La langue française

Taraudant

Définitions du mot « taraudant »

Trésor de la Langue Française informatisé

TARAUDER, verbe trans.

A. − TECHNOLOGIE
1. Creuser de façon à exécuter un filetage à l'intérieur d'un trou à l'aide d'un taraud. Synon. vriller.Percer, en suivant exactement la fissure tout le long de son trajet, des petits trous qui seront taraudés et obturés par de petits bouchons filetés (Ambroise, Monteur mécan., 1949, p. 50).V. manchon D ex. de Robinot.
Machine à tarauder. Synon. de taraudeuse (infra dér. 2 b β).Lorsqu'on doit tarauder une grande série (...) d'écrous, on se sert d'une machine spéciale dite machine à tarauder (Gorgeu, Machines-outils, 1928, p. 202).
2. [Le compl. désigne une vis] Creuser en spirale. (Dict. xxes.). Synon. fileter (v. ce mot A).
B. − P. anal. Faire un trou en creusant, percer, notamment avec une tarière. Synon. forer, perforer.De puissantes abeilles qui taraudent leur nid dans le bois sec (Maeterl., Vie abeilles, 1901, p. 284).L'inévitable bruit d'un insecte qui taraudait une poutre au-dessus de ma tête (Bosco, Mas Théot., 1945, p. 51).
C. − Au fig. Tourmenter de manière lancinante au point de faire souffrir plus ou moins vivement. Synon. tarabuster.Un foudroyant point de côté me taraudait le flanc gauche (H. Bazin, Huile sur feu, 1954, p. 317).
P. anal. [Le suj. désigne une idée, une pensée] Maintenant sa joie est empoisonnée. L'idée fixe la taraude (Jammes, Rom. du lièvre, C. d'Elléb., 1899, p. 92).Impossible de patienter quand une pensée me taraude (Duhamel, Terre promise, 1934, p. 162).
D. − Pop., vx. [Le compl. désigne une pers.] ,,Frapper`` (Esn. 1966). Les reins me font mal... Ah! j'ai été bien taraudé, hier [par les agents] (Méténier, Lutte pour amour, 1891, p. 212).Je vais te tarauder les côtes (Virmaitre, Dict. arg. fin-de-s., 1894, p. 283).
REM.
Taraudé, -ée, part. passé en empl. adj.a) Qui a été taraudé. P. anal., géol. Calcaire taraudé. ,,Roche calcaire ayant subi des perforations par action des mollusques (...) ou par dissolution`` (Plais.-Caill. 1958). Empl. subst. masc. Vous ne vous rendez pas compte que, du Val-de-Grâce à la Santé (...) et loin vers l'ouest, vous habitez sur du creux, des cloches de fontis, des carrières, sur du vide, du miné, du taraudé, de l'effondrement (Arnoux, Paris, 1939, p. 234).b) Empl. subst. fém. Volée de coups. Tâche de laisser cette gosse tranquille, ou tu auras une taraudée... qui te cuira la peau (Colette, Cl. école, 1900, p. 206).
Prononc.: [taʀode], (il) taraude [-ʀo:d]. Étymol. et Hist. 1. a) 1676 « creuser en spirale pour exécuter un pas de vis » (Félibien, p. 748: tarauder. C'est faire un Ecrou ou un trou en façon d'Ecrou); b) 1845 « creuser en spirale (une vis) » (Besch.); 2. 1827 pop. « donner des coups » (Granval, Le Vice puni ou Cartouche ds Sain. Sources Arg. t. 1, p. 337); d'où 1900 une taraudée part. passé subst. fém. « une volée de coups » (Colette, loc. cit.); 3. 1841 « creuser » l'homme qui taraude la terre (Balzac, Œuvres div., t. 3, p. 491); en partic. 1875 « percer (en parlant d'insectes) » (Lar. 19e: Certains insectes taraudent les bois les plus durs); 4. 1881 fig. et fam. « faire souffrir d'une souffrance morale lancinante qui ronge le cœur, tourmenter » (Richepin, Chans. gueux, p. 290: Tarauder: percer comme avec un vilbrequin; tarabuster); cf. 1895 (Huysmans, En route, t. 1, p. 175). Dér. de taraud*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 26.
DÉR. 1.
Taraudage, subst. masc.a) Opération qui consiste à exécuter un filetage sur les parois d'un trou cylindrique à l'aide d'un taraud; résultat de cette action (d'apr. Industries 1986). Dans le bois (...), tout au moins pour les petites vis, on ne taraude pas à l'avance le logement de la vis, on l'amorce seulement à la vrille: la vis fait elle-même le perçage et le taraudage de son logement (Gorgeu, Machines-outils, 1928, p. 41).Le relevage des outils peut également s'effectuer par vissage d'une colonne de tiges après taraudage (Chartrou, Pétroles natur. et artif., 1931, p. 53).b) Au fig. Souffrance lancinante. L'offense soudaine, brutale, est soutenable si on la compare au lent taraudage des vexations et des crasses (Huysmans, Oblat, t. 1, 1903, p. 155).Je ne me sentais pas assez sûr de moi et assez cuirassé (ou racorni) pour résister ensuite au taraudage du regret (Abellio, Pacifiques, 1946, p. 141). [taʀoda:ʒ]. Att. ds Ac. 1935. 1resattest. a) α) 1842 « exécution d'un filetage à l'aide d'un taraud » (Ac. Compl. d'apr. FEW t. 13, p. 113 b), 1858 (Chesn. t. 2), β) 1890 trous taraudés « trous cylindriques dont la paroi porte un filetage » (Ser, Phys. industr., pp. 68-69), b) 1903 fig. [Le] lent taraudage des vexations (Huysmans, loc. cit.); de tarauder, suff. -age*.
2.
Taraudeur, -euse, adj. et subst.a) Adj. [Corresp. à supra B] Un silence non pas interplanétaire, mais vivant et impur, visité de pépiements, de vols d'oiseaux, d'insectes taraudeurs (Duhamel, Terre promise, 1934, p. 77).P. anal. [En parlant d'un son] Synon. perçant.À midi, quand le son modulé et taraudeur des sirènes d'usines fait chavirer le temps (Abellio, Pacifiques, 1946, p. 309).b) Subst. α) Ouvrier, ouvrière qui taille des filets en creux. Taraudeur à la machine (Mét. 1955). En compos. Taraudeur-fileteur à la main. ,,Ouvrier exécutant les filets en creux (écrous) au moyen de tarauds et le filetage des pièces (vis, boulons) au moyen de filières`` (Mét. 1955). β) Subst. fém. Machine-outil qui sert à tarauder. Synon. machine à tarauder (Peyroux Techn. Métiers 1985).Les taraudeuses, manœuvrées par des femmes, taraudant les boulons et leurs écrous, avec le tic-tac de leurs rouages d'acier luisant sous la graisse des huiles (Zola, Assommoir, 1877, p. 536). [taʀodœ:ʀ], fém. [-ø:z]. 1resattest. a) 1787 subst. masc. tarraudeur « ouvrier qui taille les filets en creux » (Dénombrement des habitants du Creusot, Arch. nat., 4054, fo14 ds Quem. DDL t. 3), b) 1877 subst. fém. « machine-outil permettant de tarauder mécaniquement toutes les pièces » (Zola, loc. cit.), c) 1934 adj. insectes taraudeurs (Duhamel, loc. cit.); de tarauder, suff. -eur2*, -euse*.

