La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « synonymologie »

Synonymologie

Définitions de « synonymologie »

Wiktionnaire

Nom commun - français

synonymologie \Prononciation ?\ féminin

  1. (Linguistique) Étude des différences qui existent entre les mots synonymes d'une langue.
    • Certes, d'après ces excellentes raisons , qui prouvent plus que suffisamment l'importance d'une science, encore nouvelle dans sa théorie , on pourrait imaginer le mot Synonymologie pour signifier l'art de reconnaître les différences qui existent entre les mots synonymes d'une langue , ainsi que l'économie idéologique qui doit régler l'étendue comme la valeur de ces différences, ou distinctions délicates, quelquefois difficiles à saisir. — (Charles Appert, La Synonymologie appliquée ou mes observations à Mr Guizot, Naples : chez l'auteur, 1826, p. 9)
    • L'auteur circonscrit les diverses questions que soulèvent les synonymes parfaits, les quasi-synonymes ou para-synonymes (synonymes de concurrence) et les substituts ou synonymes contextuels ; la synonymologie terminologique doit contribuer à faire avancer la théorie de la terminologie (aspect sémantique, normalisation notamment). — (Résumé de « Kocourek (R.) L’étude des synonymes en tant que composante de la théorie de la terminologie [Traduction du tcheque], dans Travaux de terminologie, n° 4, juin 1984, p. 49-71.», dans Bibliographie Fondamentale et analytique de la terminologie (1962-1984), par Jean-Claude Boulanger & Yves Gambier, Québec: Centre international de recherche sur le bilinguisme, 1989, p. 54)
    • Mais comme « la sémantique » avant Reisig ([…]) était dispersée dans les textes philosophiques, religieux, anthropologiques, linguistiques les plus divers, faisant partie de la réflexion sur les mots dans l'étymologie, la synonymologie et la lexicographie, les mots et les choses, les mots et les idées, les parties du discours, la rhétorique, la réflexion sur le langage et la pensée, l'origine du langage, la nature du langage, les traductions, l'enseignement des langues, la réflexion sur les signes, les symboles et la signification, etc. etc., je me suis limitée ici au XIXe siècle. — (Brigitte Nerlich, Avant-Propos : La sémantique historique au XIXe siècle, en Allemagne, en Angleterre et en France, dans Histoire Épistémologie Langage, tome 15, fascicule 1, 1993, Histoire de la Sémantique, p. 5)
    • Abouti, accompli... angoissé, anxieux... persuader, convaincre... vélo, bicyclette... Vous connaissez la différence ?
      Moi, pas vraiment, c'est pourquoi je me suis jeté sur
      Un bouquin n'est pas un livre, de Rémi Bertrand, en Points/Seuil, dans la nouvelle collection Le goût des mots. Encore un livre à l'ancienne, exercice de synonymologie, hommage aux subtilités de notre langue. Eh bien je ne regrette pas. — (Michel Volkovitch, « Brèves », sur son blogue Pages d'écriture (http:/volkovitch.com) n°41 de février 2007)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « synonymologie »

(1828) Du linguiste Charles Appert, qui tente une querelle avec François Guizot, parue dans un ouvrage La synonymologie appliquée, ou, Essai sur l'art de reconnaître par l'analyse et la synthèse les différences idéologiques qui existent dans toutes les langues entre les mots qui paraissent être synonymes: ou bien, mes observations à Mr. Guizot au sujet de son Dictionnaire des synonymes de la langue française, paru, lui, en 1809.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « synonymologie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
synonymologie sinɔ̃imɔlɔʒi

Synonymologie

Retour au sommaire ➦

Partager