La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « tripartition »

Tripartition

Définitions de « tripartition »

Trésor de la Langue Française informatisé

TRIPARTITION, subst. fém.

Division d'un ensemble, d'une quantité en trois parties égales. Les triades de dieux, investis d'attributs nettement différenciés (...) lui apparaissent comme le reflet de la tripartition fonctionnelle, prêtres, guerriers, paysans, propre aux sociétés qui les vénèrent, et dont quelque chose s'est perpétué dans le système des castes hindoues (Philos., Relig., 1957, p. 40-12).[Dans l'église Saint-Vincent de Paul] la tripartition de l'espacela première nef est réservée aux sœurs, la seconde aux malades de l'hôpital voisin et la troisième aux visiteursest assurée par la forme de la construction (Joedicke, Struct. en voiles et coques, 1962, p. 232).
PHYS. NUCL. ,,Éclatement d'un noyau lourd en trois noyaux plus légers dans le phénomène de fission`` (Musset-Lloret 1964).
Prononc.: [tʀipaʀtisjɔ ̃]. Étymol. et Hist. 1765 terme de math. « action de diviser une quantité en trois parties égales » (Encyclop.). Empr. au lat.tripartitio « division en trois parties » (v. partition).

Wiktionnaire

Nom commun - français

tripartition \tʁi.paʁ.ti.sjɔ̃\ féminin

  1. Division d'un ensemble en trois parties.
    • Pour B. Sergent, par exemple, certains panthéons locaux semblent avoir gardé la tripartition. — (Isabelle Klock-Fontanille, Les Hittites, collection « Que sais-je ? », 1998, p. 43)
    • La théorie de la pertinence se limite à une tripartition des actes de langage : l'assertion (« dire que »), l'injonction (« dire de ») et l'interrogation (« demander si »). — (Martine Bracops, Introduction à la pragmatique, 2010)
    • Dans ce contexte de tripartition dysfonctionnelle entre les échelles fédérale, provinciale et municipale, les municipalités peuvent-elles jouir d'une réelle autonomie politique? — (Jonathan Durand Folco, « Les villes contre la Constitution canadienne? », in Argument, vol. 19, n° 2, printemps-été 2017, p. 47)
    • La tripartition d'un pays.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TRIPARTITION (tri-par-ti-sion) s. f.
  • Terme de mathématique. Action de diviser une quantité en trois parties égales.

    Terme de botanique. Voy. TRISECTION.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TRIPARTITION, s. f. (Arithmét. & Géom.) c’est l’action de diviser une grandeur quelconque en trois parties égales, ou d’en prendre la troisieme partie. Voyez Trisection.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « tripartition »

(Siècle à préciser) Du latin tripartitus (« divisé en trois ») → voir partition.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tripartition »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tripartition tripartisjɔ̃

Citations contenant le mot « tripartition »

