La langue française

Spinozien

Définitions du mot « spinozien »

Trésor de la Langue Française informatisé

Spinozien, -ienne, adj.,hist. de la philos. Synon. de spinoziste (infra dér.).Lorsqu'il [Chestov] met toute sa passion à disloquer le rationalisme spinozien, il conclut justement à la vanité de toute raison (Camus, Sisyphe, 1942, p. 56).

Wiktionnaire

Adjectif

spinozien \spi.nɔ.zjɛ̃\

  1. Relatif à Baruch Spinoza, à sa pensée…
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « spinozien »

De Spinoza, nom de famille de Baruch Spinoza, avec le suffixe -ien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « spinozien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
spinozien spɛ̃ɔzjɛ̃

Citations contenant le mot « spinozien »

  • Les six premiers mois d'Emmanuel Macron à l'Elysée ont-ils révélé un Président véritablement philosophe?Il a une solide formation philosophique et un souci de compréhension rationnelle du monde. Face à deux adversaires, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, qui ont beaucoup joué sur les émotions, lui a fait preuve de contrôle durant la campagne et a prôné l'apaisement. En ce sens-là, il ressemble plus au modèle de l'homme politique spinozien. Certes, depuis son élection, il a eu des propos un peu triviaux. Même chez un être rationnel, il y a toujours une dimension émotionnelle qui prend parfois le dessus. Sans parler de l'excuse de sa jeunesse! lejdd.fr, Frédéric Lenoir : "Macron est assez spinozien"
  • Onfray a toujours une propension certaine à mépriser la vie politique (ce en en quoi il est plus nietzschéen que spinozien, deux grands princes de la philosophie). C’est le point faible, l’angle mort, la béance de sa démarche : le politique n’est pas central dans sa pensée alors qu’il l’est dans le destin des hommes. Paradoxe onfrayien : champion de l’appel au vote blanc aux élections (un tapis rouge pour Le Pen, un indice toujours saillant d’un rapport dangereux au monde réel), voilà qu’Onfray se rêve un destin politique. Présidentiel ? Opinion Internationale, « Front populaire » : Michel Onfray réinvente le nationalisme social. Mais son réel n'aura pas lieu ! L’édito de Michel Taube - Opinion Internationale
  • Il y a quelque chose d’homérique chez Carlos Ghosn, une force vitale qui relève du conatus spinozien plus que de l’animal politique blessé : il est de ces hommes qui peuvent faire vaciller les empires et le cours de l’histoire. Il est mort une fois dans les geôles japonaises, le voici ressuscité, et bien décidé à vivre ! Opinion Internationale, "Otage au Japon" : entretien avec François Zimeray, avocat de Carlos Ghosn, à la sortie de sa conférence de presse au Liban - Opinion Internationale
  • Quand la base, celle qui n’est pas ou pas vraiment touchée par la viralité médiatique, interpelle les intellectuels au sens noble du mot, qui signent un manifeste pour aider les plus faibles, c’est aussi et surtout appeler à l’aide! Aide à la compréhension de choses, au sens spinozien du terme. Aller au fond des choses, c’est sans doute aller faire un tour du côté de chez les Nayaka et de publier un savant chapitre sur les formes de l’attachement…Sans oublier d’aller là-bas, à deux pas ou au diable vauvert, interroger celle ou celui qui ne se gêne pas, sans papier dans les mains pour rédiger une thèse, à s’introduire dans la mine de Mauss où ses affins président au commerce des âmes. Pour l’heure, les gens au fond du trou, ne voient rien venir…Si l’on pouvait par un mystérieux ruisselet de sens, joindre les deux bouts, les visages des travailleurs de la preuve s’illumineraient et la cité tout entière serait aux anges, chacun se faisant la courte échelle pour accéder à la vraie libération. , Combattre la démesure (2) : la relance convivialiste | Le randonneur
  • Pour retrouver l’homme philosophe, le citoyen des Provinces-Unies (les Pays-Bas d’alors), pour sortir aussi de sa quasi-religiosité spinozienne, Rovere, philosophe lui-même, a voulu mettre ses pas dans ceux celui que l’on appelle Baruch d’Espinoza ou Benedictus de Spinoza, selon que l’on veut le rattacher à l’hébreu, son point de départ, ou au latin, la langue dans laquelle il écrira ses livres comme l’Ethique (1677), le plus connu qui écrase tous les autres, le Traité de la réforme de l’entendement (1661) ou le Traité théologico-politique (1670). Ses intimes l’appelaient «Bento» et la première publication de l’Ethique fut signée d’un discret «BdS». Lui ne voulait pas mettre son nom sur ses livres, estimant que l’œuvre était par essence le produit de discussions collectives et n’existait qu’avec le regard du lecteur. De page en page, Rovere nous installe au milieu de ses compagnons de réflexion, Balling, De Vries ou Jellesz, faisant table rase de ce qui a été et inventant un nouveau monde : «Pour étudier les choses de la nature, les "modernes" […] refusent toutes les traditions qu’ils interprètent comme des pouvoirs encombrants.» Libération.fr, Jouissif Baruch Spinoza - Libération
