La langue française

Triérarque

Sommaire

  • Définitions du mot triérarque
  • Étymologie de « triérarque »
  • Phonétique de « triérarque »
  • Citations contenant le mot « triérarque »
  • Traductions du mot « triérarque »

Définitions du mot « triérarque »

Trésor de la Langue Française informatisé

TRIÉRARQUE, subst. masc.

ANTIQ. GR.
A. − Commandant d'une trière. (Dict. xixeet xxes.).
B. − À Athènes, citoyen riche qui avait pour obligation d'équiper une trière et parfois de la commander (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [tʀi(j)eʀaʀk]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1370-72 (N. Oresme, Ethiques, éd. A. D. Menut, IV, 10, p. 242, note 4: Le gouverneur ou capitaine d'un navire il appelle ou texte ,,trierarche``, et signifie prince des galees); 1715 triérarque (Toureil ds Trév. 1721); 2. 1738 « citoyen obligé par la loi d'armer et d'équiper une galère » (Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. 5, p. 545 ds Littré). Empr. au lat.trierarchus « commandant d'une trirème », « à Athènes, citoyen riche tenu d'équiper une trirème à ses frais » empr. au gr. τ ρ ι η ́ ρ α ρ χ ο ς, comp. de τ ρ ι η ́ ρ η ς (v. trière) et α ́ ρ χ ω « guider, commander ».

Wiktionnaire

Nom commun

triérarque \tʁi.e.ʁaʁk\ masculin

  1. (Antiquité) Celui qui commande une trière, une trirème, dans la Grèce antique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TRIÉRARQUE. n. m.
T. d'Antiquité grecque. Celui qui commande une trière, une trirème.

Littré (1872-1877)

TRIÉRARQUE (tri-é-rar-k') s. m.
  • 1 Terme d'antiquité. Capitaine de galère à Athènes. Le triérarque commandait le vaisseau, et donnait l'ordre à tout l'équipage ; lorsqu'ils étaient deux, chacun exerçait pendant six mois, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. V, p. 546, dans POUGENS.
  • 2Citoyen obligé par la loi d'armer et d'équiper une galère. Les triérarques fournissaient à leurs frais et dépens les galères et tout ce qui servait à les équiper, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. V, p. 545, dans POUGENS. Quelquefois, pour équiper un vaisseau, il y avait deux triérarques, quelquefois trois, et quelquefois jusqu'à dix, Rollin, ib. t. V, p. 541.

HISTORIQUE

XIVe s. Trierarche, capitaine de nef, Oresme, Thèse de MEUNIER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TRIÉRARQUE, s. m. (Antiq. d’Athènes.) τριήραρχος ; ce mot triérarque, signifie par lui-même commandant de galere ; mais l’usage lui donna dans Athènes une autre signification. On entendit par ce mot, les citoyens aisés qui étoient obligés comme tels, & à proportion de leurs richesses, d’équiper à leurs dépens un certain nombre de vaisseaux. Quelle belle police pour l’emploi des richesses au bien public ! Dès qu’un bourgeois avoit dix-huit mille livres de bien, il étoit triérarque, & armoit un vaisseau ; il en armoit deux, s’il avoit deux fois la valeur de ce bien ; mais il n’étoit pas obligé d’en armer au-delà de trois. Quand il ne se trouvoit pas assez de bourgeois qui pussent financer en particulier autant de dix-huit mille livres qu’il falloit de vaisseaux, on associoit plusieurs citoyens, pour faire ensemble ce qu’un seul auroit fait ; mais personne ne pouvoit se plaindre. Le bourgeois qui vouloit se faire décharger de cette dépense, n’avoit qu’à justifier qu’un autre étoit plus riche que lui ; le plus riche étoit mis à la place du dénonciateur.

On peut juger aisément de ce détail, que le nombre des triérarques dut varier selon les besoins de l’état, & la nécessité des conjonctures. D’ailleurs, il se faisoit des vicissitudes continuelles dans les fortunes des familles, qui changeoient nécessairement la triérarchie, & la bouleversoient. Par toutes ces raisons, on fixa finalement le nombre des triérarques à douze cens hommes ; & voici de quelle maniere on s’y prit. Athènes étoit composée de dix tribus : on nomma donc pour fournir à la dépense des armemens, six vingt citoyens des plus riches de chaque tribu ; de cette maniere chacune des dix tribus fournissant six vingt hommes, le nombre de triérarques monta à douze cens.

Toutes les contradictions apparentes qui regnent dans les récits des anciens sur les triérarques, ne naissent que des changemens qui se firent dans la triérarchie, avant qu’elle fût fixée ; & comme chaque auteur en a parlé selon l’état où elle se trouvoit de son tems, ils en ont presque tous parlé différemment ; voilà l’explication du cahos que Sheffer & autres commentateurs ont trouvé si difficile à débrouiller. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « triérarque »

Du grec ancien τριήραρχος, triērarchos.
 Dérivé de trière avec le suffixe -arque.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Τριηράρχης, de τριήρης, galère à trois rangs de rames (voy. TRIÈRE), et ἄρχειν, commander.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « triérarque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
triérarque trierark

Citations contenant le mot « triérarque »

  • « Les assassins environnent son lit, et le triérarque lui décharge le premier un coup de bâton sur la tête. Le centurion tirait son glaive pour lui donner la mort. “Frappe ici,” s’écria-t-elle en lui montrant son ventre, et elle expira percée de plusieurs coups. » (Tacite, Annales (XIV, 5-8) The Conversation, Agrippine, ou le destin tragique d’une femme de tête
  • En impôts indirects (taxes), existait la pentékostè sur le grand commerce (le « cinquantième », taxe de 2% sur la valeur des importations et exportations athéniennes) qui rapportait beaucoup car le port du Pirée était un port très actif. Les épônia étaient une taxe sur les transactions de l'agora. La liturgie était une charge financière pour un service public imposé par la cité à un riche particulier, ce fût l'exemple de la triérarchie qui consistait au financement de la marine de guerre athénienne et des trières, le liturge s'appelait le triérarque, chaque année un riche particulier était triérarque et prenait officiellement le commandement de cette trière dont il devait payer de sa poche l'entretien. La triérarchie coûtait plusieurs milliers de drachmes. D'autres liturgies servaient à financer les fêtes religieuses. , Economie et commerce dans la Grèce antique

Traductions du mot « triérarque »

Langue Traduction
Anglais triararch
Espagnol triararca
Italien triararch
Allemand triararch
Chinois 三位一体的
Arabe تريارارك
Portugais triararca
Russe triararch
Japonais 三位一体
Basque triararch
Corse terrazza
Source : Google Translate API
Partager