La langue française

Théandrique

Définitions du mot « théandrique »

Trésor de la Langue Française informatisé

THÉANDRIQUE, adj.

THÉOL. [En parlant d'un être ou d'un acte] Qui est à la fois homme et dieu; qui se rapporte, qui appartient à cette double nature humaine et divine. S'il [le mot de monothélisme] se rapporte à l'humanité du Sauveur, il est légitime; s'il se dirige sur la personne théandrique, il devient orthodoxe (J. de Maistre, Pape, 1819, p. 202).Formée de pécheurs, l'Église est infaillible dans sa totalité théandrique (Philos., Relig., 1957, p. 52-2).
Prononc.: [teɑ ̃dʀik]. Étymol. et Hist. 1721 (Trév.); uniquement dans la série des Trévoux au xviiies.; 1819 la personne théandrique (J. de Maistre, loc. cit.). Comp. du gr. θ ε ο ́ ς « dieu » et de α ̓ ν η ́ ρ, α ̓ ν δ ρ ο ́ ς « homme »; suff. -ique*. Bbg. Quem. DDL t. 25.

Wiktionnaire

Adjectif

théandrique \te.ɑ̃.dʁik\ masculin et féminin identiques

  1. (Théologie) Qui est à la fois de nature humaine et divine, sans toutefois être demi-dieu.
    • Une icône, en vérité, c’est une image, mais une image qui n’est pas exclusivement terrestre. Une image théandrique, en partie céleste et en partie terrestre. Elle est mixte, comme l’indique l’adjectif théandrique, qui est composé des mots théos, qui signifie Dieu, et anêr, qui signifie homme. — (Virgil Gheorghiu, De la vingt-cinquième heure à l’heure éternelle, 1965, p. 9)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Encyclopédie, 1re édition (1751)

THÉANDRIQUE, adj. (Théolog.) terme dogmatique, dont on se sert quelquefois pour exprimer les opérations divines & humaines de Jesus-Christ.

Ce mot est formé du grec, Θεὸς, Dieu, & ἀνὴρ ou ἄνθρωπος, homme. Voyez Homme-Dieu, Dei-Virile.

S. Denis, évêque d’Athènes, fut le premier qui se servit du mot de théandrique, pour exprimer une opération double, ou deux opérations unies en Jesus-Christ, l’une divine & l’autre humaine.

Les Monophysites abuserent ensuite de ce terme, pour l’appliquer à une seule opération qu’ils admettoient en Jesus-Christ ; car ils soutenoient qu’il y a en lui un mêlange de la nature divine & de la nature humaine, d’où résultoit une troisieme nature qui étoit un composé de l’une & de l’autre, & dont les opérations tenoient de l’essence & des qualités du mélange, de sorte que ces opérations n’étoient ni divines, ni humaines, mais l’une & l’autre à-la-fois, ce qu’ils entendoient exprimer par le terme de théandrique. Voyez Opération & Monothélite.

L’opération théandrique ou Dei-Virile, dans le sens de S. Denis & de S. Jean Damascène, est expliquée par S. Athanase, qui en rapporte pour exemples la guérison de l’aveugle-né & la résurrection du Lazare : la salive que Jesus-Christ fit sortir de sa bouche étoit l’opération humaine, mais l’ouverture des yeux se fit par l’opération divine. De même en ressuscitant le Lazare, il l’appella comme homme, mais il l’éveilla du sommeil de la mort comme Dieu.

Le terme de théandrique & le dogme des opérations théandriques furent examinés avec des attentions infinies au concile de Latran tenu en 649, ou le pape Martin réfuta solidement la notion des opérations théandriques, & fit voir que le sens dans lequel S. Denis employa d’abord ce terme, étoit catholique, & très-éloigné du sens des Monophysites & Monothélites. Voyez Personne & Trinité.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « théandrique »

Du grec ancien, composé de Θεός, Théos (« Dieu »), ἀνδρεῖος, andreios (« d’homme ») et -ικός, -ikós.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « théandrique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
théandrique teɑ̃drik

Citations contenant le mot « théandrique »

