La langue française

Tutoiement

Sommaire

  • Définitions du mot tutoiement
  • Étymologie de « tutoiement »
  • Phonétique de « tutoiement »
  • Citations contenant le mot « tutoiement »
  • Traductions du mot « tutoiement »

Définitions du mot « tutoiement »

Trésor de la Langue Française informatisé

TUTOIEMENT, subst. masc.

A. − Action, fait de tutoyer. Elle a oscillé entre le vousoiement et le tutoiement avec son oncle qu'elle ne voit pas souvent (Amiel, Journal, 1866, p. 377).Il avait eu le temps, cependant, de me glisser une griffe de lion dans la main et de me confier, dans un brusque tutoiement:Prends ça gamin! Il n'y a que toi qui le mérites (H. Bazin, Vipère, 1948, p. 75).
B. − Habitude de tutoyer. Les deux amis conservaient encore le tutoiement de leur jeunesse (Balzac, Député d'Arcis, 1847, p. 345).
Rem. Le passage du vouvoiement au tutoiement est lié à des conditions socio-culturelles et historiques extrêmement variées. ,,La répartition du tu et du vous évolue dans la langue actuelle. Le tutoiement non réciproque ne se maintient que s'il correspond à une différence d'âge; dans les cas où il correspondrait à une différence de niveau social, il est de plus en plus remplacé par le vous. Le tutoiement réciproque garde à peu près les mêmes positions dans les classes populaires, mais il s'étend de plus en plus dans les classes riches et moyennes, surtout entre jeunes gens`` (Dupré 1972, s.v. tu).
Prononc. et Orth.: [tytwamɑ ̃]. Ac. 1718: tutoyement; 1740, 1762: tutoiement ou tutoîment; 1935: tutoiement. V. gaiement. Étymol. et Hist. 1636 tuteiement (Monet). Dér. de tutoyer*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér.: 95.

Wiktionnaire

Nom commun

tutoiement \ty.twa.mɑ̃\ masculin

  1. Action de tutoyer.
    • En 1793 est adressée à la Convention nationale une pétition visant à abolir l’usage du vouvoiement au profit du tutoiement. 10 brumaire an 2 républicain.
    • Chez les français le tutoiement, au moins le tutoiement intime, suit presque immédiatement la possession. Et cela est vrai des jeunes mariées comme des filles publiques. — (Léon Blum, Du mariage, 1907)
    • – Alors, tu es venu voir si j’avais besoin de toi ? Je crois qu’en effet tu peux m’être utile. Excuse-moi si je t’ai un peu rebuté, au début. Je pensais avoir affaire à un curieux.
      – Je l’étais, dit Gabriel, amusé, satisfait du tutoiement comme d’une promotion.
      — (Hervé Bazin, Chapeau bas, Seuil, 1963, Le Livre de Poche, page 116)
    • Le soudain tutoiement, la violence des mots, enlaidissent Hugues aussitôt. Ce n'est plus qu'un petit voyou, plein de haine. — (Laure Angélis, Le lys écarlate, Éditions Pierre Téqui, 1998, page 130)
    • […] à l’origine, le tutoiement doit traduire une intimité confiante, mais si les gens qui se tutoient ne sont pas intimes, il prend subitement une signification opposée, il est l’expression de la grossièreté, de sorte que le monde où le tutoiement est d’usage commun n’est pas un monde d’amitié générale, mais un monde d’irrespect général. — (Milan Kundera, La Plaisanterie, Œuvre, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 2011, page 216)
    • On voit donc que ce n’est pas au tutoyeur de tutoyer le tutoyé, c’est au futur tutoyé d’accepter d’être tutoyé par le tutoyeur, ce qui n’est pas du tout la même chose : dans la civilisation de nos régions, le consentement est un préalable obligatoire au tutoiement. — (Les tutoyeurs intempestifs, agoravox.fr, 3 septembre 2012)
    • Les relations personnelles dans les entreprises étant de plus en plus directes, la tendance est au tutoiement. Mais dans l’air du temps flotte ici et là de nouveau le vouvoiement. — (Jürg Raissig, Être à tu et à toi ou se distancier par un vous formel ?)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TUTOIEMENT (tu-toi-man) s. m.
  • Action de tutoyer. On lui dira comment Leur prudente équité punit le tutoiement, Hauteroche, Bourg. de qual. v, 3. Le tutoiement, qui rend le discours plus serré, plus vif, a souvent de la noblesse et de la force dans la tragédie, Voltaire, Comm. Corn. rem. Ment. II, 3. Une singularité remarquable dans l'usage du tutoiement, c'est qu'il est moins permis dans le comique que dans le tragique, Marmontel, Œuv. t. x, p. 370. Ces lettres françaises [lettres des papes dans le XIVe siècle] ont l'avantage de constater le tutoiement employé par les papes avec tout le monde sans exception, Leclerc, Hist. litt. de la France, t. XXIV, p. 425.

    Fontenelle disait tutayement : Naturellement le comique a dû pousser cela un peu plus loin, et à son égard le tutayement n'expire que dans le Menteur, Vie de Corn.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tutoiement »

Dérivé de tutoyer avec le suffixe nominal -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Tutoyer ; génev. tutayement.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « tutoiement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tutoiement tytwamɑ̃

Citations contenant le mot « tutoiement »

  • Quel type de personnes voudrais-je attirer ? Sont-elles plus à même d’apprécier la proximité du tutoiement ou le respect et la distance du vouvoiement ? Quel est leur âge, leur caractère, leur situation ? , ▷ Tutoyer ou vouvoyer mon audience ? Que faire ? Quels pièges éviter ?
  • La palme en revient à une émission de mi-journée sur RMC. Le tutoiement est obligatoire. Et forcé. Il y a quelques jours un auditeur qui prenait la parole était réticent au tutoiement : ce n’est pas dans mes habitudes ! Il a fini par céder sous la pression de l’animateur ! Et tout sonna faux. Marianne, Marre de ce tutoiement obligatoire (et de la bise qui va avec) | Marianne
  • Le contact est direct, le tutoiement immédiat. Installé à l’intérieur du restaurant de l’UBA, établissement incontournable sur l’esplanade du Pâquier, Robert Revil est à son aise. La Tribune Republicaine, Pour l’Annécien Robert Revil, « l’UBA, c’est ma deuxième maison » - La Tribune Republicaine
  • Le week-end dernier, dans l’émission "On n’est pas couché" sur France 2, alors que la chanteuse Zaz était reçue pour la sortie de son dernier album par Laurent Ruquier et ses chroniqueurs Christine Angot et Charles Consigny, un débat s’est engagé sur tutoiement et vouvoiement. France Culture, Tutoiement ou vouvoiement ?
  • Le sociologue Baptiste Coulmont explique que le «tu» et le «vous» au bureau marquent les frontières entre statuts professionnels, genres et générations. Le tutoiement n’est donc pas réservé à tout le monde. Le Figaro.fr, Le tutoiement au travail serait réservé aux cadres

Traductions du mot « tutoiement »

Langue Traduction
Anglais familiarity
Espagnol familiaridad
Italien familiarità
Allemand vertrautheit
Chinois 熟识
Arabe معرفة
Portugais familiaridade
Russe знакомство
Japonais 親しみやすさ
Basque etxekotasuna
Corse familiarità
Source : Google Translate API
Partager