La langue française

Théocentrique

Définitions du mot « théocentrique »

Trésor de la Langue Française informatisé

théocentrique , adj.Qui prend Dieu pour centre, qui rapporte tout à Lui. Si contemplatives qu'elles veuillent être, une religion et même une théologie ne parviennent jamais à devenir exclusivement « théocentriques ». Car l'homme ne peut jamais se déprendre tout à fait de lui-même (Philos., Relig., 1957, p. 40-6).

Wiktionnaire

Adjectif

théocentrique \te.ɔ.sɑ̃.tʁik\

  1. (Religion) Qui prend Dieu pour centre.
    • Si contemplatives qu'elles veuillent être, une religion et même une théologie ne parviennent jamais à devenir exclusivement « théocentriques ». Car l'homme ne peut jamais se déprendre tout à fait de lui-même. — (Philos., Relig., 1957)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « théocentrique »

 Dérivé de centrique avec le préfixe théo-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « théocentrique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
théocentrique teɔsɑ̃trik

Citations contenant le mot « théocentrique »

  • Yadh Ben Achour : Après ce qu’on a appelé le printemps arabe, les soulèvements populaires et les révolutions ont, hélas, provoqué des guerres civiles qui sont par nature une négation de la liberté. L’Égypte s’est retrouvée prise entre les feux de l’extrémisme des partis religieux ou celui du pouvoir militaire. Dans un cas comme dans l’autre, la liberté est perdante. L’Algérie a, elle, connu une forte réaction nationaliste et théocentrique. Le Maroc est pétri dans ses contradictions. La Croix, « L’islamisme va montrer ses limites avec le temps »
  • Avec "Laudato Si'", le pape François plaide pour une vision théocentrique: où la création n'a pas été faite pour l'homme, mais pour la gloire de Dieu. Monserrata Vidal reçoit Eric Baratay. , De l'anthropocentrisme au théocentrisme, la création pour la gloire de Dieu
  • Une série de considérations sur la métaphysique dans le but de mieux la comprendre et la cerner et surtout de saisir sa démarche interne ; la mise en lumière des traits essentiels et distinctifs de différents moments historiques de l’histoire de la métaphysique : la métaphysique cosmocentrique de l’Antiquité, théocentrique du Moyen-Age et anthropocentrique des Temps modernes et  une relecture panoramique de certains paradigmes, à mon sens les plus significatifs, que comporte l’histoire de la métaphysique, sont les trois moments qui constituent cet essai. , Parution : "Comment se pose le problème métaphysique aujourd’hui ?" de Giscard Kevin Dessinga | adiac-congo.com : toute l'actualité du Bassin du Congo
  • La scène est frappante. Le Roi Lear vient d’abdiquer et de déshériter Cordelia, pourtant de loin sa fille préférée. Le royaume s’en trouve bouleversé. Gloucester, son fidèle vassal, met ce bouleversement au compte des éclipses du soleil et de la lune qui ont récemment perturbé le ciel de l’Angleterre. Là-dessus Gloucester sort de scène. Edmund, son (mauvais) fils, resté seul, tourne aussitôt en dérision ce qu’il nomme la «stupidité» du monde de croire en une quelconque relation entre les astres et les événements humains. C’est l’enchaînement des deux répliques qui est important. Shakespeare ne prend pas parti entre elles, il se borne à représenter leur contradiction. Ce faisant, il nous permet de saisir très exactement l’époque qui est la sienne et qui se situe à l’intersection de deux âges: un âge (théocentrique) qui s’achève et un âge qui commence (un âge marqué par le doute ou par ce qu’une historienne a nommé «la rupture du cercle», du cercle de la perfection). Le Temps, Shakespeare, les raisons du succès - Le Temps
