La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « tétrahydrocannabinol »

Tétrahydrocannabinol

Variantes Singulier Pluriel
Masculin tétrahydrocannabinol tétrahydrocannabinols

Définitions de « tétrahydrocannabinol »

Wiktionnaire

Nom commun - français

tétrahydrocannabinol \te.tʁa.ʔi.dʁo.ka.na.bi.nɔl\ masculin

  1. (Chimie) Molécule principale responsable des effets du hashish et de la marijuana (Cannabis sativa).
    • Précurseur de cette aventure, le professeur Raphael Me choulam de l'Université hébraïque de Jérusalem, 86 ans, a isolé en 1964 le tétrahydrocannabinol (THC), c'est à dire l'unique composant actif de la plante qui produit l'effet psychotrope, ainsi que le cannabidiol (CBD) aux propriétés anti-inflammatoires . — (Joël David Israël mise sur le cannabis médicinal – Journal La Croix, page 25, 21 mars 2017)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « tétrahydrocannabinol »

Mot composé de tétra-, hydro-, cannabine et -ol.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tétrahydrocannabinol »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tétrahydrocannabinol tetraidrɔkɑ̃nabɛ̃ɔl

Citations contenant le mot « tétrahydrocannabinol »

  • Le CBD est, avec le tétrahydrocannabinol (THC), l’un des principaux constituants du cannabis. Les scientifiques estiment qu’il pourrait jouer un rôle dans la réduction de l’inflammation sans provoquer les effets euphorisants du THC. , Et si le CBD réduisait la douleur chronique causée par des blessures traumatiques? | UdeMNouvelles
  • Rapport de marché Global Cannabidiol et tétrahydrocannabinol détaille les conditions de marché agressives basées sur le volume de production, les ventes et les bénéfices. Le rapport Cannabidiol et tétrahydrocannabinol gère l’analyse de la chaîne de distribution des acteurs clés. Même la réalisation globale du marché Cannabidiol et tétrahydrocannabinol dans votre échelle mondiale se terminera par des objectifs et des avantages commerciaux inventifs. De plus, la perspective de l’arène commerciale, les spécifications des solutions et les applications éclairent le rapport mondial Cannabidiol et tétrahydrocannabinol. De plus, les analyses Cannabidiol et tétrahydrocannabinol favorisent la participation de toutes les régions et des acteurs Cannabidiol et tétrahydrocannabinol. Les renseignements sur l’importation ou l’exportation, la quantité de l’acheteur, le potentiel de fabrication de Cannabidiol et tétrahydrocannabinol et l’enquête sur le prix de vente sont également fournis sur le marché actuel de Cannabidiol et tétrahydrocannabinol. The Walkingdeadfrance, Cannabidiol Et Tétrahydrocannabinol Marché Assister À Une Croissance Énorme Au Cours De La Période Prévue 2020-2029 - The Walkingdeadfrance
  • Le cannabis, souvent appelé chanvre, est une plante originaire des régions équatoriales. Son principe actif, le THC ou encore le tétrahydrocannabinol possède des effets positifs et des effets négatifs surtout quand on fait abus d’usage. Le tétrahydrocannabinol, inscrit sur la liste des stupéfiants sa concentration est très variable selon les préparations et la provenance de ce dernier, plus sa concentration est élevée et plus les effets sont importants. Le Cannabis est utilisé depuis très longtemps dans l’industrie du textile, du papier et des cordages, et aussi ses graines sont aussi utilisées pour l’alimentation des animaux d’élevage. Par ailleurs, de nombreuses recherches ont prouvé ses bienfaits sur la santé, bien que son utilisation n’est pas légale dans beaucoup de pays qui le considèrent comme un produit illicite et classé comme stupéfiant au niveau international. Malgré tout, il reste encore le produit interdit par la loi le plus largement consommé en Haïti. Le cannabis aussi connu comme la marijuana est interdite chez nous en Haïti (vente ou consommation) par la loi du 24 septembre 2001, relative au contrôle à la répression du trafic illicite de drogue. Mais, selon des études scientifiques conduites par l’Université de Californie sur 5000 adultes âgés de plus de 20 ans. Académie nationale des sciences de l’ingénierie et de la médecine, National Cancer Institute, pour ne citer que ceux-là ont prouvé les bienfaits exceptionnels du cannabis sur la santé: Premièrement, le cannabis est un remède naturel très utile pour traiter la douleur. Il s'agit d'un traitement palliatif aux effets analgésiques et anti-inflammatoires. Il est fortement recommandé et bénéfique pour traiter des cas de maladies rhumatismales et les différents types de migraine. Deuxièmement, il a été confirmé qu'il est très utilisé comme anticonvulsif pour traiter les cas de sclérose en plaques, l'épilepsie, et même le syndrome de Gilles de la Tourette, car il détend les muscles et traite la crise de manière efficace. Troisièmement, d'après une étude récente menée par le National Cancer Institute montre que le cannabis est un anticancéreux efficace. Il a été démontré que la consommation de cette plante peut inhiber le développement d'une tumeur