Wiktionnaire

Adjectif

taraudant \ta.ʁo.dɑ̃\

  1. Qui provoque un violent tourment.
    • En son coeur naissait la jalousie, ce sentiment taraudant qui procure tant de souffrances. — (Monique de Huertas, Louise de La Vallière, éditions Pygmalion/Gérard Watelet, Paris, 1998, p. 61)

Forme de verbe

taraudant \ta.ʁo.dɑ̃\

  1. Participe présent du verbe tarauder.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TARAUDER. v. tr.
T. d'Arts. Tailler, creuser en spirale une pièce de bois ou de métal, pour y pratiquer un pas de vis. Tarauder un écrou.

Phonétique du mot « taraudant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
taraudant tarodɑ̃

Citations contenant le mot « taraudant »

  • Depuis ses 9 ans, Selma (Golshifteh Farahani), 35 ans, vit à Paris. L’envie de revenir en Tunisie, son pays natal, la taraudant, la voilà, venant ouvrir son cabinet de psychanalyse à Tunis. ladepeche.fr, La Tunisie sur un divan de psy - ladepeche.fr
  • Il agit comme une mauvaise conscience taraudant le diocèse de Lyon et le catholicisme français. Le père Bernard Preynat, ancien aumônier responsable des scouts de Sainte-Foy a officié durant vingt ans à la paroisse du Coteau, près de Roanne (Loire). Il est jugé ce mardi 14 janvier pour "atteintes sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans par personne ayant autorité".  LCI, Pédocriminalité dans l’Eglise : qui est l’ex-père Bernard Preynat ? | LCI
  • Tout comme pour le tronçon de contre-canal qui a été déplacé, quartier des Issarts, un certain nombre de fuites, surveillées et contenues mais taraudant la digue principale depuis le douloureux épisode de 2002, ont mené la CNR à engager un important chantier de colmatage. midilibre.fr, La digue entre Rhône et contre-canal a été renforcée - midilibre.fr
  • La quête de l’homme en question n’est point différente de celle des premiers Messager d’ALLAH swt. Dieu par miséricorde fait don aux immortels d’un Messager transmettant ses lois et recommandations. Et cela pour chaque génération. Adam (aleyhi salam) en est le premier et Muhammad reste le dernier comme prescrit dans le coran. La question taraudant certains dotés de raison est la suivante: étant donné que Muhammad est le dernier des Messagers, toute la génération d’après aura pour excuse de ne pas avoir eu de référence pour s’aligner dans la conduite divine. Cette logique se voit erronée dans la mesure où Allah SWT nous indique à prendre le coran comme référence. SeneNews.com, Cheikh Ibrahima Fall ou l’héritier incontestable du prophète Muhammad ( Papa Amadou Diop)
  • Plusieurs facteurs sont à l’origine de cette défiance des jeunes vis-à-vis du politique. En premier lieu, les dernières années n’ont été que très peu marquées par des mobilisations de grande ampleur, à l’image de mai 68, de la loi Devaquet, du « plan Juppé », ou encore plus récemment contre du Contrat Première Embauche (CPE) de 2006, mobilisations qui avaient rassemblé chacune plusieurs millions de personnes. Cela a son importance, puisque, comme en témoigne le mouvement des Gilets Jaunes, un soulèvement populaire s’accompagne généralement d’une politisation massive et rapide de la population. Par ailleurs, les défaites successives des dernières grèves et manifestations, constituent une autre explication du non-engagement des jeunes, tant au niveau politique, (que ce soit dans l’opposition ou non), que syndical. Le fort niveau d’implication qu’un tel engagement engendre, pour finalement, n’obtenir que peu de résultats, a de quoi décevoir. Un constat que partage la sociologue Anne Muxel, dans le hors-série du mensuel Sciences Humaines, Où va la France ? : « N’ayant connu que les crises sociales, économiques et aussi politiques taraudant la société française depuis une bonne trentaine d’années, les jeunes sont de fait porteurs d’une défiance globale ». Le Vent Se Lève, Les jeunes sont-ils vraiment dépolitisés ?
