Ténébrisme : définition de ténébrisme

chevron_left
chevron_right

Ténébrisme : définition du Wiktionnaire

Nom commun

ténébrisme \te.ne.bʁism\ masculin

  1. (Arts) Style de peinture où la lumière directe, sans diffusion, produit des effets de lumière contrastés avec les zones non éclairées qui dominent et servent de fond.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « ténébrisme »

Étymologie de ténébrisme - Wiktionnaire

 Dérivé de ténèbre avec le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ténébrisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ténébrisme tenebrism play_arrow

Citations contenant le mot « ténébrisme »

  • Des artistes flamands et hollandais ont découvert l’œuvre du Caravage pour s’approprier ses spectaculaires effets de clair-obscur. De Naples, encore, le ténébrisme cher à Ribera se répandit en Espagne, puis a même été sublimé sous les pinceaux de Velázquez, Ribalta et Zurbarán. Idem pour certains Espagnols ayant succombé au charme de la palette colorée d’un Rubens – lui-même, au passage, inspiré par les maîtres italiens de la Renaissance. Le Quotidien, Musée National d’Histoire et d’Art de Luxembourg: un jeu d’ombres et de lumières | Le Quotidien
  • 2Dans cette citation, l’aigle rabaisse la chauve‑souris dont la syntaxe est mise à mort par ses défauts. Mais le lecteur se rend également compte qu’il existe une beauté — toute romantique — de la critique de Sainte‑Beuve, du ténébrisme goyesque au clair‑obscur du Caravage pour la peinture, sans oublier le chacal exotique et le cimetière à la fois gothique et fantastique. Au xixe siècle, la lumière n’a plus la part belle pour discréditer l’ombre. , Le Critique & l’Écrivain : frères ennemis ? (Acta Fabula)
  • Frontale aussi, la réunion de deux tableaux exposés côte à côte représentant Apollon et Marsyas, l’un signé de lui-même et l’autre de son maître, Jusepe de Ribera (1591-1652), disciple de Caravage, lequel laissa sa marque indélébile sur la ville. Deux toiles quasi identiques, bien que Giordano force davantage sur le noir pour représenter cette scène terrible où le dieu écorche vif le satyre ligoté. Plagiat ? Hommage ? Toute sa vie, Giordano évoluera entre le côté solaire du baroque et un ténébrisme puissant, héritage de sa ville bâtie à l’ombre d’un volcan, qui fut ravagée par une épidémie de peste en 1656. Au premier plan de Saint Janvier intercédant pour la cessation de la peste (1660), un enfant hurlant se penche sur un cadavre parmi des milliers d’autres, verdâtres et couverts de bubons. La peste décima plus de la moitié de la population de Naples, dont presque tous les peintres, sauf Giordano. Télérama, Luca Giordano, un ogre de la peinture baroque enfin exposé à Paris
  • Surnommé « Luca Fa Presto » parce qu’il peignait vite et bien, Luca Giordano (1634-1705), auquel le Petit Palais rend un magnifique hommage, eut ainsi le « mauvais goût » d’être riche et ­prolifique, avec pas moins de 5 000 œuvres répertoriées ! Un peintre certes officiel, et un surdoué non conventionnel qui, malgré sa fécondité, s’est peu répété. Coloriste-né, l’artiste napolitain a tout digéré, l’héritage du Caravage et des maîtres flamands, le ténébrisme de son maître José de Ribera et la suavité du Titien. Il a tout peint, des extases mystiques et des nus voluptueux, les ravages de la peste ou le supplice des martyres, dans des compositions amples, baroques et virevoltantes. Tournis assuré. Le Monde.fr, Un peintre napolitain, un vin blanc saignant, Fellini… Les 7 idées de la semaine
  • Il peint alors des paysages de montagne et des nus féminins, toiles de moyen format. A la netteté de dessin et de modelé des débuts, il préfère désormais plus de gestualité, une matière plus dense et le ténébrisme, les formes ne se dégageant que partiellement d’un noir légèrement ­luisant. Ces corps simplifiés font l’apologie du désir, de la sexualité et de la fertilité, en style préhistorique. Aussi est-ce à lui qu’en 1942 sont demandées des lithographies pour le poème de Robert Ganzo Lespugue, du nom de la­ ­Vénus paléolithique. Le Monde.fr, Arts : l’élégance apprêtée de Jean Fautrier

Traductions du mot « ténébrisme »

Langue Traduction
Corse tenebrismu
Basque tenebrism
Japonais テネブリズム
Russe tenebrism
Portugais tenebrismo
Arabe تينبريزم
Chinois 民主主义
Allemand tenebrismus
Italien tenebrism
Espagnol tenebrismo
Anglais tenebrism
Source : Google Translate API

Mots similaires