La langue française

Univocité

Sommaire

  • Définitions du mot univocité
  • Étymologie de « univocité »
  • Phonétique de « univocité »
  • Citations contenant le mot « univocité »
  • Traductions du mot « univocité »

Définitions du mot « univocité »

Trésor de la Langue Française informatisé

Univocité, subst. fém.a) Propriété de ce qui est univoque (supra A). Anton. équivocité (rem. 2 s.v. équivoque).La fameuse doctrine scotiste de l'univocité de l'être (...) ne signifie pas que l'être divin soit de même ordre que l'être créé: Duns Scot sait bien qu'ils ne sont qu'analogues (Gilson, Espr. philos. médiév., 1932, p. 59).V. équivocité rem. 2 s.v. équivoque ex.b) P. anal., log. Caractère d'une relation univoque (supra B). Anton. ambiguïté, équivocité (rem. 2 s.v. équivoque) multivocité (s.v. multi-), plurivocité (s.v. pluri-).Dans le cas présent, l'univocité des relations est relative: elle est vraie d'un point de vue macroscopique (Coyaud, Introd. ét. lang. docum., 1966, p. 93).Ling. ,,L'univocité est un principe logique suivant lequel chaque fonction grammaticale doit s'exprimer par un signe et chaque signe exprimer une seule fonction. C'est une sorte d'adaptation idéale de la grammaire à la logique`` (Vendryes, Langage, 1921, p. 192). Univocité de l'image. ,,Caractère d'un support visuel didactique qui ne pourrait être interprété que d'une manière unique, quel que soit l'interprétant`` (D. D. L. 1976). [ynivɔsite]. Martinet-Walter 1973 a aussi [-vo-]. 1reattest. 1895 (Guérin Suppl.); dér. sav. de univoque, suff. -(i)té*. Fréq. abs. littér.: 10.

Wiktionnaire

Nom commun

univocité \y.ni.vɔ.si.te\ féminin

  1. Qualité de ce qui est univoque.
    • Les seuls termes dont le sens généalogique reste univoque sont « père, mère, fils, fille, frère, sœur, époux » et « épouse ». Mais la préservation de cette univocité s’explique sans doute moins par le besoin de préserver le « noyau familial » que par l’impératif théologique de bien distinguer ces termes […] — (Joseph Morsel et al., L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat…, 2007)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « univocité »

(Date à préciser) → voir univoque et -ité
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « univocité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
univocité ynivɔsite

Citations contenant le mot « univocité »

