La langue française

Thébaïque

Sommaire

  • Définitions du mot thébaïque
  • Étymologie de « thébaïque »
  • Phonétique de « thébaïque »
  • Citations contenant le mot « thébaïque »
  • Traductions du mot « thébaïque »

Définitions du mot « thébaïque »

Trésor de la Langue Française informatisé

THÉBAÏQUE, adj.

A. − CHIM. PHARM. Relatif à l'opium, qui contient de l'opium ou l'un de ses dérivés. Pilule, poudre thébaïque. De longues et brusques vagues de frénésie (...) venaient secouer de temps à autre les groupes d'aliénés (...). Tout cela finissait sans trop d'histoires et d'alarmes par des bains tièdes et des bonbonnes de sirop thébaïque (Céline, Voyage, 1932, p. 513).
B. − GÉOL. Pierre thébaïque. Variété de granite d'Égypte. (Ds Lar. 19e-Lar. Lang. fr.).
Prononc.: [tebaik]. Étymol. et Hist. A. 1664 pierer thébaïde (G. Fermanel, R. Fauvel, Baudouin de Launay, V. de Stochove, Le Voyage d'Italie et du Levant d'apr. L. Tolmer ds Fr. mod. t. 14 1946, p. 288); 1664 pierre thébaïque (Thévenot, Relation d'un voyage fait au Levant, p. 228: colonnes de pierres Thebaïques [à Alexandrie]). B. 1833 chim. extrait thébaïque (Levrat-Perotton ds Transactions médicales, XII, avr., p. 38 ds Quem. DDL t. 8). Empr. au lat.Thebaicus et celui-ci au gr. θ η β α ι ̈ κ ο ́ ς « de Thèbes », dér. de Θ η ̃ β α ι « Thèbes », ville d'Égypte qui était autrefois un important centre du commerce de l'opium. Cf. a. fr. thebaic (déb. xives., Antidotaire Nicolas, éd. P. Dorveaux, p. 3: pren.: opii thebaïc, dragme .III.), angl. thebaic extract (1746 H. Pemberton ds NED); fr. opium de Thèbes (1765 Encyclop. t. 11, p. 509b: les Arabes et les Droguistes recommandent l'opium de Thèbes).
DÉR.
Thébaïsme, subst. masc.,pathol. Intoxication provoquée par l'opium. (Ds Guérin Suppl. 1895; dict. xxes.). Synon. opiomanie. [tebaism̭]. 1reattest. 1895 (Guérin Suppl.); dér. du rad. de thébaïque, suff. -isme*.
BBG.Quem. DDL t. 1, 6, 8 (et s.v. thébaïsme), 12.

Wiktionnaire

Adjectif

thébaïque \te.ba.ik\ masculin et féminin identiques

  1. (Pharmacie) Qui se rapporte à l’opium, qui est à base d’opium.
    • Extrait thébaïque.
    • Sirop thébaïque.
    • Pilules thébaïques.
    • Il préparait de petites fioles de laudanum pur, et sous forme d’extrait thébaïque de morphine, d’acétate d’ammoniaque, d’éther. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 35)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

THÉBAÏQUE (té-ba-i-k') adj.
  • Terme de pharmacie. Extrait thébaïque, nom donné à l'extrait aqueux d'opium, à cause de l'opium d'Égypte qui est le plus répandu dans le commerce, et qui est ainsi nommé de la ville de Thèbes.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « thébaïque »

Du latin Thebaicus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « thébaïque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
thébaïque tebaik

Citations contenant le mot « thébaïque »

  • On n’ouvre jamais un livre de Richard Millet à la légère, distraitement, par inadvertance. L’écrivain réprouvé ne fait pas dans la littérature récréative à tendance progressiste. Avec lui, nous savons que le voyage sera âpre et chahuté, pénible et lumineux. Il n’est pas l’homme des croisières tranquilles, de cette prose doucereuse pleine d’espoirs vains qui envahit trop souvent les librairies. Sans concession, dans le beau style d’une langue clinique, rugueuse à la manière d’un Chardonne, son récit secoue les entrailles. Millet, portraitiste de l’intime dit tout de sa maladie, n’épargne personne, surtout pas lui-même. Chez d’autres écrivains, le cancer a valeur de rédemption ou de béquille psychologique à un texte bancal, sorte de faire-valoir qu’on affiche au revers de son veston comme une rosette miroitante. Aussi fier de sa maladie que de sa réussite professionnelle, telle est notre époque. Chez lui, la recherche d’une vérité crue, cette noirceur incandescente a quelque chose d’absolu et de paradoxalement « apaisant ». La littérature de la couche au cabinet de toilette peut vite basculer dans la vulgarité crasse, le déversoir aux pulsions les plus honteuses. On peut tout reprocher à Millet, sa figure de martyre des lettres françaises, sa supériorité christique, cette solitude monastique forgée par les épreuves, mais pas son élégance. L’écriture n’est pas un divertissement, il pratique cet art avec une violence thébaïque, une frénésie du mot adéquat qui l’empêche parfois de respirer. Causeur, Richard Millet, Alain Corbin et Louis Roubaud font le printemps - Causeur

Traductions du mot « thébaïque »

Langue Traduction
Anglais thebaic
Espagnol thebaic
Italien tebana
Allemand thebaic
Chinois 泰巴奇语
Arabe ثيبيك
Portugais thebaic
Russe опийной
Japonais セバイック
Basque thebaic
Corse tebaicu
Source : Google Translate API
Partager