La langue française

Théiste

Sommaire

  • Définitions du mot théiste
  • Étymologie de « théiste »
  • Phonétique de « théiste »
  • Citations contenant le mot « théiste »
  • Traductions du mot « théiste »
  • Synonymes de « théiste »

Définitions du mot « théiste »

Trésor de la Langue Française informatisé

THÉISTE, adj. et subst.

A. − Adj. Qui est relatif, qui est conforme au théisme. Système, théorie théiste. Dans l'histoire du Kabbalisme, des tendances théistes et panthéistes se disputent la première place (G.-G. Scholem, Les Gds courants de la mystique juive, trad. par M.-M. Davy, 1968, p. 237).
B. − Adj. et subst. (Personne) qui professe le théisme. Descartes (...) respire de toutes parts le spiritualisme. Aussi son école, celle qui (...) le représente au dix-septième siècle, est-elle hautement spiritualiste et théiste (Cousin, Hist. gén. philos., 1861, p. 425).Le théiste proclame: Dieu est la fin de l'homme (Théol. cath.t. 4, 11920, p. 1265).
Prononc. et Orth.: [teist]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1705 subst. (Nouvelles de la République des Lettres, oct., p. 398 d'apr. P. Barbier ds Mod. Lang. R. t. 16, p. 148); 1745 subst. (Diderot, Principes de la philosophie morale, ou essai de M. S** A. Cooper Comte de [Shaftesbury] sur le mérite et la vertu, avec réflexions, Amsterdam, p. 12, note); 1759 adj. nation « théiste » (Examen de l'hist. natur. de la Religion de M. Hume ds Journ. Encycl., août, p. 11 d'apr. Brunot t. 6, 1, p. 20). Terme formé sur le gr. θ ε ο ́ ς « Dieu » (suff. -iste*) d'abord en angl. (1662 subst., 1711 adj. ds NED) d'où il est passé en fr. Fréq. abs. littér.: 43.

Wiktionnaire

Adjectif

théiste \te.ist\ masculin et féminin identiques

  1. (Philosophie) Relatif au théisme, à la croyance de l’existence d’un Dieu personnel.
    • Un philosophe théiste.
    • Une philosophie théiste.

Nom commun

théiste \te.ist\ masculin et féminin identiques

  1. (Philosophie) Celui, celle qui fait profession de théisme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

THÉISTE (té-i-st') s. m.
  • Celui qui croit à l'existence de Dieu. Locke était un théiste déclaré, Voltaire, Dict. phil. Athée. Nous sommes plus d'un million d'hommes dans l'Europe qu'on peut appeler théistes ; nous osons en attester le Dieu unique que nous servons, Voltaire, Philos. Prof. de foi théistes. Qu'est-ce qu'un théiste ? c'est celui qui dit à Dieu : je vous adore et je vous sers ; c'est celui qui dit au Turc, au Chinois, à l'Indien et au Russe : je vous aime, Voltaire, Dict. phil. Théisme.

    Particulièrement, celui qui admet une religion et un culte public, par opposition à déiste, qui, tout en reconnaissant un Dieu, n'admet ni religion ni culte.

    Adj. Un philosophe théiste.

    Systèmes théistes, se dit de tous les systèmes de philosophie qui reconnaissent l'action de Dieu sur l'univers.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

THÉISTE, theïsta, celui qui admet l’existence de Dieu, d’un être suprème de qui tout dépend.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « théiste »

 Composé de théo- et de -iste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Θεὸς, Dieu, que Ascoli, Journ. de Kuhn, XVII, 142, identifie avec deus, de la sorte : sanscrit védique divya, représenté en grec par διϝεὸς, d'où θεὸς, et en latin par deus ; divya vient de div, ciel.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « théiste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
théiste teist

Citations contenant le mot « théiste »