  • Sa souche devait reposer sur le fond, envasée, soumise à un courant subaquatique roulant son nœud contre un réseau de racines contradictoires, des tiges adverses crochetées en hameçon, un roulis de bas-fond, un orme ou un frêne pris de noyade, allez reconnaître l’espèce dans cet état d’écorçure. Depuis combien de jours la souche cherchait-elle à pivoter, à se désocler de sa gencive de limon, taraudant le soubassement ? Plus haut, le mouvement de la branche ressemblait aux gestes de l’aumône et, mécaniquement, à celui des norias, toujours recommencé, comme si elle eût été actionnée par une machinerie dissimulée sous l’onde, avec des treuils, des palans sous-marins, des bras élévateurs et des leviers, marionnette de Loire évoquant les “grandes complications” d’horlogerie ou un film d’horreur à petit budget. L'Obs, L’arbre-fantôme de la Loire, par Michel Jullien
  • Voilà évidemment le plus lourd problème de la politique du logement d’après covid-19. Le plus taraudant pour le gouvernement et le parlement, pour les collectivités locales aussi. Il faudra bien qu’on en parle. Une occasion historique peut-être même de mettre à contribution l’inventivité du monde du logement privé, qui a été au rendez-vous pour loger soignants et malades par tous moyens utiles. Capital.fr, Que va-t-on faire des sans-abri après le déconfinement ? - Capital.fr
  • Le Malade imaginaire de Claude Stratz est de cette veine et de cette serpentine, longue et permanente réussite (bientôt 500 représentations). Le bonheur des lectures lorsqu’il s’agit de classiques tient sans doute à leur singularité et au fait que les metteurs en scène réussissent à contourner toute convention établie pour épouser le muscle profond des œuvres. L’épure initiale de Claude était forte et tragique, son spectacle crépusculaire et dense – les fraises des médecins, les clystères (notre considération à leur égard s’est d’ailleurs transformée en craintive vénération) mais avant tout le désir obsédant de contrefaire la mort, de faire le mort, d’entendre post mortem ce qu’on pense de nous, de pouvoir séparer le grain de l’ivraie. Vieux fantasme taraudant mais toujours vivace. J’ai souvent remarqué – et le parallèle est pertinent aussi s’agissant d’architecture – que lorsque l’équation initiale d’un spectacle est aussi justement posée, alors la distribution peut être entièrement remaniée, chaque nouvel impétrant épousant avec évidence ce qui a été premièrement énoncé. Ainsi de L’Avare monté par JeanPaul Roussillon et joué plus de 25 ans, Lucrèce Borgia montée par Denis Podalydès, jouée plus de 170 fois et dont aucune actrice, aucun acteur n’a fait l’entièreté de l’exploitation, ou notre Malade imaginaire monté par Claude Stratz, repris de salle originelle en Théâtre éphémère, de villes américaines en centre ville chinois… La mort de Claude, quelques années après la création, n’a empêché ni le désir, ni la nécessité de jouer ce spectacle à l’envi(e) justement. C’est la règle du Français et sa permanence exceptionnelle. Eric Ruf Sceneweb, Guillaume Gallienne dans le Malade Imaginaire en tournée en France

Images d'illustration du mot « taraudant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « taraudant »

Langue Traduction
Anglais tapping
Espagnol tocando
Italien maschiatura
Allemand tippen
Chinois 窃听
Arabe التنصت
Portugais tocando
Russe нажав
Japonais 叩く
Basque ukituta
Corse tapping
Source : Google Translate API

Synonymes de « taraudant »

Source : synonymes de taraudant sur lebonsynonyme.fr

Taraudant

Retour au sommaire ➦

Partager