  • À l’origine de ce débat entre Barbara Cassin et Alain Badiou, il y a un constat : l’immense majorité des philosophes sont des hommes. La philosophie serait-elle par essence masculine – voire, sexiste ? À l’heure de #MeToo, les deux amis philosophes s’emparent de ce sujet dans un format un peu entortillé, où correspondance privée, retranscription de débats sur Parménide et courts essais se succèdent. Les positions paraissent d’emblée genrées et n’évoluent guère au cours du livre : l’homme Badiou défend l’universel, l’univocité, la maîtrise ; la femme Cassin préfère l’équivocité des sophistes et l’indétermination du langage, qu’elle célèbre dans un style aussi flamboyant que singulier. D’études de genre, il n’est jamais question, pas plus que des combats pour l’émancipation des femmes (Badiou évacue l’hypothèse de quotas paritaires dans un « hum... » qui en dit long sur sa considération pour le féminisme). Face au style charmeur du penseur communiste, apologue de l’absolu, on en vient à croire que le discours philosophique est, par définition, un discours amoureux, comme chez Platon... Car qu’y a-t-il de plus séduisant qu’un être pour qui amour et vérité s’identifient ? La philosophie ne serait pas alors condamnée à la masculinité, mais plutôt à la volonté d’éveiller le désir chez l’autre par le biais du langage. Barbara Cassin ne ressort pas perdante des échanges, elle qui démontre en creux que « l’universel est toujours de quelqu’un, sauf qu’il ne l’admet pas ». , Homme, Femme, Philosophie  (pour lecteur curieux) • Fayard • Notre sélection, Barbara Cassin, Alain Badiou, Homme/Femme • Philosophie magazine
  • Depuis juin 2018, le gouvernement de Pedro Sánchez a annoncé son intention d’exhumer le corps de l’ancien dictateur Franco qui fut enterré le 23 novembre 1975 dans la basilique du Valle de los Caídos. Ce monument, construit à la demande de Franco entre 1940 et 1958, incarne bien l’identité idéologique du régime: le national-catholicisme. Ce temple catholique exalte le sacrifice de ceux qui sont morts dans la «Croisade» que fut la Guerre civile entre 1936 et 1939, lutte contre le «bolchevisme» et «l’anti-Espagne». Franco voulait y voir un lieu de réconciliation et il y rassembla aussi, sans l’avis des familles, des corps de combattants républicains. Mais l’univocité du message rendait cette réconciliation impossible. En 1959, on y transporta le corps de José Antonio Primo de Rivera, le fondateur de la Phalange, le parti du fascisme espagnol. Tout le monument suinte du triomphalisme de la victoire d’une Espagne sur une autre. Le Figaro.fr, L’Espagne est-elle malade de Franco?
  • Cette formule est dérangeante en ce qu’elle semble confondre histoire et mémoire. L'histoire naît de l'étude d'enchevêtrements de facteurs guidés par un questionnement historique, sans univocité ni déterminisme. La mémoire, en revanche, présente une version univoque de l’histoire, un fil dont la cohérence sert à justifier le présent. The Conversation, À quoi sert l’histoire en temps de pandémie ?
  • La problématique Platon incarnée par Badiou, c’est les mathématiques, l'univocité, mais, aussi, la domination dans l’histoire de la philo, peut-être de la philosophie tout court, […] de telle sorte que tout ce qu’est l’"Autre" va servir au plus grand bien du "même" : le fait que les femmes ne soient pas d'accord, soient des empêcheuses de tourner en rond… C’est pour le plus grand bien de celui qui pense en rond : le philosophe-roi, Alain Badiou […] c’est contre ça, essentiellement, que j’en ai.         (Barbara Cassin) France Culture, Le langage est-il une arme ?
  • « J’ai adoré la fac d’histoire. Ces études m’ont entraîné vers le refus de l’univocité » Le Monde.fr, Nicolas Mathieu : « Mon parcours d’étudiant n’avait aucune valeur sur le marché du travail »
  • Le fantasme de la séparation des sphères d’activités vole en éclats. Les femmes savaient sans doute plus que les hommes que cette séparation n’est qu’un leurre, que nous ne sommes pas que des travailleurs, des forces productives. On peut même considérer que l’injonction au clivage, au service d’une polarisation sur l’ici et maintenant de l’exécution d’une tâche ou d’un engagement et d’une disponibilité totale de soi dans l’activité professionnelle, est synonyme d’amputation de soi. Et potentiellement d’aliénation, par la capture dans un seul monde, celui de l’organisation productive et ses visées propres. La conflictualité des attentes, principes, valeurs, finalités des différents mondes dans lesquels nous sommes engagés préserve de l’univocité, et donc de l’assoupissement dans une seule vision du monde. Alternatives Economiques, Et si cette crise changeait radicalement le monde du travail... | Alternatives Economiques
  • Afin de ne pas commettre d’erreurs potentiellement coûteuses, vous devez analyser l’acte du salarié avant de le considérer éventuellement comme une démission. Les critères de clarté et d’univocité doivent impérativement être vérifiés. Juritravail, Savoir si un salarié est démissionnaire

Traductions du mot « univocité »

Langue Traduction
Anglais univocity
Espagnol univocidad
Italien univocità
Allemand eindeutigkeit
Chinois 唯一性
Arabe اللامبالاة
Portugais univocidade
Russe однозначность
Japonais 一義性
Basque univocity
Corse univocità
Source : Google Translate API
Partager