et tous les effets du cancer. La marijuana agit surtout sur le cerveau, la poitrine, les poumons, elle aide à stimuler le fonctionnement des voies respiratoires et possède d'importants bienfaits contre les bactéries. Quatrièmement, dans une étude récente conduite par l’Académie américaine de Neurologie, 137 personnes souffrant d’épilepsie (dont 25 souffrant du syndrome de Dravet et 22 du syndrome de Lennox-Gastaut) et ne répondant pas aux traitements actuels ont été mises sous traitement à base d’Epidiolex, un médicament composé de 99% de THC, pendant 12 semaines. Les résultats sont très éloquents : • les crises d’épilepsie ont diminué de 54% parmi les 137 personnes ayant pris le traitement d’Epidiolex pendant 12 semaines • les 25 personnes souffrant du syndrome de Dravet ont vu leurs crises se réduire de 63% • les 27 personnes souffrant de crises atoniques ont vu les crises diminuer de 66,7% Cinquièmement, le cannabis aide également le traitement de chimiothérapie, il permet de réduire la douleur produite par le traitement et lorsque les patients perdent l'envie de manger, le cannabis agit également comme un stimulant en ouvrant l'appétit. Sixièmement, le cannabis réduit aussi le risque de diabète, car il réduit les taux de glucose dans le sang, ce qui peut aider à lutter contre cette maladie. Il a été démontré aussi que le cannabis réduit l'obésité et le diabète. En effet, le résultat d'une étude montre que les personnes qui consomment de la marijuana assimilent mieux les glucides. Septièmement, le cannabis est une des rares plantes à contenir des acides gras, Oméga-3, qui abaissent la pression sanguine, réduisent les risques associés aux maladies cardiovasculaires et préviennent l’arrivée d’Alzheimer. Mais les scientifiques ont surtout suggéré, dans une étude publiée dans la Revue sur la Maladie d’Alzheimer, que de faibles doses de THC ralentissaient la production de protéines bêta-amyloïde, qui généralement s’accumulent pour créer des plaques dans le cerveau et qui est une caractéristique connue de la maladie d’Alzheimer. Des études démontrent également que le cannabis pourrait être la clé pour la prévention de la maladie d'Alzheimer, car un de ses composants pourrait empêcher la mort des neurones. Huitièmement, le cannabis aide à réduire les coliques provoquées par la menstruation et également certains symptômes de la gastrite. Son utilisation est très controversée, mais il a des effets palliatifs sur ces symptômes. C'est également un remède efficace pour traiter l'anxiété et la dépression, il a été prouvé que ceux qui consomment occasionnellement de la marijuana, ont des niveaux plus faibles de symptômes dépressifs, même en très petites doses, elle aide à traiter l'anxiété. Enfin, le cannabis a un puissant effet aphrodisiaque, car il nous fait entrer dans un état de détente qui multiplie tout le spectre sensoriel. Il provoque une augmentation de la circulation sanguine, favorise la libération de l'ocytocine, il stimule ainsi la libido et les relations sexuelles deviennent beaucoup plus agréables. Tenant compte de tous ces bienfaits scientifiquement prouvés du cannabis, pourquoi alors sa consommation pénalisée, tandis que celles du tabac et l’alcool sont légales, le cannabis est-il plus néfaste que le tabac et l’alcool? La majorité des discours autour de la pénalisation du cannabis se repose sur deux arguments: En premier lieu on nous laisse croire que le cannabis est une substance addictogène qui peut entraîner une dépendance tant physique que psychique. Mais on peut se demander qui n’a pas une addiction ? En vrai, tout le monde a une addiction quelconque soit au : chocolat, café, sucre, tabac, sexe, musique ou d'autres addictions plus malsaines comme le viol, la pédophilie, le meurtre, pour ne citer que ceux-là. En second lieu on nous laisse croire encore que les complications liées à la consommation de cannabis sont principalement des troubles psychiatriques et psychiques. Mais pour l'alcool il y a aussi des troubles psychiatriques. Et encore pour le tabac il y a essentiellement des cancers du poumon, et les problèmes cardiovasculaires alors que sa consommation est légale. Pour chacune de ces substances, il y a des risques. Médicalement l'idéal serait de tout éviter puisque tous ces produits ont des effets néfastes sur la santé. Mais, socialement qui ne serait pas possible. Heureusement des études ont montré il n’y a pas de risque de dépendance si on fume un joint par jour. En plus, le cannabis entraîne une dépendance physique et psychique plus faible que l'alcool ou le tabac qu'il est aussi moins toxique, il faut aussi dire que le tabac est infiniment plus addictogène que le cannabis. Alors, la question qu’on se pose c’est pourquoi le tabac et l’alcool qui ont des effets néfastes sur la santé peuvent être consommés légalement. Tandis que le cannabis qui lui a des bienfaits sur la santé est interdit ? Par conséquent, on peut en déduire que la pénalisation du cannabis est liée à une question