La langue française

Squat

Sommaire

  • Définitions du mot squat
  • Étymologie de « squat »
  • Phonétique de « squat »
  • Citations contenant le mot « squat »
  • Images d'illustration du mot « squat »
  • Traductions du mot « squat »
  • Synonymes de « squat »

Définitions du mot « squat »

Trésor de la Langue Française informatisé

SQUAT1, subst. masc.

ATHL. Exercice de flexion et d'extension des membres inférieurs avec une barre chargée sur les épaules. Une série de squats, une barre de 10 à 20 kilos sur les épaules (Modes et travaux,nov. 1981, p. 65).Le squat fut l'un des tout premiers exercices de musculation à être introduit dans l'entraînement haltérophile (G. Lambert, Haltérophilie,1985, p. 103).
Prononc.: [skwat]. Étymol. et Hist. 1981 (Modes et travaux, loc. cit.). Empr. à l'angl.squat « accroupissement » (1584 ds NED), subst. du verbe to squat (v. squatter subst. étymol.), att. comme terme de gymn. ou d'haltérophilie dep. 1954 ds NED Suppl.2.

SQUAT2, SQUATT, subst. masc.

A. − Occupation illégale d'un local, d'un immeuble. Si un réseau de solidarité n'est pas mis en place, il ne reste plus que le squatt (encore peu développé sur Lyon) ou l'hébergement dans les foyers d'accueil auparavant réservés aux vagabonds (Libération,21 sept. 1984, p. 3).
P. anal., loc. Faire un squat. Occuper un local attribué à d'autres personnes. A peine arrivée, je jette mon sac de gym dans mon trou à rats, j'attrape mon transistor et mon paquet de journaux, et je fonce faire un squat dans le bureau d'un lève-tard (Le Monde,9 avr. 1987, p. 32, col. 5).
B. − Espace, local, immeuble ainsi occupé. Cuistot de formation, vingt-quatre balais [vingt-quatre ans], vingt-deux boulots, un môme de deux ans, plusieurs fois expulsé de squatts, embrouilles avec les flics (Actuel,oct. 1984, p. 89).Incendie dans un squat rue Sainte-Anne: clochard blessé (L'Est Républicain,24 nov. 1986, p. 5, col. 1-2).
REM.
Squattage, subst. masc.Action d'occuper illégalement un local vide, un immeuble inoccupé. Squattage souterrain. Un mouvement de squattage souterrain a toujours existé dans Paris: sans parler des clochards qui furent pendant longtemps les plus grands spécialistes de ce genre de sport, on peut rappeler les occupations violentes pratiquées en 1971 par les « Maos » (Le Sauvage, 1erjanv. 1977, p. 37, col. 3).
Prononc. et Orth. : [skwat]. Squat ou squatt, ce dernier conservant l'orth. de squatter. Étymol. et Hist. 1. 1977 « habitation occupée illégalement » (Le Nouvel Observateur, 26 déc., p. 51 ds Rey-Gagnon Anglic.); 2. 1978 « occupation illégale d'une habitation » (Paris-Match, 3 mars, 94b ds Höfler Anglic.). Formé sur squatter1*, ou empr. à l'anglo-amér. squat, subst. de to squat, att. au xixes. au sens de « lieu occupé par un squatter », rare selon Americanisms, et plus précisément au sens 1 au xxes. dep. 1975 seulement ds NED Suppl.2. Au sens 2, squat est att. dep. 1946 ds NED Suppl.2, à côté de squatting, plus anc. (v. Americanisms, DAE et NED) et auquel corresp. en fr. squattage (supra rem.).

Trésor de la Langue Française informatisé

SQUAT1, subst. masc.

ATHL. Exercice de flexion et d'extension des membres inférieurs avec une barre chargée sur les épaules. Une série de squats, une barre de 10 à 20 kilos sur les épaules (Modes et travaux,nov. 1981, p. 65).Le squat fut l'un des tout premiers exercices de musculation à être introduit dans l'entraînement haltérophile (G. Lambert, Haltérophilie,1985, p. 103).
Prononc.: [skwat]. Étymol. et Hist. 1981 (Modes et travaux, loc. cit.). Empr. à l'angl.squat « accroupissement » (1584 ds NED), subst. du verbe to squat (v. squatter subst. étymol.), att. comme terme de gymn. ou d'haltérophilie dep. 1954 ds NED Suppl.2.

