La langue française

Turco

Sommaire

  • Définitions du mot turco
  • Étymologie de « turco »
  • Phonétique de « turco »
  • Citations contenant le mot « turco »
  • Images d'illustration du mot « turco »
  • Traductions du mot « turco »

Définitions du mot « turco »

Trésor de la Langue Française informatisé

TURCO, subst. masc.

Vieilli. Sobriquet donné aux tirailleurs algériens. Bataillon, régiment de turcos. Vous devriez venir voir l'entrée des troupes et particulièrement celle des turcos qui sont d'étranges hommes couleur d'acajou avec des yeux de gazelle. Ce sont d'ailleurs de francs coquins, qui malgré le Coran se soûlent tous les jours (Mérimée, Lettres ctessede Montijo, t. 2, 1859, p. 144).
Prononc. et Orth.: [tyʀko]. Att. ds Ac. dep. 1878. Plur. des turcos. Étymol. et Hist. 1856 (F. Mornand, La Vie arabe, Paris, Lévy, p. 109: un carré d'infanterie de ligne et de Turcos (fort belle milice indigène, en turbans blancs...) vint se former sous nos pieds). Prob. empr. au sabir algérien turco « turc » (Dict. de la lang. franque ou petit mauresque, Marseille, 1830, p. 88: Turc [...] turco) ou à l'ital. Turco « Turc », l'Algérie ayant été sous domination turque jusqu'en 1830. Selon certains dict., ce surnom remonterait à la guerre de Crimée (1854-1855), les Russes ayant pris les tirailleurs algériens pour des Turcs à cause de leur costume. Selon Lanly, p. 61, faisant allusion à la guerre d'Italie en mai-juin 1859: ,,« Turcos » serait le surnom donné en Italie en 1859 aux Tirailleurs Algériens``, mais cette hyp. est invalidée par notre dat. de 1856. Fréq. abs. littér.: 23. Bbg. Blochw.-Runk. 1971, p. 326. − Hope 1971, p. 450.

Wiktionnaire

Nom commun

turco \tyʁ.kɔ\ masculin

  1. (Histoire) (Militaire) (Argot militaire) Nom familier des tirailleurs indigènes et en particulier des tirailleurs algériens.
    • Là étaient les débris vivants des meurtrières rencontres des premiers jours: dragons, zouaves, chasseurs de Vincennes, turcos, soldats de la ligne, hussards, lanciers, tous hâves, silencieux, mornes, traînant ce qui leur restait de souffle. — (Amédée Achard, Récits d'un soldat - Une Armée Prisonnière, Une Campagne Devant Paris (1871).)
    • Il s’appelait Kadour, venait de la tribu du Djendel, et faisait partie de cette poignée de turcos qui s’étaient jetés dans Paris à la suite de l’armée de Vinoy. — (Alphonse Daudet, Le Turco de la Commune, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 126.)
    • Mais, dans le fond de Givonne, il n’y avait plus ni rangs, ni chefs, les troupes se bousculaient, éperdues, faites de tous les débris, de zouaves, de turcos, de chasseurs, de fantassins, le plus grand nombre sans armes, les uniformes souillés et déchirés, les mains noires, les visages noirs, avec des yeux sanglants qui sortaient des orbites, des bouches enflées, tuméfiées d’avoir hurlé des gros mots. — (Émile Zola, La Débâcle, 1892.)
    • Pendant les trois guerres qui nous avaient opposés à l’Allemagne, les régiments algériens s’étaient montrés fidèles et d’une bravoure exceptionnelle. En 1870, ils portaient un uniforme comparable à celui des zouaves mais bleu, on les appelait les « Turcos ». — (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, Le Livre de Poche, page 386.)