d'argent, un problème du capitalisme. Il n’est pas sans savoir que l’utilisation du cannabis est très variée: essence, textile, médicale, etc. Donc vous pouvez imaginer un instant la concurrence que cela pourrait engendrer à tous ces secteurs de productions, s’il devient légal ou dépénalisé. Une plante si importante avec des bienfaits extraordinaires sur la santé pourrait être produite par tout le monde sans un véritable encadrement. Alors la dépénalisation de ce dernier entraînera beaucoup trop de concurrence au tabac, à l'alcool et même au laboratoire pharmaceutique, car beaucoup de personnes consommeraient uniquement du cannabis à des fins thérapeutiques et aussi à des fins euphoriques. Ce ne serait pas avantageux pour le secteur économique ; n'oublions pas que nous vivons dans un monde où règne le capitalisme, qui ne pense qu'à la rentabilité. Quant au chercheur Gary Wenk, il risque de déclencher une polémique en déclarant que, selon lui, les jeunes adultes sont les mieux protégés contre la démence en consommant une « bouffée quotidienne de marijuana ». Effectivement, de plus en plus de gens découvrent les bienfaits des microdoses. Le cannabis a trop de bienfaits sur la santé pour être pénalisé, alors que le tabac et l’alcool qui nous tuent à petit feu sont légaux. Si l’usage médical du cannabis est toléré dans certains pays, comme le Canada, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et un certain nombre d’États américains. Pourquoi nous, en Haïti, ne pouvons pas également le faire ? Abdias Dol Médecin, psychologue lenational.org/, Le cannabis : une richesse pour la santé, pourtant classé comme stupéfiant
  • Ces actes violents, souvent autorapportés, peuvent aller de coups donnés à quelqu’un à l’agression sexuelle. L’étude n’a toutefois pas permis de déterminer les détails de la consommation qui peuvent être associés à la violence, comme la quantité et le type de cannabis consommé, de même que sa teneur en tétrahydrocannabinol, son composé psychoactif. Il est donc aussi possible que la cause tienne au fait que les consommateurs sont plus à risque de participer à des actes de violence de nature criminelle. , Lorsque cannabis rime avec violence | UdeMNouvelles
  • En revanche, les médicaments à base de cannabinoïdes, le tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol, ont démontré leur efficacité lors d’essais cliniques rigoureux. «Les études montrent une réduction des douleurs chez les patients atteints de la sclérose en plaques, des nausées et vomissements liés aux traitements du cancer. Le cannabidiol, qui n’est pas un psychotrope, est également efficace contre les formes graves d’épilepsie», décrit l’addictologue. , Médicaments à base de cannabis : Agnès Buzyn veut relancer la recherche  
  • Il n'existe aucune corrélation entre le taux de tétrahydrocannabinol (THC) et la faculté psychotrope du cannabis. Une récente étude prouve que cette croyance fermement ancrée dans les mentalités est en fait erronnée. Le cannabis est composé d'un mélange de différentes substances, il ne se limite pas au THC. Slate.fr, Un cannabis plus chargé en THC ne garantit pas une plus forte défonce | Slate.fr
  • 1 femme sur 5 -au Canada et aux Etats-Unis- déclare consommer du cannabis pendant sa grossesse, principalement pour apaiser les nausées. Or de nombreuses études montrent que le Δ9-tétrahydrocannabinol (THC), le principal ingrédient psychoactif du cannabis, provoque une restriction de la croissance fœtale. Étant donné le rôle essentiel du placenta dans le transport de l'oxygène et des nutriments de la mère au fœtus, tout compromis dans le développement de fonction placentaire affecte de manière significative l'échange materno-fœtal et, par conséquent, la croissance fœtale. Cette étude de l’University of Western Ontario, précise, dans les Scientific Reports, les risques réels associés à l'exposition au cannabis pendant la grossesse. santé log, GROSSESSE: Cannabis, un effet sévère sur la fonction placentaire | santé log
  • Le cannabidiol (CBD), l’un des 2 principaux cannabinoïdes du cannabis, n’entraîne, au contraire du THC (delta-9-tétrahydrocannabinol) aucun effet psychoactif. Cependant, faisant partie des composés actifs majeurs du cannabis, il « obéit » à la réglementation française concernant le cannabis. Avec un certain « flou » autour de la commercialisation de certaines variétés de cannabis, dépourvues de propriétés stupéfiantes : ainsi, l'article R. 5181 du Code de la Santé publique précise que « sont autorisées la culture, l'importation, l'exportation et l'utilisation industrielle et commerciale (fibres et graines) des variétés de Cannabis sativa répondant à un certain nombre de critères, dont une teneur en delta-9-tétrahydrocannabinol < 0,20 % (1). La Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) précise également les conditions, cumulatives, permettant une dérogation au principe d’interdiction (2). Quelques sites spécialisés dans la vente de produits à base de cannabidiol s’engagent ainsi à respecter la législation en vigueur. santé log, CANNABIDIOL : À la fois anti-stress oxydatif et anti-stress social ? | santé log
