La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « torrentiellement »

Torrentiellement

Définitions de « torrentiellement »

Trésor de la Langue Française informatisé

Torrentiellement, adv.,littér. a) Avec l'abondance et la violence d'un torrent; avec une force irrésistible. Déboucher torrentiellement. Ces trous, ces déchirures, ces écluses, par lesquels se précipitent torrentiellement la faune, la flore et les projecteurs des cieux, voilà les seules fenêtres dont Greco daigne aérer ses nombreuses chambres closes (Cocteau, Poés. crit. I, 1959, p. 199).b) De façon mouvementée. On y vit si torrentiellement [à Paris], qu'on ne va pas plus voir deux êtres qui demeurent place Royale ou rue de Ponthieu, que s'ils étaient au Groënland (Balzac, Lettres Étr., t. 2, 1843, p. 146). [tɔ ʀ ɑ ̃sjεlmɑ ̃]. 1resattest. 1843 id.; de torrentiel, suff. -ment2*.

Wiktionnaire

Adverbe - français

torrentiellement \tɔ.ʁɑ̃.sjɛl.mɑ̃\

  1. À la façon des torrents.
    • C’était un liquide chargé d’acide carbonique qui se déversait torrentiellement sur un sol pâteux, mal consolidé. — (Jules Verne, Le Temps, 30 mars 1877, Feuilleton, 1ière page, 2e colonne)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TORRENTIELLEMENT (to-rran-si-è-le-man) adv.
  • À la façon des torrents. C'était un liquide chargé d'acide carbonique qui se déversait torrentiellement sur un sol pâteux, mal consolidé, J. Verne, le Temps, 30 mars 1877, Feuilleton, 1re page, 2e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « torrentiellement »

(Siècle à préciser) Dérivé de torrentiel, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « torrentiellement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
torrentiellement tɔrɑ̃sjɛlmɑ̃

Citations contenant le mot « torrentiellement »

  • Dans un long plan-séquence, sa spécialité, une scène d’ouverture tétanisante nous met en présence d’Elena essayant de calmer, via un téléphone portable, son petit garçon de 6 ans, Yvan, abandonné seul par son père, son ex-mari, sur une plage déserte alors qu’un inconnu s’avance vers lui. Cette scène torrentiellement stressante achevée, le film nous transporte sans plus de ménagements 10 ans après, sur une plage landaise. Elena y travaille comme serveuse. Un jour, elle croise sur le sable une bande de jeunes surfeurs de 15/16 ans. Son regard accroche celui de Jean, l’un d’eux. Il ressemble à celui de son fils disparu… Va naître alors chez Elena une sorte d’obsession liée à l’impossible travail de deuil, Yvan n’ayant pas été retrouvé. Le film change alors totalement d’atmosphère et nous plonge dans des arcanes freudiens tortueux, par définition. Elena se rapproche insensiblement mais sûrement de Jean alors que ce dernier n’est pas indifférent aux charmes de cette jeune femme même pas quadragénaire. De là se crée une ambiguïté qui finit par mettre mal à l’aise. Le gamin est mineur, Elena est-elle alors en possession de toutes ses facultés ? Que cherche-t-elle véritablement ? L’atmosphère s’alourdit sérieusement et nous abandonnera dans une brume totalement opaque, nous laissant dans des questionnements à jamais sans réponses. Si l’on peut raisonnablement être nuancé quant au scénario et au jeune interprète de Jean, un peu « vert » pour ce rôle très en profondeur, on ne peut qu’applaudir à la remarquable performance de Marta Nieto, Elena bouleversante face à la pire catastrophe qui pouvait lui arriver, la perte de son fils. Conjuguant force et retenue dans son approche de Jean, elle est la figure éternellement émouvante et pathétique d’une âme perdue. Remarquable ! Culture 31, Madre, un film de Rodrigo Sorogoyen - Terriblement ambigu - Culture 31
  • Les spécialistes de la dendrochronologie étudient les marques laissées sur les arbres par ces événements catastrophiques que sont les avalanches, les chutes de pierre ou les laves torrentiellement. Reportage à Grenoble avec l'un d'entre eux, Jérôme Lopez-Saez, de l'Irstea. Sciences et Avenir, Dendrochronologie : les cicatrices des arbres retracent l'histoire des avalanches - Sciences et Avenir
  • Mais les pluies torrentiellement en Arabie Saoudite ! Me consternent. Le Monde diplomatique, Changements climatiques : le grand tournant, par Philippe Rekacewicz (Les blogs du Diplo, 4 décembre 2009)

Traductions du mot « torrentiellement »

Langue Traduction
Anglais torrentially
Espagnol torrencialmente
Italien torrentially
Allemand torrentiell
Chinois 洪流地
Arabe بشكل غزير
Portugais torrencialmente
Russe torrentially
Japonais ひどく
Basque torrentially
Corse torrenzialmente
Source : Google Translate API

Torrentiellement

Retour au sommaire ➦

Partager