La langue française

Thymus

Définitions du mot « thymus »

Trésor de la Langue Française informatisé

THYMUS, subst. masc.

ANAT. Organe embryonnaire situé dans le thorax antérieur, en avant de la trachée et des gros vaisseaux, composé de deux lobes, dont le volume décroît après la deuxième année de la vie. Rôle, physiologie du thymus; pathologie, tumeurs du thymus; thymus d'agneau, de veau (synon. ris3). On a rencontré (...) des thymus anormaux par leur persistance et leur volume chez des tuberculeux et des syphilitiques (Prat. médico-chir.,Paris, Masson, t. 6, 1907, pp. 450-451).Le thymus, formé chez le nouveau-né et le jeune enfant de 2 lobes aplatis qui débordent en haut le sternum, s'atrophie avec le progrès de l'âge (G. Gérard, Anat. hum., 1912, p. 120).
REM. 1.
Thymectomie, subst. fém.,chir. Ablation totale ou partielle du thymus. De nombreux auteurs ont affirmé sa nature endocrinienne [du thymus]; Comsa, en 1950, a même annoncé la découverte de l'hormone thymique. Selye, en 1948, n'a observé aucune modification significative constante aussi bien après thymectomie qu'après injection d'extraits thymiques (Bariéty, Coury, Hist. méd., 1963, p. 777).
2.
Thymine, subst. fém.,biochim. Base dérivée de la pyrimidine, isolée pour la première fois à partir du thymus, qui entre dans la formation des cellules nucléiques. Les rapports des quantités d'adénine et de thymine seraient voisins de 1 (Privat de Garilhe, Acides nucl., 1963, p. 99).
Prononc. et Orth.: [timys]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1541 (Loys Vassee. - P. Méd., 57, 579 ds Quem. DDL t. 1). Mot lat. méd., transcr. du gr. θ υ μ ο ́ ς « excroissance charnue ». Bbg. Quem. DDL t. 5 (s.v. thymine). − Steudel (J.). Thymus. In: [Mél. Eis (G.)]. Stuttgart, 1968, pp. 381-384.

Wiktionnaire

Nom commun 1

thymus \ti.mys\ masculin

  1. (Anatomie) Organe lymphoïde situé dans le médiastin, entre le sternum et la trachée, qui sert de lieu de maturation aux lymphocytes T et joue un rôle dans la protection contre l’auto-immunité. Très développé pendant l’enfance, son volume décroît après la deuxième année de la vie.
    • On a rencontré […] des thymus anormaux par leur persistance et leur volume chez des tuberculeux et des syphilitiques […] — (Prat. médico-chir., Paris, Masson, t. 6, 1907, pp. 450-451)
    • Le thymus, qui est formé chez le nouveau-né et le jeune enfant de deux lobes aplatis débordant en haut du sternum, s’atrophie avec la progression de l’âge […] — (G. Gérard, Anat. hum., 1912, page 120)
  2. (Cuisine) Ris de veau ou d’agneau.

Nom commun

thymus \Prononciation ?\ masculin

  1. Thymus.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. Variante de thymum.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

THYMUS. n. m.
T. d'Anatomie. Glande située derrière le sternum, à la partie inférieure du cou et disparaissant d'ordinaire après la première enfance.

Littré (1872-1877)

THYMUS (ti-mus') s. m.
  • Terme d'anatomie. Corps oblong, bilobé, glandiforme, situé derrière le sternum, occupant la partie supérieure du médiastin antérieur et la partie inférieure du cou, où il est couvert par les muscles sterno-hyoïdien et sterno-thyréoïdien. C'est le thymus du veau, que nous mangeons sous le nom vulgaire de riz de veau.

    Il y a dans le bœuf un thymus assez volumineux, appelé fagoue par les bouchers.

HISTORIQUE

XVIe s. Les autres glandules sont plates, comme la phagoue nommée thymus, et le pancreas, Paré, I, 17.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

THYMUS, s. m. en Anatomie, est une glande conglobée, située à la partie supérieure du thorax, sous les clavicules, à l’endroit où la veine-cave & l’aorte se partagent, & forment les branches qu’on appelle souclaviere. Voyez Glande.

Le thymus est cette partie qui dans la poitrine du veau se nomme ris de veau. Elle est grosse dans les enfans ; mais à mesure qu’ils croissent, elle diminue. Ses arteres & ses veines sont des branches des carotides & des jugulaires. Ses nerfs viennent de la huitieme paire ; & ses vaisseaux lymphatiques se rendent dans le canal thorachique.

Le savant docteur Tyson prétend que l’usage du thymus est de servir de décharge au chyle qui est dans le conduit thorachique du fœtus, dont l’estomac étant toujours plein de la liqueur dans laquelle il nage, tient nécessairement le conduit thorachique distendu par le chyle ; d’autant que le sang que le fœtus reçoit de la mere, remplit les veines, & empêche le chyle d’entrer librement dans la veine souclaviere. Voyez Fœtus.

