La langue française

Touranien

Sommaire

  • Définitions du mot touranien
  • Étymologie de « touranien »
  • Phonétique de « touranien »
  • Citations contenant le mot « touranien »
  • Traductions du mot « touranien »
  • Synonymes de « touranien »

Définitions du mot « touranien »

Trésor de la Langue Française informatisé

TOURANIEN, -IENNE, adj. et subst. masc.

I. − Adjectif
A. − ETHNOGRAPHIE. Qui concerne, qui appartient, qui est propre à un groupe de peuples de race blanche vivant en Asie centrale, au nord de l'Iran. Langue, race touranienne. Edmond Drouin a écrit jadis de nombreux mémoires sur les monnaies (...) touraniennes, turco-chinoises, sur les rois indo-scythes, sur les rois d'Éthiopie, de la Characène, de la Sogdiane (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 387).
Empl. subst. Visite de Poictevin, plus fou que jamais, la cervelle cette fois hantée par les Acadiens, les Touraniens, la race à la fois blanche et cuivrée qui aurait précédé les Ariens et les Sémites et dont les Bretons seraient une filiation directe (Goncourt, Journal, 1891, p. 101).
B. − GÉOGR. Dépression touranienne. Plaine aride située entre la mer Caspienne et le rebord montagneux de la haute Asie. (Dict. xxes.).
II. − Subst. masc. sing., LING. Groupement des langues ouralo-altaïques supposées appartenir à une même famille linguistique (hypothèse abandonnée aujourd'hui). V. altaïque ex. de Lang. Monde.
Prononc. et Orth.: [tuʀanjε ̃], fém. [-jεn]. Att. ds Ac. 1878. Étymol. et Hist. 1. 1771 subst. ethnique (Zend-Avesta, trad. Anquetil-Duperron, t. 1, 2epart., p. 197: Frappez avec grandeur l'orgueilleux Touranian [note:] Ardjasp et ses Ancêtres, Rois du Touran); 1842 subst. et adj. ethniques Touranien (Ac. Compl.); 2. 1862 adj. ling. (Vivien de Saint-Martin, Les Fouilles de l'Assyrie ds R. germ., t. 19, p. 40: langues touraniennes); 1876 subst. ling. (Lar. 19e); 3. 1964 géogr. dépression touranienne (Lar. encyclop.). Dér., au moyen du suff. -ien*, de Touran, empr. au persan Tūrān, terme empl. par les écrivains persans (notamment Firdousi ds le Chāh-nāme) pour désigner les pays d'Asie Centrale situés au nord de l'Iran. Tūrān est dér. de Tūr, nom d'un héros mythique, fils du roi Ferι ̄dūn (v. Lang. Monde 1952, p. 274, Cherp. Noms géogr. 1986). Cf. l'angl. Turanian subst. ethnique (1777 ds NED), Turanian languages (1841 ds NED Suppl.2). Au sens 3, cf. le russe Turanskaya Nizmennost' « dépression touranienne » (d'apr. Brockhaus Enzykl., s.v. Turan).

Trésor de la Langue Française informatisé

TOURANIEN, -IENNE, adj. et subst. masc.

I. − Adjectif
A. − ETHNOGRAPHIE. Qui concerne, qui appartient, qui est propre à un groupe de peuples de race blanche vivant en Asie centrale, au nord de l'Iran. Langue, race touranienne. Edmond Drouin a écrit jadis de nombreux mémoires sur les monnaies (...) touraniennes, turco-chinoises, sur les rois indo-scythes, sur les rois d'Éthiopie, de la Characène, de la Sogdiane (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 387).
Empl. subst. Visite de Poictevin, plus fou que jamais, la cervelle cette fois hantée par les Acadiens, les Touraniens, la race à la fois blanche et cuivrée qui aurait précédé les Ariens et les Sémites et dont les Bretons seraient une filiation directe (Goncourt, Journal, 1891, p. 101).
B. − GÉOGR. Dépression touranienne. Plaine aride située entre la mer Caspienne et le rebord montagneux de la haute Asie. (Dict. xxes.).
II. − Subst. masc. sing., LING. Groupement des langues ouralo-altaïques supposées appartenir à une même famille linguistique (hypothèse abandonnée aujourd'hui). V. altaïque ex. de Lang. Monde.
Prononc. et Orth.: [tuʀanjε ̃], fém. [-jεn]. Att. ds Ac. 1878. Étymol. et Hist. 1. 1771 subst. ethnique (Zend-Avesta, trad. Anquetil-Duperron, t. 1, 2epart., p. 197: Frappez avec grandeur l'orgueilleux Touranian [note:] Ardjasp et ses Ancêtres, Rois du Touran); 1842 subst. et adj. ethniques Touranien (Ac. Compl.); 2. 1862 adj. ling. (Vivien de Saint-Martin, Les Fouilles de l'Assyrie ds R. germ., t. 19, p. 40: langues touraniennes); 1876 subst. ling. (Lar. 19e); 3. 1964 géogr. dépression touranienne (Lar. encyclop.). Dér., au moyen du suff. -ien*, de Touran, empr. au persan Tūrān, terme empl. par les écrivains persans (notamment Firdousi ds le Chāh-nāme) pour désigner les pays d'Asie Centrale situés au nord de l'Iran. Tūrān est dér. de Tūr, nom d'un héros mythique, fils du roi Ferι ̄dūn (v. Lang. Monde 1952, p. 274, Cherp. Noms géogr. 1986). Cf. l'angl. Turanian subst. ethnique (1777 ds NED), Turanian languages (1841 ds NED Suppl.2). Au sens 3, cf. le russe Turanskaya Nizmennost' « dépression touranienne » (d'apr. Brockhaus Enzykl., s.v. Turan).