SQUAT2, SQUATT, subst. masc.

A. − Occupation illégale d'un local, d'un immeuble. Si un réseau de solidarité n'est pas mis en place, il ne reste plus que le squatt (encore peu développé sur Lyon) ou l'hébergement dans les foyers d'accueil auparavant réservés aux vagabonds (Libération,21 sept. 1984, p. 3).
P. anal., loc. Faire un squat. Occuper un local attribué à d'autres personnes. A peine arrivée, je jette mon sac de gym dans mon trou à rats, j'attrape mon transistor et mon paquet de journaux, et je fonce faire un squat dans le bureau d'un lève-tard (Le Monde,9 avr. 1987, p. 32, col. 5).
B. − Espace, local, immeuble ainsi occupé. Cuistot de formation, vingt-quatre balais [vingt-quatre ans], vingt-deux boulots, un môme de deux ans, plusieurs fois expulsé de squatts, embrouilles avec les flics (Actuel,oct. 1984, p. 89).Incendie dans un squat rue Sainte-Anne: clochard blessé (L'Est Républicain,24 nov. 1986, p. 5, col. 1-2).
REM.
Squattage, subst. masc.Action d'occuper illégalement un local vide, un immeuble inoccupé. Squattage souterrain. Un mouvement de squattage souterrain a toujours existé dans Paris: sans parler des clochards qui furent pendant longtemps les plus grands spécialistes de ce genre de sport, on peut rappeler les occupations violentes pratiquées en 1971 par les « Maos » (Le Sauvage, 1erjanv. 1977, p. 37, col. 3).
Prononc. et Orth. : [skwat]. Squat ou squatt, ce dernier conservant l'orth. de squatter. Étymol. et Hist. 1. 1977 « habitation occupée illégalement » (Le Nouvel Observateur, 26 déc., p. 51 ds Rey-Gagnon Anglic.); 2. 1978 « occupation illégale d'une habitation » (Paris-Match, 3 mars, 94b ds Höfler Anglic.). Formé sur squatter1*, ou empr. à l'anglo-amér. squat, subst. de to squat, att. au xixes. au sens de « lieu occupé par un squatter », rare selon Americanisms, et plus précisément au sens 1 au xxes. dep. 1975 seulement ds NED Suppl.2. Au sens 2, squat est att. dep. 1946 ds NED Suppl.2, à côté de squatting, plus anc. (v. Americanisms, DAE et NED) et auquel corresp. en fr. squattage (supra rem.).

Wiktionnaire

Nom commun

squat \skwat\ masculin (Anglicisme)

  1. Logement occupé par une ou plusieurs personnes ne possédant ni titre de propriété ni bail de location.
    • Le squat est une forme d’auto-organisation dans la précarité, une échappatoire face à la violence de la rue, et pour certains à l’assistanat, la stigmatisation et l’isolement relationnel. — (Bouillon, Florence. « À quoi servent les squats ? Compétences des acteurs et ressources des lieux », Revue française des affaires sociales, no. 2, 2002, pp. 45-63, page 50.)
    • Ils vivent dans des conditions misérables à la périphérie des villes, en général dans des squats assez insalubres. — (Christian Garcin, Le Vol du pigeon voyageur, 2002, page 86.)
    • Les squats gênent le pouvoir et celui-ci a créé sur Lyon une nouvelle race d’huissier qui se la joue bakeux et juge en même temps. — (« Expulsion du squat le Kajibi à Lyon », le 15 avril 2014, sur le site de Rebellyon info (https:/rebellyon.info))
  2. (Marine) Phénomène de surenfoncement d’un navire en route.
  3. (Musculation) Mouvement de musculation consistant à exécuter des flexions des jambes, en portant une barre lestée sur les épaules.
    • Le squat est le mouvement numéro un de la culture physique ; sollicitant une grande partie du système musculaire, il est aussi excellent pour le système cardio-vasculaire. […] Le squat travaille principalement les quadriceps, les fessiers, la masse des adducteurs, les muscles érecteurs du rachis, les abdominaux ainsi que les ischio-jambiers. — (Frédéric Delavier, Guide des mouvements de musculation : approche anatomique, Paris, Éditions Vigot, 1998)
    • Il ne faut jamais arrondir le dos lors de l’exécution des squats. Ce défaut est responsable de la plupart des blessures de la région lombaire et particulièrement des hernies discales. — (ibid.)

