La langue française

Transpassibilité

Phonétique du mot « transpassibilité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
transpassibilité trɑ̃spasibilite

Citations contenant le mot « transpassibilité »

  • Sans inscription dans l'intersubjectivité, la compréhension de la psychose est rendue impossible ; sans écoute "totale" du patient, le thérapeute ne peut saisir la folie qui le traverse. Dans la schizophrénie, par exemple, l'altérité humaine est le plus souvent effacée, ou, à l'inverse, "monumentalisée", voire transcendentalisée. Le patient schizophrène perçoit l'autre soit comme tout-puissant, soit tout simplement comme inexistant. Mais cette "impossibilité de s'advenir comme soi" - selon les mots du psychiatre japonais Kimura - de s'advenir comme autre que soi, et enfin d'advenir à l'autre, n'est-elle pas l'expression de son angoisse abyssale ? Dans la mélancolie, sur un autre versant, c'est une pure facticité, injustifiable, une plainte indéfinie et mortelle, qui se substitue à l'implication mutuelle entre projet et déréliction (en termes heideggeriens), implication dont la tension signe l'avènement même de l'existence. En bref, la psychose ferme à la "disposibilité" (la capacité à se sentir "en situation"), à la transpassibilité (la capacité à être réceptif affectivement à soi et à l'autre), à la transpossibilité (la possibilité de s'ouvrir à l'inattendu). Maldiney redit avec force que le psychotique morcelle son "humeur", et, à strictement parler, ne ressent jamais l'affect correspondant à sa "situation". Ces descriptions phénoménologiques suggèrent combien un thérapeute, face à un patient schizophrène, peut se sentir touché par un accablant "verdict de non-existence". Lutter contre le vide dépressif et contre le dés-être, est sa difficulté princeps. La psychiatrie et la psychanalyse phénoménologiques nous apprennent pourtant que les "agonies primitives" (concept winnicottien signifiant "mort psychique") et les "affects glaciaires" (terme paradoxal forgé par Pierre Fédida) sont paradoxalement susceptibles d'engendrer un écho "pathique", d'éveiller une résonance affective. Il est vrai que cela revient à guetter chez l'autrui dépressif un "entre Un et rien", afin que s'auto-génère, dans la mesure du possible, un rythme vital libérateur. , Maldiney parmi nous - Nonfiction.fr le portail des livres et des idées
  • C’est finalement de la théorie du sentir de Maldiney que Renaud Barbaras se trouve le plus proche, même s’il tient à souligner ce qui l’en sépare. On se souvient, en effet, que Maldiney distingue radicalement le sentir de la perception et que, ce faisant, Maldiney s’oppose à la cooriginarité heideggérienne de la disposition et du comprendre. Il développe alors une théorie du sentir pur qui se tient en deçà de toute donation de sens et d’objet, et qui est pure passivité. Tournant le dos à l’intentionnalité husserlienne, Maldiney envisage alors le sentir non-intentionnel ou transpassibilité comme un pouvoir d’ouverture au rien en tant qu’événement rigoureusement imprévisible. On devine cependant l’insatisfaction que cette conception du sentir peut laisser du point de vue d’une métaphysique du sentiment. Car l’ouverture telle que la conçoit Maldiney n’est pas à la mesure de la donation d’un monde dans sa plénitude. C’est pourquoi, réintroduisant une intentionnalité dite supérieure (p. 253), Renaud Barbaras oppose au sentir le sentiment comme ouverture à tout ce qui peut être et, par là même, à la puissance qui fait être, c’est-à-dire au monde compris cosmologiquement. , Le sentiment du monde - La Vie des idées

Traductions du mot « transpassibilité »

Langue Traduction
Anglais transpassibility
Espagnol transpasibilidad
Italien transpassibility
Allemand übertragbarkeit
Chinois 穿透性
Arabe تجاوز
Portugais transpassibilidade
Russe transpassibility
Japonais トランスパッシビリティ
Basque transpassibility
Corse traspassabilità
Source : Google Translate API

Transpassibilité

Retour au sommaire ➦

Partager