La langue française

Taphophobie

Définitions du mot « taphophobie »

Wiktionnaire

Nom commun

taphophobie \Prononciation ?\ féminin

  1. Angoisse d’être enterré vivant.
    • Sur son lit de mort, le père de Chopin demanda avec insistance que soit ouvert son corps avant l’inhumation, de peur de subir le sort de ceux qui se réveillent dans leur tombe. Cette étrange angoisse qu’on appelle la taphophobie, hantera également Frédéric jusqu’à la fin de sa vie. — (La Taphophobie de Frédéric Chopin)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « taphophobie »

 Dérivé de taphophobe avec le suffixe -ie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « taphophobie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
taphophobie tafɔfɔbi

Citations contenant le mot « taphophobie »

  • La taphophobie, c'est la peur d'être enterré vivant. C'est celle qui anime Paul dans Buried, noyé sous 1 tonne de terre irakienne avec 90 minutes d’oxygène et pour seule connexion vers l’extérieur un téléphone portable à moitié rechargé... AlloCiné, Coulrophobie, dentophobie... 15 phobies exploitées au cinéma - AlloCiné
  • Parce que le compositeur et pianiste n’a pas été enterré avec son cœur ! Un article du quotidien polonais Gazeta Wyborcza nous rappelle qu’au XIXe siècle, la « taphophobie » était très répandue : c’est la peur d’être inhumé vivant. Chopin avait demandé expressément que son cœur lui soit retiré, à sa mort. Pour être sûr.  Donc son corps est au Père Lachaise mais pas son cœur, placé dans une sorte d’urne, dans un alcool brun sans doute du cognac ou du brandy. Sa sœur, Ludwika, emporta l’urne à Varsovie et la confia aux prêtres missionnaires de l’église de la Sainte Croix. Elle est depuis longtemps dans un pilier de la nef principale. Europe 1, Des chercheurs polonais confirment les causes de la mort de Frédéric Chopin
  • Toutefois, la «taphophobie» - peur des cimetières et, par extension, d'être enterré vif – n'est pas complètement irrationnelle: elle repose aussi sur l'incertitude qui a longtemps plané quant aux signes physiques du décès. Comment être vraiment sûr qu'une personne a rendu l'âme, et qu'elle n'est pas simplement en état léthargique de «mort apparente»? La question est longtemps restée ouverte, au point d'inspirer les précautions les plus extravagantes pour lutter contre la funeste éventualité d'une inhumation prématurée. D'après Hérodote, les Perses ne mettaient les cadavres en terre que lorsque les oiseaux de proie étaient attirés par leurs odeurs pestilentielles. Idem chez les Tatars, qui enterraient leurs morts dans une fosse peu profonde, afin que la tête du trépassé reste découverte pendant trois jours. Pendant la peste noire au XIVème siècle, c’est par mesure sanitaire que certains malades ont été enterrés à la hâte sans être tout à fait décédés. Slate.fr, Peut-on vraiment se faire enterrer vivant? | Slate.fr
  • Gogol était un homme excentrique et pétri d’angoisses, mais celle qui le hantait le plus était la taphophobie : la peur d’être enterré vivant. Pour éviter ce destin affreux, il dormait en position assise et ajouta une disposition à son testament selon laquelle il ne faudrait l’enterrer que lorsque son corps commencerait à se décomposer visiblement. , Cinq manies méconnues des grands écrivains russes - Russia Beyond FR
  • La taphophobie Doctissimo, Phobies insolites – Doctissimo

Traductions du mot « taphophobie »

Langue Traduction
Anglais taphophobia
Espagnol tafofobia
Italien tafofobia
Allemand taphophobie
Chinois 恐惧症
Arabe رهاب المرتفعات
Portugais tafofobia
Russe taphophobia
Japonais タフォフォビア
Basque taphophobia
Corse taphophobia
Source : Google Translate API

Taphophobie

Retour au sommaire ➦

Partager