La langue française

Syriaque

Définitions du mot « syriaque »

Trésor de la Langue Française informatisé

SYRIAQUE, adj. et subst.

A. − HIST. ANC.
1. Adj. et subst. (Celui, celle) qui était originaire de l'ancienne Syrie, qui y habitait. Par opposition aux erreurs relatives au démiurge, supposé distinct du Dieu suprême, et à la matière, donnée comme principe du mal, le docteur syriaque [saint Ephrem] revient souvent dans ses autres écrits sur la notion du Dieu unique (Théol. cath.t. 4, 11920, p. 1079).
2. Adj. Qui est propre à ce pays, à ses habitants. Il est bon d'examiner comment ces populations grecques de la Syrie, voisines de Constantinople, comprenaient l'art décoratif. Nous allons prendre un des exemples les plus simples de cette architecture syriaque (...) afin de mieux faire ressortir le sens véritable de ce génie grec (Viollet-Le-Duc, Archit., 1872, p. 192).
B. − LINGUISTIQUE
1. Subst. masc. sing. Langue sémitique ancienne, appartenant à l'araméen oriental, qui est encore la langue liturgique de nombreuses communautés chrétiennes du Moyen-Orient. Pour connaître les origines de notre foi, j'appris l'hébreu, le syriaque et le chaldéen (Barrès, Renan, 1888, p. 5).V. chaldéen ex. 2.
2. Adj. Qui est propre à cette langue. Écriture syriaque; versions syriaques de la Bible. Peut-être, comme érudit, m'est-il arrivé de jouer sur les mots; les évêques me l'ont reproché; mais c'était sur des mots syriaques, avec mes confrères de l'Académie des Inscriptions (Barrès, Renan, 1888, p. 43).
REM.
Syriacisme, subst. masc.,rare. Tour, expression propre à la langue syriaque. V. hébraïsme ex. de Renan.
Prononc. et Orth.: [siʀjak]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1534 Siriace « de Syrie » (Rabelais, Gargantua, éd. R. Calder, chap. XXXI, p. 197: par la mer Siriace); 1586 syriaque (Le Loyer, Hist. des Spectres, éd. 1605 ds Fonds Barbier: une superstition Judaïque et Syriaque); 2. 1575 adj. ling. (Thevet, Cosmographie universelle, X, 9, fo339 vo: langue Syriaque); 1623 subst. ling. (F. Garasse, La doctrine curieuse, p. 645); 1629 langue syriaque, caractère syriaque (Peiresc, Lettres, éd. Ph. Tamizey de Larroque, t. 2, p. 202). Empr. au lat.Syriacus « de la Syrie, Syrien », et celui-ci au gr. Σ υ ρ ι α κ ο ́ ς dér. de Σ υ ρ ι ́ α « Syrie » (v. syrien). Fréq. abs. littér.: 39.

Wiktionnaire

Adjectif

syriaque \si.ʁjak\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif à la langue que parlaient les anciens peuples de la Syrie.
    • Il fabriqua, en 1621, des poinçons pour former des caractères hébreux, chaldaïques, syriaques, arabes, grecs et allemands, et pour les lettres fleuries, les notes de musique, les vignettes et les fleurons, et rendit public, durant cette année, un cahier d'épreuves de ces caractères, qu'il avait gravés. — (« JANNON (Jean) », dans Biographie ardennaise ou Histoire des Ardennais qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs vertus et leurs erreurs, par Jean-Baptiste-Joseph Boulliot, Paris, 1830, vol. 2, p. 56)
    • … Sakya-Pandita, leur communiqua en même temps l'alphabet syriaque, qu'il avait emprunté aux Turcs Oigours, et que ceux-ci avaient reçu des nestoriens. — (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d'Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
    • J’avais, à ce moment, une force d’assimilation extraordinaire. Je suçai tout ce que j’entendais dire à mon maître. Ses livres étaient à ma disposition, et il avait une bibliothèque très complète. Les jours de promenade à Issy, il m’emmenait sur les hauteurs de la Solitude, et là il m’apprenait le syriaque. Nous expliquions ensemble le Nouveau Testament syriaque de Gutbier. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 165.)

Nom commun

syriaque \si.ʁjak\ masculin singulier

  1. (Au singulier) Araméen, langue que parlaient les anciens peuples de la Syrie.
    • « Avez-vous remarqué » lance-t-elle d'un coup, « l'inscription sur le fronton de la mairie ? » Difficile de la manquer quand on arrive, le grand panneau étant décliné en trois langues : en turc, en kurde et en syriaque – une langue araméenne possédant son propre alphabet. — (Sébastien De Courtois, Februniye Akyol, 26 ans, seule maire chrétienne de Turquie, Le Point, pages 48-50 N° 2217, 5 mars 2015)
  2. (Par extension) Personne qui parle cette langue.
    • « L'alliance avec des Kurdes reste un débat vif dans la diaspora », explique Naher Arslan, un responsable de la communauté des syriaques de Belgique. — (Sébastien De Courtois, Februniye Akyol, 26 ans, seule maire chrétienne de Turquie, Le Point, pages 48-50 N° 2217, 5 mars 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SYRIAQUE. adj. des deux genres
. Il se dit de la Langue que parlaient les anciens peuples de la Syrie. La langue syriaque. Manuscrit syriaque. Il s'emploie aussi comme nom masculin. Étudier le syriaque.

