La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « tufeux »

Tufeux

Variantes Singulier Pluriel
Masculin tufeux
Féminin tufeuse tufeuses

Définitions de « tufeux »

Trésor de la Langue Française informatisé

Tufeux, -euse, adj.,géol. Qui est relatif au tuf, qui en contient. Les objets provenant des fleuves et des lacs sont aussi habituellement caractérisés par un enduit tufeux (Mortillet, Préhist., 1883, p. 497).

Wiktionnaire

Adjectif - français

tufeux \ty.fø\

  1. (Minéralogie) Qui est de la nature du tuf ou du tuffeau.
    • Marais tufeux du Châtillonnais. — (Inventaire National du Patrimoine Naturel, septembre 2016)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « tufeux »

(1694) Dérivé de tuf, avec le suffixe -eux
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tufeux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tufeux tyfø

Citations contenant le mot « tufeux »

  • Le marais d’Avot, au fond de la vallée de la Tille est un marais tufeux caractéristique de la montagne châtillonnaise. Il fait partie du site natura 2000 appelé “marais tufeux du Châtillonnais” et rassemble les principaux marais tufeux de cette région naturelle. , France - Monde | Marais tufeux ou la magie du calcaire…
  • Dans ses marais tufeux et ses prairies, le parc abrite aussi des plantes rares comme le sabot de vénus — une orchidée — ou le narcisse des poètes. Courrier picard, Entre Champagne et Bourgogne, le onzième parc national français
  • Le marais du Cônois est situé dans le Châtillonnais. Ce marais tufeux, peu courant en France, est classé en zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (Z.N.I.E.F.F). On le visite en empruntant un sentier sur pilotis. France 3 Bourgogne-Franche-Comté, Côte d’Or : le marais du Cônois, un lieu unique en Bourgogne
  • Le parc national des forêts de Champagne et de Bourgogne protège des paysages typiques des plateaux calcaires du nord-est de la France. Il est composé de vastes forêts de feuillus (hêtres, chênes, érables, merisiers, tilleuls…) couvrant plus de 120 000 hectares, de marais tufeux, de pelouses sèches, d’éboulis rocheux, de prairies et de cultures. Les forêts de feuillus, souvent anciennes, sont majoritairement domaniales (publiques). Elles sont dominées par le Hêtre commun (Fagus sylvatica), suivi des Chênes pédonculé (Quercus robur) et sessile (Q. petraea). Parmi les oiseaux forestiers nicheurs remarquables, citons la Cigogne noire (Ciconia nigra) (plus de quatre couples), l’Autour des palombes (Accipiter gentilis) (bien présent mais discret), la Chouette de Tengmalm (Aegolius funereus) (devenue très rare) et six espèces de pics. Les populations de Cerfs élaphes (Cervus elaphus), de Chevreuils d’Europe (Capreolus capreolus) et de Sangliers d’Europe (Sus scrofa) sont importantes, et le Chat sauvage (Felis silvestris) est bien présent. Les marais tufeux du plateau de Langres, qui sont parmi les plus importants de France, constituent l’autre habitat caractéristique du parc national. Ils sont alimentés par une eau fortement chargée en calcaire dissous qui se précipite au contact de l’air pour former du tuf autour de la végétation, une roche plus ou moins friable. La flore présente un caractère montagnard ou boréal marqué et comprend entre autres le Choin ferrugineux (Schoenus ferrugineus), la Swertie pérenne (Swertia perennis), la Linaigrette (Eriophorum angustifolium) et la Ligulaire de Sibérie (Ligularia sibirica). On y trouve aussi plusieurs espèces de libellules rares en Bourgogne, le Sonneur à ventre jaune (Bombina variegata) et la rare Écrevisse à pieds blancs (Austropotamobius pallipes). Les éboulis, comme le spectaculaire cirque de la Coquille, sont le domaine d’une flore intéressante et adaptée à des conditions difficiles, comme le Gaillet de Fleurot (Galium fleurotii), une plante endémique de Bourgogne et du Bassin Parisien. Les pelouses sèches, qui poussent sur certaines pentes ensoleillées au sol pauvre, accueillent plusieurs plantes à affinités méditerranéennes et des orchidées, l’Alouette lulu (Lullula arborea), le Lézard vert (Lacerta chloronota) ou l’Ascalaphe soufré (Libelloides coccajus). Le sentier de la butte de Taloison à Bay-sur-Aube permet par exemple de découvrir cet habitat. Le parc national est parcouru par 694 kilomètres de cours d’eau. Les vallées qui entaillent le plateau calcaire de Langres, comme celles de l’Aube et de l’Aujon, contribuent à la diversité du parc. Les prairies de fauche à Narcisses des poètes (Narcissus poeticus), normalement plus présentes en montagne, sont remarquables. La qualité des habitats prairiaux a permis le maintien d’insectes patrimoniaux comme l’Azuré des mouillères (Phengaris alcon), et l’avifaune compte des oiseaux nicheurs menacés ou intéressants dont le Tarier des prés (Saxicola rubetra), la Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio), le Milan royal (Milvus milvus) et la Chevêche d’Athéna (Athene noctua). Ornithomedia.com, Parc national des forêts de Champagne-Bourgogne : M.Delcamp et H. Parmentier nous répondent | Ornithomedia.com
  • Hervé Parmentier, directeur du groupement d’intérêt public (GIP) de préfiguration du parc, définit celui-ci comme « un site exceptionnel de 50 millions d’arbres, une mosaïque de paysages et de milieux, ainsi qu’une flore et une faune remarquables ». Ici, 80 % de la forêt était déjà présente à la Révolution française (contre 7 % dans le Mercantour). A cheval sur deux départements, le parc se situe sur le carrefour biogéographique de la France ; il y a là des influences méditerranéennes, steppiques, montagnardes et continentales. L’eau a creusé des vallées. Les versants nord abritent des forêts froides de tilleuls, érables et fougères scolopendres, tandis que des hêtraies sèches et des forêts montagnardes se déploient sur les versants sud. Dans cette oasis jaillissent une quinzaine de sources dont celles de la Marne, de la Seine et de l’Aube. Accroupie au milieu du marais tufeux de la combe des Roches, la botaniste Emilie Weber boit avec ses mains dans une flaque. « Goûtez ! nous exhorte-t-elle. C’est de l’eau de source au sens noble du terme. Le plateau calcaire la filtre. Même les traces de pesticides sont éliminées. » , Le paradis des arbres

Traductions du mot « tufeux »

Langue Traduction
Anglais tufous
Espagnol tufous
Italien tufous
Allemand büschelig
Chinois 棕褐色
Arabe طوفوس
Portugais tufo
Russe tufous
Japonais タフ
Basque tufous
Corse tufous
Source : Google Translate API

Tufeux

Retour au sommaire ➦

Partager