La langue française

Suprématisme

Sommaire

  • Définitions du mot suprématisme
  • Étymologie de « suprématisme »
  • Phonétique de « suprématisme »
  • Citations contenant le mot « suprématisme »
  • Images d'illustration du mot « suprématisme »
  • Traductions du mot « suprématisme »

Définitions du mot « suprématisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

Suprématisme, subst. masc.,archit., peint. Forme d'art issue du cubisme qui n'use que d'éléments géométriques et de contrastes de couleurs dans sa production; p. méton., mouvement artistique exprimé par un manifeste en 1915, dirigé par le peintre Malevitch qui se réclame de cette forme d'art. Suprématisme de Malevitch qui passe en un an de sa Femme aux seaux d'eau (1912) à son fameux Carré sur fond blanc exposé à la fin de 1913 (Dorival, Peintres XXes., 1957, p. 117).

Wiktionnaire

Nom commun

suprématisme \sy.pʁe.ma.tism\ masculin singulier

  1. (Arts) Mouvement d’art abstrait né en Russie au début du XXe siècle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « suprématisme »

(1913 ou 1915) Du russe супрематизм, suprematizm.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « suprématisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
suprématisme syprematism

Citations contenant le mot « suprématisme »

  • On peut aussi rappeler comment, en 1919, Kasimir Malevitch, le fondateur du suprématisme, parle des Cathédrales de Rouen évoquant « les surfaces-plans de la cathédrale sur lesquelles pousse la peinture » et ajoutant : « Lorsque l’artiste peint, il plante de la peinture. » Cette formule initie toute une réflexion sur les possibles de la peinture libérée de sa dépendance à la représentation figurée, c’est-à-dire toute une réflexion sur ce nouveau champ d’une histoire de la peinture qui va s’appeler l’art abstrait. , Normandie impressionniste. L’impressionnisme, un courant très novateur, hier et aujourd’hui - Caen.maville.com
  • Elle a un style bien à elle qui pourrait plaire aux plus jeunes. La Punch Moto tiendrait son allure particulière du « suprématisme », un mouvement d’art moderne venu de Russie. Ce mouvement insufflé par Kasimir Malevitch utilise, les formes, la géométrie et les couleurs primaires uniquement… Côté couleur, le contrat est donc rempli ! NeozOne, Découvrez la moto électrique biélorusse Punch Moto, un design rigolo mais des performances bien présentes ! - NeozOne
  • Ce sont des femmes libres qui ont décidé d’échapper au joug de la domination masculine que les islamistes voudraient imposer à toutes les femmes tunisiennes. Politiciennes, écrivaines, artistes, intellectuelles, universitaires, militantes féministes, juristes, elles adorent dénoncer, en levant un index vertueux, le sexisme répressif envers les femmes au nom de la religion: Olfa Youssef, Hela Ouardi, Neila Sellini, Salwa Charfi Ben Youssef, Emna Chargui, Iheb Trabelsi, Lamia Aridhi, Amel Ayari, Leila Toubel et la liste  s’allonge quotidiennement. Raisonnables et compétentes sur la plupart des sujets, elles entendent ne rien laisser passer, ni le racisme, ni le dogmatisme, ni la haine, ni les campagnes de harcèlement, ni la diabolisation du corps féminin. Régulièrement prises pour cible par la merdaille obscurantiste, elles continuent à se battre pour la liberté de conscience, pour la liberté d’expression, pour l’émancipation de la femme musulmane, et  refusent de négocier leurs libertés au nom des particularismes culturels, sociaux ou religieux.
Adversaires très acharnées des islamistes et voix tonitruantes de la tolérance et de la modernité, elles sont devenues le cauchemar de tous ceux qui veulent instaurer un séparatisme sexuel, un suprématisme masculin et qui souhaitent quasiment faire disparaître le corps des femmes du paysage public, comme si la religion (leur religion) ne réservait pour les femmes que mépris et la perspective de n’être que la moitié d’un homme, une mineure à vie ! Mais qu’arrive-t-il donc aux islamistes ? La horde a-t-elle perdu la tête, la raison, le sens commun ? Ne se rend-elle pas compte qu’elle dessert l’islam ? Malheureusement, les dents de ces obscurantistes, hostiles à l’altérité, aux valeurs humaines, à l’universalisme, à l’égalité des sexes, sont en train de repousser pendant que la modernité perd ses attraits.
Quand des femmes libres osent défendre l’universalisme, la modernité, la liberté individuelle et refusent la dégringolade de notre société dans les standards de la pensée, les islamistes appellent cela «propos haineux»,  «blasphème» ! Leur «logique» est pourtant connue. Susceptibilité extrême (le fameux blasphème ), extension identitaire de l’offense supposée (si tu dis un mot sur notre religion, tu nous insultes tous) et enfin défouloir collectif et violent sur un bouc-émissaire commode. Il n’est pas plus méprisant envers les femmes musulmanes qu’un islamiste. Voilà  plus de neuf ans que les atteintes à la vie privée, menaces de mort, de viol, intimidations, diffamations et insultes, propos abrupts sinon outranciers, sont le lot quotidien des femmes libres. Souvenons-nous des seaux de boue déversés sur Tahar Haddad quand, en 1930, il avait eu le malheur d’appeler à l’émancipation de la femme tunisienne dans un livre visionnaire : «Notre femme dans la législation islamique et la société». Un livre condamné avec horreur par la moutonnaille des obscurantistes, dont le grand tort fut d’avoir eu raison trop tôt. Ce