  • Un athée qui, s'occupant de son système, pense à Dieu, vaut mieux qu'un théiste qui n'y pense jamais. De Giacomo Casanova / Histoire de ma vie
  • Pourquoi existe-t-il tant de mal, tout étant formé par un Dieu que tous les théistes se sont accordés à nommer bon ? De Voltaire / Dictionnaire philosophique
  • Cette madmoiZelle a rejoint le Temple satanique, une religion non-théiste très méconnue en France et souvent associée à tort à l'Église de Satan. Elle explique les valeurs du Temple, et de ce qu'il lui a apporté. madmoiZelle.com, Religion du Temple Satanique : témoignage d'une femme sataniste
  • L’hypothèse théiste est ainsi mise sur le même plan que les hypothèses physicaliste – celle qui défend l’idée que toutes les entités de ce monde sont des entités physiques, qui pourraient en droit être étudiées par la physique et que les lois de l’univers sont réductibles aux lois physiques –  et naturaliste – selon laquelle toutes les entités de l’univers sont matérielles et naturelles, donc non surnaturelles ou transcendantes : c’est à l’aune de leur capacité d’expliquer le réel qu’elles seront comparées. La thèse théiste pensant au moins un être non physique, Dieu, admet un dualisme ontologique (il existe quelque chose de l’ordre de l’esprit, c’est-à-dire d’un autre ordre que la matière), tandis que les autres hypothèses sont monistes et immanentes. , Pourquoi Dieu existerait - Nonfiction.fr le portail des livres et des idées
  • Il faut distinguer le républicanisme jacobin de Robespierre du républicanisme plébéien des dits « Enragés » tels que Jacques Roux [4], porté sur une vision davantage matérialiste du monde. D’autre part, le discours anti-théiste a aussi séduit durant la Révolution, incarné notamment par le célèbre marquis de Sade [5]. Le Vent Se Lève, La République jusqu'au bout : retour sur le culte de l'Être suprême
  • Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ils ne vénèrent pas Satan. Les membres du Temple satanique mènent par contre, depuis la création de ce mouvement non théiste (qui ne reconnaît pas l’existence d’un Dieu) en 2013, un combat contre l’influence des courants chrétiens conservateurs. Cette organisation, qui rassemble plus de 100 000 membres, répartis en dix-sept sections américaines, et une canadienne, a obtenu, en avril, le statut officiel de religion aux États-Unis. La Croix, Le Temple satanique autorisé au sein de l’école de l’US Navy
  • L’écologiste théiste prend souvent le masque du bon sens mais un peu d’esprit critique révèle sa vraie nature. Contrepoints, Les 3 formes de pensée écologiste | Contrepoints
  • Depuis, ce mouvement satanique non théiste –il ne s'agit pas d'adorer Satan, mais de défendre la raison, la science et la liberté d'expression– s'est considérablement assagi et s'est fait connaître pour un activisme politique plus sérieux. Slate.fr, Aux États-Unis, le Temple satanique défend bec et ongles la laïcité | Slate.fr
  • Telle est l'incohérence d'autoriser ces mouvements si nous sommes théistes avec la conscience que nous sommes des âmes spirituelles serviteurs éternels de Dieu la Personne Suprême, qui sait parfaitement ce qui est bien pour nous et dans quels degrés nous devons et pouvons utiliser la matière dans le monde matériel, qui n'est qu'en fin de compte qu'une prison où les âmes rebelles sont injectées pour y subir un apprentissage sévère pour apprendre à bien se comporter, et pour qu'après d'innombrables réincarnations deviennent éligibles enfin purifiées de tout désir matériel pour aller dans les dimensions les plus intimes du monde spirituel.  , Harcelé sur twitter, le militant et photographe Olivier Ciappa a tenté de se suicider : "Si je pars au moins je serais en paix et ils me laisseront enfin tranquille"
  • La Suisse est un exemple de société pacifiée, consensuelle, solidaire, paisible. Par le fédéralisme, elle donne le pouvoir aux instances locales ; par la concordance, elle intègre aux exécutifs tous les partis importants ; par la pratique de la consultation populaire, elle donne au peuple le pouvoir de souverain absolu. Bien sûr elle n’est pas parfaite, mais elle est aussi consciente qu’elle ne peut l’être. Ne pourrait-on  la considérer comme la moins mauvaise approximation du Royaume de Dieu sur Terre, prêché et prédit par les trois religions monothéistes ? On s’en gardera bien, car au bouquet de qualités mentionnées plus haut, il faut ajouter la modestie, la discrétion, la pondération. Une chronique politique sans parti pris, La religion des Suisses sans les confessions. – Une chronique politique sans parti pris
  • Disons-le tout net : l’agnosticisme n’est pas un athéisme mou. L’agnosticisme n’est ni un athéisme, ni un théisme. Etre agnostique, c’est être animé par un scepticisme radical; c’est douter que toute certitude soit possible; c’est s’opposer aux certitudes sans fondement des doctrines athéistes et théistes. Slate.fr, Un manifeste agnostique | Slate.fr

Traductions du mot « théiste »

Langue Traduction
Anglais theist
Espagnol teísta
Italien teista
Allemand theist
Chinois 有神论者
Arabe مؤمن
Portugais teísta
Russe теист
Japonais 理論家
Basque theist
Corse teistu
Source : Google Translate API

Synonymes de « théiste »

Source : synonymes de théiste sur lebonsynonyme.fr
Partager