La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « tierçage »

Tierçage

Variantes Singulier Pluriel
Masculin tierçage tierçages

Définitions de « tierçage »

Trésor de la Langue Française informatisé

Tierçage, subst. masc.a) Carr. Fente du schiste ardoisier. (Dict. xxes.). b) Technol. Mise en place des segments de pistons d'un moteur à explosion. Le tierçage des segments est une opération ayant pour but de répartir les coupes à intervalles égaux autour du piston et d'éviter les coïncidences de coupes qui provoquent des fuites (Chapelain, Techn. automob., 1956, p. 44). [tjε ʀsa:ʒ]. 1resattest. a) α) 1438 dr tierczage (Arch. de Bretagne, t. 7, p. 182 ds Fonds Barbier: la ferme des tierczages de nostre isle de Queberan), β) av. 1505 dr. tierceaige « tiers des biens d'un défunt, qui revenait au curé de la paroisse » (P. Le Baud, Hist. de Bret., chap. XXXI ds Gdf. Compl.), 1532 tierceage (A. Bouchard, Chron. de Bretagne, fo87c, ibid.), b) 1609 agric. tierçage « troisième labour » (Victor, s.v. terciazon), c) 1907 technol. (Nouv. Lar. ill. Suppl.), d) 1964 carr. (Lar. encyclop.); de tiercer, suff. -age*. Au sens a β cf. le lat. médiév. tertiagium (1309 ds Du Cange, s.v. mortuagium; ca 1346, ibid., s.v. tertiagium [d'apr. Du Cange, il s'agit du tiers des biens meubles du défunt]).

Wiktionnaire

Nom commun - français

tierçage \tjɛʁ.saʒ\ masculin

  1. (Ancienne coutume) Tiers des biens d’un défunt, que le curé de la paroisse avait droit de prendre, en certains endroits, pour donner la sépulture au corps.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Viticulture) Dans certaines régions, troisième binage donné aux vignes.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (Technique) Action d’emboiter les trois segments dans les pistons d’un moteur à combustion interne.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  4. (Technique) Fente du schiste ardoisier.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TIERÇAGE (tièr-sa-j') s. m.
  • Terme d'ancienne coutume. Tiers des biens d'un défunt, que le curé de la paroisse avait droit de prendre, en certains endroits, pour donner la sépulture au corps.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TIERÇAGE, s. m. (Jurisprud.) étoit la troisieme partie des biens du défunt, que le curé de sa paroisse exigeoit autrefois en quelques lieux, pour lui donner la sépulture. Ce tierçage fut depuis reduit au neuvieme, & ensuite aboli. Voyez Alain Bouchard, l. III. des annales de Bretagne ; Brodeau, sur Louet, let. c, som. 4. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « tierçage »

Tiers.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de tiercer, avec le suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tierçage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tierçage tiœrsaʒ

Traductions du mot « tierçage »

Langue Traduction
Anglais tiering
Espagnol niveles
Italien tiering
Allemand tiering
Chinois 分层
Arabe طبقات
Portugais hierárquico
Russe многоуровневое
Japonais 階層化
Basque tiering
Corse tiering
Source : Google Translate API

Tierçage

Retour au sommaire ➦

Partager