La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « tuberculoïde »

Tuberculoïde

Variantes Singulier Pluriel
Masculin et féminin tuberculoïde tuberculoïdes

Définitions de « tuberculoïde »

Wiktionnaire

Adjectif - français

tuberculoïde \Prononciation ?\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif à ou rappelant la tuberculose.
    • Lèpre tuberculoïde.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « tuberculoïde »

(Siècle à préciser) Dérivé de tubercule, avec le suffixe -oïde.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tuberculoïde »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tuberculoïde tybɛrkylɔid

Citations contenant le mot « tuberculoïde »

  • - La lèpre tuberculoïde qui est non contagieuse d'évolution relativement bénigne, - Et la lèpre lépromateuse, grave évolutive et contagieuse. , La lèpre
  • L’être humain est le seul réservoir de ce bacille. Il n’existe donc pas de possibilité de se contaminer à partir de l’environnement. De plus, cette maladie est peu contagieuse. La contamination nécessite en effet des contacts étroits et prolongés avec un malade. Ces contacts se font essentiellement par les sécrétions nasales des malades qui sont atteints d’une forme de lèpre dite lépromateuse (voir plus loin) et qui ne sont pas traités (car le traitement rend les malades non contagieux au bout de trois mois). Mais il faut quand même savoir que les bacilles de Hansen restent vivants pendant au moins sept jours dans les sécrétions nasales desséchées. L’incubation (période de temps qui sépare la contamination du début de la maladie) est bien sûr longue, de quelques mois à plusieurs années. La lèpre est une maladie infectieuse chronique qui se manifeste classiquement sous deux formes principales bien différentes. La forme dite lépromateuse est grave, évolutive et contagieuse (par les sécrétions nasales et par la peau). Sa période d’incubation moyenne est de huit ans, c’est un record en matière de maladie infectieuse. C’est la forme historique qui donne des atteintes graves, déformantes, invalidantes et multiples de la peau et des organes profonds. Cette forme atteint les personnes qui ont au départ un important déficit de l’immunité (immunité dite cellulaire, par opposition à l’immunité dite humorale qui concerne les anticorps). La forme dite tuberculoïde est au contraire relativement bénigne et pratiquement non contagieuse (il n’y a pas d’atteinte nasale ni de contagiosité par la peau). Sa période d’incubation moyenne est de quatre ans. C’est une forme beaucoup moins sévère et moins invalidante, quoique donnant presque toujours des atteintes nerveuses. Cette forme atteint des personnes qui n’ont pas de déficit manifeste de l’immunité cellulaire. Lorsqu’un malade lépreux est traité de façon adaptée et suivie, il n’est plus contagieux au bout de trois mois et sa maladie n’évolue plus. Mais, s’il a été traité très tard dans l’évolution de sa maladie, les séquelles peuvent bien entendu être très importantes. Atlantico.fr, Comment l’Inde compte révolutionner la lutte contre cette lèpre qui la menace | Atlantico.fr
  • L’AGENT PATHOGÈNE DE LA LÈPRE engendre deux types de symptômes selon la prédisposition des personnes infectées. Dans la forme tuberculoïde (à gauche), le système immunitaire défend efficacement l’organisme contre l’infection : peu d’agents pathogènes subsistent. En revanche, les amas de macrophages, nommés granulomes, libèrent de grandes quantités de cytokines, notamment du TNF alpha qui entraîne la mort des cellules des nerfs périphériques. Des troubles neurologiques apparaissent : ce sont les granulomes qui sont responsables des symptômes, et non l’agent pathogène lui-même. Pourlascience.fr, Orage de cytokines : quand le système immunitaire s’emballe | Pour la Science
  • La lèpre est due à une infection par la bactérie Mycobacterium leprae. Elle se manifeste sous deux formes. Une forme dite « tuberculoïde », la plus fréquente, associe des taches dépigmentées sur la peau qui peuvent s’accompagner d’ulcères et de mutilations, des troubles nerveux touchant les membres, avec des atteintes à la sensibilité cutanée. L’autre, dite « lépromateuse », est plus visible. Les atteintes cutanées sont prédominantes, et s’accompagnent de symptômes ORL ou ophtalmologiques. Cette forme est contagieuse. www.pourquoidocteur.fr, Lèpre : 56 cas à Mayotte et 4 à La Réunion en 2015
  • La forme tuberculoïde, la plus fréquente, associe des plages de dépigmentation cutanée peu nombreuses à bords nets et des troubles nerveux touchant les membres, insensibilité, ulcères, maux perforants, mutilations, paralysies. Cette forme n’est pas contagieuse. AgoraVox, La lèpre remise au goût du jour par la politique ! Rappel de ce qu'est cette maladie, symbole d'exclusion, qui fait encore peur - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « tuberculoïde »

Langue Traduction
Anglais tuberculoid
Espagnol tuberculoide
Italien tubercoloide
Allemand tuberkulose
Chinois 类结核
Arabe السل
Portugais tuberculoide
Russe туберкулоидный
Japonais 結核
Basque tuberculoid
Corse tuberculoid
Source : Google Translate API

Tuberculoïde

Retour au sommaire ➦

Partager