  • Henri Atlan. Les recherches récentes sur l’accès à la conscience d’activités cérébrales impliquées dans les mécanismes de la perception et des affects, ainsi que sur les activités cérébrales inconscientes à l’origine d’actions volontaires conscientes, posent de nouvelles façons la question de la causalité entre activités mentales conscientes et inconscientes dans la perception et les effets supposés de décisions volontaires. De même, les observations en médecine psychosomatique ainsi que les recherches actuelles sur les mécanismes de l’effet placebo, enfin la découverte récente d’un « cerveau entérique » constitué de quelques centaines de millions de neurones, qui s’ajoute à la connaissance déjà ancienne d’éléments du système immunitaire dans la paroi intestinale, sont à l’origine d’une discipline dite neuro-psycho-immuno-endocrinologie encore à ses débuts. Son objet est l’union évidente des différents appareils physiologiques entre eux et avec le psychisme, union indissociable d’un corps esprit dans sa totalité, qui ne sont dissociés qu’artificiellement par nos techniques d’observation et nos langages interprétatifs. Dans ce contexte, se pose à nouveau toujours ce problème de la nature d’une causalité apparente entre processus psychiques et corporels, dans un sens ou dans l’autre. Des modèles mathématiques de réseaux de neurones formels permettent de se représenter des mécanismes d’émergence de propriétés cognitives, telles que mémoire associative, apprentissage non dirigé, productions de buts, à partir d’interactions entre unités abstraitement définies par des caractéristiques mathématiques d’activités de neurones. Ces propriétés cognitives, que l’on a l’habitude d’attribuer à l’esprit, n’émergent pas de la matière des neurones mais des représentations abstraites de leurs activités, d’ailleurs simplifiées, c’est-à-dire des idées que nous nous en formons. Ce qui émerge des neurones proprement dits ce sont des activités cérébrales globales telles qu’on peut de plus en plus les observer par les techniques des neurosciences, et les corréler éventuellement avec les activités cognitives. Mais la corrélation laisse ouverte la question de la causalité. La solution spinozienne consiste à admettre qu’il s’agit de la même chose décrite sous des aspects différents, avec des langages différents, celui de la neurophysiologie et celui de la psychologie. Posant ainsi une union psycho-physique de façon telle que la question de relations causales entre le corps et l’esprit soit éliminée, la solution spinozienne rend compte des observations de façon plus satisfaisante, bien qu’elle soit contre intuitive. Par exemple, cette solution, bien qu’elle heurte le sens commun, est confirmée par les études de mécanismes d’actions volontaires, qui montrent que les causes de ces actions ne se trouvent pas dans les décisions conscientes qui semblent les déterminer. Celles-ci accompagnent ou suivent des déterminations cérébrales inconscientes et contribuent ainsi après coup à la constitution en grande partie inconsciente de ce qu’on appelle une conscience de soi. La physique nous a déjà habitués à ce que des représentations scientifiques sur la nature de l’espace, du temps, de la matière, de l’énergie, heurtent le sens commun. Nous devons nous habituer maintenant à ce qu’il en soit de même des développements des neurosciences. Les relations entre conscience et inconscience, avec leurs implications sur, entre autres, la question du libre arbitre, heurtent elles aussi le sens commun. Leurs interprétations dans le cadre du monisme spinozien nous aident à les comprendre sans avoir recours à un réductionnisme matérialiste ou idéaliste. L'Humanité, Henri Atlan : « L’esprit et le corps sont unis quelle que soit la façon d’en parler » Henri Atlan | L'Humanité

Traductions du mot « spinozien »

Langue Traduction
Anglais spinozian
Espagnol spinozian
Italien spinoziana
Allemand spinozian
Chinois spinozian
Arabe spinozian
Portugais spinozian
Russe спинозистской
Japonais スピノジアン
Basque spinozian
Corse spinozianu
Source : Google Translate API

Spinozien

Retour au sommaire ➦

Partager