M. Cheselden observe que le thymus est fort petit dans les hommes, & que les glandes thyroïdes sont très-grosses à-proportion. Mais dans les animaux qu’il a examinés, il a trouvé justement le contraire ; ce qui l’a porté à croire que le thymus & les glandes thyroïdes ont les mêmes vaisseaux lymphatiques, & que le premier, ou les dernieres venant à augmenter à-proportion autant que feroient tous deux ensemble, cela produit le même effet que si tous deux augmentoient réellement ; & que la raison pour laquelle le thymus grossit plutôt que les glandes thyroïdes dans les brutes, c’est que la forme du thorax dans ceux-ci laisse un espace convenable pour loger cette glande ; qu’au contraire dans les hommes, la raison pour laquelle les glandes thyroïdes augmentent si fort, c’est que l’endroit du thorax où est placé le thymus, n’est pas assez étendu pour loger une grosse glande.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « thymus »

Du latin thymus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du grec ancien θυμός, thumós.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Θύμος.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « thymus »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
thymus timys

Citations contenant le mot « thymus »

  • Des chercheurs ont réussi à obtenir un thymus fonctionnel dans un animal vivant à partir de cellules cultivées en laboratoire. Un espoir pour traiter des patients dont le système immunitaire est défaillant. Futura, Un thymus fonctionnel recréé à partir de fibroblastes
  • Grâce au partenariat avec l’Institut mutualiste Montsouris (Paris) dans le cadre de l’Institut du Thorax, l’Institut Curie offre maintenant une prise en charge multidisciplinaire pour les patients atteints de cancers du thymus et rejoint ainsi les 14 centres du réseau RYTHMIC. Institut Curie, L’Institut Curie rejoint le réseau national Rythmic pour la prise en charge des cancers du thymus | Institut Curie
  • Pour tenter de comprendre pourquoi le COVID-19 touche telle personne et non telle autre avec une symptomatologie différenciée, il serait nécessaire de rentrer dans l’intimité de la vie de l’organisme depuis sa conception car nous savons que les défenses immunitaires sont transférées par la mère pendant la vie fœtale et embryonnaire et lors de la maturation du thymus qui cesse d’être fonctionnel à 13 ans environ. Témoignages.RE - https://www.temoignages.re, Le Covid-19 met à l’épreuve nos certitudes sur notre santé et… la vulnérabilité de notre civilisation - Di sak na pou di - Infos La Réunion
  • Notre corps est colonisé par environ 39 000 milliards de bactéries, et d’importants efforts de recherche visent à mieux comprendre cette cohabitation symbiotique. En particulier, la façon dont la flore bactérienne de notre organisme interagit avec notre système de défense, le système immunitaire, reste encore mal comprise. Les lymphocytes T sont des acteurs majeurs du système immunitaire. Ils sont produits dans le thymus (une glande qui leur donne leur nom), où ils sont éduqués à reconnaître et à combattre les éléments étrangers à notre organisme tout au long de notre vie. Au cours de cette éducation, les lymphocytes T susceptibles d’attaquer les cellules du corps sont éliminés, évitant ainsi les maladies auto-immunes. Le thymus est donc perçu comme le lieu de distinction du Soi et du Non Soi par le système immunitaire. Institut Curie, Système immunitaire : des cellules T « téléguidées » par notre microbiote | Institut Curie
  • «Deux traitements s’offrent à nous, selon la nature du gène muté: soit une greffe de moelle osseuse, soit une greffe du thymus, poursuit le Dr Haddad, qui est aussi professeur de pédiatrie à l'Université de Montréal. Encore faut-il pouvoir déterminer la forme de la maladie pour choisir l’option thérapeutique.» , Bébés nés avec un déficit immunitaire rare: un nouveau test pour mieux cibler les soins | UdeMNouvelles
  • Le thymus est un organe plaqué derrière le sternum. Lui et la moelle épinière jouent un rôle dans l’auto-immunité. Nous nous intéressons au thymus pour deux raisons. En premier, comme tout organe, il peut subir un environnement stressant qui risquerait de réduire sa raison d’être délimitée, pour cet organe, entre la vie fœtale et 12 ou 13 ans, puisque sa structure est fonctionnellement limitée dans le temps chez l’humain. On peut donc penser que cette période pourrait être qualifiée de « critique » en ce qui concerne la mise en place des fonctions essentielles dans la protection immunitaire. La seconde raison du choix du thymus est que son étude peut être facilitée par son extraction. La thymectomie néonatale chez la souris, nous dit l’embryologiste Nicole Le Douarin, « a des conséquences dévastatrices sur la fonction immunitaire », p. 214, « Les cellules souches porteuses d’immortalité », (2007). « L’animal ayant subi la thymectomie néonatale est dénué d’immunité à médiation cellulaire. Il conserve ses lymphocytes B produits par la moelle osseuse, mais leur différenciation fonctionnelle en cellules productrices d’anticorps (plasmocytes) nécessitant les concours de cellules T coopératives, c’est toute l’immunité adaptative qui est abolie par cette opération », p. 214. Témoignages.RE - https://www.temoignages.re, Le burn-out chez l’adolescent : le thymus dans tous ses états ! - Di sak na pou di - Infos La Réunion
  • Les lymphocytes, produits dans une glande appelée thymus, sont des globules blancs qui jouent un rôle primordial dans la réponse immunitaire en attaquant directement les agents pathogènes. Or, l’hormone « interleukine 7 » qui sert à protéger ce thymus est produite par nos muscles. Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire… Soirmag, Coronavirus: sortons nos défenses! - Soirmag

Images d'illustration du mot « thymus »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « thymus »

Langue Traduction
Anglais thymus
Espagnol timo
Italien timo
Allemand thymusdrüse
Chinois 胸腺
Arabe الغدة الضرقية
Portugais timo
Russe тимус
Japonais 胸腺
Basque thymus
Corse timus
Source : Google Translate API

Thymus

Retour au sommaire ➦

Partager