La langue française

Synaptogenèse

Phonétique du mot « synaptogenèse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
synaptogenèse sinaptɔʒenɛs

Citations contenant le mot « synaptogenèse »

  • Rien ne sert de pleurer sur le lait renversé ! Il faut aller de l’avant. Certes, on passe trop de temps sur Internet, mais mon métier d’homme consiste à emmener ces jeunes – et moins jeunes – que je côtoie dehors, à leur apprendre à faire des cabanes et à jouer au cochon pendu, etc. Je me donne pour mission de cultiver l’enthousiasme et la joie de vivre, la curiosité, l’affection, la réflexion et l’effort. Il a même été prouvé que ces activités stimulent la synaptogenèse, alors qu’à l’école, on ne s’occupe que de la réflexion ! Le Monde.fr, Louis Espinassous : « Etre dans l’action permet de cultiver les pensées vagabondes »
  • La synaptogenèse…oh là là ! le câblage neuronal, ça, je peux comprendre, oui, mais la synaptogenèseClub de Mediapart, Les Chinois ont réussi à booster le QI de leurs bambins... et nous alors ? | Le Club de Mediapart
  • Laurent Alexandre : On sait maintenant que la modification de ce gêne a des conséquences sur la synaptogenèse et donc sur le câblage neuronal et le fonctionnement du cerveau. Chez le petit mammifère, il semble que cela augmente les capacités cognitives. Donc se pose une question, est-ce que le chercheur savait ? A-t-il menti en disant qu'il voulait lutter contre le SIDA pour les gamines et a fait une modification génétique - qui a effectivement un impact sur la protection contre le SIDA mais surtout sur le cerveau - et a fait une modification génétique d'augmentation cérébrale ? Est-ce qu'il l'a caché sous un prétexte moins transhumaniste qui est la lutte contre la maladie, puisqu'un de ses parents était touché par le SIDA, ou ne le savait-il pas au moment où il a choisi de faire cette modification génétique ? Atlantico.fr, Modification génétique pour booster les cerveaux : ces Chinois qui se lancent dans la fabrication "d'humains supérieurs" dans l'indifférence internationale | Atlantico.fr
  • Ce sont donc les régions cérébrales les plus typiquement humaines, plus étendues dans notre espèce que chez le macaque, qui se développent le plus tardivement. Comment l’expliquer ? Le triplement de volume du cortex cérébral chez l’homme ne résulte pas d’une multiplication des neurones – dont le nombre est pratiquement acquis à la naissance –, mais de la synaptogenèse (formation des synapses), de la progression de l’arborisation dendritique (l’extension des prolongements des neurones), ou de la myélinisation (la formation de la gaine autour des axones qui assure la transmission des informations). Pourlascience.fr, Le lent développement du cerveau humain | Pour la Science
  • Des effets du traitement par le cannabidiol rapides et durables : le CBD s’avère efficace dans la durée, son effet persistant jusqu'à 7 jours après l'administration d'une dose unique. 7 jours après l’injection, les chercheurs observent une augmentation du nombre de protéines synaptiques dans le cortex préfrontal : « A la lumière de cette découverte, nous pensons que le cannabidiol déclenche rapidement des mécanismes neuroplastiques qui contribuent à réparer les circuits neuronaux endommagés par la dépression ». En particulier, le CBD induit une augmentation rapide des taux de facteur neurotrophique dérivé du cerveau (BDNF), au rôle clé dans la survie neuronale et la neurogenèse. Les scientifiques observent également une reprise de la synaptogenèse (ou formation de nouvelles synapses entre les neurones) dans le cortex préfrontal des animaux. Des effets qui viennent compléter celles d’une précédente étude de la même équipe, montrant le déclenchement par le CBD de mécanismes neuroplastiques dans l'hippocampe, une zone également impliquée dans la neurobiologie de la dépression. santé log, CANNABIDIOL : Il induit aussi un effet antidépresseur prolongé | santé log
  • Rappelons que l’épigenèse est au départ une théorie qui s’oppose à celle de la préformation de l’embryon. L’épigénétisme affirme une complexification progressive de l’embryon, complexification qui se poursuit chez l’enfant après la naissance. Dans le cas du cerveau, l’importance de l’épigenèse est considérable : «Le volume du cerveau de l’homme s’accroît 4,3 fois après la naissance (contre 1,6 fois chez le chimpanzé). Si la morphogénèse de l’architecture cérébrale s’effectue en plusieurs mois, la synaptogenèse se prolonge pendant des années (jusqu’à la puberté). Pendant cette période, les traces de l’environnement socioculturel et de l’éducation s’inscrivent dans le système nerveux en développement.» (258-259) , 24 heures Philo - Pour une critique de la raison neurobiologique - Libération.fr
  • Oui, l’IA est très performante, mais elle est très spécialisée. J’explique souvent à mes étudiants que le système artificiel le plus sophistiqué qu’on ait construit aujourd’hui est plus bête qu’un bébé de 3 jours. Il ne possède pas cette capacité de généralisation des apprentissages qu’ont les systèmes vivants. C’est lié au nombre monumental de connexions neuronales qu’on a à la naissance, et à notre système qui va se construire en fonction de l’environnement. Quand on naît, la répartition de ces connexions, qu’on appelle la «synaptogenèse», est pratiquement uniforme sur l’ensemble du cortex, et c’est notre relation à l’environnement qui va influencer l’architecture de notre système cérébral. Les systèmes d’IA ne possèdent pas ces capacités génératives liées à l’apprentissage. Libération.fr, «L’intelligence artificielle a déjà un impact sur le vivant» - Libération

Traductions du mot « synaptogenèse »

Langue Traduction
Anglais synaptogenesis
Espagnol sinaptogénesis
Italien sinaptogenesi
Allemand synaptogenese
Chinois 突触发生
Arabe التوليف
Portugais sinaptogênese
Russe синаптогенез
Japonais シナプス形成
Basque synaptogenesis
Corse sinaptogeneesi
Source : Google Translate API

Synaptogenèse

Retour au sommaire ➦

Partager