  • Paranoïa, anxiété, comportements addictifs… Il a déjà été prouvé que ces effets psychiatriques accrus chez les personnes consommant du cannabis peuvent être provoqués par les souches du produit contenant des niveaux élevés en THC – delta-9-tétrahydrocannabinol, la principale substance chimique psychoactive du cannabis – et faibles en CBD – cannabidiol. Seulement, la raison pour laquelle cette réaction se produit restait inconnue. www.pourquoidocteur.fr, Cannabis : une molécule bloque les effets psychiatriques secondaires du THC
  • Le delta-9-tétrahydrocannabinol, ou THC, est le principal composant psychoactif du cannabis qui confère à la plante la capacité de faire « planer » celui qui en consomme. Cette molécule serait autorisée en France depuis 2007, chose totalement contradictoire avec la politique Française. Cette « faille » dans le droit français a été révélée par le juriste Renaud Colson, maître de conférences à l'université de Nantes et chercheur à l'Institut universitaire sur les dépendances de Montréal (Canada), dans la publication juridique Dalloz. Suite à cette découverte, le texte devrait rapidement être modifié par le gouvernement. Topsante.com, Cannabis : le THC autorisé en France depuis plus de 10 ans ? - Top Santé
  • Le cannabis ne sera sans doute pas français. Le délai de septembre 2020 étant très court, l’ANSM pense recourir à des producteurs de plants étrangers. Actuellement, la législation française interdit de cultiver des plants contenant des taux de THC (tétrahydrocannabinol) supérieurs à 0,2%. Le ministère de la Santé et le ministère de l’Agriculture discutent en ce moment pour lancer une production « made in France » du cannabis. LeLynx.fr, Cannabis Thérapeutique : il arrive en France dès cette année !
  • L’usage récréatif du cannabis est désormais légalisé au Canada et dans plusieurs États américains, et l’usage médical est autorisé dans beaucoup plus de pays, y compris au Royaume-Uni. Or, il apparaît que les concentrations en delta-9-tétrahydrocannabinol, ou THC, ne cessent d’augmenter. Une augmentation de la puissance psychoactive qui n’est pas sans inquiéter les experts www.pourquoidocteur.fr, Cannabis : augmentation isolée des taux de THC potentiellement dangereuse
  • Contrairement au THC (tétrahydrocannabinol), le CBD (cannabidiol), l'autre molécule contenue dans le cannabis, ne modifie pas la pensée, l'humeur et la relation aux autres. Selon l'addictologue William Lowenstein, « il a le même potentiel que les tranquillisants prescrits en France sauf qu'il n'altère pas la concentration ». leparisien.fr, Cannabis thérapeutique : le CBD, une molécule réputée antidouleurs - Le Parisien
  • Le tétrahydrocannabinol (THC) se trouve surtout dans les sommités fleuries des plants femelles du cannabis indica, du cannabis sativa et des hybrides obtenus par croisement de ces deux variétés. Son effet psychoactif se manifeste lorsqu'il se lie aux récepteurs cannabinoïdes. Radio-Canada.ca, L'huile de cannabis au menu d’un restaurant néo-brunswickois | Radio-Canada.ca
  • L'exposition au THC (tétrahydrocannabinol) et au CBD (cannabidiol) durant la grossesse peut sérieusement perturber le développement du fœtus, révèle cette équipe de l'École de médecine de l'Université de Caroline du Nord (UNC). C'est la première étude à montrer, chez l’animal, que les principaux agents actifs du cannabis, peuvent provoquer des anomalies congénitales du cerveau et du visage s'ils sont utilisés par la mère au cours du premier trimestre de la grossesse. Ces conclusions, présentées dans les Scientific Reports, viennent étoffer l’effet nocif majeur du cannabis : sur le cerveau encore en développement. santé log, CANNABIS : Pourquoi il faut absolument l’éviter durant la grossesse | santé log
  • Un peu partout dans le monde, les experts partagent le même constat : le taux de tétrahydrocannabinol (THC) contenu dans le cannabis disponible sur le marché illégal n'a cessé de progresser au cours des dernières décennies. "Les concentrations de cette substance psychoactive s'établissaient aux alentours de 3% dans les années 1960. Mais aujourd'hui, différentes publications scientifiques récentes montrent qu'elles peuvent parfois atteindre 30%, voire plus", indique le Pr Pier-Vincenzo Piazza, spécialiste du cannabis et fondateur de la start-up Aelis Farma.  LExpress.fr, Cannabis récréatif : alerte sur les taux de THC - L'Express
  • Elle permet en quelques secondes d’obtenir la teneur en tétrahydrocannabinol (THC) et en cannabidiol (CBD) dans les plants de cannabis. Radio-Canada.ca, Détecteur portatif de qualité du cannabis : il existe désormais un prototype | Radio-Canada.ca