Nom commun

turco masculin, turca féminin

  1. Turc : habitant de la Turquie, personne originaire de Turquie.
  2. Turc : langue parlée en Turquie.
  3. (Argentine) (Uruguay) Syro-libanais.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TURCO (tur-ko) s. m.
  • Tirailleur indigène de l'armée d'Afrique. Des turcos.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « turco »

De turc avec le suffixe familier -o.
Surnom acquis par les tirailleurs africains au cours de la guerre de Crimée (1853-1856), en raison de leur ardeur au combat à l’image de celle des Turcs de l’Empire ottoman.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « turco »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
turco tyrkɔ

Citations contenant le mot « turco »

  • Maintes fois claironnées au cours des trois dernières décennies, et réaffirmées avec force lors du récent regain de tensions aux frontières de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan, les déclarations d’amitié entre la Turquie et l’Azerbaïdjan ont pris une tournure résolument martiale, avec les exercices militaires impliquant les forces armées des deux pays allient turcophones à partir du mercredi 29 juillet. Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a annoncé lundi que ces exercices de « grande envergure » organisés deux semaines seulement après les combats les plus violents depuis avril 2016 opposant soldats arméniens (...) , L’alliance militaire turco-azérie à la manoeuvre - Nouvelles d'Arménie en Ligne
  • La célébration de la conquête d'Istanbul en 1453, dont la réislamisation de Sainte Sophie il y a quelques semaines est le marqueur absolu, n'est pas bon signe pour l'Europe, car celle-ci fut durant cinq siècles la cible de la puissance prédatrice turco-ottomane et des pirateries barbaresques bénies par la Sublime Porte. Rappelons qu'Erdogan est très fan de Mehmet 1er, l'homme qui conquit Constantinople et les Balkans (XIV-XV ème siècles) et que, lorsqu'il se déplace en Serbie, en Bosnie, en pays albanophone, ou même à Chypre, il vante ostensiblement la mémoire des conquêtes turques de Thessalonique (1430), du Kosovo-Albanie, de la Serbie (1448), de la Bosnie, de la Hongrie (1541), d'une partie de la Croatie, et même de la ville italienne d'Otrante (1480), sans oublier les sièges de Vienne (1529, etc, qui échouèrent certes, mais furent une menace terrible car l'empire turc n'était qu'à quelques centaines de km de la capitale autrichienne. Quant aux pirates barbaresques, vassaux des Ottomans, ils harcelèrent durant des siècles les comptoirs espagnols et italiens, ce qui déclencha la réaction militaire de l'Espagne des Habsbourg, contrainte, comme les Français plus tard en 1830, avec la conquête d'Alger, de prendre Tunis et Alger (1535 et 1541) pour protéger le flanc-sud de l'Europe. De leurs côtés, les Tatars du Khanat de Crimée, héritiers des envahisseurs turco-mongols suzerains des Ottomans depuis 1478, harcelèrent puis dominèrent la Lituanie et le monde russe durant trois siècles. Valeurs actuelles, Razzias ottomanes et pirateries barbaresques : le jihadisme avant l'heure | Valeurs actuelles
  • Même dans les moments où des combats d’envergure n’interviennent pas en Syrie, des développements importants sont observés à tout moment et plusieurs acteurs internes et externes lancent des actions militaires et politiques pour favoriser leurs positions. La Guerre civile qui dure depuis maintenant plus de huit ans suit toujours un cours dynamique. Pendant que certains acteurs essaient de mettre en place un tableau qui serait en leur faveur, certains autres entreprennent des démarches pour empêcher ceci et investissent dans le chaos qui touche le pays. C’est dans ce contexte que l’on peut interpréter la récente attaque contre la patrouille turco-russe à Idleb.   , Provocation à Idleb (étude) | TRT Français

Images d'illustration du mot « turco »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « turco »

Langue Traduction
Anglais turkish
Espagnol turco
Italien turco
Allemand türkisch
Chinois 土耳其
Arabe اللغة التركية
Portugais turco
Russe турецкий
Japonais トルコ人
Basque turkish
Corse turcu
Source : Google Translate API
Partager