La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « un bon bâilleur en fait bâiller sept »

Un bon bâilleur en fait bâiller sept

Définitions de « un bon bâilleur en fait bâiller sept »

Wiktionnaire

Locution-phrase - français

un bon bâilleur en fait bâiller sept

  1. (Proverbial) Signifie que le bâillement est communicatif.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « un bon bâilleur en fait bâiller sept »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
un bon bâilleur en fait bâiller sept œ̃ bɔ̃ baijyr ɑ̃ fɛ baijr sɛt

Citations contenant le mot « un bon bâilleur en fait bâiller sept »

  • Cela dit, est-ce vrai qu’un bon bâilleur en fait bâiller sept, Un bon bâilleur en fait bâiller sept | ECHOSCIENCES - Grenoble
  • On connaît le proverbe : Un bon bâilleur en fait bâiller sept. Les scientifiques ont d'ailleurs baptisé ce phénomène « bâillement contagieux ». On sait que les muscles de notre mâchoire se contractent lorsqu'on a sommeil, faim ou qu'on s'ennuie, le bâillement permettrait de refroidir notre cerveau ou de stimuler notre vigilance mais de là à reproduire spontanément le geste de notre voisin, les scientifiques n'ont pas de réponse tranchée sur le sujet. Ils pensent qu'il s'agit d'un mimétisme inconscient dû à nos neurones miroirs. Ces cellules nerveuses s'activent lorsqu'on voit, par exemple, une personne réaliser une action. Mais l'empathie, qui consiste à comprendre les émotions et les sentiments de l'autre et à pouvoir les ressentir soi-même, jouerait également un rôle. Cela varie d'ailleurs en fonction des personnes. Souvent, plus on est proche de celui qui bâille et plus on est susceptible de faire de même. leparisien.fr, VITE, UNE RÉPONSE. Pourquoi voir quelqu’un bâiller nous donne-t-il envie de faire pareil ? - Le Parisien
  • Le bâillement est commun à tous les animaux vertébrés, dont les humains évidemment, et il commence bien avant la naissance puisque des fœtus sont régulièrement surpris en train de bâiller dans le ventre maternel. Ce phénomène est très communicatif puisque, selon le dicton, « un bon bâilleur en fait bâiller sept ». Il ne reflète pas que l'ennui… et il ne le suscite guère non plus, notamment chez le Dr Olivier Walusinki. Ce médecin généraliste, né en 1949 et qui a longtemps exercé dans le Perche, lui a consacré beaucoup de temps et un site spécifique. Cette semaine, c'est le JIM (Journal international de médecine) qui analyse les derniers résultats d'une étude américaine sur le sujet. Le Point, Pourquoi le bâillement est contagieux - Le Point
  • Le bâillement possède aussi un "effet miroir". Voir ou entendre quelqu'un bâiller nous donne également l'irrépressible envie de le faire. D'ailleurs, ne dit-on pas "un bon bâilleur en fait bâiller sept" ? Preuve en est, vous avez sûrement déjà bâillé depuis le début de votre lecture. Cette "échokinésie du bâillement" (terme inventé par Jean-Martin Charcot, clinicien et neurologue français du XIXe siècle) pourrait s'expliquer de deux manières. GQ France, Pourquoi bâille-t-on ? | GQ France

Images d'illustration du mot « un bon bâilleur en fait bâiller sept »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Un bon bâilleur en fait bâiller sept

Retour au sommaire ➦

Partager