  • Les cannabinoïdes sont les molécules actives contenues dans le chanvre. Parmi les 144 cannabinoïdes du chanvre, on trouve le cannabidiol (CBD). On l’utilise depuis des milliers d’années pour ses atouts industriels (papier, vêtement, bâtiment) mais également alimentaire et cosmétique. Parmi ces 144 cannabinoïdes, on retrouve aussi le tétrahydrocannabinol (THC), qui est responsable des effets psychotropes de la plante et qui est interdit en France. Mais on trouve également le CBD, le CBN, le CBG, etc… Dernièrement, les études scientifiques et les différentes médecines à travers le monde s’intéressent de plus en plus au CBD. Natura Sciences, Qu’est ce que le cannabidiol, ou CBD ?
  • Le chanvre médical se distingue aussi par sa composition. Les consommateurs de marijuana recherchent les effets générés par le tétrahydrocannabinol (THC), la principale substance psychoactive de la plante. Dans les produits pharmaceutiques à base de chanvre, ce cannabinoïde est moins concentré – voire totalement absent – au profit du cannabidiol (CBD). Le CBD, qui possède des propriétés psychoactives mais n’est pas classé comme psychotrope, crée un effet relaxant et modère l’action du THC. Aucun pouvoir addictogène n’a encore été démontré pour cette substance, a conclu l’OMS en 2018. 60 Millions de Consommateurs, Le cannabis thérapeutique en 5 questions | 60 Millions de Consommateurs
  • L’estomac humain « capable » grâce à ses fluides gastriques de convertir le cannabidiol (CDB) en Δ9-tétrahydrocannabinol (THC) ou autres composés psychoactifs du cannabis ? Cette étude, présentée dans la revue Cannabis and Cannabinoid Research, le suggère, in vitro et apporte ainsi une explication possible à certains effets indésirables, comme la somnolence ou la fatigue, associés aux « nouveaux médicaments » à base de cannabidiol. santé log, CANNABIS: Et si le cannabidiol se transformait en THC dans l'estomac? | santé log
  • Le recourant affirmait que la quantité de tétrahydrocannabinol ne devait pas être ajoutée à celle d'acide tétrahydrocannabinolique (THCA). Il soulignait, à l'appui de sa thèse, qu'une influence extérieure est nécessaire pour que le THCA se transforme en substance psychoactive. , La méthode de mesure du taux de THC dans le cannabis est légale - RFJ votre radio régionale
  • "Dans de nombreux cas, les patients ont reconnu l’utilisation récente de produits de cigarette électronique contenant du tétrahydrocannabinol (THC) lors d’une conversation ou d’entretiens avec le personnel de santé", expliquent les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) dans un communiqué. Les vapoteurs "ne doivent pas modifier les produits de cigarettes électroniques ou leur ajouter des substances qui ne sont pas prévues par le fabricant", avertissent donc les CDC et la Food and Drug Administration (FDA). www.pourquoidocteur.fr, Hospitalisations liées à la cigarette électronique aux Etats-Unis : attention au cannabis
  • 1° par ce que son principe actif majeur, le tétrahydrocannabinol / THC,  en agissant sur les récepteurs aux endocannabinoïdes, du type périphérique , CB2, déprime la machinerie immunitaire, en d’autres termes est immunodépresseur; en réduisant l’activité des macrophages,  de certains types de lymphocytes, et de diverses autres cellules impliquées dans la lutte anti-microbienne. Atlantico.fr, Tabac - cannabis : face au Coronavirus, le pire ennemi n’est pas celui que vous croyez... | Atlantico.fr
  • Le cannabis est utilisé pour ses qualités antalgiques, antispasmodiques, anti-inflammatoires depuis plusieurs milliers d’années en Chine, en Inde et au Moyen-Orient. Il doit ses effets à des molécules appelées cannabinoïdes, dont le THC (tétrahydrocannabinol), un agent psychoactif (qui modifie la perception), et le CBD (cannabidiol) à l’action relaxante. , Cinq questions sur le cannabis thérapeutique 
  • «Super Skunk», «Dutch Nederwiet», les cannabis à haute teneur en THC (bien au-delà de 10%, de tétrahydrocannabinol, principale substance active du cannabis) sont largement disponibles dans ces deux villes où le lien avec un trouble psychotique est le plus fort, selon l’étude. , Cannabis: une teneur élevée en THC augmenterait le risque de troubles mentaux 
  • "Les recherches existantes sur les effets du cannabis sur la dépression, l'anxiété et le stress sont très rares et ont été faites presque exclusivement avec des pilules de tétrahydrocannabinol administrées par voie orale dans un laboratoire, a déclaré Carrie Cuttler, professeure de psychologie et auteure principale de l'étude. Ce qui est unique dans notre étude, c'est que nous avons examiné le cannabis inhalé par des patients à des fins médicales, qui le fumaient tranquillement chez eux plutôt que dans un laboratoire". www.pourquoidocteur.fr, Cannabis : combien de bouffées faut-il inhaler pour diminuer son stress, son anxiété ou sa dépression ?