qui est très difficile à vivre pour ces femmes, ce n’est pas tant les menaces que l’impunité. Où sont passés les pétitionnaires de la liberté, les officines droits-de-l’hommistes à sens unique ? Silence radio. Il ne suffit pas d’être inutile. Encore faut-il être odieux ! On sait déjà que la prétendue intelligentsia de chez nous, n’a quasiment plus de repères. Mais n’est-elle pas en train de perdre aussi toutes ses facultés ? Une société civilisée, c’est une société où l’on ne se soucie pas seulement de sa liberté propre, mais aussi de la liberté des autres, de ceux qui ne sont pas moi, ceux qui ne pensent pas comme moi. Ce qui est alarmant, c’est la renonciation à ce qui est non seulement notre héritage moderniste, notre honneur national, mais aussi à ce qui est probablement la justification, la seule, d’une présence de notre pays dans le concert des nations civilisées : la liberté de la femme tunisienne.
Reste que sans un renouveau de notre constitution, avec un vrai et transparent article sur la liberté de la femme, il est vain d’espérer ce surcroît de liberté individuelle dont notre pays a désespérément besoin. Réalités Online, Ces femmes qui font peur aux islamistes… | Réalités Online
  • Retour sur un pionnier, idolâtré par Mohamed Ali, qui a divisé  l'Amérique par la singularité de sa personnalité et son ambition «  démesurée » : être un homme libre. Quand tant d’autres noirs se  contentaient de survivre, dans un contexte où les manifestations du  suprématisme blanc allaient crescendo, Jack, lui, brillait. A sa mort en  1946, le New York Times écrivit : « Ainsi prit fin l’existence hors  norme de ce boxeur qui tutoya les sommets, et toucha les abîmes »... France Culture, Jack Johnson, la couleur de l’orgueil - Ép. 5/8 - C'est du sport !
  • Notre société est, sans doute à tort, une pyramide, non point de pierre, mais de liens, néanmoins plus affectifs qu’il n’y parait. Pour cette société imparfaite, Joséphine était entrée dans le Nous. Ce Nous qui avait encore des colonies, et pour qui elle a risqué sa vie, face au suprématisme absolu. Pour des orphelins de toutes origines et couleurs de peau, elle a usé sa force et sa fortune, jusqu’à devoir dormir sur les marches de son Manoir avant que d’en être expulsée. Accueillie par Grace Kelly, devenue de Monaco, qui n’avait pas oublié son Histoire américaine. Elle est enterrée sur le Rocher, dans une principauté, qui peut-être, pourrait, se passer, pour une fois, de la présence d’une star sur son territoire, en acceptant qu’elle panthéonise rue Soufflot ou qu’elle puisse revenir sur les terres périgourdines du village de Castelnau la Chapelle, en surplomb de la rivière Espérance, la sublime Dordogne, et y siéger comme un modèle, un exemple, un rappel. Que cet hommage redonne souffle et espoir à la concorde républicaine qui s’égare. Avançons, comme le fit Joséphine Baker, en portant l’étendard de nos valeurs universelles et intemporelles. Licra - Antiraciste depuis 1927, Licra BERGERAC : Appel pour l'entrée de Josephine Baker au Panthéon | Licra - Antiraciste depuis 1927
  • Jean-Luc Netter, artiste peintre, est natif de Condom. Il a reçu une formation artistique en sculpture et modelage (atelier de l’ADAC-Paris). Il a également été élève de l’Ecole des Beaux-Arts de Bordeaux et a déjà exposé à la médiathèque de Seissan en 2010. Ses œuvres actuelles ne sont plus des collages sur toiles comme par le passé mais l’œuvre d’inspiration du peintre-compositeur. "Aujourd’hui, j’ai pris un nouveau virage dans mes peintures ; ayant délaissé mes collages, je me suis tourné vers la peinture créative inspirée de la musique contemporaine écoutée lors de la création de mes œuvres". Ces créations ont été réalisées à la suite d’inspirations nées au contact d’œuvres issues de deux mouvements artistiques du début du XXe siècle, le suprématisme et le constructivisme. Toutes ses œuvres exposées ont comme première lettre de leur titre "E", faisant suite au titre de l’exposition, "Envolées lyriques". La deuxième corde à son arc est l’écriture et son 5e livre sortira en septembre prochain. L’exposition est à voir à Seissan jusqu’à fin juillet les mercredis, de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures, les jeudis, de 9 heures à 12 heures, les vendredis et samedis, de 9 heures à 13 heures. ladepeche.fr, Seissan. J.-L. Netter à la médiathèque - ladepeche.fr
  • Après ses débuts dans le figuratif avec de la sculpture sur pierre en taille directe et le modelage, il est passé à l’abstraction, après avoir découvert l’abstraction géométrique à Saint-Pétersbourg. Son besoin de créer s’inspire de deux mouvements artistiques nés au début du XXe siècle : le suprématisme et le constructivisme. Il résume son évolution artistique en quatre étapes : figurative, abstraction géométrique, formes colorées et aujourd’hui abstraction lyrique. La musique est toujours associée à sa créativité dans une peinture qu’il qualifie de gestuelle interactive. , Les "Envolées Lyriques " de Jean-Luc Netter à la médiathèque - Le journal du Gers

Images d'illustration du mot « suprématisme »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « suprématisme »

Langue Traduction
Anglais suprematism
Espagnol suprematismo
Italien suprematismo
Allemand suprematismus
Chinois 至上主义
Arabe التفوق
Portugais suprematismo
Russe супрематизм
Japonais 至高主義
Basque suprematismoa
Corse suprematismu
Source : Google Translate API
Partager