La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « sous-louer »

Sous-louer

Définitions de « sous-louer »

Trésor de la Langue Française informatisé

SOUS-LOUER, verbe trans.

A. − [Corresp. à louer2A 1] Qqn1sous-loue qqc. à qqn2.
1. [Le suj. désigne un locataire principal] Céder à bail en sous-location. La porte de derrière de la maison que sous-louaient les demoiselles Carillon donne derrière l'Hôtel de ville (Champfl., Souffr. profess. Delteil, 1853, p. 76).Ces deux pièces, la concierge les avait louées nues pour elle-même, et les sous-louait garnies (Arland,Ordre, 1929, p. 317).
P. métaph. Ils étaient toujours en situation de prêter un personnel proportionné et convenable à tous les attentats ayant besoin d'un coup d'épaule et suffisamment lucratifs. Un crime étant en quête de bras, ils lui sous-louaient des complices (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 862).
2. [Le suj. désigne un fermier, un propriétaire] Donner à cens, à ferme ou à loyer par un bail de sous-location. Quand un bouquiniste atteint l'âge respectable de soixante-dix ans ou qu'il tombe malade, il peut sous-louer son commerce à un remplaçant et se faire ainsi doubler jusqu'à sa mort (Fargue, Piéton Paris, 1939, p. 79).
B. − [Corresp. à louer2A 2; le suj. désigne le preneur] Qqn2sous-loue qqc. de qqn1.Prendre en sous-location du locataire principal. J'ai sous-loué de M. un tel (Ac.1798-1878).
Prononc. et Orth.: [sulwe], (il) sous-loue [-lu]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1609 ,,donner à un autre ce dont on est locataire`` (doc. de Courtrai ds Z. rom. Philol. t. 67, p. 44 et pour la rectification de la date de 1557, v. Z. rom. Philol. t. 77, p. 125, note 1); 1690 ,,prendre à loyer du locataire principal`` (Fur.). Dér. de louer2*; préf. sous-*. Fréq. abs. littér.: 32.

Wiktionnaire

Verbe - français

sous-louer \su.lwe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Donner en location un appartement, une maison ou partie de maison ou une terre dont on est locataire ou fermier.
    • Le penn-ty est un journalier à qui un propriétaire loue, ou bien à qui un fermier sous-loue une petite maison et quelques terres. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Alors pour s’en sortir, elle sous-loue deux chambres dans son appartement romain, à l’insu de sa propriétaire. — (Journal 20 minutes, édition Paris, n° 944 du 7 avril 2006.)
  2. Prendre en location non pas du propriétaire, mais du locataire.
    • J’ai sous-loué ce rez-de-chaussée à monsieur un tel.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOUS-LOUER. v. tr.
Donner à loyer un appartement, une maison ou partie de maison ou une terre dont on est locataire ou fermier. J'ai sous-loué deux chambres à mon ami. J'ai sous-loué la moitié de ma ferme. Il signifie aussi Prendre à loyer non pas du propriétaire, mais du locataire. J'ai sous-loué ce rez-de-chaussée à monsieur un tel.

Littré (1872-1877)

SOUS-LOUER (sou-lou-é) v. a.
  • 1Donner à loyer une partie d'une maison, d'une terre, dont on est locataire ou fermier. J'ai sous-loué à M. un tel. Les habitants auxquels ils [des fermiers] sous-louent quelques portions de terre, Raynal, Hist. phil. III, 3.
  • 2Prendre à loyer du locataire principal une portion de maison. J'ai sous-loué de M. un tel.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sous-louer »

Sous, et louer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De louer, précédé du préfixe sous- pour indiquer la dépendance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sous-louer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sous-louer suslwe

Citations contenant le mot « sous-louer »

  • C'est simple: si vous êtes locataire, vous n'avez pas le droit de sous-louer votre logement sans l'accord de votre propriétaire, y compris en passant par Airbnb. Vous devez donc demander la permission à votre propriétaire pour proposer votre logement sur Airbnb et en fixer le montant. Boursorama, Sous-louer son logement sur Airbnb: les règles à respecter - Boursorama
  • Il est tout à fait possible de sous-louer votre appartement durant votre absence, à certaines conditions toutefois. Le bail stipule que vous êtes le locataire, le propriétaire doit être informé de toute modification. De ce fait, avant toute sous-location, vous devez avertir votre propriétaire et obtenir son accord écrit. Vous devez en outre attester du montant de la sous-location qui ne peut excéder le prix du loyer actuel. Actualités de l'assurance habitation, Sous-location d'un logement étudiant pendant l'été | lesfurets
  • Il est tout à fait possible, pour un étudiant locataire d’un logement dans le parc privé, de sous-louer son logement pendant les vacances. Toutefois, il existe des règles précises à respecter pour que cette démarche soit légale. DemarchesAdministratives.fr, Sous-louer son logement étudiant pendant les vacances

Images d'illustration du mot « sous-louer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sous-louer »

Langue Traduction
Anglais sublet
Espagnol subarrendar
Italien subaffittare
Allemand untervermietung
Chinois 转租
Arabe من الباطن
Portugais sublocar
Russe субаренда
Japonais 転貸
Basque sublet
Corse subletta
Source : Google Translate API

Sous-louer

Retour au sommaire ➦

Partager