La langue française

Turcophile

Sommaire

  • Définitions du mot turcophile
  • Étymologie de « turcophile »
  • Phonétique de « turcophile »
  • Citations contenant le mot « turcophile »
  • Traductions du mot « turcophile »

Définitions du mot « turcophile »

Trésor de la Langue Française informatisé

Turcophile, adj. et subst.(Celui, celle) qui est ami(e), partisan(e) des Turcs, de la Turquie. Vous savez que M. Pierre Loti est turcophile. Je suis personnellement autorisé à publier ces photographies pour servir la cause turque en flétrissant la barbarie bulgare (Duhamel, Cécile, 1938, p. 27).

Wiktionnaire

Adjectif

turcophile \Prononciation ?\

  1. Qui aime les Turcs, la culture turque.
    • Les démonstrations turcophiles des Hongrois. — (Le Temps, 19 septembre 1877, 2e page, 4e col.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TURCOPHILE (tur-ko-fi-l') adj.
  • Qui aime les Turcs. Les démonstrations turcophiles des Hongrois, le Temps, 19 sept. 1877, 2e page, 4e col.

    S. m. Les turcophiles.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « turcophile »

Mot composé de Turc, turc et -phile.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « turcophile »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
turcophile tyrkɔfil

Citations contenant le mot « turcophile »

  • Comment peut-on devenir turcophile ? , Amoureux de la Turquie : turquieaimee.free.fr - Turquie Européenne
  • Il a raconté devant le tribunal avoir fait l’objet, avant l’agression physique, d’une pluie d’injures le traitant de « sale pédé, turcophile et sale Juif ». The Times of Israël, Grèce: prison avec sursis pour les agresseurs du maire de Thessalonique | The Times of Israël
  • La nation, cette vieillerie… Voilà un essai qui mettra en rage aussi bien les souverainistes de la droite et que les jacobins de la gauche. Il est léger, rapide, plein d’esprit, paradoxal, hypothétique. Mais il dessine un avenir auquel il faut réfléchir. Gilles Martin-Chauffier est rédacteur en chef à Paris-Match, écrivain, turcophile à l’excès, antimoderne à beaucoup d’égards. Mais il est surtout breton, d’une vieille famille vannetaise, qui écrit ses livres sur l’île aux Moines, caillou bijou qui émerge au milieu du golfe du Morbihan. De sa thébaïde marine, il a eu une vision. La France, pense-t-il, est transitoire. Seule la Bretagne est éternelle. La Bretagne, mais aussi la Catalogne, l’Ecosse, la Corse, l’Alsace, la Flandre ou la Vénétie. C’est-à-dire toutes ces régions de forte personnalité, qui ont au compteur un nombre de siècles très supérieur à celui des Etats-nations qui les englobent. Et toutes ces petites patries, prédit-il, vont bientôt démonétiser les grandes, pour se fondre dans un ensemble plus vaste, l’Europe unie, grand empire né par contrat qui jouera son rôle sur la scène du monde à la place des Etats que nous connaissons, soutenue, irriguée, justifiée par l’assemblage libre et négocié de ces régions, toutes appelées à l’indépendance. Ainsi, dans une rêverie géopolitique, il imagine une Europe des provinces où la capitale Bruxelles enjambera les nations pour ne plus avoir affaire qu’à ces territoires recrus d’Histoire, qu’on prend pour des survivances et qui sont l’avenir du continent. Ainsi la Bretagne, aujourd’hui fondue dans la République, prendra-t-elle de nouveau son envol, rompant le mariage de la duchesse Anne avec Louis XII pour vivre à part, tout en gardant d’excellentes relations avec les descendants de l’ancien époux. Libération.fr, La Bretagne, Catalogne du nord? - Libération
  • L’historienne Aurore Bruna explore les conditions et le contexte d’un accord fondamental et méconnu, négocié en 1921 entre Paris et le gouvernement rebelle de Mustafa Kemal, alors en guerre contre la France et le pouvoir ottoman légal. Pressé de conclure une paix séparée avec les Turcs et de régler la question d’Orient, le président du conseil Aristide Briand dépêche à Ankara (alors appelée Angora) un ancien député aussi turcophile que soucieux de défendre la finance hexagonale plutôt que l’intérêt national. Le Monde diplomatique, L’Accord d’Angora de 1921. Théâtre des relations franco-kémalistes et du destin de la Cilicie, par Tigrane Yégavian (Le Monde diplomatique, mai 2019)
  • Le plus turcophile des pianistes d’un talent remarquable y jouera le 2e concerto de Saint-Saëns avec Gürer Aykal. Red'Action, Le pianiste turcophile Stéphane Blet donne un concert à Antalya - Red'Action
  • "C'est un embarras terrible qui confirme que ce Sarajevo libre et ouvert s'est transformé en +kasaba+ turcophile (terme bosnien d'origine turque désignant une bourgade)", a commenté le metteur en scène Dino Mustafic sur Twitter. Le PEN club bosnien a adressé ses "excuses sincères" à Orhan Pamuk. Le Point, Bosnie: Sarajevo renonce à honorer le Prix Nobel turc Pamuk - Le Point

Traductions du mot « turcophile »

Langue Traduction
Anglais turcophile
Espagnol turcophile
Italien turcophile
Allemand türkis
Chinois 嗜球菌
Arabe توركوفيل
Portugais turcófilo
Russe turcophile
Japonais ターコフィル
Basque turcophile
Corse turcofile
Source : Google Translate API
Partager