  • L'idée de la tripartition me parait assez curieuse. Les biens communs doivent être gérés en partenariat par le marché et l'Etat via la régulation, mais en quoi devraient-ils constituer une partie prenante ? L'idée sous-jacente n'est guère neuve, elle remonte à Aristote. Plus près de nous, ceci a été formalisé par Garrett Hardin, puis étudié et critiqué par plusieurs économistes, dont Elinor Ostrom et Oliver Williamson (qui vient tout juste de mourir d'ailleurs), qui ont reçu un prix Nobel en 2009 pour leurs travaux sur le sujet. Les solutions sont aussi connues. Outre la nationalisation, évoquée par Fontaine, on peut au contraire opérer une privatisation (en créant un droit de propriété artificiel par exemple, comme dans le cas de la propriété intellectuelle), ou bien confier la gestion à des acteurs locaux et/ou non-gouvernementaux. Le choix se fait de préférence au cas par cas, et je ne vois pas bien pourquoi le recours à l'Etat devrait être systématique... Par ailleurs, transformer les biens communs en partie prenante dans la relation Etat-marché fait courir un risque accru de tomber dans l'excès inverse, c'est à dire la sous-utilisation des ressources, sans aucune justification réelle. C'est une dérive déjà constatée à de multiples reprises, comme à la fin du communisme en Europe de l'Est, lorsque le gouvernement de relâchait pas des biens pour divers motifs plus ou moins fallacieux, ralentissant ainsi le marché. Ditto concernant l'utilisation de certains types de brevets ou l'extension préoccupante du droit d'auteur. Evidemment, les élites françaises découvrent tout ça seulement maintenant, car le livre principal d'Hardin sur le sujet, "La tragédie des biens communs", n'a été traduit en français qu'en 2018... Le Point, Laurence Fontaine : « Il ne faut pas déifier l'État » - Le Point
  • Aujourd’hui sujet tabou, la mort au Moyen-Âge et à la Renaissance est une notion faisant partie prenante de la vie quotidienne des rouennais ! De la Cathédrale à la place de la Pucelle, en passant par l’aître Saint-Maclou et la place Sainte-Jeanne d’Arc, venez découvrir les différents types de sépultures et la préparation de l’inhumation, du simple linceul à la tripartition du corps (séparation en trois parties). Plongez-vous également dans la représentation de la Mort et des cadavres dans l’art à travers la sculpture et le vitrail, sans oublier les tortures et la mise à mort sur le pilori ! Unidivers, La mort au Moyen-Âge, un art de vivre Aître Saint-Maclou Rouen samedi 26 septembre 2020
  • Si les résultats des élections européennes de 2019 accréditent la politique du gouvernement, la place du social-libéralisme dans l’espace politique se légitimera davantage et accentuera l’éventualité d’une tripartition du paysage politique, le PS et la droite sociale se bornant à être des satellites du centre libéral, la responsabilité d’un modèle alternatif à la démocratie libérale triomphante incombant alors aux extrêmes, banalisés par cette recomposition. Les Echos, Vers une tripartition de l’espace politique ? | Les Echos
  • OLIVIER DUHAMEL. - La confirmation de ce que nous savions sur les situations tragiques révélatrices des personnalités. Nous le savions dans les drames des familles, divorces, décès et héritages : trois types d'êtres humains, ceux qui se comportent « normalement », les exceptionnellement généreux et les hargneux, jaloux, intéressés... Même tripartition entre normaux, héros et salauds en cas de crise nationale. Voyez juin 40. Parmi les normaux, les Parisiens sur les routes cherchant refuge à la campagne. Parmi les héros : les résistants de la première heure et les Justes. Parmi les salauds, les profiteurs de guerre et les collabos. Voyez aujourd'hui pendant la pandémie : les normaux, qui respectent le confinement et l'organisent au mieux pour Le Figaro.fr, Olivier Duhamel, politologue : «Le repli sur soi devient ouverture à l'autre»
  • Mais le rapprochement serait faible et décevant s’il ne tenait qu’à cela. Plus que l’objet de la quête – restaurer l’harmonie – et même plus que la tripartition des personnages en présence, c’est l’univers des Zelda dans son ensemble qui mérite d’être observé comme une illustration poétique et fabuleuse de la pensée platonicienne : de ses racines jusqu’à quelques uns de ses plus infimes et plus ravissants détails. Le parallèle, à vrai dire, ne devient tout à fait frappant que lorsque l’on commence à examiner la proximité entre la tripartition platonicienne et le mythe de la Triforce : l’univers de Zelda développe à travers ses différents opus une religion fictive, la religion hylienne, dont il propose l’histoire et la mythologie. Et cette mythologie, selon laquelle le monde aurait été créé par trois déesses – elles-mêmes issues d’une unique déesse originelle, nommée Hylia – fixe trois principes, régissant toute chose terrestre : la force, la sagesse et le courage. AgoraVox, La tripartition de l'âme dans la pensée de Platon & le mythe de la Triforce dans The Legend of Zelda - AgoraVox le média citoyen
  • L’école, c’est forcément un lieu particulier, et c’est très bien ainsi. Elle a ses règles du jeu particulières. Elle a sa logique particulière, et c’est extrêmement précieux. Imaginez un monde où l’école ne s’incarne pas quelque part physiquement : c’est non seulement très néfaste pour l’école, mais c’est aussi très néfaste pour la société. On a besoin de ces lieux de savoir, qu’on appelle ça école, université, bibliothèque, lycée… Ce sont des lieux qui structurent la société, qui structurent la vie des êtres humains. C’est donc très important que ça s’incarne. C’est très important que ça obéisse à une logique particulière : c’est la tripartition classique entre le clerc, le paysan et le guerrier dans les sociétés indo-européennes. On la retrouve dans les lieux. On a besoin de lieux qui soient le lieu des clercs, de la transmission des savoirs. L'Obs, Jean-Michel Blanquer donne sa vision de l’école du futur
  • C'est en 1938 qu'il eut l'intuition qui allait orienter l'ensemble de sa recherche et de sa vie. En Inde, trois castes sont garantes de l'harmonie sociale : les prêtres, les guerriers et les agriculteurs-producteurs. Dans la Rome archaïque, avant la période étrusque, trois dieux sont associés : Jupiter, le plus sacré, Mars, le dieu de la guerre, et Quirinus, le dieu de la masse du peuple telle qu'elle s'organise dans les curies. La «trifonctionnalité» ou «tripartition fonctionnelle» était mise en évidence : depuis l'Inde jusqu'à l'ouest de l'Europe, la quarantaine de langues que maîtrise Dumézil atteste d'une organisation commune originelle d'«Indo-Européens» dont on ne sait à peu près rien, sinon qu'ils furent animés par ces trois «schèmes» aussi bien culturels et religieux que politiques. Plus précisément, Dumézil évoque «trois domaines harmonieusement ajustés qui sont, en ordre décroissant de dignité, la souveraineté avec ses aspects magiques et juridiques et une sorte d'expression maximale du sacré; la force physique et la vaillance dont la manifestation la plus voyante est la guerre victorieuse; la fécondité et la prospérité avec toutes sortes de conditions et de conséquences qui sont presque toujours (...) figurées par un grand nombre de divinités parentes...». Cette tripartition se retrouve dans les théologies, les mythes, les symboles, les épopées, les légendes, les rites et les contes, de la Scandinavie à la Perse. La division de l'ancienne France en trois ordres - clergé, noblesse, tiers état - peut elle-même être interprétée comme la résurgence de ce «vieil archétype» que la Nouvelle Droite, dans les années 1970, annexerait abusivement à son « néopaganisme » européen. Le Figaro.fr, Georges Dumézil L'historien des origines

Traductions du mot « tripartition »

Langue Traduction
Anglais tripartition
Espagnol tripartición
Italien tripartizione
Allemand dreiteilung
Chinois 三方
Arabe ثلاثية
Portugais tripartição
Russe тройственность
Japonais 三分割
Basque tripartition
Corse tripartizione
Source : Google Translate API

Tripartition

Retour au sommaire ➦

Partager