  • Pour le pape Jean-Paul II, il est par conséquent important de reconnaître que toutes les Églises et les communautés ecclésiales aient leurs martyrs. Les chrétiens ne sont pas persécutés de nos jours parce qu’ils appartiennent à une communauté ecclésiale en particulier, comme orthodoxes ou catholiques, luthériens ou anglicans, mais en tant que chrétiens. Le martyre est œcuménique et on doit parler d’un véritable œcuménisme des martyrs. Cependant, malgré son caractère dramatique, il contient aussi un message d’espérance, selon lequel « dans une vision théocentrique, nous avons déjà, nous chrétiens, un Martyrologe commun », qui montre « comment, en profondeur, Dieu entretient chez les baptisés la communion, dans l’exigence suprême de la foi, manifestée par le sacrifice de la vie » (3). La Croix, Le cardinal Koch : “l’œcuménisme des martyrs et du sang est le signe le plus convaincant de l’œcuménisme actuel”
  • Malik Bezouh : Je l’ai dit : le mal est fait. Et tristement fait. Depuis de longues années, nous avons soutenu l’Arabie saoudite, premier exportateur mondial de wahhâbisme à travers le monde et antre du jihadisme planétaire des décennies durant. L’interventionnisme désastreux, tantôt soviétique en Afghanistan, tantôt américain en Irak, le despotisme politique des pays arabo-musulmans et l’islamisme – spontanée ou induit - sont les autres ingrédients de cette catastrophe que l’on appelle le jihadisme. Tel un cancer, il a produit des métastases affectant de nombreuses régions du monde. La parole politique peut apaiser le débat si, tout d’abord, elle fait le bon constat à savoir la réalité de l’ampleur du mal. Comment le circonscrire ? C’est un problème quasi-civilisationnel. Le monde musulman et, en particulier, sa composante arabe, traversent une terrible crise de conscience. À l’instar de la fameuse crise de civilisation qui fit passer l’Europe d’une ère théocentrique à une ère ouvrant la voie à l’anthropocentrisme et, finalement, à la modernité. L’islamisme et, plus généralement, le fondamentalisme islamique, sont symptomatiques de cette terrible crise de conscience arabo-musulmane. A-t-elle un remède ? Oui : la démocratie, dont les peuples arabes ont trop longtemps été privés. Elle permettra à la culture démocratique de se répandre, de se renforcer, de se cultiver, pour devenir, au gré des alternances politiques, cette sève ardente et civilisatrice qui infuse dans toute la société l’acceptation de l’altérité qu’elle soit politique, philosophique ou religieuse. Alors, tel un marais que l’on aurait cessé d’irriguer, l’islamisme et le wahhâbo-salafisme s’assécheront et mourront de leur belle mort ou se marginaliseront. Si la parole politique arrive à développer un discours permettant cette compréhension-là des choses, alors oui, nous avancerons vers l’apaisement car nous serons mieux armés pour comprendre les ressorts de la dynamique jiahdiste. En prenons-nous le chemin ? J’en doute. Atlantico.fr, Malik Bezouh : « Le fondamentalisme musulman ne sera pas défait à coups de proclamations de morales creuses » | Atlantico.fr
  • Pour les prêtres qui ont répondu à cet appel, il ne s’agit pas seulement de se tourner symboliquement vers l’est, mais aussi, en se mettant dans la même direction que les fidèles, de redonner à la messe sa dimension théocentrique. « Cela aide à mieux comprendre que ce que l’on célèbre nous dépasse », explique le Père Allain Nauleau, 65 ans, prêtre à Blanzay, dans le diocèse de Poitiers. « Devant le mystère de Dieu, il faut rester humble, et la meilleure façon de l’être est de se tourner face au Seigneur, comme le reste de l’assemblée, afin de ne pas en être le centre d’attention. » , Ils célèbrent la messe vers l’orient - Liturgie - Vie chrétienne - famillechretienne.fr

Traductions du mot « théocentrique »

Langue Traduction
Anglais theocentric
Espagnol teocéntrico
Italien teocentrico
Allemand theozentrisch
Chinois 以神为中心
Arabe مركزية
Portugais teocêntrico
Russe теоцентрический
Japonais 神聖な
Basque theocentric
Corse teocentricu
Source : Google Translate API

Théocentrique

Retour au sommaire ➦

Partager