux importations d'uranium, le groupe de travail sur le nucléaire a formulé ses recommandations en avril. Il préconise de constituer, pour un montant de 150 millions de dollars par an pendant 10 ans, une réserve stratégique d'uranium produit aux Etats-Unis; l'on retiendra surtout de ce rapport qu'il lève les incertitudes dont était entouré le sujet.... Site-InitieDeLaBourse-FR, Uranium Participation, un investissement à contre-courant - Actions - Initié de la Bourse
  • Alors que l'uranium est connu de la plupart d'entre nous pour son rôle de combustible nucléaire, il est également présent en infime quantité dans les roches, rivières et océans du monde entier. Il existe en majorité sous sa forme lourde, l'uranium-238, mais les scientifiques identifient toujours en sa compagnie quelques atomes de sa version plus légère, l'uranium-234, fruit de la désintégration radioactive de l'uranium-238. Dans les océans de la planète, le ratio de ces deux formes est relativement constant, environ un atome d'uranium-234 pour 16 000 atomes d'uranium-238. National Geographic, L'inlandsis Est Antarctique, le plus grand du monde, est en proie au changement climatique | National Geographic
  • La consommation d'électricité d'origine nucléaire reste stable. Mais les grands sites d'extraction du combustible sont fortement perturbés. L'uranium est le grand gagnant de la crise. Les Echos, Le coronavirus électrise les prix de l'uranium | Les Echos
  • Le stock d’uranium enrichi de l’Iran est presque huit fois supérieur à la limite autorisée par l’accord nucléaire de 2015 dont Téhéran a commencé à s’affranchir en mai 2019, a annoncé l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), vendredi 5 juin, dans un rapport sur les activités nucléaires du pays. Le Monde.fr, Le stock d’uranium enrichi de l’Iran est huit fois supérieur à la limite autorisée par l’accord de Vienne

Images d'illustration du mot « uranium »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « uranium »

Langue Traduction
Anglais uranium
Espagnol uranio
Italien uranio
Allemand uran
Chinois
Arabe اليورانيوم
Portugais urânio
Russe уран
Japonais ウラン
Basque uranioa
Corse uraniu
Source : Google Translate API

Uranium

Retour au sommaire ➦

Partager