  • Pendant 12 semaines, des chercheurs australiens ont donné quotidiennement 18 sprays de Nabiximols à 128 gros consommateurs de marijuana qui essayaient vainement de décrocher. Il s’agit d’un concentré de cannabis comprenant des proportions égales de cannabidiol (CBD) et de tétrahydrocannabinol psychoactif (THC). Pulvérisé sous la langue, ce composé évite les problèmes respiratoires associés à l’absorption de fumée. Autorisé en Australie, ce médicament est à l’heure actuelle surtout utilisé pour traiter les symptômes de douleurs chroniques des patients souffrant de sclérose en plaques. www.pourquoidocteur.fr, Un traitement à base de cannabis serait efficace pour contrer l'addiction
  • Contrairement à la plupart des plantes psychotropes, la principale molécule active du cannabis n'est pas un alcaloïde mais un cannabinoïde, le tétrahydrocannabinol (THC). Contenu dans les parties florales des plants femelles, le THC se fixe sur les récepteurs de l'anandamide (un endocannabinoïde présent dans le cerveau) et active les neurones à dopamine dans le circuit de la récompense et du plaisir. A la clé, une légère euphorie, un état de bien-être et une baisse de l'anxiété. Science-et-vie.com, Quels sont les effets du cannabis ? - Science & Vie
  • Cela ne veut pas dire pour autant que le cannabis en lui-même est autorisé depuis tout ce temps ! La consommation en France est toujours interdite et passible de sanctions. En revanche, l’emploi de sa principale molécule psychoactive, le delta-9-tétrahydrocannabinol (THC), « a été en partie légalisé, il y a plusieurs années, dans le plus grand secret », notait il y a quelques jours un juriste, Renaud Colson, maître de conférences à l’Université de Nantes et chercheur à l’Institut universitaire sur les dépendances de Montréal, au Canada. Alors, coquille du gouvernement de l’époque ? Sciencepost, Le principal composant psychoactif du cannabis serait en réalité légal... depuis plus de 10 ans !
  • Alors que la légalisation du cannabis s’étend, de plus en plus de recherches mettent à jour des effets jusque-là inconnus de ses principes actifs, ici le tétrahydrocannabinol (THC), en particulier durant les stades de développement et de croissance. Finalement, le cannabis induit des effets similaires ou du même type que la fumée de tabac, les pesticides, les retardateurs de flamme ou encore l'obésité sur les spermatozoïdes. Cette recherche montre ainsi que le THC affecte l'épigénétique, provoquant des modifications d’expression de l'ADN des spermatozoïdes. santé log, CANNABIS : Le sperme en perd ses gènes | santé log
  • Le Cannabis sativa contient plus de 560 composés organiques, dont certains nommés phytocannabinoïdes. Des 120 phytocannabinoïdes répertoriés, les principaux que l’on retrouve sont le delta‑9‑tétrahydrocannabinol (THC), le cannabinol (CBN) et le cannabidiol (CBD) (2). INSPQ, Cannabis : effets psychoactifs | INSPQ
  • Les effets du cannabis dépendent-ils de l’âge ? L’équipe d’Andreas Zimmer, de l’université de Bonn, a étudié l’impact de faibles doses de tétrahydrocannabinol (THC), la substance active du cannabis, sur les performances cognitives de souris jeunes et adultes. Pourlascience.fr, Le cannabis augmenterait les performances cognitives des seniors... chez la souris. | Pour la Science
  • Pour traiter l'apnée du sommeil, le dronabinol, une version synthétique de la molécule Delta-9 THC (tétrahydrocannabinol), présente dans le cannabis a montré son efficacité. Topsante.com, Apnée du sommeil : le cannabis efficace ? - Top Santé
  • Au total, les enquêteurs ont saisi près de cent cinquante produits. Soixante-douze échantillons vont être envoyés à des laboratoires afin de déterminer leur teneur exacte en tétrahydrocannabinol (THC). www.lechorepublicain.fr, Des produits positifs au cannabis saisis dans une boutique de Chartres - Chartres (28000)
  • Le tétrahydrocannabinol, ou THC, le principe actif du cannabis, impacte l’épigénétique des fumeurs mais pourrait également potentiellement modifier le profil génétique de leurs futurs progénitures. "Ce que nous avons constaté, c'est que les effets de la consommation de cannabis sur les hommes et leur santé reproductive ne sont pas complètement nuls, en ce sens que l'utilisation du cannabis a une incidence sur le profil génétique du sperme", a déclaré Scott Kollins, professeur en psychiatrie et sciences du comportement et auteur principal de l’étude. www.pourquoidocteur.fr, Fumer du cannabis modifie le capital génétique des spermatozoïdes
  • Les produits solides contenant du cannabis ne pourront contenir une quantité de tétrahydrocannabinol (THC) supérieure à 5 mg par unité et à 10 mg par emballage. Pour les liquides, la limite sera de 5 mg par emballage. Radio-Canada.ca, Québec interdit la vente de friandises au cannabis | Cannabis : les effets de la légalisation | Radio-Canada.ca
  • Les enfants ont été traités avec du cannabis à des fins médicinales pendant six mois entre 2015 et 2017, la majorité ayant utilisé de l'huile de cannabis contenant 30 % d’huile de cannabidiol (CBD) et 1,5 % de tétrahydrocannabinol (THC). www.pourquoidocteur.fr, Autisme : le cannabis médical pour les troubles du spectre autistique
