La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « tonico-clonique »

Tonico-clonique

Définitions de « tonico-clonique »

Wiktionnaire

Adjectif - français

tonico-clonique \to.ni.ko.klo.nik\ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) Qualifie une crise majeure généralisée dans l’épilepsie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « tonico-clonique »

Mot composé de tonique et de clonique
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tonico-clonique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tonico-clonique tɔ̃ikɔklɔ̃ik

Citations contenant le mot « tonico-clonique »

  • Appelée aussi grand mal, la crise tonico-clonique est le plus spectaculaire des symptômes épileptiques. Définition, causes, symptômes et conduite à tenir avec le Pr Emmanuelle Duron, neurologue-gériatre à l'hôpital Paul Brousse et chercheuse à l'INSERM au sein de l'unité MOODS , Crise tonico-clonique : symptômes, causes, que faire ?
  • L’histoire de Romain est banale. Le jeune homme, âgé alors de 24 ans, entamait une vie professionnelle pleine de challenges, il conduisait, faisait la fête avec ses copains, lorsqu’une crise inopinée d’épilepsie, dite tonico-clonique, l’a cloué au sol sur son lieu de travail. « C’était la première fois, se souvient sa mère, infirmière dans l’agglomération bordelaise. Les crises tonico-cloniques ne préviennent pas, elles vous tombent dessus. Nous ne savions pas que notre fils était épileptique. Coup de tonnerre : sa vie a été bouleversée, arrêtée net dans son élan. » SudOuest.fr, Épilepsie : « Les malades vivent une double peine, les crises et l’éviction sociale »
  • Quels en sont les divers aspects ?Ils sont si nombreux qu’il vaut mieux parler d’épilepsies au pluriel. La crise est généralisée quand le trouble du rythme s’étend à tout le cortex. Trois formes existent : 1. Myoclonique, dont les secousses musculaires peuvent projeter le sujet au sol. 2. Tonico-clonique avec chute, convulsions violentes, pertes d’urine et coma post-crise de plusieurs minutes. 3. L’absence épileptique, sans convulsions, qui est un trouble transitoire mais global de la conscience. Le plus souvent, les crises sont partielles (dites focales), localisées à une aire du cortex, d’où une kyrielle de signes possibles : sensoriels (hallucinations visuelles, olfactives...), moteurs (main, membre, muscle du visage, mouvements automatiques involontaires), troubles du langage, confusion. Une crise focale peut se généraliser. De surcroît, les épilepsies, en raison des troubles de l’attention, de la mémoire et surtout anxiodépressifs qu’elles engendrent, ont, hors crises, un retentissement social majeur réclamant une prise en charge globale. , Épilepsies : nouveaux progrès
  • La maman poursuit : « Depuis, elle a fait 4 à 5 crises par an. À 6 ans, elle est passée à une crise par mois. Elle fait uniquement des crises tonico-clonique** généralisées, parfois partielles. Elle garde alors un contact mais répond difficilement, son regard et sa tête dévient. Ces crises sont longues, 10 à 40 minutes. Chaque fois, il y a... , Mouchard. Maman d'une enfant épileptique : « À chaque fois, il y a un danger pour sa vie »

Tonico-clonique

Retour au sommaire ➦

Partager