La langue française

Sulfater

Sommaire

  • Définitions du mot sulfater
  • Étymologie de « sulfater »
  • Phonétique de « sulfater »
  • Citations contenant le mot « sulfater »
  • Traductions du mot « sulfater »

Définitions du mot « sulfater »

Trésor de la Langue Française informatisé

SULFATER, verbe trans.

A. − AGRIC. Traiter des cultures contre diverses maladies fongiques, notamment le mildiou de la vigne, par pulvérisation de sulfate de cuivre, de bouillies à base de sulfate de cuivre. Appareil à sulfater. Posier (...) sulfatait aussi ses quatre arpents (...). L'ouvrage fait se voyait derrière eux à la couleur du feuillage vert-de-gris sur l'espace sulfaté (Hamp, Champagne, 1909, p. 112).On erra longtemps dans l'emploi du sel de cuivre, soit comme dosage, soit comme opportunité d'application. Les plus belles récoltes duraient le temps (...) de les « espérer », disaient les paysans. De plus, ceux-ci ne sulfataient qu'avec répugnance. Ils trouvaient ce labeur inaccoutumé écrasant (Pesquidoux, Livre raison, 1925, p. 96).
B. − CHIM. Former des sulfates, en particulier sur les plaques d'un accumulateur. Empl. pronom. La batterie d'accumulateurs ne peut se passer de soins. Deux choses sont à voir: sa propreté, car elle se sulfate aux bornes, et le niveau de l'électrolyte (Chapelain, Techn. automob., 1956, p. 329).
C. − Arg., pop. Tirer sur quelqu'un avec une mitraillette. Quand on est rentrés chez l'Artisse, Barbier était là avec sa mitraillette. Même qu'il voulait nous sulfater, parole (Fallet, La Grande ceinture, 1976 [1956], p. 112 ds Cellard-Rey 1980).
REM.
Sulfatant, -ante, part. prés. en empl. adj.,chim. Qui produit des sulfates, transforme en sulfates. La pierre est attaquée par les acides tenus dans les fumées des villes (...). Les bactéries, dont l'action sulfatante a été étudiée au cours de ces dernières années, ne semblent jouer aucun rôle nocif lorsque les circonstances sont normales (Lambertie, Industr. pierre et marbre, 1962, p. 88).
Prononc. et Orth.: [sylfate], (il) sulfate [-fat]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. 1801 sulfaté « qui renferme du sulfate ou des sulfates » fer sulfaté (R.-J. Haüy, Traité de minér., Paris, Louis, t. 2, p. 7); 2. 1843 « chauler les grains à l'aide de plâtre ou de sulfate de chaux » (Agriculture fr., Département de la Haute-Garonne, p. 120 ds Quem. DDL t. 13); 3. 1904 « enduire de sulfate de cuivre les ceps et les feuilles de vigne pour les préserver du mildiou » (Nouv. Lar. ill.); cf. 1909 (Hamp, loc. cit.). Dér. de sulfate*; dés. -er.
DÉR. 1.
Sulfatation, subst. fém.,chim. Formation de sulfate; en partic., production d'une couche de sulfate de plomb sur les plaques d'un accumulateur au plomb dont l'électrolyte se compose d'acide sulfurique. La sulfatation constitue un des agents les plus puissants de désagrégation des calcaires, par transformation du ciment qui lie les cristaux de carbonate de chaux, en sulfate de chaux hydraté: ce corps, en foisonnant, brise ou soulève une portion de la pierre (Arts et litt., 1935, p. 20-6). [sylfatasjɔ ̃]. 1resattest. 1935 « action de transformer en sulfate » ibid., en partic. 1956 « production d'une couche de sulfate de plomb sur les plaques d'un accumulateur électrique » (Chapelain, Techn. automob., p. 324); de sulfater, suff. -(a)tion*.
2.
Sulfateur, -euse, subst.a) Agric. α) Personne chargée du sulfatage des cultures. Les sulfateurs espagnols, les vendangeurs et vendangeuses (Giraudoux, De pleins pouvoirs à sans pouvoirs, 1950, p. 42 ds Rob. 1985). β) Le plus souvent au fém. Appareil servant à sulfater. Durant le cours de la pousse, chaque fois que de nouveaux pampres surgissent, un homme, muni d'un appareil appelé « sulfateur », marche de sillon en sillon, baignant la vigne entière, souche et sol, d'une poussière d'eau cuivrée (Pesquidoux, Chez nous, 1921, p. 111).C'est dimanche, et je n'entendrai même pas le bruit des sulfateuses (Mauriac, Journal 1, 1934, p. 19).b) Arg., pop., subst. fém. Mitraillette. Certains gars tentent de poursuivre leur avantage mais d'autres les en dissuadent car ils ont cru distinguer des mitraillettes dans les mains de quelques C.R.S. et craignent que ceux-ci aux abois ouvrent le feu. Attention aux sulfateuses, entend-on gueuler un peu partout (L. Oury, Les Prolos, 1973, p. 215). [sylfatœ:ʀ], fém. [-ø:z]. 1resattest. a) subst. masc. 1858 « ouvrier qui fabrique le sulfate de quinine » (Littré-Robin) − 1892, Guérin, α) 1904 « personne qui procède au sulfatage de la vigne » (Nouv. Lar. ill.), β) 1921 « appareil servant à sulfater les vignes » (Pesquidoux, loc. cit.), b) subst. fém. α) 1928 « id. » (Id., Livre raison, p. 1), β) 1945 arg. milit. (Ch. Bruneau, in Les Étoiles, 4 sept., in Pages fr., no6, p. 59 ds Quem. DDL t. 12, s.v. mandarine: ils appelaient les Sten des sulfateuses); de sulfater, suff. -eur2*.
BBG.Quem. DDL t. 13.

