La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « tchouktche »

Tchouktche

Variantes Singulier Pluriel
Masculin et féminin tchouktche tchouktches

Définitions de « tchouktche »

Wiktionnaire

Nom commun - français

tchouktche \tʃuktʃ\ masculin singulier

  1. Langue paléo-sibérienne parlée par les Tchouktches dans la presqu’île de Tchoukotka, dans l’Extrême-Orient russe.

Adjectif - français

tchouktche \tʃuktʃ\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif aux Tchouktches ou à la langue tchouktche.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « tchouktche »

Du russe чу́кча, čúkča.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tchouktche »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tchouktche tʃuktʃ

Citations contenant le mot « tchouktche »

  • Embarcation tchouktche , Comment l'Empire russe a-t-il conquis l’irréductible Tchoukotka? - Russia Beyond FR
  • Le tout premier raid russe fut un énorme succès : environ 450 personnes (russes et leurs alliés natifs loyaux) ont tué environ 800 guerriers tchouktches, ne subissant que de légères pertes en retour. Ce n'était pas une surprise: les flèches et les lances ne faisaient pas le poids contre les fusils et les canons.Mais ce n’était que le début d'une longue et épuisante guerre que la Russie n'a pas réussi à gagner. Après que les Tchouktches ont subi leur première défaite, ils ont changé de tactique en évitant les chocs frontaux et optèrent pour la tactique consistant à attaquer les villages russes par petits groupes avec beaucoup de succès, avant de se disperser dans la toundra. Ils se battaient sur leur propre terrain, et c'était une guérilla efficace. , Orient sauvage: comment l’Empire russe s’inclina devant un peuple nomade - Russia Beyond FR
  • Une tente en peau de renne : voilà toute la richesse à laquelle une femme tchouktche pouvait aspirer, avant qu’Anadyr, ville au bord du détroit de Béring, ne se couvre d’immeubles soviétiques. Peaux de phoque, de Veqet, premier roman traduit directement du tchouktche, raconte la lutte d’une femme, Tynenne, pour élever ses trois enfants et qu’ils deviennent des chasseurs respectés : « Les trois frères ramenaient à la maison des quartiers d’ours blanc sans os. » On mange aussi du veau de mer, du morse ; les plus grosses pièces sont transportées en traîneau, dont Tynenne a élevé aussi les chiens. Les arcs sont en bois de bouleau tendu, il fait moins 30 degrés. Veqet est une des gardiennes de la langue tchouktche : elle a été bibliothécaire, et défend par l’écriture dans sa langue maternelle cette culture unique des chasseurs de mammifères marins à l’extrême nord-est de la Sibérie. Le Monde.fr, Virginia Woolf, Veqet, Betty Friedan : la chronique « poches » de Mathias Enard
  • Loin, si loin de Moscou, dans leur blanche toundra balayée par la bise qui pique le visage, Vassili et Maïa, Volodia et Lera ont déjà glissé leur bulletin dans l’urne. Emmitouflés dans leurs vestes, bonnets et bottes traditionnels en fourrure de renne, ces éleveurs tchouk­tches, comme quelques dizaines de milliers de Russes isolés, étaient autorisés à voter avant le 2 décembre pour les législatives. Le bureau de vote s’est déplacé en véhicule à chenilles, la semaine dernière, jusqu’à leurs deux yarangas, les grandes tentes tchouktches en peau, plantées à une centaine de kilomètres de la métropole régionale, Anadyr. Le Figaro.fr, Dans la toundra tchouktche, Poutine règne sans partage
  • Un conte tchouktche raconte qu’une jeune fille maltraitée par son père et ses frères fut changée en morse et se vengea en faisant chavirer leur bateau. Le morse est partout dans la tradition locale. Sa peau était utilisée pour fabriquer les bateaux et les yarangues, une sorte de yourte. On façonnait dans l’ivoire de ses défenses des patins pour les traîneaux, mais aussi des pointes de flèche ou des manches de couteau. La peau de son estomac servait de membrane au jarar, le tambour des chamans, et son baculum – l’os pénien –, parfois long de soixante centimètres, de baguette pour les tambours. Les femmes confectionnaient des vêtements imperméables à l’aide de ses intestins. Les Tchouktches organisaient même des compétitions de lancer de crâne de morse ! L’ère des chamans est révolue mais l’adage selon lequel, à l’instar du cochon, dans le morse tout est bon, vaut toujours. Car l’animal, base de l’alimentation tchouktche, avec la baleine, est encore chassé pour sa viande, en toute légalité. La Tchoukotka a droit à un quota de 1 496 morses et de 125 baleines par an. Pourtant, les chasseurs ont d’abord rechigné à se laisser photographier en action, craignant que, loin d’ici, on n’interprète de travers ce qui, pour eux, est un mode de subsistance ancestral. Geo.fr, Détroit de Béring : quand les morses débarquent en Sibérie - Geo.fr
  • Olga Ladzina vous propose la recette d’un plat tchouktche très facile à préparer : le sougoudaï, qui rappelle un peu le sashimi. , Plats austères du Nord : Ce que mangent les Tchouktches et les Esquimaux - Russia Beyond FR

Traductions du mot « tchouktche »

Langue Traduction
Anglais chukchi
Espagnol chukchi
Italien chukchi
Allemand chukchi
Chinois 楚科奇
Arabe شوكتشي
Portugais chukchi
Russe чукча
Japonais チュクチ
Basque chukchi
Corse chukchi
Source : Google Translate API

Tchouktche

Retour au sommaire ➦

Partager