  • Monsieur Monenembo, dans sa tribune sur l’Affaire Nanfo Diaby, rapporte un islamologue du nom de Monsieur Mohamed Talbi, dont l’avis serait que l’on peut prier dans la langue de son choix. Le « célèbre » savant illustre sa pensée par une bien curieuse citation. « Si Dieu parle et qu’il veut que Sa Parole soit un défi lancé à l’humanité, la dictée est divine, mais l’expression est humaine. Cela peut être dans n’importe quelle langue. Ce n’est pas spécifique à la langue arabe… C’est une parole théandrique, entièrement divine en amont. Mais, en se réfractant dans l’Histoire, elle ne peut parvenir aux hommes que si elle leur parle dans leur langue… En aval, parole entièrement humaine. Elle est soumise à toutes les approches possibles, philologiques, linguistiques ». Guinée Matin - Les Nouvelles de la Guinée profonde, Faux ! Archi-faux ! L'immense majorité des musulmans prie en arabe, pas en charabia - Guinée Matin - Les Nouvelles de la Guinée profondeGuinée Matin – Les Nouvelles de la Guinée profonde
  • Sa pensée ne se laisse donc pas aisément résumée. Disons au moins que son intuition fondamentale conduit une anthropologie construite sur le mode phénoménologique à penser l'homme comme une alternative au rationalisme et au matérialisme scientiste : l'homme de Basile-Juléat FOUDA n'est ni une machine à raisonner, ni une mécanique biochimique ; il n'est ni un corps ni une espèce de super ordinateur. Mais dans l'entre-deux qui donne son sens à l'un comme à l'autre, apparaît au bénéfice de l'attention phénoménologique, le vivre humain authentique qui, irréductible à toute forme de processus mécanique ou logique, s'éprouve soi-même comme vie (concept majeur développé dans le cogito expérientiel de l’anima) et comme chair (concept déterminant dans la philosophie théandrique l’existence) dans une intériorité qui nous est originairement communiquée par camer.be, CAMEROUN :: Basile-Juléat FOUDA, le philosophe de l'Incarnation est entré dans la vie :: CAMEROON
  • Parmi les croyants aussi, fréquemment, de précieuses énergies sont utilisées dans la recherche de “rumeurs” – ou de véritables “scandales” – adaptés à la sensibilité d’une certaine opinion publique, dont les objectifs n’appartiennent certainement pas à la nature théandrique de l’Église. Tout cela au grave détriment de l’annonce de l’Évangile à toute créature et des exigences de la mission. Il faut reconnaître humblement que quelquefois, même les rangs du clergé, jusqu’aux plus hautes hiérarchies, ne sont pas exempts de cette tendance. La Croix, Le Vatican rappelle le caractère absolu du secret de la confession
  • « Dieu comprend toutes les langues », se justifie désespérément le pauvre imam Diaby. Dieu peut-être, mais les petits seigneurs d'ici-bas ? Chez ces gens-là, Dieu ne comprend que la meilleure des langues, c'est-à-dire la leur. Est-ce le Coran ou la langue arabe qui est sacré ? Là-dessus, le grand islamologue tunisien Mohamed Talbi est on ne peut plus clair : « Si Dieu parle et qu'il veut que Sa Parole soit un défi lancé à l'humanité, la dictée est divine, mais l'expression est humaine. Cela peut être dans n'importe quelle langue. Ce n'est pas spécifique à la langue arabe… C'est une parole théandrique, entièrement divine en amont. Mais, en se réfractant dans l'Histoire, elle ne peut parvenir aux hommes que si elle leur parle dans leur langue… En aval, parole entièrement humaine. Elle est soumise à toutes les approches possibles, philologiques, linguistiques. » Le Point, Tierno Monénembo - La langue du Bon Dieu - Le Point

Traductions du mot « théandrique »

Langue Traduction
Anglais theandric
Espagnol theandric
Italien theandric
Allemand theandric
Chinois 南地
Arabe theandric
Portugais theandric
Russe богочеловеческий
Japonais theandric
Basque theandric
Corse andandric
Source : Google Translate API

Théandrique

Retour au sommaire ➦

Partager