Wiktionnaire

Verbe

sulfater \syl.fa.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Agriculture) Traiter (des plantes) au sulfate, ou par extension avec un fongicide, par exemple les vignes pour prévenir le mildiou.
    • Ce ne sont point des herses ou de rouleaux qu'on voit à la porte des demeures, mais des appareils à sulfater, des fouloirs, des foudres, des pompes, des alambics. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Je ne suis pas un intellectuel, dit Bob, mon père sulfatait les champs en avion pour faire vivre la famille. — (Serge Brussolo, La fille de la nuit, 1996, chapitre 24)
  2. (Militaire) (Figuré) Tirer avec une arme à feu sur une personne ou un objet.
    • Un Packet, piloté par un Américain se fait sérieusement «sulfater». — (Marc Bertin, Packet sur Diên Biên Phu, 1991)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SULFATER. v. tr.
T. d'Agriculture. Enduire de sulfate de cuivre les ceps et le feuillage des vignes pour prévenir le mildiou. Ce clos a été plusieurs fois sulfaté cette année.

Littré (1872-1877)

SULFATER (sul-fa-té) v. a.
  • Tremper dans un bain de sulfate de cuivre les bois et surtout les échalas de vigne ou paisseaux, pour les rendre plus durables.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sulfater »

De sulfate, avec le suffixe verbalisant -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sulfater »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sulfater sylfate

Citations contenant le mot « sulfater »

  • il dit : " faut sulfater tout le monde à la chloroquine, boudiou ! " midilibre.fr, Coronavirus : 1 392 nouveaux cas enregistrés en 24 heures, plus forte hausse depuis un mois - midilibre.fr
  • Quand on achète des pommes de terre, on ne pense pas toujours au travail qui se cache derrière : préparer la terre, planter, fertiliser, surveiller la pousse, sulfater, récolter, trier, trouver des marchés, livrer… centrepresseaveyron.fr, La pomme de terre est comme les Frayssinet : incontournables sur le marché de Villefranche - centrepresseaveyron.fr
  • « Je vais sulfater ta campagne » : quand Nicolas Sarkozy menace Agnès Buzyn Gala.fr, « Je vais sulfater ta campagne » : quand Nicolas Sarkozy menace Agnès Buzyn - Gala
  • La start-up valaisanne AgroFly, basée à Granges, a développé un drone capable de sulfater les vignes et d’autres cultures agricoles. «Il permet de traiter avec des produits phytosanitaires ou biodynamiques les vignes ou les champs, et cela de manière beaucoup plus précise et silencieuse qu’un hélicoptère», estime Frédéric Hemmeler, directeur d’AgroFly, qui a remporté mercredi à Conthey la 8e édition du Prix Créateurs BCVs. Le Temps, Des drones valaisans pour sulfater les vignes - Le Temps
  • Durant le conseil communautaire de LImoges Métropole, l’incompréhension entre la droite et la gauche a atteint des sommets. Derrière le refus du bloc de gauche de « signer un blanc-seing » à Guillaume Guérin, il y a, affirment certains élus limougeauds, « les menaces » en cas de non-alignement. « Il (Guillaume Guérin, NDLR) a parlé de “sulfater” certains en cas de candidature, explique Thierry Miguel. Ce ne sont pas des méthodes. » Et visiblement, cet amoureux de René Char ne parle pas le même langage politique que le nouveau président de la métropole. « Il a parlé de “deal”, explique l’ex-commandant de police, lors de la conférence de presse de la gauche, en évoquant le discours de Guillaume Guérin. Et vous savez, moi, les dealers... » www.lepopulaire.fr, Les indiscrétions de la semaine en Limousin et Nouvelle-Aquitaine - Limoges (87000)
  • En 1884, Jean Martin, venu du Béarn où il était vraisemblablement colporteur et où, selon la légende familiale, il avait mis un ours en fuite en criant, installait un commerce à Fumel. Quincailler, ferblantier, éclairagiste…, il fabriquait à la demande des seaux, des couverts ou encore des pompes à sulfater. Avec l’extension de l’usine métallurgique et l’augmentation de la population, le besoin d’alimentation en eau allait faire grandir l’entreprise qui construisait à la demande des pompes pour les puits. SudOuest.fr, Lot-et-Garonne : l’entreprise centenaire Martin fils s’est adaptée

Traductions du mot « sulfater »

Langue Traduction
Anglais sulfate
Espagnol sulfato
Italien solfato
Allemand sulfat
Chinois 硫酸盐
Arabe كبريتات
Portugais sulfato
Russe сульфат
Japonais 硫酸塩
Basque sulfatoa
Corse sulfate
Source : Google Translate API
Partager