  • Le retour des patients sera particulièrement attendu pour étudier les différentes posologies possibles puisque celles-ci pourront intégrer des rapports très variables entre les deux principes actifs du cannabis : le tétrahydrocannabinol (THC), aux effets psychoactifs, et le cannabidiol (CBD), qui entraîne plutôt une relaxation musculaire. France 24, La France se lance à son tour dans le cannabis thérapeutique
  • Pas vraiment. Le cannabis (ou chanvre) est une plante qui contient un grand nombre de substances dont les terpénoïdes ainsi qu’une centaine de cannabinoïdes. Parmi ces dernières, deux composés actifs majeurs : le delta-9-tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD). C’est ce cannabidiol qui est vendu dans les boutiques (1) qui se sont récemment multipliées et qui ont provoqué l’ire des pouvoirs publics. Alors que le THC est classé comme stupéfiant, le CBD ne l’est pas. Les produits qui en contiennent ne sont donc pas interdits, sauf s’ils contiennent aussi du THC et ce, quelle que soit la dose, ou s’ils sont extraits de plants non autorisés (c’est-à-dire contenant plus de 0,2 % de THC). Le CBD proposé à la vente n’est donc pas un « cannabis légal », c’est plutôt un extrait légal du cannabis. , Vente de produits extraits du cannabis - Ce que l’on sait des effets du cannabidiol (CBD) - Actualité - UFC-Que Choisir
  • Ces produits plus dosés en THC se situent donc dans le cadre de cette revendication d’un produit naturel, présenté comme une plante médicinale avec des vertus thérapeutiques. Sauf que je doute que les bénéfices liés à l’absence de produits tels que les billes de verre compensent les dangers de ce surdosage en THC, le tétrahydrocannabinol, principe actif du cannabis. leplus.nouvelobs.com, Amnesia, un "nouveau cannabis" surdosé qui peut se révéler très dangereux - le Plus
  • « Cela vient du chanvre, détaille l'entrepreneur. Il n'y a pas de THC. » Il s'agit du tétrahydrocannabinol, la substance active de cannabis qui est illégale. « Là, nous avons affaire au cannabidiol qui a uniquement des vertus relaxantes. » En clair, le consommateur n'aurait pas les effets stupéfiants du cannabis. « De jeunes clients sont d'ailleurs revenus furieux. Je ne vends pas de la drogue, explique Gaylord qui accueille des clients de tous âges. Cela va de 30 ans à plus de 60 ! » leparisien.fr, Melun : du thé au cannabis, c’est de la drogue ? - Le Parisien
  • Afin de tester l'efficacité du cannabinoïde (CBD) et le tétrahydrocannabinol (THC) - les deux principes actifs du cannabis- sur les symptômes liés à l'endométriose, des chercheurs espagnols de l'université Pompeu Fabra de Barcelone ont, en collaboration avec le  service gynécologique de l'Hôpital de Barcelone, réalisé un essai sur des souris. Des implants de tissu endométrial développé hors de l'utérus ont été insérés au niveau de la partie inférieure du corps de l'animal afin de reproduire des effets similaires à ceux de l'endométriose chez les humaines. Doctissimo, Le cannabis médical pourrait soulager les femmes atteintes d'endométriose
  • CBD est l’abréviation du terme « cannabidiol ». Cette molécule fait partie des nombreux (autour de deux cents, selon l’Organisation mondiale de la santé) cannabinoïdes présents dans le chanvre, aussi appelé cannabis. A l’inverse de l’actif le plus connu de la plante, le delta-9-tétrahydrocannabinol (THC), le CBD « est une autre molécule du chanvre qui n’a pas d’effet stupéfiant », précise au Monde Fanny Huboux, chargée de mission juridique pour la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca). Le Monde.fr, Comprendre ce qu’est le cannabidiol (CBD) et le débat qui l’entoure
  • Ce sont des graines qui poussent vite. À Toulouse, cinq boutiques proposent toute une gamme de produits (e-liquides, cosmétiques, gélules, fleurs…) à base de cannabidiol. Pour rappel, ce fameux CBD est un composant du cannabis et, contrairement au tétrahydrocannabinol (THC), la substance psychoactive également présente dans la plante, il n’est pas considéré comme un stupéfiant. Le phénomène est le même partout en France et, devant les débats qu’il provoque, les gérants s’abritent derrière le seuil de 0,2 % de teneur en THC que leurs produits ne doivent pas dépasser. Ce taux est en effet évoqué dans la loi européenne et plus précisément l’article 5 bis du règlement (CE) n° 1251/1999 qui permet « l’utilisation de variétés dont la teneur en tétrahydrocannabinol n’est pas supérieure à 0,2 % ». Le Journal Toulousain, journal de solutions et JAL, [#TFC] Le cannabidiol (CBD), substance autorisée ou interdite ? - Le Journal Toulousain, journal de solutions et JAL
  • Le groupe de l’Union démocratique du centre (UDC, droite conservatrice) et une partie du centre ont tenté en vain de durcir les conditions de réalisation de ces essais pilotes. Ils ont notamment demandé que les patrons soient informés de la participation d’un de leurs employés à une telle étude, que les participants déposent leur permis de conduire ou que le cannabis remis contienne un taux maximum de 15 % de THC (tétrahydrocannabinol). SWI swissinfo.ch, Feu vert du parlement pour tester la distribution de cannabis - SWI swissinfo.ch