Adjectif

squat \skwɒt\

  1. Accroupi ; ramassé.

Nom commun

squat \skwɒt\

  1. Squat (logement, bâtiment, etc.)
  2. Accroupissement, squat (position du corps).
    • For the next exercise, we’re going to do some squats.
      Pour le prochain exercice, nous allons faire quelques accroupissements.
  3. (Argot) Rien, que dalle.
    • I know squat about it!
      Je sais que dalle là-dessus !
      J’y connais rien !
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « squat »

De l’anglais squat (« s’accroupir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De l’anglo-saxon squatten, de l’ancien français esquatir, du latin coactus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « squat »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
squat skwat

Citations contenant le mot « squat »

  • Marseille : rue Flégier, le squat n'aura pas passé la... LaProvence.com, Société | Marseille : rue Flégier, le squat n'aura pas passé la semaine | La Provence
  • Militants et riverains patientent devant une des entrées du squat rue Flégier. (Photo: Elhia Pascal-Heilmann) Marsactu, Un squat de mineurs isolés dans un bâtiment municipal oblige la Ville à se positionner | Marsactu
  • Lundi 26 juillet 2020, l’AG de lutte contre toutes les expulsions a officialisé l’ouverture d’un nouveau squat en centre-ville de Caen (Calvados). Il s’agit de l’ancienne maison du gardien du cimetière des Quatre-Nations, située au 9 rue Desmoueux, à deux pas du Jardin des plantes.  , Après plusieurs expulsions, ouverture d'un nouveau squat à Caen : le deuxième en un mois | Liberté Caen
  • C’est une rue calme du centre de Cronenbourg, pas loin de la voie ferrée. Une grande maison aux encadrements de fenêtre en grès. Le portail est ouvert. Un flacon de gel hydroalcoolique est posé à l’entrée. Le long du mur, sur des feuilles de couleurs, des dessins de personnages aussi variés que les couleurs de l’arc en ciel. Ils s’embrassent ou s’enlacent « Aimons nous toutes et tous », annonce la légende. Bienvenue à la Pigeonne, « squat d’habitation et d’organisation en mixité choisie (les habitantes refusent la présence d’hommes cisgenre, c’est-à-dire des hommes dont le genre est masculin depuis la naissance, ndlr). » Rue89 Strasbourg, Sous les ailes de La Pigeonne, un squat sûr pour femmes et queers
  • Le squat de la Croix verte, situé dans l'ancien centre de vaccination, est menacé d'expulsion. Le mouvement NousSommes, entre autres, monte au créneau. midilibre.fr, Montpellier : l'expulsion d’un squat, qui abrite 250 migrants, fait polémique - midilibre.fr
  • Le squat du centre social Bonnard à Montpellier a été évacué ce jeudi matin à Montpellier. Une cinquantaine de personnes dont 5 mineurs, originaires des pays de l'Est, l'occupaient jusqu'à présent. C'est la Ligue des droits de l'Homme de l'Hérault qui a alerté les médias. France 3 Occitanie, Montpellier : 51 personnes dont des familles évacuées d'un squat par la police
  • Jeudi 23 juillet, en début d’après-midi, une soixantaine de personnes se sont présentées masquées devant la préfecture de la Haute-Vienne, à Limoges. Ces occupants du squat de l’avenue de la Révolution à Limoges sont venus remettre au préfet 61 courriers détaillant autant de cas individuels. Ces lettres, comme autant de SOS intimes, ont été écrites par une majorité des habitants du squat.Une délégation des habitants du squat a été invitée à rencontrer un représentant du préfet afin de lui remettre les 61 demandes individuelles. www.lepopulaire.fr, Les habitants du squat de la Révolution à Limoges remettent leurs demandes individuelles au préfet - Limoges (87000)

Images d'illustration du mot « squat »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « squat »

Langue Traduction
Anglais squat
Espagnol ponerse en cuclillas
Italien tozzo
Allemand hocken
Chinois
Arabe القرفصاء
Portugais agachamento
Russe приземистый
Japonais スクワット
Basque squat
Corse squat
Source : Google Translate API

Synonymes de « squat »

Source : synonymes de squat sur lebonsynonyme.fr
Partager