Littré (1872-1877)

SYRIAQUE (si-ri-a-k') adj.
  • 1Se dit de la langue que parlaient les anciens peuples de la Syrie. Leur langue vulgaire [des Juifs] fut la syriaque ou chaldaïque, telle qu'elle est dans Daniel, Fleury, Mœurs des Israél. tit. XXVIII, 3e part. p. 356, dans POUGENS.

    S. m. Le syriaque, la langue syriaque.

    Adj. Qui est écrit en langue syriaque. Les traductions syriaques des auteurs grecs.

  • 2 Adj. Ulcères syriaques, l'angine couenneuse, ainsi dite parce que cette affection a été observée dans l'antiquité en Syrie.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « syriaque »

Du latin Syriacus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « syriaque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
syriaque sirjak

Citations contenant le mot « syriaque »

  • Progressivement, le syriaque aura la suprématie sur les autres dialectes araméens et sera la langue prédominante couvrant une vaste étendue géographie allant d’Antioche jusqu’à l’Extrême Orient, en Inde et en Chine. Cette large diffusion explique en partie pourquoi le syriaque fut à l’origine de la traduction de la Bible avec même plusieurs versions de l’Ancien et du Nouveau Testament. Aleteia, De la Bible aux Bibles : les versions syriaques de la Bible
  • FIGAROVOX/TRIBUNE - La communauté chrétienne syriaque est aujourd’hui contrainte à l’exil, au point qu’elle aura peut-être disparu bientôt complètement du Moyen-Orient. Un tel drame effacerait tragiquement deux mille ans de culture et d’histoire, raconte le professeur Joseph Yacoub, spécialiste des chrétiens d’Orient. Le Figaro.fr, «Les Syriaques, aujourd’hui menacés, ont contribué à façonner le Moyen-Orient»
  • Quelques dizaines de fidèles endimanchés se recueillent en silence dans une église syriaque du VIe siècle à Mardin, dans le sud-est de la Turquie, assistant à l'une des dernières messes de cette communauté chrétienne d'Orient qui s'y déroulent encore. Ils ne sont plus qu'environ 4.000 Syriaques (aussi appelés Assyriens ou Assyro-Chaldéens) à vivre dans cette région, après que les violences et la pauvreté ont chassé la plupart de leurs coreligionnaires de Turquie au XXe siècle. La diaspora est désormais éparpillée en Europe, avec plus de 100.000 personnes vivant en Allemagne et presque autant en Suède. Des dizaines de milliers d'Assyriens vivent aussi en Belgique, en France et aux Pays-Bas. Quelque 20.000 Assyriens vivent aussi à Istanbul. Aujourd'hui, les derniers représentants dans le Sud-Est turc de cette communauté qui prie en araméen, la langue que Jésus aurait parlée, se battent pour maintenir leur tradition en vie. Geo.fr, Turquie: les chrétiens syriaques se battent pour maintenir leur langue et traditions - Geo.fr
  • Récit apocryphe syriaque qui raconte la Vie de la Vierge (naissance, mort et résurrection), l'histoire de Dame-Marie est un texte d’une longueur inhabituelle, constitué de plusieurs récits dont certains ont été originellement rédigés en grec et sont connus en tant que textes indépendants. France Culture, Dame-Marie dans une chronique syriaque, avec Charles Naffah
  • Les syriaques sont les chrétiens d'Orient qui ont l'araméo-syriaque pour langue. Un peuple tout aussi méconnu qu'étonnant, qui a touché à tous les domaines du savoir, avant la chrétienté. , Qui sont les syriaques, ces chrétiens d'Orient méconnus?
  • La messe maronite a été «arabisée» parce que plus personne n’enseignait le syriaque et donc plus personne ne le comprenait, explique Amine Jules Iskandar, président de l’association Tur Levnon. cath.ch, Liban: lutte pour préserver la langue syriaque dans la messe – Portail catholique suisse

Traductions du mot « syriaque »

Langue Traduction
Anglais syriac
Espagnol siríaco
Italien siriaco
Allemand syrisch
Chinois 叙利亚语
Arabe السريانية
Portugais siríaco
Russe сирийский
Japonais シリア語
Basque syriac
Corse siriaccu
Source : Google Translate API

Syriaque

Retour au sommaire ➦

Partager