  • Depuis le 1er mai, les producteurs d'huiles de cannabis sont taxés en fonction de leur teneur en tétrahydrocannabinol (THC) plutôt que du poids du produit. La mesure pourrait réduire le prix de certains dérivés de la marijuana, estiment des commerçants et producteurs. Radio-Canada.ca, Certains produits du cannabis taxés en fonction du taux de THC | Radio-Canada.ca
  • L'Américaine Devin Logan, vice-championne olympique de ski slopestyle en 2014 à Sotchi (Russie), a écopé vendredi d'une suspension de six mois pour dopage au tétrahydrocannabinol, a annoncé l'Agence américaine antidopage (USADA). RTL Info, Ski freestyle: l'Américaine Devin Logan suspendue pour dopage - RTL Info
  • Le composé actif tétrahydrocannabinol (THC), du cannabis, capable d’endommager l'ADN jusqu’au « chromothripsis », c’est-à-dire jusqu’à des dommages cellulaires sévères mais pas au point de tuer la cellule, c’est la conclusion de cet examen australien de la littérature, qui suggère, dans la revue Mutation Research, la possibilité même, d’une transmission de ces dommages génétiques sur plusieurs générations. santé log, CANNABIS: Des dommages à l'ADN jusqu'au chromothripsis? | santé log
  • Les joints qui étaient fumés en mai 1968 présentaient déjà un risque et contenaient 2 à 3% de THC (tétrahydrocannabinol, la principale substance active du cannabis). Aujourd’hui, une boulette de résine en contient bien plus, montant parfois jusqu’à 40% de THC ! Une telle dose dans un joint est encore plus puissante qu’un rail de cocaïne. C’est tout l’ennui : quand un consommateur va se procurer du cannabis, il ne sait pas quelle dose de THC il s’apprête à consommer, et c’est souvent énorme. C’est comme si vous vouliez acheter de l’alcool dans un magasin, et que vous ne saviez pas si vous venez acheter une bouteille de cidre ou trois bouteilles de whisky. Et quand on s’habitue à de telles doses de cannabis, on glisse vite sur la pente qui mène à la consommation de drogues dites « plus dures », comme la cocaïne. La Vie.fr, “Un joint de cannabis peut être aussi dangereux qu’une dose de cocaïne”
  • Depuis 2011, le cannabis peut être vendu en Suisse si son taux de THC (tétrahydrocannabinol) est inférieur à 1%. Parmi les marchandises à faible teneur en THC, ce sont surtout celles qui présentent un fort taux de CBD qui gagnent du terrain. , Déjà 250 producteurs de cannabis légal en Suisse
  • Ce programme de recherche vise à déterminer en quoi les molécules de cannabidiol (CBD) et de tétrahydrocannabinol (THC) contenues naturellement dans la plante peuvent venir soulager les patients. « Nous en sommes à élaborer les gammes de doses et le rapport optimal entre les deux composantes du cannabis, dont les effets sont différents, poursuit le professeur Blin. Il nous faudra déterminer s’il y a une balance bénéfice-risque favorable. Elle peut l’être chez certains patients, mais pas chez d’autres. » La Croix, Le cannabis médical testé contre la maladie de Parkinson
  • Le Sativex associe deux molécules, le tétrahydrocannabinol (THC, responsable de l'effet euphorisant) et le cannabidiol. L'indication thérapeutique demandée par le laboratoire Almirall, est très limitée : il s'agira uniquement du traitement symptomatique de la spasticité (contractures) liée à la sclérose en plaques des patients adultes, résistante aux autres traitements. L'ANSM estime autour de 2 000 le nombre de patients potentiels. Almirall avance 5 000. Le Monde.fr, Le Sativex, médicament à base de cannabis, autorisé en France
  • - la teneur en delta-9-tétrahydrocannabinol de ces variétés n’est pas supérieure à 0,20 % ; , Edition Briey | Tabac et alcool : vos achats sont-ils en règle ?
  • Pour évaluer l'efficacité à long terme des cannabinoïdes (CBD), composant du cannabis qui est utilisé pour soigner l’épilepsie, les chercheurs ont mené une étude d’observation auprès de patients enfants et adultes. Ils ont observé 92 patients, âgés de 1 à 37 ans et souffrant d’une épilepsie résistante aux traitements traditionnels. Aucun de ces patients n’a auparavant été soigné avec du cannabis médical. Ils ont reçu quotidiennement pendant trois mois un extrait d’huile de cannabis contenant du CBD et une faible quantité de tétrahydrocannabinol (THC), responsable des effets psychoactifs de la plante. Les scientifiques estiment que la combinaison de CBD avec une très faible quantité de THC "permet d'utiliser une dose plus faible de CBD". www.pourquoidocteur.fr, Épilepsie et cannabis thérapeutique : l’accoutumance limite son efficacité

Traductions du mot « tétrahydrocannabinol »

Langue Traduction
Anglais tetrahydrocannabinol
Espagnol tetrahidrocannabinol
Italien tetraidrocannabinolo
Allemand tetrahydrocannabinol
Chinois 四氢大麻酚
Arabe تتراهيدروكانابينول
Portugais tetra-hidrocanabinol
Russe тетрагидроканнабинол
Japonais テトラヒドロカンナビノール
Basque tetrahydrocannabinol
Corse tetraidrocannabinol
Source : Google Translate API

Tétrahydrocannabinol

Retour au sommaire ➦

Partager