Wiktionnaire

Adjectif

touranien \tu.ʁa.njɛ̃\

  1. Relatif au Touran, ancien mot iranien pour désigner les nomades du nord. C'est aussi le nom d'un royaume légendaire opposé à l'Iran dans le Shâh Nâmeh.
  2. Dénomination attribuée aux populations qui habitent entre la mer Caspienne et la mer du Japon, entre la chaîne du Tibet et l’Océan, et qui, tout en parlant des langues très diverses, ont des caractères communs.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TOURANIEN (tou-ra-niin, niè-n') adj.
  • Synonyme de nord-altaïque (voy. ce mot) ; dénomination attribuée aux populations qui habitent entre la mer Caspienne et la mer du Japon, entre la chaîne du Thibet et l'Océan, et qui, tout en parlant des langues très diverses, ont des caractères communs. Ce nom, indiqué d'abord par d'Omalius d'Halloy et adopté par Bunsen, provient du khanat de Touran, appelé khanat de Sibir après la conquête des Russes
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « touranien »

Mot dérivé de Touran avec le suffixe -ien, apparenté à Turandot.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « touranien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
touranien turanjɛ̃

Citations contenant le mot « touranien »

  • Jules Massenet (1842-1912) Le Mage, opéra en cinq actes sur un poème de Jean Richepin. Avec : Catherine Hunold, Anahita ; Kate Aldrich, Varedha ; Luca Lombardo, Zarâstra ; Jean-François Lapointe, Amrou ; Marcel Vanaud, le roi d’Iran ; Julien Dran, le prisonnier touranien / le chef iranien ; Florian Sempey, le chef touranien / le hérault. Chœur Lyrique Saint-Étienne Loire, chef de chœur Laurent Touche. Orchestre Symphonique Saint-Étienne Loire, direction Laurent Campellone. Un livre-disque contenant deux disques. Palazzetto Bru Zane. ISBN : 978-84-939-6866-3. Enregistré les 9, 11 et 12 novembre 2012 à l’Opéra de Saint-Étienne. Textes de présentation en français et anglais. Durée : 138’54’’. , Le Mage de Massenet, enfin, par Le Palazzetto Bru Zane « À Emporter « ResMusica
  • Le Jobbik surprendra également avec une orientation tournée totalement vers l’Est : outre la sortie de l’UE (dont le Jobbik a brûlé le drapeau dans une manifestation en janvier 2012) et de l’OTAN, le Jobbik préconise également des liens plus forts avec la Russie, mais aussi la Turquie, le monde touranien et le monde musulman. , Jobbik : brève histoire d'un virage à 180° | Visegrád Post
  • En dehors de l’exhibition de symboles, cette nébuleuse ultranationaliste s’exprime à travers les revues et les comptes Twitter et Facebook d’une multitude d’associations et de groupements, certains organisés à l’échelle nationale, d’autres de simples groupuscules locaux, portant des noms tels que les «Jeunes Atsiz», la «Plateforme du mouvement touranien», «L’union tourane-turque», les «turquiste de la montagne de Dieu», le « mouvement des Turcs blancs » etc. Les propos directement racistes envers les autres ethnies comme les Kurdes, les Arméniens ou les Syriens sont rares dans les revues et les comptes officiels où sont plutôt vantés les mérites et la supériorité de la race turque. C’est plutôt sur les comptes personnels que la haine du kurde («terroriste», «traître», «sous-développé» et souvent assimilé à l’arménien qui constitue une sorte d’ennemi historique) se laisse exprimer. Au niveau directement politique figurent au premier plan deux questions. Tout d’abord un soutien ardent à la répression du mouvement kurde (en Turquie et en Syrie du Nord, dans le Rojava) qui revêt des termes souvent assez violents. Mais aussi la défense du peuple turc (Ouyghour) dans le Xinjiang – nommé le Turkistan oriental — persécuté par les autorités chinoises. Le régime d’Erdogan est ainsi critiqué pour s’être mobilisé pour les peuples musulmans Syriens, Palestiniens et Rohingyas (du Myanmar), en abandonnant ses congénères turcs de Chine à leurs sorts. , Turquie. Recrudescence et popularisation du nationalisme séculaire-ethnique en Turquie | A l'encontre
  • Turcophones d’Asie centrale nostalgiques d’un espace pan-touranien côtoient montagnards caucasiens, touristes arabes du Golfe, Maghrébins venus constituer le trousseau de mariage dans une Turquie devenue plus facile d’accès qu’une France toujours plus chiche en visas. Une foule aussi bigarrée que fut jadis la population de l’empire. «Il y a un retour de la fascination pour le passé ottoman encouragé par les autorités», lance Ilber Ortayli, avant de se demander «s’il s’agit d’une régénération ou d’une dégénération». Libération.fr, Istanbul, les yeux derrière l’eunuque - Libération

Traductions du mot « touranien »

Langue Traduction
Anglais turanian
Espagnol turanio
Italien turanica
Allemand turanian
Chinois 图兰语
Arabe توراني
Portugais turanian
Russe урало-алтайский
Japonais トゥラニアン
Basque turanian
Corse turanianu
Source : Google Translate API

Synonymes de « touranien »

Source : synonymes de touranien sur lebonsynonyme.fr
Partager