La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « trumpien »

Trumpien

Définitions de « trumpien »

Wiktionnaire

Adjectif - français

trumpien \tʁœm.pjɛ̃\

  1. Relatif ou ressemblant à Donald Trump.
    • L’isolationnisme trumpien se retrouve également dans les questions commerciales. — (Philippe Le Corre, « Donald Trump, la revanche isolationniste ? », Ouest-France.fr, 6 mai 2016)
    • Mardi, dans le Minnesota, elle anticipait son investiture pour prendre le contre-pied de la verve « trumpienne », affirmant vouloir « supprimer les barrières » plutôt que de « bâtir des murs ». — (Maurin Picard, « Hillary Clinton prête à engager le fer contre Donald Trump », Le Figaro.fr, 2 mars 2016)
    • Même sans le milliardaire, le débat a parfois pris une tonalité « trumpienne ». — (Achim Lippold, « À la Une : l’Amérique latine face à l’épidémie de Zika », RFI.fr, 29 janvier 2016)
    • Exemple d’argument trumpien adressé au dictateur coréen, cité par « Le Monde » (4/6) : « Imaginez seulement les copropriétés que l’on peut construire le long de ces plages ! (…) Vous pourriez avoir les meilleurs hôtels du monde. Pensez-y en termes d’immobilier. » — (« Qui l’eût grue ? », Le Canard enchaîné, 20 juin 2018, page 5.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « trumpien »

Composé de Trump, nom de Donald Trump, et du suffixe -ien
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « trumpien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
trumpien trympjɛ̃

Citations contenant le mot « trumpien »

  • L’unilatéralisme trumpien pousse paradoxalement l’Europe à réinventer le véritable multilatéralisme Le nouvel Economiste, Les avantages de l'unilatéralisme trumpien
  • À cet égard, un autre événement qui n’a en apparence que peu de rapport avec l’épisode Trumpien me semble tout à fait signifiant : jusqu’à ce qu’il soit rendu caduc par un puissant effet de réalité (il n’était plus possible de nier que nous ayons affaire à une guerre), nous avons assisté à un débat sémantique sur la nature des « opérations militaires » menées par V. Poutine en Ukraine. Au moins jusqu’à l’offensive menée le 24 février, malgré les multiples violations des accords de Minsk dont il s’est rendu coupable dans la région, nombreux étaient ceux qui pratiquaient la litote, se refusant absolument à parler d’« agression » ou pire encore de « guerre ». The Conversation, Comment Donald Trump et Vladimir Poutine dévoient le concept de vérité
  • Au lieu d’expliquer le dilemme résultant de cette exception, le gouvernement Trudeau n’a pas pu résister au moralisme facile dans un contexte trumpien. Il faut souligner le cynisme derrière cette image superficielle d’ouverture. La politique canadienne en matière d’asile a toujours été fondée sur l’idée d’empêcher l’arrivée des demandeurs d’asile. Ce n’est pas par hasard que de nombreux migrants prennent un vol transcontinental jusqu’à New York, puis le bus/taxi jusqu’au chemin Roxham. Ils n’auraient jamais pu voyager directement au Canada de manière légale, car les autorités canadiennes sont plus sévères par rapport à l’octroi des visas. D’ailleurs, la décision récente de délivrer rapidement des visas aux Ukrainiens paraîtra éventuellement comme deux poids, deux mesures. La Presse, Le défi du chemin Roxham post-pandémie | La Presse
  • Il s’agit du même président qui a fait de la Chine une cible pendant la campagne électorale, un an plus tôt. Dans l’univers trumpien, le géant chinois a pris la place du Japon, qui noyait son pays sous les exportations, comme il s’en plaignait en 1987 dans une page de publicité destinée à amorcer une campagne qui n’avait jamais vu le jour. Le Monde.fr, Chine - Etats-Unis : de la guerre commerciale au Covid-19, retour sur l’échec chinois de Donald Trump
  • Le PCC doit-il céder au populisme trumpien qui galvanise tant sa base militante ? Le Journal de Montréal, Charest, homme d’hier ou de demain? | Le Journal de Montréal
  • Les députés conservateurs ont rompu les rangs et accusé le Premier ministre de déployer une politique « trumpienne » pour salir le chef de l’opposition Keir Starmer. News 24 | Actualités en France et à l'international, Les députés conservateurs accusent Boris Johnson de «politique trumpienne» à propos du frottis de Savile - News 24 | Actualités en France et à l'international
  • Les généraux notent le « nombre inquiétant » d’anciens combattants et de membres en service actif de l’armée qui ont participé à l’attaque du 6 janvier contre le Capitole. Plus d’un insurgé accusé sur dix était militaire. « L’idée d’unités dévoyées s’organisant entre elles pour soutenir un président et commandant en chef trumpien ne peut être écartée », écrivent-ils. Le Journal de Québec, Les trumpistes infiltrent l’armée | Le Journal de Québec

Trumpien

Retour au sommaire ➦

Partager